Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Le tarn en kayak de Castelbouc à Albi 5
(partager)
posté le 19 juil. 2012

petit tetras
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 23/02/10

Message privé
Beau voyage,

Je viens de réaliser une descente du Tarn de Castelbouc à Albi en huit jour. (départ et retour en train, bus et stop).

La descente est magnifique et sauvage d'un bout à l'autre (a part milliau). Il y a tout du long des coins tranquille pour bivouaquer.

La variation des paysages est extraordinaire, grâce à une géologie très changeante et des orientations variable. L'eau est propre du début à la fin (a part millau). Le passage sous le viaduc est hallucinante. L'arrivé à Albi est très impressionnante, c'est vraiment une ville de caractère.

C'est la partie entre Millau et Ambialet qui est la moins fréquentée (j'ai du voir 4 ou 5 kayak en trois jour !)

La navigation est aussi très variée : zones plates, petits rapides, rivière parfois très large, parfois resserrée, entourée de montage presque tout du long. Falaise, forêt, banc de galet...


Pas de difficulté particulière à noter (un passage en petit 3 à la sortie des gorges). Se méfier de certain vieux seuils détruit qui forment de petit rapides aux fonds douteux (gros bloc anguleux) Quand on navigue en démontable, on sert fort les fesses, mais le plus raisonnable est souvent le portage (j'ai fait deux beaux trous, a chaque fois une petite voix au fond de moi, que je n'ai pas écouté, m'avait conseillée de porter, malgré la bonne quantité d'eau).

Les barrages sont très pénibles a passer, surtout pour réembarquer (jungle, grande distance de la route, raide...). L'usage d'un chariot fait maison est d'une clé de portage est très appréciable. Il faut bien reconnaître les glissières, elles sont souvent encombrés ou bizarrement conçu (tôle battant la mesure dans celle du barrage EDF de Millau) et le niveau après les barrages rend parfois la rivière impraticable.(portage : 10km aux barrages du pinet / pouget ; 2 km à la jourdanie ; 5 km à avalat /st juery ; le temps passé a sortir de l'eau, gagner la route, mettre le kayak sur le charriot, recharger, réemebarquer incite parfois à franchir deux ouvrages d'un coup par la route.

La sympatie des locaux n'est pas toujours très appréciable : qu'est-ce que j'ai prit dans les dents, quand le propriétaire du chemin m'a trouver préparant mon portage au Pas de Soucy alors qu'il descendait chercher une dizaine de kayak qu'il loue ! En règle général, ne rien demander aux pros du tourisme, il vous ignorent.

Les rencontres avec la faune sont en revanche très sympa : hérons cendré et bihoreau, couleuvres, milans, vautours, castor (j'ai nagé à deux mètre d'un d'entre eux), écrevisses (américaine, malheusement, espèce invasive), truite fario, chevenne, barbeau... de ci delà, des traces de loutre (mais pas vue la bête).

J'ai passé ces huit jours en autonomie sauf pour le pain et l'eau. C'était bien vu, car parfois, je n'ai pas trouvé même un quignon de pain (vous vous rendez compte, une journée sans pain !) Au retour, il me restait un fond de semoule et un fond de muesli. Pas trop mal calculé.

Ha oui, il me restait aussi du savon :)

Bref, si vous ne craignez pas les portages, c'est une très très belle descente qui en plus peut se faire sans emmener sa voiture. L'eau n'est pas toujours abondante, les mois de mai ou juin sont peut-être mieux ?

A+

PS : Je suis désolé, je n'ai aucune photo, mon appareil était trop encombrant.
posté le 20 juil. 2012

loic88
Milan noir
(305 messages)
Inscription : 08/09/09
Lieu : Besançon

Message privé
Merci pour le retour.

On a fait une partie mais en VTT de Florac à Saint Enimie. Que c'était beau mais dur...

On a vu quelques kayaks descendre et qu'est-ce qu'on les enviaient ! :P
On ne va jamais aussi loin lorsque l'on ne sait où l'on va....
posté le 16 sept. 2012 mis à jour le 16 sept. 2012

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
Bonjour Petit Tétras
Il ne faut jamais manquer de semoule, m'avait dit gravement un kayakiste expérimenté.

je viens de suivre ton voyage sur Google Earth
A propos de Ceci:

Les barrages sont très pénibles a passer, surtout pour ré-embarquer (jungle, grande distance de la route, raide...). L'usage d'un chariot fait maison est d'une clé de portage est très appréciable. Il faut bien reconnaître les glissières, elles sont souvent encombrés ou bizarrement conçu (tôle battant la mesure dans celle du barrage EDF de Millau) et le niveau après les barrages rend parfois la rivière impraticable. (portage : 10km aux barrages du Pinet / Pouget ; 2 km à la Jourdanie ; 5 km à Avalat /St Juery ; le temps passé a sortir de l'eau, gagner la route, mettre le kayak sur le charriot, recharger, ré-emebarquer incite parfois à franchir deux ouvrages d'un coup par la route.

est-ce que tu avais repéré ces obstacles et préparé les itinéraires de contournement à l'avance et par quel média?
posté le 21 sept. 2012

petit tetras
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 23/02/10

Message privé
Bonjour GruuZ

Je suis pas trop le genre à prévoir, mais j'avais quand même "repérer" le parcours sur Google Earth, avant tout pour une question de sécurité et aussi pour limiter les galères et anticiper un peu les contournement des ouvrages. J'avais annoté sur une carte ign au 100 millième les différents passages qui pouvaient poser un problème : passages naturellement infranchissables (enfin, pas par moi !), seuil ou pont détruit, barrage, point de débarquement.

J'aurai peut-être dû mieux étudier les points de réembarquement, mais ça laisse moins dans l'embarras d'être coincé sur terre que coincé sur l'eau ! C'est tout. Je n'avais même pas penser à calculer les distances !
posté le 24 juin 2013

paleo_pat
Sterne arctique
(189 messages)
Inscription : 01/06/06

Message privé
Nous avons descendu les célèbres gorges du Tarn à de multiples reprises et sommes allés une fois après Millau, jusqu'au barrage de Pinet.

Depuis longtemps j'avais envie d'aller pagayer plus en aval mais j'avoue que le portage de ces barrages me rebutait.
Dernièrement, ma coéquipière n'étant pas disponible, j'ai pensé que c'était l'occasion d'aller repérer seul ces "galères".

Je n’ai pas fait de repérage sur Google Earth ou Géoportail. Je ne savais d’ailleurs pas précisément le nombre ni le positionnement de ces barrages avant de partir.

Equipé de l'indispensable chariot, j'ai effectué cette descente de Millau à Saint Sulpice du 16 au 20 mai.
Malgré la vingtaine de barrages interrompant la progression, cette randonnée de 180 kilomètres vaut le coup d'être effectuée car comme l’a indiqué « petit tetras » la navigation est agréable et variée dans de beaux paysages.

Evidemment, à une exception près, rien n’est fait pour facilité le passage des barrages.
Vous avez le droit aux panneaux de mise en garde et d’interdiction mais aucun aménagement des berges ou panneau indicateur ne seront là pour vous aider…

Cette année, il y a beaucoup d’eau sur les rivières et le Tarn ne fait pas exception.
La descente de Millau à Albi a été effectuée avec un niveau plus que correct et la suite jusqu’à Saint Sulpice sur un Tarn carrément en crue.

J’ai effectué un portage (chariotage) à tous les barrages. Celui de Brousse le Château est équipé d’une glissière mais elle n’était pas praticable avec ce niveau d’eau.
Dans la partie basse, certains barrages devraient être cordelables en temps normal mais là encore ce n’était pas envisageable avec la crue.

Concernant le retour : il existe une liaison quotidienne Toulouse - Millau par bus ce qui est bien pratique.
Attention, il faut prendre le billet auprès du chauffeur de bus car il vous coûtera 30 % plus cher si vous le prenez au guichet de la gare SNCF ! Qui a crié "Aux voleurs" ?

Je poste ici quelques photos et vous invite à lire le compte rendu complet de cette descente sur mon site.

Carte Millau-Albi
Carte Millau-Albi

Carte Albi- St Sulpice
Carte Albi-St Sulpice

Après le barrage de Jourdanie
Après le barrage de Jourdanie

Ambialet
Ambialet

Albi
Albi

Gaillac
Gaillac

Barrage de Montans
Barrage de Montans
N'est pas grand celui qui ne tombe jamais, mais celui qui se relève et continue.
posté le 24 juin 2013

Rowel
Sterne arctique
(193 messages)
Inscription : 06/08/07
Lieu : Bessières / Tarn (31-FR)

Message privé
Chouette, il dépote le Tarn en ce moment ! Pas l'habitude de voir Albi et Gaillac sous cet angle.
que celui qui prolonge de qques kms jusque Bessières me fasse signe...
Allons-y ! A VTT, à ski ou à pieds mais allons-y :)
(partager)
Remonter