Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Hauts Plateaux du Vercors, fin décembre 2012 12
(partager)
posté le 01 janv. 2013

CLeC
Martinet
(15 messages)
Inscription : 24/02/12
Lieu : région lyonnaise

Message privé
Bonjour,

Allez je prends le temps de faire un petit compte rendu d'une balade récente de deux jours en raquettes et pulka sur les Hauts-Plateaux du Vercors avec mon fils.

Départ de Lyon samedi matin et arrivée au col du Rousset (montagne de Beure) en fin de matinée. Déjà la route entre Crest et Die est superbe en suivant le cours de la Drôme à l'eau d'un bleu intense et en traversant plusieurs jolis petits villages comme Pontaix éclairés par la lumière rasante d'hiver.
Après quelques errements au départ (j'ai voulu ajouter une corde en guise de frein aux cordes de traction de la pulka mais finalement le système fourni s'est montré bien plus simple et efficace), nous partons donc de la montagne de Beure où le vent souffle avec force et fait voler pas mal de poudre de neige.
Une fois le GR93 atteint, on oublie enfin les pistes de ski pour descendre vers le Pas des Econdus.
La boulette du débutant au passage : lors d'une petite descente je me suis assis sur la pulka pour m'en servir de luge et Jean attendait son tour avec grande impatience. Peu avant le pas des Econdus le terrain me semble correct : plus d'arbres, pente raisonnable et une petite bosse pour s'arrêter. Donc je me décroche, il monte sur la pulka et part. Evidemment elle prend vite de la vitesse et dans le creux il tombe : je vois alors la luge gravir lestement la petite bosse et si elle ralentit bien, je comprends après un affreux suspense qu'elle va réussir à la franchir et poursuivre sa descente toute seule comme une grande vers le village de Rousset ce qui ne m'arrange pas ! Enfin heureusement elle termine sa course une centaine de mètres après le pas mais je retiens l'alerte : plus de luge sans être attachés !
Nous poursuivons sans histoires jusqu'à Pré Peyret où du monde semble d'attaque pour la nuit. Mais nous avons rusé en prenant une tente et notre objectif est plus loin : aller bivouaquer aux environs du Pas de Chattons au pied du Veymont.
La montée se poursuit vers la Queyrie et je suis machinalement la sente qui monte droit depuis Pré Peyret : grosse erreur car la sente devient vite très déversante et si la pulka m'a pleinement rassuré jusque là, elle est cette fois bien moins à son aise et je me dis que j'aurais bien dû suivre le chemin classique au fond du vallon. Tant pis on continue, en répartissant mieux les poids elle me suit mieux et nous parvenons à marche forcée dans le vallon de la Queyrie. Hélas c'est un peu trop tard : le vallon est passé à l'ombre. On profite tout de même des beaux nuages du coucher de soleil et on se prépare pour la suite qui sera nocturne (évidemment Jean est ravi de mettre sa frontale).
La montée est sans histoires jusqu'au Pas des Bachassons, même si hélas le clair de Lune n'est pas encore là pour magnifier le spectacle. La descente vers les Aiguillettes est à nouveau vite galère le long d'une pente déversante : cette fois je n'insiste pas et gagne le fond du Vallon que nous suivons pour arriver à la cabane des Aiguillettes.
Il est 19h30, le froid est vif et j'avoue être fort peu motivé pour installer la tente avec ses ancres à neige et tout le bazar, donc je suis très heureux de découvrir que la cabane est vide et que l'on peut s'y installer.
Après un bon petit repas le fiston file se coucher sans demander son reste pendant que je sors faire quelques photos alors que la Lune est maintenant bien levée : instants magiques !
Pendant la nuit je dors mal comme souvent, réveillé notamment par de fortes bourrasques de vent qui arrivent sans prévenir. Mais je n'en apprécie que plus la cabane !
Le lendemain nous émergeons tranquillement peu après le lever de soleil, le spectacle est encore magique avec ce mélange de rose des zones éclairées par le soleil et le bleu des zones encore à l'ombre.
Enfin nous repartons vers le Pas de Chattons d'où nous redescendons vers la Grande Cabane. Au passage nous observons un peu les bouquetins qui paressent sur l'arête sud du Veymont.
Il est plus de midi et demi quand nous sommes à la Grande Cabane, j'escomptais y être bien avant et de gros nuages commencent à boucher les sommets et cacher le soleil : nous pique niquons rapidement et filons retrouver le GR93 pour regagner le parking, fourbus mais heureux comme on dit !

Au départ ça souffle sur la montagne de Beure !


Je suis rassuré : la pulka est très efficace !


Montée à marche forcée vers le valon de la Queyrie.


Mais quand nous y arrivons c'est trop tard, le vallon est à l'ombre.


Néanmoins le coucher de soleil est beau et nous en profitons.








Enfin nous nous préparons pour la marche nocturne et nous repartons vers les Aiguillettes.


Enfin nous y arrivons ; les jambes sont lourdes et le froid est plus marqué. La cabane est déserte : nous profitons de l'aubaine !


Jean ne tarde pas à s'endormir ; pour ma part je sors faire un petit tour au clair de Lune. C'est magique !




Le lendemain matin, c'est beau aussi ! On profite du spectacle et on ne se presse pas.




Enfin il faut se préparer à repartir.




La banquise du Vercors ?


Nous contournons le Veymont.


Nous arrivons dans la grande plaine de la Grande Cabane.




Pique-nique dans la neige entre la Grande Cabane et Pré Peyret. L'heure a tourné et il faut presser le pas, heureusement sur ce terrain assez plat la pulka est fabuleuse !




Le temps se couvre bien mais le retour est proche.
4981875N - 0698785E - 1761m
posté le 02 janv. 2013

mickeymode
Martinet
(22 messages)
Inscription : 13/08/10

Message privé
C'est sublime et ça fait envie!
posté le 02 janv. 2013

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Magnifique paysages, une preuve de plus qu'il n'y a nul besoin de parcourir le monde pour trouver l'aventure et s'émerveiller de la beauté des lieux.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 03 janv. 2013

batopirat
Sterne arctique
(114 messages)
Inscription : 23/07/09
Lieu : 59

Message privé
Superbe!
Mon rêve en fait.
Ce trajet a l'air accessible pour qui n'est pas montagnard. Je me trompe?
posté le 04 janv. 2013

kanaky
Sterne arctique
(172 messages)
Inscription : 26/01/08
Lieu : nievre

Message privé
superbe, merci de se partage,
en plus je trouve ça génial de partir avec le fiston
ou on veut, quand on veut, comme on veut !!! www.les-kanaky-s-roulent.fr www.simplement-savons.com
posté le 05 janv. 2013

CLeC
Martinet
(15 messages)
Inscription : 24/02/12
Lieu : région lyonnaise

Message privé
Merci pour vos avis sympathiques, content si la balade en images vous a plu !

Batopirat difficile de te répondre à vrai dire : c'est effectivement une balade assez facile mais pour autant si tu n'es pas du tout montagnard à ta place je commencerais tout de même soit par faire ce genre de balade en été (si tu veux que je te précise l'itinéraire c'est possible, du reste c'est une "classique") ou commencer par du plus simple en hiver (faire Corrençon / Arbounouse par le GR par exemple, c'est plus plat et moins paumatoire, mais évidemment le paysage est moins ouvert et plus forestier).

Kanaky merci ; ouf sur mes 4 il y en a un que la montagne passionne et qui est toujours partant ! ;)
4981875N - 0698785E - 1761m
posté le 06 janv. 2013

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Très belles photos, bravo !
Et pourquoi pas ?
posté le 06 janv. 2013

Bixente
Milan noir
(350 messages)
Inscription : 08/05/08
Lieu : Hasparren (64)

Message privé
CLeC :
sur les Hauts-Plateaux du Vercors avec mon fils.

Y en a un qui va avoir des choses à raconter à ses copains demain (alors qu'ils lui parleront des tablettes que le père-noël leurs aura portées).

Merci CLeC pour ces jolies moments de partage.copains
Bixente
posté le 07 janv. 2013

batopirat
Sterne arctique
(114 messages)
Inscription : 23/07/09
Lieu : 59

Message privé
Merci C le C , je veux bien le détail de l'itinéraire à l'occasion.
posté le 07 janv. 2013

CLeC
Martinet
(15 messages)
Inscription : 24/02/12
Lieu : région lyonnaise

Message privé
Merci ! et oui il aura des souvenirs et des choses à raconter.

batopirat :
Merci C le C , je veux bien le détail de l'itinéraire à l'occasion.


Départ de la montagne de Beure à côté du col du Rousset. De là montée par le "sentier de découverte" pour rejoindre le GR93.
Puis suivi du GR93 vers l'est et la cabane de Pré Peyret (possible d'y dormir mais attention il y a souvent du monde, c'est vraiment un carrefour de sentiers).
De là nous avons remonté un vallon vers le nord est en direction du pas des Bachassons (vallon de la Queyrie). Du pas des Bachassons nous sommes redescendus (nord) vers la cabane des Aiguillettes (possible aussi d'y dormir, c'est ce que nous avons fait). Mais là encore attention il n'y a guère plus de 4 places.
Le lendemain nous avons quitté la cabane pour continuer vers le nord et le pas de Chattons que nous avons descendu par un sentier jusqu'à la Grande Cabane.
De là nous avons suivi le GR91 vers le sud jusqu'à recroiser le GR93 aux abords de Pré Peyret d'où nous sommes revenus par le même chemin qu'au départ.
4981875N - 0698785E - 1761m
posté le 07 janv. 2013

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
Brrrrrr Superbe :D
posté le 08 janv. 2013

CLeC
Martinet
(15 messages)
Inscription : 24/02/12
Lieu : région lyonnaise

Message privé
Merci, et en fait il faisait plutôt doux pour la saison !
4981875N - 0698785E - 1761m
posté le 09 janv. 2013

batopirat
Sterne arctique
(114 messages)
Inscription : 23/07/09
Lieu : 59

Message privé
Merci pour le détail , CLeC .
Je copie ça pour voir sur la carte et après y aura plus qu'à...
(partager)
Remonter