Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Le Tarn, de Florac à Saint-Rome-de-Tarn 25
(partager)
posté le 29 nov. 2012 mis à jour le 14 déc. 2012

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
Bonjour à tous,

Nous vous proposons un petit « topo » en images de notre descente du Tarn avec Fred19 et Bernard du lundi 11 au vendredi 15 juin 2012 soit 5 jours pour un parcours d’environ 110 km.
Nous sommes partis de Florac (Lozère – 48-) à 540 m d’altitude, pour finir à Saint-Rome-de-Tarn (Aveyron – 12) à la cote 320 m environ sur l’eau.





De retour de Saumur pour ma descente de la Vienne je fais une halte en Corrèze pour un rendez-vous avec d’autres complices pour une semaine sur le Tarn.
Nous arrivons presqu’en fin d’après-midi du dimanche à la Base nautique de Saint-Rome-de-Tarn où nous pourrons laisser un véhicule pour la navette prochaine.



Tout le matos chargé dans le deuxième nous remontons la petite route qui longe la rivière et offre des vues magnifiques des gorges à différents endroits du parcours. Nous arrivons en début de soirée au camping le Pont du Tarn à Florac pour le bivouac de la nuit.







Lundi 11 juin 2012 : Florac > Blajoux : 20,790 km

(Florac – Ispagnac – Quézac – Molines – Montbrun – Blajoux)

Après une nuit humide le lever est un peu frais et nous prenons notre temps pour nous mettre en condition et préparer le matos. Le départ se fait aux alentours de 10 h avec un soleil timide mais qui réchauffera un peu au cours de la journée.
Dès le passage des premiers ponts, après la confluence avec le Tarnon venant du sud, un premier passage délicat nous met dans l’ambiance et nous oblige déjà à goûter la fraicheur de l’eau :







Sur ce début de parcours de nombreuses parties techniques et manoeuvrantes incitent à une grande vigilance pour le passage des seuils, ruptures de pentes, veines avec drossages, hauts fonds… avant lesquels un stop est vivement conseillé pour une lecture du franchissement le mieux adapté.
Entre tout çà, avec un bon niveau d’eau, on se laisse glisser au milieu de décors magnifiques qui laissent augurer une fantastique descente.









Deux à trois kilomètres avant Ispagnac sur une rivière toujours en mouvement :





Plus bas aux abords du rapide du Cantonnet :





Un peu plus bas en dessous d’Aiguebelle avant le pont d’Ispagnac certains passages nécessitent un peu d’exercices physiques :





Vers 13 h on passe la boucle sud d’Ispagnac où on s’arrête en rive droite pour la pause repas de la mi-journée :





Dès la reprise on passe le pont de Quézac ;



puis on descend SSO pour passer le pont métallique de Montbrun ;





du pont : vue amont et aval :





En amont immédiat de Blajoux où nous nous arrêtons pour une petite bière méritée et faire quelques courses :



A la passerelle de Blajoux le passage est possible sous la deuxième arche mais juste en amont la hauteur d’eau ne permet pas de le faire embarqué en sécurité sans risque de se faire entrainer sous la première. Le franchissement se fait en lâchant les bateaux à la corde sous la deuxième arche pour les récupérer dans un bon courant un peu plus bas :









Moins d’un kilomètre plus bas on arrive au camping Del Ron en rive droite. Nos joyeuses manips successives dans l’eau font que nous arrivons trempés et espérons bien pouvoir faire sécher tout ça pour le lendemain.
Peine perdue ! À l’arrivée le temps était bien menaçant et en pleine installation du campement un violent orage de grêle est passé en tempête dans le couloir des gorges. On ne voyait pas à 10 m ! Cela a duré moins d’une demi-heure, une branche de peuplier de dix centimètre est tombée à un mètre de mon hamac et le vent a soulevé et emporté le canoë de Fred, laissé retourné sur la plage au bord de l’eau, sur plusieurs dizaines de mètres pour le jeter au milieu de la rivière. Fred a dû faire un plouf sous la grêle pour aller le récupérer. Séquence émotion…
Le moral tient bon et on va se réfugier et squatter les sanitaires pour nous établir.







Mardi 12 juin 2012 : Blajoux > Château la Caze : 16,090 km

(Blajoux – Castelbouc – Prades – Sainte-Énimie – Saint-Chély-du-Tarn – Château la Caze)

Ce matin le lever est tranquille. Il a encore plu durant la nuit et le démontage du bivouac se fait à 10 à l’heure.
Il n’est pas loin de midi quand nous embarquons joyeux et motivés :)



Six cents mètres plus bas on atteint la passerelle et la résurgence de Castelbouc ;







et un peu plus bas le village :





Vue en aval de Prades et barrage ;



l’ouvrage n’est pas équipé de passe à canoë. Nous faisons un portage rapide sur le côté droit de l’édifice pour franchir le muret et mettons à l’eau dans la veine qui rejoint plus loin le lit de la rivière mais devons jouer les terrassiers pour aider ce maigre filet d’eau à remplir son office. On ne recule devant rien !













Après Prades :



A Sainte-Énimie également le barrage n’est pas équipé. On a repéré, une cinquantaine de mètres en amont en rive gauche, une veine qui pourra servir de petit bras de contournement. Après un décailloutage de quelques blocs on peut faire passer les bateaux et atteindre l’aval de la digue pour une halte resto en début d’après-midi :















A la reprise en milieu d’après-midi le temps est encore maussade et devons nous mettre à l’abri sous les arbres quand arrive un nouvel orage. « Sont-y pas heureux sous la pluie ? » :cool:



Avec un bon niveau d’eau le Tarn s’écoule au milieu des gorges. En prenant les veines dans les virages faire un peu attention aux drossages en sortie sinon pas de difficultés particulières sur ce secteur avec une navigation tranquille jusqu’à Saint-Chély-du-Tarn :





A la sortie de Saint-Chély on entre dans le Cirque de Pougnadoires. On commence maintenant à regarder les berges pour chercher un lieu de bivouac sympa :







On a bien fait d’attendre un peu et on arrive enfin aux abords du Château de la Caze qu’on va dépasser pour s’arrêter de suite après dans un superbe coin pour notre campement du soir :















Aux petits oignons … Merci Fred !





Mercredi 13 juin 2012 : Château la Caze > sud les Vignes- « la Jonquière » : 19,440 km

(Château la Caze – Hauterives – la Malène – les Détroits – Pas de Souci – sud les Vignes-« la Jonquière »)

Le temps s’améliore ce matin. Haut dans le ciel une dizaine de vautours profite des premiers courants thermiques.
Nous embarquons en milieu de matinée et quittons ce coin magique.



Hauterives en rive gauche : aucune route ne dessert le village. Il est approvisionné par un câble actionné par un treuil électrique depuis la route sur la rive opposée :



Il n’y a pas d’aménagement prévu pour un franchissement embarqué du barrage à l’entrée de la Malène. Nous faisons un portage du matos sur le déversoir en rive droite :









L’Hostellerie du Manoir de la Malène :



Les gorges deviennent maintenant un peu plus encaissées jusqu’à l’entrée dans les Détroits. L’eau est d’une clarté incroyable (comme partout sur le parcours d’ailleurs), on peut y voir les poissons évoluer dans les gouffres profonds et y déceler le moindre petit caillou :











Peu après La Croze à la sortie des Détroits nous faisons notre petite pause repas le temps de se chauffer un peu au soleil et faire sécher quelques équipements :





Attention ! peu après la reprise un drossage violent nous attend. Il est signalé par un panneau en rive droite au raz de l’eau, un stop dans le contre nous évitera une baignade.
Où que l’on se trouve au détour de chaque boucle on en prend plein les yeux : tantôt des rives encaissées et vertes, tantôt des espaces ouverts et baignés de lumière. On se laisse glisser pour profiter un maximum de ces instants :





2,500 km avant les Vignes on arrive sur une sortie aménagée pour des loueurs locaux. C’est également une sortie obligatoire pour le portage du dépassement du Pas de Souci, infranchissable. Si cette sortie est manquée, une deuxième (et dernière) est située une centaine de mètres plus bas. En fonction de la quantité de matériel embarqué seule la remontée du matos sur la route par le petit chemin peut être usante après plusieurs allers-retours :







Le portage s’effectue aisément sur une route assez étroite en faux-plat descendant sur laquelle il faut faire attention aux véhicules en circulation.
Sous le poids du chargement les chariots souffrent. Sans roulement les moyeux de roues chauffent et grincent. Une halte technique s’impose : un peu d’huile d’olive dans tout ça et tout rentre dans l’ordre. :P
Sous un bon soleil on arrive enfin au niveau du camping de Beldoire par lequel on pourra remettre à l’eau non sans en avoir demandé l’autorisation au propriétaire ; merci à lui.
Sur la route, en face l’entrée du camping, une charmante personne aura pitié de nous et ouvrira son épicerie avant l’heure habituelle pour qu’on puisse s’offrir un bon rafraichissement.
De la sortie amont à la mise à l’eau il faut compter environ 1,700 km de promenade :











Très vite on atteint le barrage des Vignes. On va éviter la large passe à poisson et profiter plutôt de la passe à canoë. Pour une fois qu’il y en a une et en plus très sympa à descendre !











Après quelques courses dans le village nous nous arrêtons pour le bivouac du soir moins de trois kilomètres plus bas en rive gauche sur une berge sablonneuse. Équipés tous les trois en hamac, la recherche d’un bon coin avec assez d’arbres pour nous installer avec un minimum d’aisance est quelquefois un peu longue. On n’est pas là pour se faire du mal non plus. Mais l’apéro est là et un bon repas est en cours de préparation. Ce soir ; riz au curry, thon, oignon. Tout va bien :







Jeudi 14 juin 2012 : sud les Vignes - « la Jonquière » > Millau nord : 26,590 km

(sud les Vignes-« la Jonquière » – le Rozier – Mostuéjouls – Rivière-sur-Tarn – Aguessac – Millau nord)

Ce matin c’est du grand beau temps et pour toute la journée.
Direction plein sud, la partie les Vignes – le Rozier est très sympa à faire, très joueuse par endroits, un peu technique avec quelques passages manœuvriers notamment aux lieux-dits « la Sablière » et juste après au « Mas de Lafon » où on enchaine dans les virages quelques S dans les rochers et des trains de vagues avec drossages. Entre tout ça on peut se laisser glisser dans un bon courant le temps de profiter du paysage :







Les endroits extraordinaires ne manquent pas sur les rives du Tarn. Nous profiterons là encore de l’un d’eux pour la pause casse-croûte sous les ruines troglodytes du rocher d’Églazines :









L’arrivée au Rozier marquée par le passage des ruines du pont de la Muse partiellement détruit par la crue de septembre 1900 :



Peu avant l’entrée à Rivière-sur-Tarn ; Louradou sous les ruines du château de Peyrelade :



A partir du Rozier le Tarn devient plus sage avec néanmoins de jolis passages à négocier avec attention :





A la suite d’une crue précédente, ayant emporté la passe à canoë, le barrage à l’entrée de Millau (nord) est infranchissable. La sortie du matos est possible juste à gauche en amont au niveau du camping Millau Plage.
De là un portage de 600 m par une voie cyclable et piétonnière nous amène au camping Larribal (que nous vous recommandons ; super accueil) où nous nous installons pour la nuit :















Vendredi 15 juin 2012 : Millau nord > Saint-Rome-de-Tarn : 27,160 km

(Millau nord – Peyre – Comprégnac – Candas – Saint-Rome-de-Tarn)

La remise à l’eau au camping est facile.
On arrive rapidement au niveau d’un pont flottant, barrant toute la largeur de la rivière, aménagé juste en amont du parc d’eau vive sur la gauche.
Après une petite visite de reconnaissance nous l’emprunterons en passant sous le petit pont pour contourner le deuxième barrage de Millau. Bon, c’est tout droit mais ça secoue bien !













En sortie de rivière sous le deuxième barrage :



Le troisième et dernier barrage est proche de la sortie de la rivière d’entrainement.
Le franchissement est fait à la cordelle sans problème même si ça racle un peu :







Après Millau le Tarn semble se calmer un peu mais de nombreux passages restent encore joueurs et attrayants dans un cadre qui change également mais toujours grandiose :







Accroché à la falaise du Causse Rouge le village de Peyre classé parmi les « Plus beaux villages de France » :







Arrêt pour la pause casse-croûte sur une berge au calme après les Aubignacs et un peu plus bas dans une boucle après Candas au contournement de l’ilot de Montjinou :





A l’approche de l’arrivée finale on donne maintenant les derniers coups de pagaies sur un plan d’eau qui se ralentit à l’entrée de la retenue du barrage de Pinet 7 km après Saint-Rome-de-Tarn.
La cascade des Baumes qui coule du haut de la falaise sous le village marque l’approche de la Base nautique dans la boucle suivante. A notre arrivée les gérants et employés sont en plein travaux de préparation de la saison proche. Nous retrouvons le véhicule laissé quelques jours auparavant et le chargeons du matériel pour remonter en fin d’après-midi au camping de Florac récupérer le deuxième en garage-mort.
Ce qui est génial c’est que la route longe pratiquement tout le temps le cours du Tarn et qu’on va faire, en l’espace de moins de deux heures, ce qu’on a fait en canoë en cinq jours et nous rappeler au passage, à l’un ou à l’autre, les moindres méandres, seuils, ou coups de pagaie…





MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 29 nov. 2012

loic88
Milan noir
(305 messages)
Inscription : 08/09/09
Lieu : Besançon

Message privé
Ouah ! Sacré paquet de photos. On était passé dans les gorges lors de la GTMC VTT bah on avait sacrément galéré ! De Florac à Saint Enimie...magnifique mais rude !
On ne va jamais aussi loin lorsque l'on ne sait où l'on va....
posté le 29 nov. 2012

koda
Sterne arctique
(189 messages)
Inscription : 09/09/06

Message privé
Superbe reportage! Merci

Cette rivière m'attire depuis quelques temps, mais j'hésite avec mon canoë en bois.
www.tramuntanya.com
posté le 29 nov. 2012

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
magnifiques photos.
Pas de doute, il faudra que je découvre cette rivière dans l'avenir ...
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 30 nov. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Super reportage (comme à ton habitude), tu me fais regretter de ne pas t'avoir accompagné après la Vienne, mais bon... :/
je vois que vous avez eu meilleur temps que ce que l'on a eu, la couleur de l'eau est plus avenante aussi, bref beaucoup de choses qui ne sont pas comparable, donc à faire. :)
En ce moment de grisaille çà fait du bien de rêver à de l'eau qui coure sous le soleil. :cool:
Je vais envoyer le lien à mes complices, je pense que cela va faire l'unanimité d'une prochaine sortie, il n'y à que la distance qui commence à causer pour nous!

Cordialement à vous trois

Amitié A+

Jacques
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 30 nov. 2012

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
Merci à tous
loic88 :
De Florac à Saint Enimie...magnifique mais rude !

Cette partie est effectivement très sympa à faire. Je ne sais pas à vélo mais en canoë c'est sûr. Tout comme la partie Millau/Saint-Rome c'est un segment peut-être moins pratiqué et fréquenté par les loueurs.

koda :
Cette rivière m'attire depuis quelques temps, mais j'hésite avec mon canoë en bois.

Oui ce serait dommage d'exploser un beau canoë. Bien sûr beaucoup de zones seraient praticables avec le tien mais elles sont toujours limitées par des passages plus ou moins délicats. Peut-être alors faire une descente avec un canoë plus "passe-partout". Mais c'est vrai que ça devrait être magique de mouiller un tel bateau dans ce décor.

Trappeur63 :
Pas de doute, il faudra que je découvre cette rivière dans l'avenir ...

Il faut absolument y aller. Une semaine tout au plus doit pouvoir se trouver facilement. Nous l'avons fait en cinq jours en prenant largement notre temps pour apprécier ce beau voyage.
MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 30 nov. 2012

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
Salut Jacques ;)

Ce n'est que partie remise pour d'autres destinations. T'en fais pas on étudie tout ça pour la nouvelle saison.
Essayez avec tes potes de monter ce projet Tarn pour une prochaine destination. Je n'oublie pas bien sûr vos contraintes de disponibilités individuelles et l'éloignement mais vous vous régalerez à coup sûr.

Amitiés à toi également

Michel
MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 30 nov. 2012

enos
Martinet
(37 messages)
Inscription : 09/07/10

Message privé
de belles photos magnifique reportage du mauvais temps au départ baucoup de cailloux et de passage délicat à plus MARYLINE et ROBERT
je rame dans le sens du courant
posté le 01 déc. 2012

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
Salut Robert et Maryline
Oui, très variable les deux premiers jours mais le beau temps s'est heureusement installé pour la suite. Ç'aurait été dommage de ne pas bénéficier d'une belle lumière avec du soleil pour mettre en valeur cette rivière dans ce magnifique environnement.
@+ bises à Maryline
MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 01 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Et le siège pliant alors , bien?, Je vois que tu as l'air d'en être devenu un fervent partisan :)
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 01 déc. 2012

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
Génial ! tu m'as convaincu et c'est le top. trop bon pour le dos au bivouac. ;)
MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 01 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Et oui, on n'a plus vingt ans :D
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 01 déc. 2012

Claude41
Sterne arctique
(172 messages)
Inscription : 17/12/06
Lieu : Sud du Loir et Cher

Message privé
Bonjour Michel et à ses coéquipiers.

Un superbe reportage sur la descente de cette belle rivière.
J'avais effectué cette descente avec mes copain habituels , je ne me rappelle plus en quelle année , mais le pont de Millau était loin d'être commencé. J'ai le souvenir d'une rivière avec un niveau suffisant , nettement plus que sur vos photos. Un autre année , nous avions descendu la Vézère mais avec un niveau beaucoup trop haut.

Bonne préparation des futures randonnées pour cet hiver.

Claude
Old town DISCOVERY 158 + Old town DISCOVERY 164
posté le 02 déc. 2012

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
jak91 :
Et oui, on n'a plus vingt ans

Tu sais bien, faut savoir se préserver pour durer. Bien venu au club ! On pourra toujours faire un concours de chaise longue après les pauses de midi en sirotant un rhum arrangé :)
MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 02 déc. 2012

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
Bonjour Claude et merci.

Oui très belle rivière avec des cotes certainement très changeantes en fonction des météos locales. Pour notre descente je pense que le niveau était suffisant bien que quelques centimètres de plus auraient été les bienvenus sur certains passages.
Maintenant, effectivement, la période hivernale laisse le temps de préparer les randos à venir. Je te tiens au courant.

Michel
MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 29 déc. 2012

moineau persévérant 34
Etourneau
(54 messages)
Inscription : 08/11/08

Message privé
superbe reportage comme toujours, belles photos de sites remarquables...il ne manque que les indiens et les chercheurs d'or !
Mais les portages, c'est trop pour mes vieilles épaules et mon bateau très spécial ! J'espère encore naviguer avec toi sur des eaux plus accessibles.
posté le 29 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Beau compte rendu !

J'ai fait une partie de ce trajet comme scout il y a fort longtemps (juillet 1969 :P ) avec comme embarcation une chambre à air de scraper d'environ 2,5 m de diamètre ...

C'était mon idée d'utiliser ça plutôt qu'un radeau, mais il avait fallu convaincre les parents etc. que c'était assez porteur : ça m'a obligé à ré-inventer le second théorème de Guldin ;) !

Il n'y avait pas de portage, juste des roulages : nous mettions la chambre sur la tranche, et roule ma poule :D

Le seul reproche, ce fut au passage sous un petit pont : nous étions trop haut sur l'eau, et avons dû plonger pour ne pas nous cogner :rolleyes:

Et il y avait déjà pas mal de loueurs et de canoëistes.

J'y retournerais bien un de ces jours !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 09 janv. 2013

petit tetras
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 23/02/10

Message privé
Merci pour ce reportage, ça me rappelle quelques souvenirs, et c'est chouette de voir vos photos, car cet été, je n'avais pas d'appareil sur le tarn.
posté le 19 janv. 2013

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
merci pour votre récit de voyage .
posté le 25 sept. 2013

ritamarlou
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 25/09/13
Lieu : Paris et Yonne

Message privé
Bonjour,
Superbe récit et pleins d'infos précises.
Je n'ai pas eu encore le temps de regarder toutes vos ballades, mais j'ai lu celle sur l'Allier, la Vienne et la Loire.
Je mettrai bientôt les miennes en ligne sur ce site.
Vous pouvez aller sur mon blog, il y a une vidéo du Pont Régemorte à Moulins. J'avais un plus d'eau pour descendre la passe à Poissons.
http://ritamarlou.over-blog.com

Je serai ravi de discuter avec vous.
Je voulais savoir si vous avez déjà descendu le Rhône?


Merci
Eric Marion
Epicuri-Kayakiste. Amateur de ballades en kayak. Depuis 4 ans, chaque été une rando de plusieurs centaines de km à la découverte du terroir français. 4 ans de ballades en solo depuis 2010, mais pour 2014, j'ai envie de faire une rando à plusieurs. Peut-ê
posté le 26 sept. 2013

yvonD
Martinet
(23 messages)
Inscription : 17/05/10
Lieu : Savoie / Bretagne

Message privé
je découvre seulement maintenant ce récit, vraiment bravo, c'est super bien fait : belles photos, bonne documentation, un vrai topo ! Je me souviens de la rando sur l'Allier, idem ... Il me vient une idée qui intéresserait, j'en suis sûr, beaucoup d'entre nous : des PDF de ces récits ... pour pouvoir les consulter in situ. Réalisable ? :P

Merci dans tous les cas,
YvonD
Nautiraid en fibre / Disco RTM
posté le 01 oct. 2013

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
Bonjour,
Merci à tous les deux.
@ ritamarlou : c'est sûr ! c'est beaucoup mieux avec de l'eau par la passe à poissons au pont de Moulins :). Nous n'avions pas eu cette chance.
L'Ouanne semble être une rivière bien sympa à descendre.
Je n'ai pas descendu le Rhône. En fait je n'ai pas encore fait de recherches sur des parties sans barrage ou écluse. Je ne connais vraiment pas le sujet mais un de ces jours il faudra que je regarde de plus près. Il y a surement à découvrir des parties sauvages pas trop aménagées.
Pour le moment je prépare pour l'année prochaine la descente de la Seine, de la région de Saint-Marc-sur-Seine (21) jusqu'à Nogent-sur-Seine (10).

@ yvonD : je ne sais pas si c'est réalisable mais si quelqu'un veut plancher sur le problème... Je pense qu'il faudrait alléger en virant la majorité de photos et le blabla pour ne retenir qu'une partie du texte la plus informative. Mais il faut quand même retenir qu'un topo n'est très souvent pas suffisant : il faudrait en fait rassembler les infos de plusieurs descendeurs d'un même parcours pour donner une vue plus complète sous différentes conditions (météo, saison, équipement, niveaux d'eau...).
MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 02 oct. 2013 mis à jour le 02 oct. 2013

yvonD
Martinet
(23 messages)
Inscription : 17/05/10
Lieu : Savoie / Bretagne

Message privé
Bonsoir,

Le PDF est téléchargeable ici : https://dl.dropboxusercontent.com/u/104037088/Topo%20Tarn.pdf

Je pensais utiliser Acrobat pour obtenir un PDF optimisé (en poids de fichier et en présentation) mais c'est forcément un peu long. En fait ça peut être fait en deux minutes : faire un copié de la page, la coller dans un éditeur de texte, l'exporter en PDF, l'enregistrer puis l'envoyer dans une Dropbox (gratuit), envoyer le lien à qui est intéressé pour la télécharger !
Le résultat est brut et on peut mieux faire mais c'est amplement suffisant pour la consultation.
Sur un Mac c'est vraiment très facile puisque l'exportation en PDF est intégrée, sur PC je ne sais pas mais au pire (sans Acrobat ou un autre outil) on peut toujours faire une conversion en ligne.

Enregistré dans un smartphone étanche (ou plus simple dans un bon étui étanche) et on peut profiter de l'expérience des autres. Bon me direz-vous avec un smartphone on peut aussi se connecter directement sur expemag.com !

Et on peut aussi se passer de tout ça ... :rolleyes:
Nautiraid en fibre / Disco RTM
posté le 03 oct. 2013

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Michel66 :

Pour le moment je prépare pour l'année prochaine la descente de la Seine, de la région de Saint-Marc-sur-Seine (21) jusqu'à Nogent-sur-Seine (10).


Plus que sept mois a attendre (c'est le Nord).
Pour bientôt la suite?
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 08 oct. 2013

Michel66
Martinet
(33 messages)
Inscription : 27/11/09
Lieu : Côte Vermeille, P.-O.

Message privé
jak91 :
Plus que sept mois a attendre (c'est le Nord).


Deux semaines en juin (la glace aura fondu).

Pour bientôt la suite?


Désolé mais je n'ai pas encore commencé a bosser dessus :rolleyes:. Il fait encore beau dans le coin et je ne suis pas très motivé pour rester au bureau après le boulot, encore moins le week-end ;). Mais je vais m'y coller bientôt.
MichelSOT Prowler 13 Trident
posté le 09 oct. 2013

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Michel66 :


Pour bientôt la suite?


Désolé mais je n'ai pas encore commencé a bosser dessus :rolleyes:. Il fait encore beau dans le coin et je ne suis pas très motivé pour rester au bureau après le boulot, encore moins le week-end ;). Mais je vais m'y coller bientôt.


C'est le syndrome de la cigale, Mr de la Fontaine en aurait pleuré ;)
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
(partager)
Remonter