2 membres et 45 invités en ligne
Accueil des forums
Voyager sur l'eau 8

200 km sur la DORDOGNE

gecristi - 17 août 2012
Ce projet date de 2 ans.
Le jour "J" est enfin arrivé.
C'est au pied du barrage d'ARGENTAT que nous prenons notre envol.
barrage d'argentat

et que nous disons "adieu à la civilisation"

Hélas la météo n'est pas avec nous. Vers les 14 heures une pluie diluvienne s'abat sur nous.


Vite nous devons nous mettre à l’abri sous nos tentes.
et profiter d'une petite accalmie pour préparer notre repas.



Après une nuit agitée (ronflement dans la tente voisine) nous repartons sous une épaisse brume.

et rien ne vaut un bon café à la première buvette.

Nous arrivons déjà au barrage de CARENNAC.

mais il faut savoir que si l'on emprunte le toboggan ou le barrage, on passe à côté du village.
Il faut de ce fait emprunter le petit chenal comme indiqué par un panneau

avant d'arriver dans un très beau village médiéval.





Le plein est fait nous pouvons repartir.



Et chercher un coin pour monter nos abris.



Nous voici arrivé à la retenue de RIVEZAC dont nous passons sans encombre le toboggan.


A midi, une petite faim nous tord l'estomac.
C'est dans un camping à MEYRONNE que nous nous ravitaillons.



Les paysages traversés sont magnifiques.


La route est longue mais facile.



Nous croisons quelques baigneurs.

Nous faisons une petite halte dans un très bon restaurant à GROLEJAC où l'on nous sert une viande délicieuse.


Un petit coup dans une brasserie

et arrêt pour la nuit dans un lieu autorisé par le propriétaire.

Le camping n'est pas loin. Nous en profitons pour prendre une douche et laver un peu de linge.
Le réveil est difficile, mais:

ce midi nous avons rendez-vous avec des amis.
Aussi nous devons reprendre la route
La traversée de BEYNAC ET CAZENAC nous permet de croiser des gabarres.

et d'admirer ce beau village.



Il est 13 h30 lorsque nous arrivons à SIORAC EN DORDOGNE.


Mais il n'est point de bonne compagnie qui ne se quitte.


Nous voici à notre dernière nuit à la belle étoile.


Ce matin, des amis se portent volontaires pour nous escorter dans notre dernière étape.


A LIMEUIL, nous croissons la VEZEVE .

C'est en fin de matinée que le barrage de MAUZAC est en vue.



Notre route s’arrête là.
Il faut faire un portage d'environ 1 km pour rejoindre la DORDOGNE.




Voila, notre histoire est finie.
Quelle sera notre prochaine destination ?
Elle prendra forme en lisant vos histoires sur ce site.

Trappeur63 - 21 août 2012
une bien belle descente que je ferai plus tard. Je me suis contenté de deux jours sur l'Allier cet été. ( travail oblige )
à plus Gérard et Gérard

gecristi - 21 août 2012
Tu sera toujours le bienvenu

ssyruss - 21 août 2012
Belle descente, ça donne envie :)
Y a un peu de courant sur cette partie ? Vous avez pagayer combien d'heures par jours (en moyenne) ?

gecristi - 22 août 2012
Pour répondre à ssyruss, je ne pourrai pas dire le nombre d'heure de rame.
C’était fonction du courant. Par contre, nous faisions en moyenne 40 km par jour sans forcer.

ssyruss - 22 août 2012
Ok merci, c'était pour avoir un comparatif par rapport a ce que je fait d'habitude :)

Gilles008 - 23 août 2012
gecristi :
Pour répondre à ssyruss, je ne pourrai pas dire le nombre d'heure de rame.

Apparemment, vous aviez des pagaies !
(pas des rames...)
;)

Trappeur63 - 23 août 2012
j'avais envoyé le beau père vous guetter à la base de canoe du buisson. Il vous a malheureusement raté. Un de ses amis lui a dit que vous aviez été vus ( drapeau français + pirate ) à Bac de Sors juste après Limeuil, mais peut être que seulement vos amis sont sortis à cette plage.
Tant pis.

taistoietrame - 23 août 2012
Magnifique descente et très jolies photos! Je vois que vous avez largement profité coté gastronomie!:)

Remonter