Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Saint Jacques de Compostelle (TdM 2005/2006) partie 1:le Chemin du Puy
(partager)
posté le 28 mars 2011

senechalmontagne
Sterne arctique
(162 messages)
Inscription : 29/03/08
Lieu : 38460 MOIRANS

Message privé
Saint Jacques de Compostelle, conclua le tour du monde 2005/2006, débuté 17 mois auparavant. Commencé au Puy en Velais, par la voie du même nom, il se prolongea par le "Camino Francès" en Espagne, jusqu'à Santiago, Fisterra et Muxia.

Partis seul, je fus rejoint dés le premier jour par Jean-Jacques, Nathalie et bien d'autres compagnons....

La remontée par le "Camino del Norte", ne fut pas achevée à cause des problèmes de tendons de Bénédicte, venue me rejoindre, mais fut quand même une belle expérience...




Prologue:

J'arrive début Juin chez Bénédicte en France, après un mois et demi passé au Japon et une escale en Corée. Le temps de faire une pause et je repart illico-presto. Mon tour du Monde n'est pas terminé...

Arrivé à 11h17 au Puy en Velais le 10 Juin, je rencontre Jean-Jacques à la sortie de la Gare. Ensembles nous allons chercher une "Crédentiale", (le passeport religieux qui va nous servir de sauf-conduit tout au long de notre parcours et nous donnera l'accès aux gîtes pour pèlerins en Espagne),à la cathédrale. Montons à la statue Notre Dame de France et mangeons à l'ombre. Je le retrouve au gîte et c'est dans un petit bar le soir, en plein centre ville, que notre amitié et le désir de faire route ensemble se lient...



Jour 1 (11/06/2006): Le Puy en Velais - Saint Privas d'allier


Dénivelée positive: 630 m
Dénivelée négative: 409 m
Nombre de descentes: 1
Horaire: 5h56
Km: 23,9 ; Nombre de kilomètre parcourus : 23,9
Météo: Chaud et beau

La journée commence par le réveil à 6h30. Messe à la cathédrale à 7h, suivie de la Bénédiction des Pèlerins. L'ambiance est sympa, avec la présence de sœurs et d'un prêtre canadien que nous retrouverons tout au long du chemin. La ballade commence par deux petits villages aux maisons en pierres de lave et une petite chapelle avec clocher en peigne. De superbes vallons nous emmènent à un petit village, où 20 minutes après la bifurcation du GR 65 (que nous allons suivre sur la plus grande partie du parcours), nous déjeunons dans un petit resto, auprès d'un groupe de personnes aux blagues potaches... Une superbe montée au milieu d'une colline boisée, qu'il nous faut redescendre et c'est l'arrivée à 14h20 à Saint Privas d'Allier.



Jour 2 (12/06/2006): Saint Privas d'allier - Saugue

Dénivelée positive: 742 m
Dénivelée négative: 695 m
Nombre de descentes: 2
Horaire: 6h48
Km: 19,2 ; Nombre de kilomètre parcourus : 43,1
Météo: beau

Après le petit déjeuner à 8h, nous commençons la journée par une petite montée, suivie d'un chemin en balcon, qui mène à une petite chapelle et une vieille tour, perchée sur un rocher qui domine l'Allier. On y retrouve les sœurs qui y vont prier. S’en suit une longue descente, où l'on croise un nouveau groupe. Juste avant d'arriver en bas, Nathalie, que nous rencontrons, rejoint notre binôme. Après la traversée de l'Allier, une longue montée rejoint un petit village perché sur les hauteurs. Les vallons et les montées se succèdent. Une sculpture de la bête du Gévaudan sur la droite, nous rappelle que l'homme n'a pas été toujours le premier prédateur de la planète et qu'à l'époque des premiers pèlerins, les dangers étaient bien réels. Saugue est atteint sans problème. Gros bourg avec toutes les facilités, cette petite ville très sympa nous accueille dans un gîte très chaleureux, où après quelques courses, nous passons la soirée à cuisiner une salade martiniquaise et des pâtes à la sauce italienne...Dodo à 21h..




Jour 3 (13/06/2006): Saugue - Le Rouget (Gîte)

Dénivelée positive: 653 m
Dénivelée négative: 589 m
Nombre de descentes: 2
Horaire: 6h48
Km: 29,2 ; Nombre de kilomètre parcourus : 72,2
Météo: beau

Grande et belle étape qui commence à 6h40 du matin à la fraîche. Après avoir traversé le village, c'est une statue de Saint Jacques en bois avec un merle dessus, qui nous donne la direction: à gauche ! Nous quittons bientôt le bitume pour monter dans la forêt, les vallons et les prairies où paissent tranquillement les vaches. Quelques unes sont sensibles à mes "meuh". Les champs sont couverts de fleurs multicolores comme dans "la petite maison dans la prairie". Nous rejoignons au détour d'un virage, la tour de Clauze, où il y a quelques siècles, un château eu son rôle dans les guerres de religions. Le petit village de Villerot ensuite, où le groupe s'agrandit: un prêtre canadien et son "amie" faisant route avec nous. Quelques kilomètres de bitume, le gîte du "sauvage" à 2 km à gauche, la chapelle Saint Roch. Nous continuons en bavardant et arrivons à 13h24 au hameau du Rouget. Le gîte est à 500 m à sa sortie, dans un entrepôt à foin. Superbe, calme, reposant, avec le plus merveilleux des accueuils. Quand à la cuisine, 4 ans après je m'en souviens encore...


Jour 4 (14/06/2006): Le Rouget (Gîte) - Aumont Aubrac


Dénivelée positive: 450 m
Dénivelée négative: 405 m
Nombre de descentes: 4
Horaire: 5h32
Km: 15,2 ; Nombre de kilomètre parcourus : 87,5
Météo: Chaud/beau

Étape de transition dans un paysage superbe, quelque peu montante au milieu des collines boisées, où vaches, écureuils, broutent tranquillement. Le pont des Estrets est magnifique. Le début de notre balade nous permet de rejoindre un petit vallon où une serpente une superbe rivière, avant un sentier quelque peu panoramique à son commencement. Une petite descente et c'est Aumont Aubrac, où nous nous retrouvons à 4 pour 14 places dans le dortoir. Au menu du soir, après un bon apéro avec le prêtre canadien: Aligot et salade verte.




Jour 5 (15/06/2006): Aumont Aubrac - Nasbinal

Dénivelée positive: 552 m
Dénivelée négative: 429 m
Nombre de descentes: 3
Horaire: 7h38
Km: 26,3 ; Nombre de kilomètre parcourus : 113,8
Météo: Chaud/beau

Superbe étape au milieu des plateau de l'Aubrac. Le début est plus forestier. Un passage sous l'autoroute (les camions klaxonnent pour nous dire bonjour). La halte "chez Régine", aux quatre chemin, bar typique où des 8h du mat les paysans au demeurant très sympathique, attaque le vin blanc. C'est ensuite sur des kilomètres et des kilomètres, des paysages de prairies, de temps en temps quelques bosquets, et ces merveilleuses vaches Aubrac aux yeux noirs. Quelques villages, de merveilleuses fontaines, et c'est l'arrivée à Nasbinal, petit village aux maison anciennes...


Jour 6(16/06/2006): Nasbinal – Saint Chily sur Aubrac (via Aubrac)


Dénivelée positive: 368 m
Dénivelée négative: 714 m
Nombre de descentes: 1
Horaire:
Km: 15,9 ; Nombre de kilomètre parcourus : 129,7
Météo: Petites averses/beau

Étape de transition dans le paysage, qui au fur et à mesure de la randonnée , se fait de plus en plus feuillus. Après une courte montée, nous randonnons au milieu des arbres, avant de retrouver le paysage de l’Aubrac, nu et sauvage. Aubrac, petit village fortifié, est l'occasion d'une belle pause. Ensuite c'est la descente, via une nouvelle pause sur les abords d'une maison, à Saint Chily, où nous nous installons au gite.



Jour 7 (17/06/2006): Saint Chily sur Aubrac - Espalion

Dénivelée positive: 587 m
Dénivelée négative: 1046 m
Nombre de descentes: 3
Horaire:7h16
Km: 23,7 ; Nombre de kilomètre parcourus : 153,4
Météo:

D'abord ça monte raide après le pont des pèlerins, et notre petit déjeuner manqué faute de pain au bar. La journée se passe, avec au final, une sacrée montée en plein soleil, sous 35°C. On arrive à Espalion sous le cagnard par une dernière descente. Le gîte ouvre à 14h, on s'installe au bar ! Celui qui nous sert semble ne pas avoir dessoulé. Idem pour la responsable du gîte. Le soir : fête foraine, diaporama avec un rideau d'eau comme écran, feu d'artifice et surtout juste avant, un concert de papys en fanfare.





Jour 8 (18/06/2006): Espalion - Golinhac


Dénivelée positive: 895 m
Dénivelée négative: 562 m
Nombre de descentes: 2
Horaire:7h45
Km: 26,6 ; Nombre de kilomètre parcourus : 180
Météo:

Étape marquée par la visite au milieu de l'étape, d'Estaing, superbe village fortifié, au bord du Lot. Le reste est un cheminement au bord du Lot.




Jour 9 (19/06/2006): Golinhac - Conques


Dénivelée positive: 455 m
Dénivelée négative: 792 m
Nombre de descentes: 2
Horaire:6h02
Km: 20,8 ; Nombre de kilomètre parcourus : 200,8
Météo:

Chaude journée, ponctuée de deux grosses descentes, entre deux villages : Espeyrac et Sanergue. On à bien essayé de se perdre en discutant à travers champs avec Nathalie, ce qui nous a valu un bon kilomètre à pied de plus sur l'asphalte. On aurait mieux du regarder le topo, mais on est arrivé ! Conques est sur le flanc d'une colline, petit village aux rues étroites, à la magnifique abbatiale, dont nous logeons à proximité. A 18h30, les vêpres avec une chorale de moines est un moment inoubliable tant les champs sont beaux. A 19h le repas . Ambiance zen....



Jour 10 (20/06/2006): Conques – Livinhac-le-haut


Dénivelée positive: 943 m
Dénivelée négative: 1024 m
Nombre de descentes: 6
Horaire:6h22
Km: 25,3 ; Nombre de kilomètre parcourus : 226,1
Météo: nuageux / Chaud

Étape, faite à la « Rambo », une dernière partie seule avec Nathalie ; Jean- Jacques, allant un peu plus lentement et visitant les églises du coin. Grosses montées en sous-bois hyper humides, dus au orages d'hier soir. On oublie vite et on recommence...



Jour 11 (21/06/2006): Livinhac-le-haut - Figeac

Dénivelée positive: 604 m
Dénivelée négative: 606 m
Nombre de descentes: 2
Horaire:6h08
Km: 25,3 ; Nombre de kilomètre parcourus : 251,4
Météo: nuageux

Étape pas marrante et monotone. Après quelques problèmes de grincement du sac à dos, résolus grâce à la micro-polaire, la montée commence, le groupe se disperse et ne se recomposera qu'à quelques rares occasion dans la journée. Je continue dans un paysages de collines , puis un immense petit lac (marais) en deux parties, pleins de petits poissons du type cichlidés. A l'arrivée à Figeac, je découvre la première « cazelle », qui abritait autrefois les bergers. Visite et courses. Gîte sympa mais bruyant.




Jour 12 (22/06/2006): Figeac - Carjac


Dénivelée positive: 608 m
Dénivelée négative: 664 m
Nombre de descentes: 3
Horaire:7h49
Km: 29 ; Nombre de kilomètre parcourus : 280,4
Météo: nuageux

Superbe étape dans les causses, malgré un « p... » de grincement du sac. Au début espacé, le groupe c'est reformé ensuite. Grosse montée au début, parcours horizontal après.Chèvres, serpents, biches, bichon frisé:) la faune est variée est atypique. Une belle descente et c'est Carjac, où nous arrivons à 13h30.



Jour 13 (23/06/2006): Carjac - Varaire

Dénivelée positive: 556 m
Dénivelée négative: 387 m
Nombre de descentes: 1
Horaire:6h07
Km: 25,7 ; Nombre de kilomètre parcourus : 306,1
Météo: grand beau 31°C

Superbe étape vallonnée et tout et tout. On arrive à Varaire, dans un petit gîte avec terrain privé. Le chat siamois aux yeux bleus, jouera avec moi jusqu'à 23h du soir.



Jour 14 (24/06/2006): Varaire - Cahors

Dénivelée positive: 441 m
Dénivelée négative: 629 m
Nombre de descentes: 3
Horaire:7h33
Km: 33,1 ; Nombre de kilomètre parcourus : 339,2
Météo: chaud

Étape de nuit, quasi directe, le départ à 5h du mat. L'arrivée, par les crêtes avec 33°C, sans eau restera dans les mémoires. Alors 500 m avant, un coca glacé dans un café, fut le bienvenu. Installation dans l'auberge de jeunesse, une ancienne maison religieuse.



Jour 15 (25/06/2006): Cahors - Lascabanne

Dénivelée positive: 513 m
Dénivelée négative: 475 m
Nombre de descentes: 3
Horaire:5h34
Km: 22,2 ; Nombre de kilomètre parcourus : 361,4
Météo: chaud

Étape sympa, si ce n'est cette montée depuis le pont de Cahors, super raide, avec des escaliers. L'arrivée à Lascabanne, tôt, nous permettra de nous reposer. Le poulet au vinaigre restera dans les mémoires.

PS : Blaireaux



Jour 16 (26/06/2006): Lascabanne - Lauzerte


Dénivelée positive: 668 m
Dénivelée négative: 664 m
Nombre de descentes: 3
Horaire
Km: 22,8 ; Nombre de kilomètre parcourus : 384,2
Météo: chaud

« GRRR », en descendant faire les courses, comme d'habitude, je vais trop vite ! Et je rate le chemin. Au final je me retrouve tout en bas, de l'autre côté, obligé à remonter pour redescendre et de faire les courses à éco-marché, où je rejoins Jean-Jacques, qui commençait à remonter. Au menu : Spaghetti à la Carbonata



Jour 17 (27/06/2006): Lauzerte - Moissac


Dénivelée positive: 602 m
Dénivelée négative: 709 m
Nombre de descentes: 6
Horaire : 6h49
Km: 26,3 ; Nombre de kilomètre parcourus : 410,5
Météo: grand beau 31°C

Bof, ça monte, ça descend, dans les collines couvertes de tournesol, dont les 9/10ème ne sont pas en fleur. Une longue route que l'on longe (couverte de platanes), et les trois derniers kilomètres dans les détours de Moissacs. Une chapelle perdue au fond d'un vallon, un pigeonnier sur pilotis. Une journée somme toute agréable mais monotone.





Jour 18 (28/06/2006): Moissac – Saint Antoine


Dénivelée positive:
Dénivelée négative:
Nombre de descentes:
Horaire :
Km: 27,3 ; Nombre de kilomètre parcourus : 437,3
Météo: chaud / dégagé

Superbe étape dont la moitié le long du canal de la Garonne. Ensuite, par un superbe pont suspendu que nous atteignons, après la traversée d'Espalais, où nous faisons une petite pause. La montée d'Auvillard commence après une petite chapelle du 12ème siècle (dont un des vitraux comporte une croix et une ancre entrelacés).

PS : ragondins du matin, gros ras dans le bain...

Un pot à Auvillard, et nous reprenons la route après une déviation du GR, qui nous fera descendre jusqu'à la Garonne, remonter, redescendre (superbe villa avec piscine), remonter à Bardigue, et enfin redescendre et remonter tranquillement, en longeant les champs, jusqu'au gîte, juste après le centre du village.




Jour 19 (29/06/2006): Saint Antoine - Lectoure

Dénivelée positive: 578m
Dénivelée négative: 479m
Nombre de descentes: 3
Horaire :5h30
Km: 24,8 ; Nombre de kilomètre parcourus : 462,6
Météo: grand beau

Premier village: Flamarens, avec sa vieille église et son château. Miradoux ensuite, à peine entrevu. Enfin Castet Arrouy et son église fortifiée. Le reste de la balade, moins directe, se fera toujours au milieu des champs de blés et d'orge en alternance avec des champs de tournesols pas encore en fleurs. On contourne, on descend et au fond se dessine Lectoure. Il nous faut le rejoindre d'abord par un sentier horizontal qui descend pour enfin remonter sur la butte en face du centre ville. Le gîte quand à lui, se situant sur l'artère principal à droite.



Jour 20 (30/06/2006): Lectoure - Condom

Dénivelée positive: 444m
Dénivelée négative: 534m
Nombre de descentes: 4
Horaire :6h24
Km: 26,9 ; Nombre de kilomètre parcourus : 488,5
Météo: couvert le matin / dégagé l'après-midi

Étape au milieu des champs de blés, des champs de tournesols, plus ou moins ouverts. On alterne montées et descentes. Le départ ce matin du gîte d'Isabelle « l'étoile occitane », se fit tranquillement en prenant à gauche l'avenue principale entre les différents stands du marché qui prenait vie peu à peu. L'arrivée sur Condom, loin d'être directe, se fera par un long chemin à l'horizontal, avant de descendre perpendiculairement.



Jour 21 (01/07/2006): Condom – Montréal – Eauze (gîte du possible 4 km avant)

Dénivelée positive: 506m
Dénivelée négative: 441m
Nombre de descentes: 3
Horaire :7h16
Km: 29,5 ; Nombre de kilomètre parcourus : 508
Météo: grand beau

Une première partie monotone, au milieu des champs de blé, toujours alternant avec ceux de tournesols. Une seconde partie, après une belle pause à Montréal, sur la place, à côté d'une épicerie où nous feront le plein de « sacristains »,des pins d'épice. Les vignes qui font l'armagnac d'ici, sont notre quotidien. Arrêt au gite du possible, 4 km avant, pour cause de féria à Eauze. Repas du soir et dodo...



Jour 22 (02/07/2006): Eauze (gîte du possible 4 km avant) - Nogaro

Dénivelée positive: 367m
Dénivelée négative: 425m
Nombre de descentes: 2
Horaire :5h34
Km: 23,2 ; Nombre de kilomètre parcourus : 531,2
Météo: grand beau

Belle journée, étape sympa. Si ce n'est que je suis cassé et que j'ai de nouveau les cervicales tendues comme un élastique. Petite halte à Maussiet en passant. On monte, on descend, bref comme d'habitude !!!



Jour 23 (03/07/2006): Nogaro – Aire-sur-Ladour


Dénivelée positive: 318m
Dénivelée négative: 337m
Nombre de descentes: 2
Horaire :7h02
Km: 30 ; Nombre de kilomètre parcourus : 561,2
Météo: pluie / beau

Au départ pluie, sur de longs plats, entre les champs de blés. Étape un peu monotone, le final se faisant dans un premier temps le long d'une voie ferrée, où je rencontre un monsieur de 94 ans qui à installé une aire de repos. Puis un pont, et la ligne droite finale sur deux kilomètres le long de la départementale. Arrivée au gîte chaleureux de Jean-Michel, avec l’accueil de Valérie.



Jour 24 (04/07/2006): Aire-sur-Ladour – Arzacq-Arraziguet


Dénivelée positive: 584m
Dénivelée négative: 410m
Nombre de descentes: 2
Horaire :8h18
Km: 32,7 ; Nombre de kilomètre parcourus : 593,9
Météo: beau

Départ de nuit un peu foireux et raide dans la ville avec quelques chiens excités. Ensuite de longues lignes droites au milieu des champs de maïs pendant environ 17 km, à n'en plus finir !!! Miramont et le paysage de zones plates laisse la place à des collines et des descentes sur 12 km. Pimbo est l'occasion d'une pause devant la Collégiale qui tinte à tue-tête. Une ligne droite avec le « gendarme de Saint-Tropez » en fond musical et c'est la dernière ligne montée sous le cagnard !!!



Jour 25 (05/07/2006): Arzacq-Arraziguet – Artez de Béarn

Dénivelée positive: 602m
Dénivelée négative: 644m
Nombre de descentes: 4
Horaire :7h39
Km: 31 ; Nombre de kilomètre parcourus : 624,9
Météo: nuageux / pluie

Comme d'habitude après une nuit courte, nous décollons à 5 heure précise. En pleine nuit on se paume, ayant cherché le chemin 50 m plus loin à côté du lavoir. C'est donc après ¼ d'heure de recherche, que nous trouvons le bon chemin, en longeant le lac. D'ailleurs une grosse bestiole plonge lorsque l'on passe sans pouvoir l'identifier. S'en suit une grosse montée en forêt, la traversée d'un village, quelques maisons et l'on rejoint les crêtes, dans un paysage de prairies et de vallées, où l'on admire de l'autre côté les fermes, les vaches...Quelques agneaux tètent les pis de leurs mères. La race "Blonde d'Aquitaine" est ici dominante. La suite l'est encore plus après une nouvelle descente/montée : GRRRR !!! Elle se fait entre les petits villages et hameaux, au milieu des champs de maïs !! Un « wahouf » (chien) nous suivra longtemps, il faudra d'ailleurs téléphoner à sa maitresse pour qu'elle le ramène. Un peu avant l'arrivée, je me fait enfin comprendre par des vaches qui accourent en courant, après mes « me-heu, me-heu ». Une petite chapelle, rejointe en suivant le GR, une méga averse: la « maison des pèlerins » et son alarme chronique est rejointe...



Jour 26 (06/07/2006): Artez de Béarn - Navarrenx


Dénivelée positive: 553m
Dénivelée négative: 642m
Nombre de descentes: 5
Horaire :8h01
Km: 32,2 ; Nombre de kilomètre parcourus : 667,1
Météo: nuageux

Mouais, ça manque de montagne:)... Après un départ à 5h45, pour une fois de jour, on suit les crêtes en descendant / montant pendant environ une heure. Une grosse descente nous mène le long de la nationale que nous longeons assez longtemps. Ensuite pleine ouest dans les champs de maïs...Avant de recommencer une série de montées et de descentes !!! Une superbe abbaye, où juste après le bar, on attendra que le soleil se pointe... Un peu d'horizontal et rebelote avant d'arriver au gîte, après 2 km de plat. Gîte super, village moyen...



Jour 27 (07/07/2006): Navarrenx - Aroue


Dénivelée positive: 305m
Dénivelée négative: 320m
Nombre de descentes: 2
Horaire :4h40
Km: 17,7 ; Nombre de kilomètre parcourus : 684,8
Météo: mixte de soleil et nuage, variable quoi !!!

Étape sympa ! Après avoir traversé le pont de Navarrenx, à côté des fortifications, c'est le petit village de Castelneau-Comblong, qui est pour nous l'occasion de faire des photos devant le panneau « chemin des Pyrénées », « avenue beau soleil » et devant la croix de Saint Jacques. Après un passage en forêt plus ou moins long, plus ou moins boueux, on va alterner les traversées de petits villages. Avec la halte « au petit poney », sympa, qui après hésitation, viendra voir la nourriture du sac...Quelques palombières avec ses cabanes construites dans les arbres. Après le poney et des cannes curieuses un tantinet agressives, on rejoint le gîte à la ferme, où l'on s'installe.



Jour 28 (08/07/2006): Aroue – Ostabat (800 m après)

Dénivelée positive: 812m
Dénivelée négative: 742m
Nombre de descentes: 5
Horaire :7h15
Km: 24,5 ; Nombre de kilomètre parcourus : 709,3
Météo: chaud

Arrivés à 14h30 / 14h45, le départ se fit à 7h25 . Un premier itinéraire passant par les crêtes et l'on rejoint une petite chapelle magnifique (tampon sur la crédentiale). L'itinéraire dodeline, on croise des moutons en mini transhumance et nous rejoingnons un splendide petit pont, où, via la « Croix de Gibraltar » où s'uissent les deux autres chemins. Une superbe montée nous permet de trouver une chapelle magnifique avec point de vue sur les Pyrénées. Une descente, une vache en plein milieu du chemin, quelques remontées et c'est Ost abat, que nous dépassons de 800 m pour rejoindre le gîte.



Jour 29 (09/07/2006): Ostabat (800 m après) – Saint Jean pied de Port


Dénivelée positive: 791m
Dénivelée négative: 500m
Nombre de descentes: 2
Horaire :7h34
Km: 26,5 ; Nombre de kilomètre parcourus : 715,8
Météo: nuageux

Étape un peu triste : le temps est couvert (NDLA : en 2010 quand j'arrive à vélo, de la voie Turonensis depuis Paris, c'est exactement le même temps). Il nous faudra quelques chemins pour atteindre enfin le soleil qui ponctuera notre parcours enfin de bonne humeur. Les premiers villages croisés, ce sont les moutons à têtes noires qui accompagnent notre journée. Après Saint Jean le Vieux et sa messe en basque, c'est enfin Saint Jean Pied de Port. Après un pot, il nous faut marcher une heure bien raide pour rejoindre dans les Pyrénées, la ferme où nous logerons le soir. Au programme : match de foot, la finale France / Italie qui se termine par des tirs aux buts et la France qui perd....



On est jamais perdu, mais momentanément dans l'incertitude.
(partager)
Remonter