Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage à pied 101

Bêtes sauvages : des risques ?

share(partager)
share posté le 06 déc. 2010 mis à jour le 21 mai 2015

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Bonjour

Je débute dans les sorties à la belle étoile en France.
La nuit, il m'arrive systématiquement d'avoir des hausses de fréquences cardiaques quand j'entends des bruits insolites (c'est peut-être stupide, mais c'est comme ça !). Je n'ai jamais vécu de danger dû aux bêtes sauvages mais me demande si ça pourrait m'arriver.

Quelqu'un a-t-il déjà vécu des ennuis avec des bêtes sauvages ou domestiques, peut-être les plus gênantes ?
Je serais tenté de dire "forcément"... qui sait ?


------------------

Merci aux interventions des forumeurs qui font évoluer la question. Je mets à jour pour un accès rapide aux réponses :

EN FRANCE

PETITES BETES

- tiques : maladie de lyme (et discussion à la suite), ici, ici et suite
- rat : visite
- goéland : attaque, ici
- abeille : essaim sauvage, frelons, encore frelons


GROSSES BETES

- vache et/ou taureau : piétine nos affaires, charge, bruit des meuglements, charge, mort d'un randonneur
- cheval : s'emmêle dans les tendeurs de la tente, charge d'un cheval en rut
- moutons : troupeau qui bouscule
- renard : vol de nourriture et ici, morsure, fouille les cheveux
- chien : attaque et ici, ici, ici, ici avec humour
- sanglier : visite, fuite, rencontre, ici, ici
- cerf : rencontre
- patou (gros chien de berger, blanc) : rencontre
- âne : charge


DIVERS

- homme : dans de très nombreuses témoignages
- chasseur : risques de coups de fusils
- voleur : ici
- bruits bizarres : ici
- leptotspirose : ici
- échinococcose : ici


A L'ETRANGER

- ours brun : rencontre et ici
- élan : rencontre et ici, ici et ici
- loup : inoffensif
- ours brun : curieux mais pas méchant
- grizzly : attention à sa propre bouffe, ici
- caribou : ne pas s'en approcher
- serpent : quelques précautions ; attention quand-même et ici
- dingo : ok
- insectes : la plaie
- tiques : porter chapeau

- éléphant
- pécaris
- jaguar
- puma
- loutre géante
en attente de précisions...

- Une expérience de bonne cohabitation avec les animaux sauvages, ici


-----------------


Après de nombreuses interventions, on pourrait penser qu'on ne craint rien à se promener et dormir dehors en France. Aucun cas grave en France n'a été relaté sur ce fil pour l'instant. Une seule morsure de renard. Hormis avec des bêtes domestiques ; incidents qui vont jusqu'à la mort du randonneur (ex : charge d'un taureau).

En guise d'illustration de cette crainte des bêtes sauvages, crainte plutôt infondée semble-t-il, je copie ces lignes de Khutzeymateen dans son récit de rando solo au Canada (ici) :
khutzeymateen :
...
A l"heure où j'écris ces lignes je me demande comment je n'ai pas fait de mauvaises rencontres dans cette forêt totalement désertique et j'en frémis encore, ayant passé la nuit à la belle étoile...
...
Pourtant on peut laisser divaguer son imagination et penser à toutes ces bêtes sauvages qui se cachent dans les profondeurs de la forêt :|
...
A ma déception je ne croise quasiment aucun animal excepté des canards et autres oiseaux sur les plans d'eau.

Et celles de Michelg, au sujet des balades en France :
michelg :
...
Sérieusement, les animaux ne passent pas leur temps à sauter sur tout ce qui bouge, à moins de se trouver dans des conditions de stress particuliers. Les exemples précédents le montrent bien.
...
Bref, il faut se rendre à l'évidence: l'aventure a peu de chance de venir des bêtes sauvages en France !

Encart tenu à jour jusqu'au 21.05.15.
share posté le 06 déc. 2010

jak91
Milan noir
(359 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Les bêtes dites "sauvages" ne m'ont jamais mis en situation d'insécurité au contraire de beaucoup d'humains, les animaux n'agressent jamais pour le plaisir, et je me sens plus en sécurité au fin fond de la Pampa qu'au abord d'un lieu dit "civilisé " ;)
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 06 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Jak91
Ce que je voudrais savoir, c'est s'il y a des risques réels, même s'ils sont bénins ou très rares.
Je voudrais savoir ce qui est arrivé à certains d'entre vous ; pas pour me rassurer ni me faire plus peur... pour savoir.
share posté le 06 déc. 2010

Olivier
Caribou
(1686 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Les tiques... vecteur des encéphalites et maladie de Lyme...
Le problème est à mon sens sous-estimé, nous connaissons directement plusieurs cas de maladie de Lyme (au moins 3), pourtant maladie censée être très rare (quelques cas pour 100.000)... nous ne connaissons pas 100.000 personnes
Nous sommes une population à risque de ce point de vue là...
Et pourquoi pas ?
share posté le 06 déc. 2010

jak91
Milan noir
(359 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Oui en effet les tiques sont un problème et certaines années sont plus favorables à leur prolifération, mais il n'y a pas besoins de faire une rando pour en récupérer, la seul présence d'animaux domestiques est suffisante, le seul cas donc j'ai eu connaissance a très probablement été infecté de cette façon (existe t-il un traitement préventif contre cette maladie?)
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 06 déc. 2010

Olivier
Caribou
(1686 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Pas de vaccin pour la maladie de Lyme européenne. La lyme américaine a eu un vaccin, mais ce n'est pas la même souche de borrelia et je crois que le vaccin a été retiré (peu efficace, nécessite de le refaire souvent)
Et pourquoi pas ?
share posté le 06 déc. 2010

mad
Oie des neiges
(595 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Grilled by Olivier :D !
Il y a par contre un vaccin contre l'encéphalite à tiques Vaccin encéphalite à tiques. Je ne me suis pas fait vacciner, alors que j'ai une belle collection de vaccins, dont la rage.
Il y a un très long fil sur les tiques chez DM : Tiques et Lyme

C'est un vrai problème, et qui ne va pas en s'arrangeant ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
share posté le 06 déc. 2010 mis à jour le 06 déc. 2010

tosca
Etourneau
(97 messages)
Inscription : 07/11/08
Lieu : Cévennes

Message privé
Si tu veux te rassurer :

et tu verras que, par chez nous, ce ne sont pas vraiment les grosses bêtes qui sont à craindre :p

Sinon, moi à qui beaucoup de gens demandent "et vous n'avez pas peur ?" (une femme qui randonne seule en autonomie, ça paraît pas bien normal ...) les fois où je ne me sens pas très tranquille, c'est lorsque je suis trop près de la civilisation.

Et dans les Cévennes où je suis, j'ai plus de motifs de craindre les chasseurs que les sangliers, même s'il m'arrive parfois de sursauter lorsqu'une grosse bestiole non identifiée détale dans les fourrés : http://www.mnaugendre.com/2010/09/vous-navez-pas-peur.html
Photographe en Cévennes : ma galerie photos Cévennes Plurielles : parcourez les Cévennes à ma façon
share posté le 07 déc. 2010

koda
Sterne arctique
(189 messages)
Inscription : 09/09/06

Message privé
Les vaches ..., elle viennent brouter ta tente et s'enmellent les pates dans les tenseurs ce qui arrache tout :D
Cela m'est arrivé une foi et j'ai eut la plus grosse frousse de ma vie :huh:
Sous nos latitudes pas grand choses à craindre des bêtes à 4 pattes, par contre je me méfie beaucoup plus de celles à 2 pattes et de toutes les petites bestioles avec beaucoup plus de pattes que moi :D
Les renards sont chapardeurs et il arrive qu'ils prennent de gros risques pour venir te piquer les reste de ton repas.
En foret, je pend à un arbre ma nourriture, ou je la mets au fond de la tente.

koda
www.tramuntanya.com
share posté le 07 déc. 2010

jolours
Martinet
(37 messages)
Inscription : 29/11/10
Lieu : Ici, parfois là-bas
Suisse

Message privé
A mon avis, les troupeau en tout genre sont les plus dangereux. Ils piétinent ta tente et tes affaires, mais j'ai aussi failli me faire pousser en bas une falaise par un troupeau de mouton. Un cheval s'est une fois pris dans les tendeurs de ma tente, je dormais et je n'ose pas imaginer ce qui ce serait passer si le tendeur n'avait pas casser...
Sinon les chiens peuvent êtres des sales bêtes. Ils ne sont pas forcement dressés et attachés et peuvent être très agressifs.
Mais je me rallie à l'avis général: l'homme est le pire. J'ai rencontré, sur l'ascension du Mont-Blanc, une guide américaine qui s'était fait voler, pendant la nuit, chaussures, crampons et le piolet de sa cliente.
Mais si tu veux te rassurer, avoir un couteau de chasse à portée de main (sur la cuisse par exemple) est une idée. C'est pas forcement utile, mais ça rassure et c'est cool pour les tartine :D
Vous trouvez mon sac à dos gros? Moi je le trouve petit pour une maison...
share posté le 07 déc. 2010 mis à jour le 07 déc. 2010

Kaldera
Martinet
(23 messages)
Inscription : 14/11/07
Lieu : Le MANS

Message privé
ansrick :
Quelqu'un a-t-il déjà vécu des ennuis avec des bêtes sauvages ou domestiques, peut-être les plus gênantes ?

Au risque de paraitre basique les seules bestioles qui m'ont vraiment fait blémir en rando(*) sont des chiens. Une fois que je crapahutais à la campagne dans une zone plutôt reculée j'ai aperçu une maison isolée au loin d'où ont jailli 2 énormes molosses qui se sont mis à courir à toute allure vers moi en aboyants. Mon sang n'a fait qu'un tour, j'ai préféré ne pas m'enfuir en leur tournant le dos (ils m'auraient rapidement rattrappé...) et j'ai aggrippé un de mes batons de rando en me préparant à passer un sale quart d'heure :snif:...
J'ignore s'ils ont senti que je ne leur voulais pas de mal au fond (même si j'étais déterminé à "croiser le fer" pour me défendre) mais ils ont stoppé à cinq mètres de moi et se sont contentés de me gueuler dessus à tue tête. Je leur ai parlé doucement (inutile?) et j'ai reculé jusqu'à rentrer dans un bois où ils ont fini par se détourner de moi. Peut-être ai-je eu de la chance, peut-être qu'ils ne m'auraient jamais attaqué de toute façon, mais sur le coup je me suis surtout imaginé déchiquetté en petits steacks...ce fut une de mes pires peurs en tout cas!

(*) Je parle de mon expérience en France, n'étant jamais allé crapahuter sous d'autres latitudes.

olivier :
Le problème (les tiques) est à mon sens sous-estimé

C'est aussi mon avis, néanmoins j'ai l'impression que la sensibilisation évolue doucement, j'ai notamment eu plusieurs échos comme quoi des sorties scolaires en forêt par chez moi étaient parfois annulées pour cause de risque potentiel liés au tiques (il y'a 15 ou 20 ans mes profs ne se souciaient même pas du problème). J'imagine que ces mesures préventives sont appliquées un peu partout dans les écoles...
share posté le 07 déc. 2010 mis à jour le 07 déc. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
quelques situations cocasses vécues :
- bivouaquer dans un champ et j'ai planté ma tente, sans le faire exprès évidemment entre le lieu de sommeil d'un troupeau de vaches et leur lieu d'alimentation et de rafraichissement; j'ai passé la moitié de la nuit à défendre mon territoire avant de comprendre le problème et de leur organiser un corridor de passage;

- un cheval en rut, (je le sais parce que c'était visible) pour un pique nique où il a fallu plier bagage (très) rapidement avec les enfants; se méfier des périodes de reproduction de toutes les bétes;

- sur la traversée d'un champ, découvrir assez tot, heureusement, que c'était le territoire d'un troupeau de vache avec un taureau qui n'était pas partageur, n'étant pas toréador, je suis devenu jogger et je n'ai jamais franchit une cloture avec une si belle technique; j'avais quand même veillé à être le dernier du groupe pour détourner l'attention du taureau, là j'ai vraiment eu peur !

- dans des bivouacs, repérer les traces de rat pour ne pas leur donner envie de venir nous voir, mais ce n'est pas facile;

- un ami dans une nuit à la belle étoile, dormant dans son sac de couchage et qui c'est fait mordre par un renard qui voulait savoir si il était comestible, heureusement il n'avait pas la rage, mais il a fallu subir le traitement préventif;

- Dans une traversée de foret, je prends d'office l'option "Tique' et je me couvre en conséquence; mais il peut aussi y avoir des tiques dans des herbes hautes.

- Le plus drole : dans une descente en canoë avec un de mes fils (il avait 10 ans) nous plantons notre tente dans un champ qui nous semblait éloigner de tout. Après l'installation, le repas direction sac de couchage. A ce moment là j'entends un rugissement, mais un vrai. Surpris je regarde des vaches dans le champ à coté, comme elles n'étaient pas affolées je me suis dit qu'elles avaient l'habitude. Durant toute la nuit ce fut un vrai concert, feulement, rugissement et autres cris bizarres. J'ai finit par m'endormir de fatigue en supposant qu'il y avait un cirque pas très loin. Le lendemain j'ai vu que notre tente était sur la rive opposée à un zoo, nous avions passé une nuit en nous croyant dans la jungle !

et tout cela rien qu'en France.
share posté le 07 déc. 2010 mis à jour le 07 déc. 2010

woince
Hirondelle
(13 messages)
Inscription : 17/10/09
Lieu : Aix les Bains

Message privé
Une nuit, en forêt, un sanglier à reniflé la tente. Il a émis grognement très surprenant quand j'ai allumé la lampe, y'a eu quelques secondes de blanc... pendant lesquelles je n'étais pas fier :siffle: (enpiégé dans mon duvet) et il est finalement partit en faisant drôlement résonner le sol. Le matin je me suis rendu compte que j'avais dréssé la tente (en catastrophe sous la pluie :() en plein dans une trace de passage.

Pour les tiques, je fais gaffe depuis qu'un copain en a rapporté trois sur lui lors d'une balade à la journée entre prairie et forêt.

Sinon j'ai toujours apprécié mes bivouacs... Surtout le matin au réveil :)
S'il y avait un paradis, ça se saurait et il y aurait tellement de monde que ce serait l'enfer !
share posté le 07 déc. 2010

jak91
Milan noir
(359 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
les vaches, ça c'est un vrais problème, elles font un de ces boucan le matin, pas moyen de faire une grasse mat !!!!!!! et sur les bords de Loire, ca pullule de ces bestioles, mais bon c'est aussi un peu leur territoire

Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 08 déc. 2010 mis à jour le 08 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Merci de vos nombreux témoignages forts intéressants et bien rigolots pour certains.

Au sujet des tiques, j'habitais la campagne (Seine et Marne) et y étais toujours "fourré" étant gamin. J'en ai eu beaucoup sur moi au long de mes jeunes années et n'ai jamais rien eu. J'en ai eu encore récemment, mes filles aussi. Des peaux à tiques ?

Un renard m'a chapardé ma bouffe une fois. Depuis, je la garde à l'intérieur.
Peurs de chiens parfois.
Les nombreux bruits, la nuit, avant de les identifier plus ou moins comme des bêtes peureuses ou tout simplement ta toile à pourir qui frotte sur l'herbe et qui te glace le sang l'histoire d'un instant...
share posté le 08 déc. 2010

mad
Oie des neiges
(595 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
ansrick :
Au sujet des tiques, j'habitais la campagne (Seine et Marne) et y étais toujours "fourré" étant gamin. J'en ai eu beaucoup sur moi au long de mes jeunes années et n'ai jamais rien eu.

Les tiques ne sont pas dangereuses si elles ne sont pas infectées. Le problème est qu'elles le sont de plus en plus, et ce dans presque toutes les régions de France. La dissémination des borrelia est peut-être due à la prolifération d'un écureuil d'Asie (tamia de Sibérie).

C'est pénible, mais il faut vraiment faire gaffe.

Je pense qu'on en reparlera sur ce forum.
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
share posté le 09 déc. 2010

kobi
Martinet
(39 messages)
Inscription : 06/01/07

Message privé
salut
je pose peut une question bete mais n ayant pas eu de probleme apres avoir trouve des tiques
j aimerai savoir comment m en premunir
kobi
share posté le 09 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
kobi :
salut
je pose peut une question bete mais n ayant pas eu de probleme apres avoir trouve des tiques
j aimerai savoir comment m en premunir

kobi

Peux-tu reformuler ta question Kobi ?
Tu veux savoir comment ne pas en "attraper" ?
share posté le 09 déc. 2010 mis à jour le 09 déc. 2010

batopirat
Sterne arctique
(114 messages)
Inscription : 23/07/09
Lieu : 59

Message privé
Salut kobi, d'aprés ce que je sais le mieux est de s'asperger de répulsifs à base de DEET ( à moins que ce ne soit DET), de plus mieux vaut fermer les bas de pantalons ainsi que les manches de vestes , pulls , chemises ( elastiques, boutons ). Les animaux -et mon chien le fait- se roulent eux dans des excrements pour s'en prémunir. Tu peux essayer mais bon tu te retrouveras vite seul en randonée ( remarque des fois c'est pas plus mal).
J'ajoute que cet été je suis allé consulté mon toubib apres avoir hoté une tique , je pensais avoir écrasé la tête en l'arrachant. Finallement plus de peur que de mal, c'était l'occasion d'en parler , le docteur m'a précisé que la maladie de lyme était plus répandue en europe de l'est et que le risque restait mineur en france . cela dit j'ai une collégue qui elle a eu de réels problèmes (jambe immobilisée et grosse tache au niveu de la morsure) une des premières étapes de la maladie.Pour ce qui est du traitement en cas de doute une semaine d'antibiotiques aprés l'enlevement de la bestiole prévient le risque de voir se développer la maladie . Enfin si vous allez ici :
http://www.ceets.org/archives-de-textes-de-david-manise-dans-carnets-daventures/
vous trouverez les rubriques "vie sauvage" de David Manise dont celle sur le sujet qui nous interesse.
Pour faire un peu le léche bottes, je remercie vivement l'auteur des articles ainsi que l'équipe de rédaction de Carnets d'Aventure de laisser un accés gratiut à ces publications .( en fait les remerciements sont sincéres).
A+
share posté le 09 déc. 2010

michelg
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 26/03/09
Lieu : 56

Message privé
Une bonne étude clinique ici: http://www.maladies-a-tiques.com/Maladie-de-Lyme.htm

Cette année, c'était, on m'a dit, une "année à tiques" en Ariège. Tous les soirs, les enfants et les grands s'enlevaient des tiques. Elles pullulaient dans les hautes herbes. Puis elles montent, et vont s'installer aux premières chairs tendres. J'ai passé tout mon temps là-bas avec les chaussettes sur les pantalons, comme en vélo. C'était efficace...

Maintenant, apparement, il suffit de faire gaffe aux premiers signes de transmission de la maladie, ça se traite pour l'instant facilement à ce stade. C'est ce qu'on m'a dit en tout cas.
Le problème pour les années à venir est la diminution progressive de l'efficacité des antibiotiques. Pour l'instant, ça semble encore marcher.

Toujours aller au terme de son traitement antibiotique, même si c'est pour une grippe ou angine banale !
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share posté le 09 déc. 2010

mad
Oie des neiges
(595 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
michelg :
...
Le problème pour les années à venir est la diminution progressive de l'efficacité des antibiotiques. Pour l'instant, ça semble encore marcher...

Contrairement à beaucoup d'autres maladies, il est peu probable qu'on assiste là à une diminution de l'efficacité des antibiotiques, car l'homme est une impasse pour la borréliose : il y a très peu de chances pour qu'une tique se contamine en piquant un humain, le réservoir étant les animaux sauvages.

Par contre, comme tu le dis, aller jusqu'au bout d'un traitement antibiotique est TOUJOURS vivement recommandé !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
share posté le 09 déc. 2010

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
michelg :
Cette année, c'était, on m'a dit, une "année à tiques" en Ariège.

Je crois plutot que c'est un coin à tiques (je parle du Biros), car en 2008 c'était la cata, tous les jours des tiques malgré les vêtements (longues manches et pantalons ). Heureusement qu'on avait cette fameuse pince en forme d'arrache-clous, qui permet en quelques secondes de s'en débarrasser sans laisser la tête, ça limite les risques.
share posté le 09 déc. 2010

cédric
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 09/12/10

Message privé
Moi les animaux potentiellement dangereux que j'ai le plus rencontrés en rando (surtout dans la montagne provençale) sont 1/ les cerfs, 2/ les patous.

J'ai pénétré plusieurs fois le territoire des cerfs pendant le brâme. Pendant cette période, quand vous pénétrez le territoire où il est actif, le cerf se montre à vous, vous toise et vous fait sentir par sa prestance qu'il est le roi de la forêt. En général, sa seule vue suffit à vous faire comprendre que vous avez intérêt à garder vos distances et les choses en sont toujours restées là pour moi. Pour les patous c'est pareil, c'est le gardien du troupeau. Il protège un bon périmètre autour du troupeau et est très défensif. Ne pas s'aviser d'approcher le troupeau, garder son calme, montrer qu'on n'a aucune intention agressive et faire un bon détour semblent les précautions les plus élémentaires. Je pense que la gestuelle (calme) et la voix (apaisante) sont des signes que les animaux comprennent plutôt bien, aussi bien que nous comprenons leur aboyement ou leur brâme qui sert tout simplement à dire : "tu es ici sur mon territoire, n'avance pas plus loin."

A chaque fois ces rencontres m'ont laissé un souvenir de profonde confiance dans la nature, la conviction qu'il suffit de respecter le territoire de l'animal et l'animal lui-même pour que celui-ci vous respecte.
share posté le 10 déc. 2010 mis à jour le 10 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Salut Cédric
j'ai aussi croisé un patou une fois : pas rassurant le monstre. Il est énorme, a un aboiement qui donne la pétoche et arrive sur toi en fonçant. Mais effectivement, ça s'est arrêté là. Je lui ai parlé comme à un chien, n'ai pas traîné à faire des photos et il est retourné auprès de ses moutons.

Mais bon sang...
y'a personne qui s'est fait une bonne grosse frayeur ? qui s'est fait courser par un sanglier ? mordre par un serpent ? bouffer les fesses par un patou ? ou attaquer par une perdrix ?
share posté le 10 déc. 2010

mad
Oie des neiges
(595 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
ansrick :
Mais bon sang...
y'a personne qui s'est fait une bonne grosse frayeur ? qui s'est fait courser par un sanglier ? mordre par un serpent ? bouffer les fesses par un patou ? ou attaquer par une perdrix ?

En France, juste une fois j'ai eu à défendre ma femme contre un Malinois timbré qui après nous avoir suivi gentiment pendant une ou deux heures en forêt auvergnate s'était mis en tête de l'attaquer. Pénible.
Ailleurs, je me suis fait agresser par des pécaris, me suis retrouvé face à face avec un jaguar, chargé en 2008 par des éléphants en Afrique, et deux mois plus tard en Thaïlande, et en juin dernier menacé par un ours (ursus tibetanus) en Thaïlande aussi. Sans parler des serpents (surtout grages en Guyane). Et j'en oublie certainement pas mal. Ca te va ;) ?
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
share posté le 10 déc. 2010 mis à jour le 10 déc. 2010

michelg
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 26/03/09
Lieu : 56

Message privé
Ah si, j'ai eu des problèmes il y a deux ans à Douarnenez en Bretagne, France. C'était pas en bivouac, mais... il y avait ce goéland perché sur un lampadaire qui m'attaquait chaque fois que je passais à côté. Du plus loin qu'il me voyait, il commençait par crier, puis il piquait vers moi du plus haut qu'il pouvait. J'ai tout essayé: changer ma polaire rouge, couvrir la tête, passer en chantonnant, retenir les pans de mon k.way. Cette sale bête continuait à me charger. J'étais le seul à qui il faisait ça. J'ai fini par en rendre témoin les habitants du petit bar un peu plus haut, et on s'est bien marré. J'avais beau essayé d'expliquer à ce goéland que j'étais sur MON territoire, et que je ne voulais aucun mal au nid qu'il devait certainement protêger un peu plus loin, il a continué à chaque fois. Ca a l'air de rien, mais ça finissait quand même par me faire pas mal hésiter à passer par là.

J'ose pas imaginer ce que ça aurait été si les éléphants volaient, en France :)

( à part ça, personne a un truc pour aider à faire passer les lumbagos ? 3 jours déjà, couché presque tout le temps, et j'en ai marre... :( )

edit: à vrai dire, au bout de quelques jours, j'avais tendance à "m'expliquer" avec ce sale emplumé de volatile ricannant sur un ton un peu violent...
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share posté le 11 déc. 2010

Kulikool
Etourneau
(82 messages)
Inscription : 10/04/09
Lieu : Touraine

Message privé
Attaque de goéland, ça c'est pas mal ! :D

Ansrick, je crois que ça dépend pas mal du lieu où tu bivouaques.
Pour ma part, à part un vol de nourriture par un renard la nuit (dans un sac en plastique juste à ma tête ! ... je dormais lourdement faut dire...), et quelques vaches dont les cloches font du bruit, rien à déplorer.
Une fois, dans les Alpes, j'allais planter la tente avec des amis pas loin d'une bergerie, qu'on n'avait pas vue (elle était un peu en contrebas), et on s'est fait virer manu militari par les chiens du berger, qui montrait bien les crocs mais ne faisaient rien d'autre que leur boulot.
Sinon, régulièrement et en journée, des chiens qui aboient ou montrent les crocs, souvent pénible.

Allez, à moins d'être en terres exotiques et si tu fais un peu attention à ne pas t'installer dans le salon d'une de nos amies les bêtes, tu peux dormir tranquille... de toute façon tu sens l'humain (surtout après une bonne journée de marche, voire plusieurs sans douche :D :D), et ça fait fuir pas mal de bête ! :)

Mad ? Euh... tu as fait quoi face au jaguar ?
"Nos désirs sont les pressentiments des possibilités qui sont en nous." - Goethe "Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles, mais uniquement par manque d'émerveillement." - G.K. Chesterton
share posté le 11 déc. 2010

michelg
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 26/03/09
Lieu : 56

Message privé
Kulikool :
Attaque de goéland, ça c'est pas mal ! :D

Quand on arrive à Douarn, les goélands font partie du charme de la ville, c'est comme si on entrait dans une carte postale animée intitulée " Ports du Finistère, Bretagne".
Assez vite, on se rend compte que ces animaux sont des charognards qui passent leur temps à tournoyer au-dessus et à larguer sur nos têtes le contenu blanc de leurs intestins - et même si cela porte le joli nom pitoresque de guano, ça n'en reste pas moins de la merde...

En général il sont quand même parfaitement pacifiques ( j'ai aussi bivouaqué à Douarn, et évidemement pas le moindre problème.... ! et que des bons et très bons souvenirs, bien ancrés à tous les étages du corps ), mais on se met parfois à haïr leurs criailleries, leur incroyable violence ( entre eux ), et parfois aussi on se sent clairement en quasi rivalité sur des niches écologiques finalement bien proches. Ces oiseaux si élégants deviennent aussi importunants que ces maudits petits chiens qui passent leur vie à guetter le passage d'un vélo, de préférence la nuit, pour se jetter sous ses roues et sur les chevilles en glapissant hystériquement. Imaginez des roquets volants, et vous aurez une idée assez proche de la réalité.

Quant à ce goéland là, heureusement que je l'ai vu aussi attaquer quelqu'un d'autre, parce que sinon on finirait assez vite par se sentir persécuté. L'oiseau s'est toujours écarté à quelques centimètres de ma tête, mais c'est bien efficace comme signal dissuasif. Je me disais: "et s'il rate son coup ?" Après je me disais plus rien du tout, j'étais quasiment métamorphosé en animal moi-même. Je vous assure que j'étais, moi, sur mon territoire, et pas lui. Je veux dire: la corniche côtière, à Douarn, c'est pas d'hier qu'elle date ! Alors oui, pour respecter le territoire des animaux, mais attention attention ! je vous le dis en vérité, eux ils n'ont aucun respect humain :) . Comme les fourmis, les araignées, etc.

C'est pourquoi chers co-humains fabriquants de feu, je le déclare :) : écologie bien temperée commence par soi-même.
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share posté le 11 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
michelg :
... Je vous assure que j'étais, moi, sur mon territoire, et pas lui...

Eh michelg... Douarn ne me semble pas être dans le 56, d'où te dis venir ! Le goéland était peut-être le plus chez lui des 2 !
share posté le 12 déc. 2010 mis à jour le 12 déc. 2010

michelg
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 26/03/09
Lieu : 56

Message privé
"Eh michelg... Douarn ne me semble pas être dans le 56, d'où te dis venir ! Le goéland était peut-être le plus chez lui des 2 !"

Non, non... cette façon là de découper les territoires, de décider ici c'est chez toi, ici ce ne l'est pas, il n'y a que les humains qui le font de cette manière là. Il n'y a que les humains qui disent à d'autres humains: " retourne chez toi ! " sous prétexte que cet humain se promène un peu à la surface de la planète.

Les animaux sont beaucoup plus locaux et saisoniers...
Ce goéland avait tendance à étendre son territoire de protection à une zone qui était sans aucun doute une rue humaine. Il y avait un muret et de l'autre côté du muret une zone de "nature". C'est sûr qu'il y avait là une goéalande qui couvait... Mais moi, j'étais de mon côté.
J'avais remarqué qu'il attaquait spécifiquement les individus isolés, pas les couples ou les groupes. Il n'attaquait pas toujours les isolés, et en général d'assez loin, sauf moi, systématiquement et vraiment violement. Je n'ai pas réussi à comprendre pourquoi. Les gens du café m'ont confirmé que ça arrivait régulièrement, aussi en mer. Les goélands sont des bestioles pas mal aggressives et un peu cinglés.
Il attaquait d'autres oiseaux aussi, même si ils étaient très loin.

edit: sinon, voici ( http://blog.idoo.com/campingdelaplagelandrezac ) une magnifique illustration d'un territoire extraordinairement humain, à 300 m de "chez moi". Je plaide non coupable, je ne savais pas qu'il se passait de telles horreurs chez les voisins ! Heureusement, je ne reconnais personne sur les photos, donc ce sont certainement des gens d'ailleurs ! :)
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share posté le 12 déc. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
un truc pour aider à faire passer les lumbagos

J'ai découvert ce que c'était que le lumbago il y a trois ans rechute l'année dernière.
Mon expérience me fait dire que le plus efficace c'est un bon ostéopathe qui peut atténuer la douleur en remettant certaines choses en place, sinon je fait de la prévention : piscine, marche etc.

Pour ma part, dans le deux cas je pouvais encore marcher, le problème était de me mettre debout, et entre la position allongée et le vertical, c'était très long, très très long et douloureux.

Sincèrement je compatis, prends patience et surtout un rendez vous.
share posté le 12 déc. 2010

michelg
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 26/03/09
Lieu : 56

Message privé
merci Philou ... !
ça s'améliore, ça s'améliore...
Mais oui, c'est terrible ces trucs là, le premier matin, j'ai mis une demi heure à me lever...
Là, je commence à voir la fin.
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share posté le 13 déc. 2010 mis à jour le 13 déc. 2010

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
ansrick :
Bonjour

Je débute dans les sorties à la belle étoile en France.
La nuit, il m'arrive systématiquement d'avoir des hausses de fréquences cardiaques quand j'entends des bruits insolites (c'est peut-être stupide, mais c'est comme ça !). Je n'ai jamais vécu de danger dû aux bêtes sauvages mais me demande si ça pourrait m'arriver.

.

tu n'aurais pas pu venir avec moi cet été dans les Rocheuses Canadiennes alors :D
j'ai croisé par 2 fois des ours noirs sur le chemin et la nuit j'étais vraiment pas tranquille
Et comme toi les pulsations cardiaques augmentaient au moindre bruit la nuit sous la tente.


En France il m'est arrivé sous la tente de voir des sangliers passer dans les Alpes de Haute Provence ( la nuit tombée ) dans les Ardennes et dans le Queyras.

Et de croiser des chiens errants une fois dans une forêt du Jura au nord des Rouses..

ceci dit les rencontres avec les sangliers sont rares.

En Europe de l'Est tu peux croiser éventuellement des ours bruns ( Roumanie, Slovénie, Croatie...)
share posté le 13 déc. 2010

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
mad :
Ailleurs, je me suis fait agresser par d
es pécaris, me suis retrouvé face à face avec un jaguar

salut Mad ou était-ce ? En Guyane ?
share posté le 13 déc. 2010

mad
Oie des neiges
(595 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Kulikool :
Mad ? Euh... tu as fait quoi face au jaguar ?

Je l'ai regardé. C'était une belle femelle d'environ 70 kg, plus haut que moi sur une pente. Elle m'a regardé aussi, puis nous vaquâmes à nos occupations respectives ...

khutzeymateen :
mad :
Ailleurs, je me suis fait agresser par des pécaris, me suis retrouvé face à face avec un jaguar

salut Mad ou était-ce ? En Guyane ?

En Guyane, aux Nouragues. Mais j'ai aussi eu à en éviter au Pérou et en Bolivie.

En France, une fois, sur une île de la Loire où nous avions débarqué en kayak pour bivouaquer, gros bruit. Vé a cru que j'avais éternué. C'était en fait un gros sanglier que j'avais dérangé en cherchant un lieu où planter la tarp :)
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
share posté le 13 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
mad :
En France, une fois, sur une île de la Loire où nous avions débarqué en kayak pour bivouaquer, gros bruit. Vé a cru que j'avais éternué. C'était en fait un gros sanglier que j'avais dérangé en cherchant un lieu où planter la tarp :)

A ce propos de grosse bête féroce et sauvage, aux défenses acérées... Y'a un risque ou pas de se faire retourner ?
Une fois j'en ai vu un détaler. Le pauvre était effrayé de tous les gens qui courraient dans le coin (course d'orientation). Il est passé à 3 mètres de moi sans me voir, dans les fougères, la queue entre les jarrets.
share posté le 13 déc. 2010 mis à jour le 13 déc. 2010

tosca
Etourneau
(97 messages)
Inscription : 07/11/08
Lieu : Cévennes

Message privé
ansrick :
mad :
En France, une fois, sur une île de la Loire où nous avions débarqué en kayak pour bivouaquer, gros bruit. Vé a cru que j'avais éternué. C'était en fait un gros sanglier que j'avais dérangé en cherchant un lieu où planter la tarp :)

A ce propos de grosse bête féroce et sauvage, aux défenses acérées... Y'a un risque ou pas de se faire retourner ?
Une fois j'en ai vu un détaler. Le pauvre était effrayé de tous les gens qui courraient dans le coin (course d'orientation). Il est passé à 3 mètres de moi sans me voir, dans les fougères, la queue entre les jarrets.

Moi, c'est en cueillant des mûres ... :D
Les premiers bruits dans le fossé au pied du roncier ne m'ont pas trop perturbée. Je me doutais bien qu'il y avait quelque chose, mais ça ne m'a pas paru plus dangereux que ça.
A bout de quelques minutes "l'oiseau" a montré le bout de son ... groin ! J'ai commencé à lui parler gentiment en poursuivant ma cueillette. Il s'est repositionné d'une manière un peu plus confortable dans son fossé, quasiment à mes pieds ... On a du rester comme ça, à à peine 1m l'un de l'autre pendant 5 ou 10mn, jusqu'à ce que j'ai terminé d'épuiser les ressources du buisson.
On était à 2 pas du village, il a du trouver moins risqué de rester là, que de sortir à découvert. :p
Photographe en Cévennes : ma galerie photos Cévennes Plurielles : parcourez les Cévennes à ma façon
share posté le 13 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Ça c'est cool. Croiser un sanglier pas pressé ! Bon souvenir.
share posté le 13 déc. 2010

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Salut Mad à Nouragues y'a pas un camp militaire ?
Et à quel endroit du Pérou as-tu vu un jaguar ? En Amazonie ?

Sinon pour les sangliers je crois qu'ils sont en surnombre en France
share posté le 14 déc. 2010

tosca
Etourneau
(97 messages)
Inscription : 07/11/08
Lieu : Cévennes

Message privé
khutzeymateen :
Sinon pour les sangliers je crois qu'ils sont en surnombre en France

Déjà en Cévennes, ils pullulent ! Et pourtant les chasseurs en abattent des quantités chaque année.
Photographe en Cévennes : ma galerie photos Cévennes Plurielles : parcourez les Cévennes à ma façon
share posté le 14 déc. 2010

mad
Oie des neiges
(595 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
khutzeymateen :
Salut Mad à Nouragues y'a pas un camp militaire ?
Et à quel endroit du Pérou as-tu vu un jaguar ? En Amazonie ?

Non, pas de camp militaire :roll: - c'est une base de recherche du CNRS :D !
Sinon, le jaguar, c'était aussi aux Nouragues, même si j'en ai vu d'autres ailleurs (et des pumas etc;).
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
share posté le 14 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Mad

Je fais pitié avec mes cochons, renards et bécasses...
Ça se passe comment avec ces grosses bêtes ? A l'image de nos sangliers inoffensifs ?
share posté le 14 déc. 2010

mad
Oie des neiges
(595 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
ansrick :
Je fais pitié avec mes cochons, renards et bécasses...
Ça se passe comment avec ces grosses bêtes ? A l'image de nos sangliers inoffensifs ?

Pourquoi ferais-tu pitié ?
C'est quand on doit vraiment courir pour éviter la charge d'un éléphant ou d'un hippo qu'on peut faire pitié :huh:
Les félins, en général, ils ont plus peur de toi que toi d'eux. Les ours - ça dépend :siffle: ...
Et les sangliers en France, avec un peu de malchance, te feront autant de bobo qu'un groupe de pécaris.
Je pense qu'avec du respect et de l'amour de la nature, tu risques moins qu'avec de la trouille.
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
share posté le 15 déc. 2010 mis à jour le 15 déc. 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
mad :
... Ailleurs, je me suis fait agresser par des pécaris, me suis retrouvé face à face avec un jaguar, chargé en 2008 par des éléphants en Afrique, et deux mois plus tard en Thaïlande, et en juin dernier menacé par un ours (ursus tibetanus) en Thaïlande aussi. Sans parler des serpents (surtout grages en Guyane). Et j'en oublie certainement pas mal. Ca te va ;) ?

Mad
Bien qu'à l'étranger (ce qui ne me concerne pas pour l'instant, ça pourra en intéresser d'autres. Alors ? Un par un, comment ça s'est passé devant ces bêtes ?

khutzeymateen :
... tu n'aurais pas pu venir avec moi cet été dans les Rocheuses Canadiennes alors :D
j'ai croisé par 2 fois des ours noirs sur le chemin et la nuit j'étais vraiment pas tranquille
Et comme toi les pulsations cardiaques augmentaient au moindre bruit la nuit sous la tente...

Khutzeymateen
Ca c'est alors passé comment devant l'ours ?
share posté le 15 déc. 2010

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Quelques montées d'adrénaline lors des mes randos en France mais comme dit, là c'est plus les humains que les bêtes qui sont à craindre.

Une nuit au Yellowstone, un élan était venu se baigner dans le lac à 10 mètres de la tente. J'ai d'abord cru que c'était un ours jusqu'à ce que je sorte de la tente, spray anti ours au poing...

et puis comme khutzeymateen il nous ait arrivé de tomber nez à nez avec un ours noir. Mais il était trop occupé à manger des myrtilles pour se soucier de notre présence !
share posté le 15 déc. 2010 mis à jour le 15 déc. 2010

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Salut Ansrick,

ansrick :
Khutzeymateen
Ca c'est alors passé comment devant l'ours ?

C'était cet été;
la première fois c'est au tout début de ma longue randonnée ( près de Terrace, CB )
Je suis à peine engagé sur le sentier que je vois..un ours noir.
Des gens campaient juste de l'autre coté de la rivière ( Copper/Zymoetz)
Et la route passait juste à quelques centaines de mêtres.
Moralité on peut voir des plantigrades dans les endroits tout proches de l'activité humaine, pas besoin de s'enfoncer au fin fond du Yukon ;) ou bien au Kamtchtka

Le deuxième il était à quelques mètres de moi il m'a senti et fort heureusement il s'est échappé dans les sous-bois ;)
Il n'était pas en train de manger des myrtilles contrairement à Plécoptère mais reniflait le sol..

Sinon un élan aussi , tout comme Plécoptère m'avait donné des frayeurs lors de mes ballades dans le Yukon ;)

/voyage/viewtopic.php?id=360


Sinon avec mon pak raft l'année dernière j'étais dans le Pantanal brésilien j'ai eu une petite frousse avec des loutres géantes.
Il y avait des tas de caimans mais pour dormir sous la tente pas de problèmes
share posté le 15 déc. 2010

michelg
Etourneau
(66 messages)
Inscription : 26/03/09
Lieu : 56

Message privé
Il y a peu de danger je pense avec les animaux sauvages, depuis 500 000 ans que nos ancètres pratiquent le voyage nature, nous avons acquis une certaine réputation de faux vulnérable, un peu comme les grenouilles empoisonnées, quoi.
On dit que si on a la malchance de passer entre une maman ours et les bébés ours ( j'ai passé quelques heures aujourd'hui avec ma nièce de 2 ans, mon vocabulaire est encore sous influence... :) ), la maman ours peut être très très fachée.
Mais on a la consolation, avant de mourir dans d'atroces douleurs déchiqueté par ses griffes féroces, de la comprendre, ben oui.

Sérieusement, les animaux ne passent pas leur temps à sauter sur tout ce qui bouge, à moins de se trouver dans des conditions de stress particuliers. Les exemples précédents le montrent bien. Les myrtilles, c'est bon, pourquoi perdre son temps à affronter un gros singe bizarre pas comestible ?

Il peut aussi ariver qu'on croise un essaim d'abeilles en vol: ce m'est arrivé, en vélo, en bas d'une côte, à toute vitesse, j'ai vu un espèce de truc noir au loin, sur la route et au dessus, et des gens qui regardaient sur le bord de la route, et quand j'ai compris, c'était trop tard, j'étais déjà dessus, mais elles étaient assomées par le somnifère des pompiers. Je suis passé au milieu en fermant fort la bouche, et rien ne s'est passé.

J'ai aussi campé près d'un désert dans un petit square, et j'ai appris aux informations quelques semaines plus tard qu'une lionne du désert ( jamais vu, me demandez pas ce que c'est ), était venu se balader au même endroit avant de rentrer dans un hall d'hotel en pleurant. Un véto est arrivé, lui a enlevé un truc qui la blessait dans le pied et la bête est reparti dans le désert. Je me suis dit que j'avais raté quelque chose...

Bref, il faut se rendre à l'évidence: l'aventure a peu de chance de venir des bêtes sauvages en France !
http://lachouetteetleperroquet.blogspot.com
share posté le 16 déc. 2010

kikilecyclo
Martinet
(41 messages)
Inscription : 27/07/10

Message privé
allez, trois histoires de "chasse"
- en traînant dans les ruines de hiérapolis, je me suis retrouvé au milieu d'un essaim de frelons
( probablement quelques milliers ) de la taille de mon pouce , j'étais tétanisé, le coeur à 200, je me suis dit "si tu bouges t'es mort", je me suis assis, sans bouger, ils m'ont observé et tourné autour tranquillement pendant de longues, longues minutes, et ont continué leur petit bonhomme de chemin; une de mes meilleures trouilles
- dans mon jardin en ramassant des feuilles à la main je me suis fait mordre par une souris qui pendait au bout de mon doigt , ses petites dents bien plantées, quel courage. là j'ai pas vraiment eu peur.
-dans le saghro, j'ai failli me faire bouffer par un chien de berger: j'ai sauté d'un rocher, et atterri sans le voir à 2-3 mètres d'un chien qui gardait un enclos près d'une petite maison . un pas en avant , deux pas en arrière , le face à face a été bref, bruyant, sans dégats , mais très belle trouille aussi , de ma faute .
et quelques généralités :
- les vaches c'est souvent très c..., les chiens aussi, ne jamais tourner le dos ! c'est quand ils sont plusieurs que ça se complique .
- les plus dangereux ne sont peut-être pas forcément les plus gros ( moustiques en zone de palu )
- pour la maladie de lyme la pince c'est bien , surtout ne pas hésiter à traiter au moindre doute
c'est tout pour aujourd'hui.
bonnes balades
share posté le 02 févr. 2011

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
Animal à ne pas croiser de trop près : Muraille de Chine en 2009

De temps en temps sur Nepalnews, on peut lire un fait divers du genre "killed by a tiger"

:( :( :(
share posté le 02 févr. 2011

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Bonjour où se trouvent Hierapolis et le Sagro ??
share posté le 04 févr. 2011

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
Amha, si on respecte qques régles élémentaires et qu'on ne va pas les faire ch"ier, les animaux sauvages n'attaquent pas l'homme. Il faut entendre par "sauvage" des animaux dont le comportement n'a pas été modifié par la présence humaine.
Je me suis baladé des années entiéres en Alaska, Canada et Australie sans n'avoir jamais eu à subir aucune attaque d'animaux sauvages.
Rien à craindre du coté des loups. Ours noirs un peu curieux mais pas méchant. pas de nourriture ds la tente et les grizzlis seront invisibles ( il existe qques exceptions notables mais rarissimes). Attention aux Cariboux mais le tout est de ne pas s'en approcher de trop prés. les serpents feront tout ce qu'ils peuvent pour vous éviter. leur cenin est leur trésor. Ils n'ont aucun intéret à le dilapider sur vous. Chaussures et guétres dans les déserts et le bush pour prévenir les morsures. pas de prob avec les dingos si on pése plus de 15 kg.
Attention dans les mers cependant aux crocos et aux méduses.

Les insectes, c'est la plaie.

Pour les arachnides. J'ai constaté que je diminuais par 90/100 les morsures de tiques en portant un chapeau.

Pour moi, le pire des dangers reste l'Homme.
share posté le 04 févr. 2011

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Sebastien

Intéressant ton témoignage qui renforce le dire de beaucoup d'autres. Intéressant car il semble venir d'une belle expérience.
share posté le 04 févr. 2011

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
sebastien heritier :
les serpents feront tout ce qu'ils peuvent pour vous éviter. leur cenin est leur trésor. Ils n'ont aucun intéret à le dilapider sur vous.

être prudent tout de même il y a des espèces qui sont très aggressives comme j'ai pu voir à Borneo ( dans le parc de Gunung Mulu)
Et lorsqu'on se ballade dans la forêt tropicale il faut faire constamment attention où on met les pieds.
Un jour j'ai failli m'asseoir, pour me reposer, sur un bothrops mortel d'Amérique Centrale...
share posté le 04 févr. 2011 mis à jour le 04 févr. 2011

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
PHILIP :
Animal à ne pas croiser de trop près : Muraille de Chine en 2009

De temps en temps sur Nepalnews, on peut lire un fait divers du genre "killed by a tiger"

:( :( :(

Philip
As-tu personnellement croisé une de ces admirables bêtes ?

Sébastien et khutzeymateen MAJ (cf là-haut)
share posté le 04 févr. 2011

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
ansrick[b :
Philip[/b]
As-tu personnellement croisé une de ces admirables bêtes ?

Non, mais j'aime bien lire les news de pays comme le Népal, et ça m'avait surpris il y a 6 ou 7 ans de lire dans les faits divers des attaques de tigres.

Dans le cas de l'exemple près de la muraille de Chine, le tigre était dans un enclos, le touriste y est entré : du suicide !

Le tigre a une réputation de tueur, voir sur ce site ici ce que l'on en dit , par exemple au Bangladesh entre 1984 et 2000, 401 personnes ont été tuées par des tigres .

Je voulais simplement souligner que la rencontre avec un tigre ne doit laisser aucune chance de s'en sortir. Le nombre de tigres étant en forte diminution, la probabilité reste très faible ... à moins de le chercher.
Il faut avoir tout aussi peur des braconniers qui le chassent, je suis d'accord "le pire des dangers reste l'Homme"
share posté le 05 févr. 2011

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
Le probléme avec Bornéo ou les territoires où survivent les derniers tigres d'Asie est que les animaux ne savent plus où se mettre! On leur a volé leur territoire et détruit l'habitat. Je ne sais pas si le comportement de ces animaux est encore celui qui devrait étre le leur.

Pour les serpents, je parle surtout de ce que je connais: L'Australie! C'est là que vivent les 18 espéces ( sur 20) les plus dévimeuses de la planéte. A moins que ce ne soit 20/20! De trés nombreuses morsures sont dù à une faute humaine. Les victimes ont essayé de le tuer, de l'attrapper par la queue, n'ont pas vérifié sa présence dans un habitat où l'on sait que des serpents aiment se prélasser ( sous les tas de bois, sous les combles des maisons...) ou dans un cas ahurissant où la victime a confondu une vipére de la mort (Death Adder) avec un fros lézard ( celui là méritait vraiment d'y passer!).
Mais il est juste que dans certains cas, mieux vaut regarder où l'on met ses pas...ou ses fesses! certains gros spécimens ne se laissent pas intimider et ils vous balancent un regard noir qui semble dire: "Ici, c'est chez moi, c'est toi qui dégage!". Le détour s'impose!
Je pense qu'il est important, quand on sait qu'on doit traverser des zones infestées de serpents vénimeux, de connaitre les premiers gestes qui sauvent. Un bandage et une balise de détresse sont assez efficaces dans ces conditions! Pour tous les venins qui se propagent à travers la lymphe, faites un bandage serré mais sans bloquer la circulation du sang. Ne plus bouger et attendre les secours.
share posté le 18 mars 2011

Siann
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/09/10
Lieu : Larzac

Message privé
Petit souvenir du Yukon (de Kluane Park plus exactement), 2 grizzlies en trois jours + un non identifié derrière la tente, (oui on est pas sortis ;:siffle:) effectivement augmentation du rythme cardiaque surtout pour le premier rencontré à la traversé d'un delta de rivière (donc dans un milieu totalement à découvert) qui est venu à 40m et nous a tranquillement suivit pendant qq metres (ne pas courrir ne pas courrir ne pas courrir, ça c'est ce qui se passait dans ma tête.) Le deuxième était à 20 m mais plus dans le bois (c'est moins impressionant) et s'est sauvé rapidement. De superbes souvenirs malgré tout mais pour moi la première que je me suis vraiment sentie...disons pas en haut de la chaine alimentaire:D...
Et surtout au final les bêtes les plus sauvages ont été...les maringouins, les mouches à chevreuil et d'autres merveilleuses petite bestiole, elles, elles nous ont laissé un souvenir cuisant (et grattant, énervant, etc..)
share posté le 18 mars 2011

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Salut tu n'avais pas une bombe anti ours ?
share posté le 18 mars 2011

Siann
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/09/10
Lieu : Larzac

Message privé
Si, et une "big horn" dans laquelle j'avais pas mal plus confiance (et bouffe dans bear canister)...:p mais on s'est servi ni de l'un ni de l'autre (par contre on en avait chacun un en main au cas où il s'énerve :/) et ça c'est bien passé. Il était surtout curieux sans doute (c'est ce que nous a confirmé l'employée de park canada quand nous sommes allés remplir notre fiche "présence d'ours" au retour de la rando, étant donné qu'il y voit assez mal ben forcément il s'approche...).
On avait aussi de la watkins contre les insectes mais euh...ça ça c'est révèlé assez peu efficace...
share posté le 18 mars 2011

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Siann :
Petit souvenir du Yukon (de Kluane Park plus exactement), 2 grizzlies ...

Merci Siann
MAJ
share posté le 18 mars 2011

seb
Martinet
(19 messages)
Inscription : 28/05/06

Message privé
jgaudard :
Mais si tu veux te rassurer, avoir un couteau de chasse à portée de main (sur la cuisse par exemple) est une idée. C'est pas forcement utile, mais ça rassure et c'est cool pour les tartine :D

Ça ne rassure pas forcément la personne qui dort à coté dans la tente, en particulier quand la personne dit qu'elle l'a "au cas où" pour transpercer la tente et en sortir vite, et qu'elle est assez terrorisée par le gros orage et les éclairs, avec le poil qui se dresse à chaque éclair qui l'illumine dans le noir, et les yeux de fou ! :)
(toute ressemblance avec... etc ;) )

Sinon j'ai été réveillé par un renard en dormant à la belle étoile qui devait tester s'il y avait à manger dans mes cheveux, surpris quelques serpents (qui grimpe dans les arbustes parfois en partant), quelques rencontres avec les sangliers, en général on peut courir à coté sans problème, mais une fois de nuit, je crois qu'on a eu aussi peur tous les 2, et c'est moi qui a gagné le concours du cri primal de peur (mixé à je crois un peu d'agressivité de défense) le plus fort :p
Les goélands qui te font des raids rase mottes à répétition, en kayak (bien pratique la pagaie :) ), et en nageant aussi.
Les chiens qui arrivent à fond par derrière en gueulant que tu crois qu'il ne te reste que 2mn à survivre avec un peu de chance si tu te bats bien, et qui au final se "bagarrent" entre eux parce qu'ils sont jaloux dès que tu en caresses un !

Sinon à certains endroits on tombe sur des taons particulièrement tenaces et offensifs.

Je n'ai pas vu moi même ça, mais il semble connu que les élans (entre autres) dans certains pays nordiques peuvent devenir assez agressifs envers les humains... une fois alcoolisés en ayant mangé trop de fruit pourris sur le sol. :D


jak91 :
Les bêtes dites "sauvages" ne m'ont jamais mis en situation d'insécurité au contraire de beaucoup d'humains, les animaux n'agressent jamais pour le plaisir, et je me sens plus en sécurité au fin fond de la Pampa qu'au abord d'un lieu dit "civilisé " ;)

Revoilà le mythe du "bon sauvage", sous-entendu c'est la "civilisation" qui rend l'homme "mauvais", ou bien la nature même de l'homme, je ne sais pas.

En tout cas c'est faux, on a vu des dauphins jouer avec d'autres bestioles plus petites, sans les manger, juste par jeux à se le balancer comme un ballon (à croire que les jeux de balles rendent agressifs ? ;) ), évidemment la bestiole ne tient pas longtemps sous ce traitement, de même que des orques ou cachalots.
De mémoire on a aussi vu la même chose chez les félins, et je dois en oublier, mais c'est juste pour dire qu'il faut éviter d'idéaliser la "nature" comme ça.
share posté le 19 mars 2011

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Merci Seb pour ton humour
MAJ
share posté le 28 mars 2011

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
je relisais les derniers messages.

Une erreur sur mon premier post. Je conseille de se méfier des cariboux. je voulais dire des Orignaux (moose). Ils peuvent devenir assez agressifs pendant la saison des amours. Se méfier aussi des femelles accompagnées de leur petit. L'animal nage trés bien et se croise facilement le long des cours d'eau. Méfiance en canoé si vous décidez de lui tirer le portrait. Aves le courant, on peut se retrouver dans la zone de danger en qques secondes.

SEB
Il existe en effet des cas de "délinquence animale". L'exemple du dauphin à l'encontre du marsouin ou de je ne sais plus quel oiseau à l'encontre de la mouette sont souvent repris pour justifier l'agressivité naturelle animale ou humaine. Mais reconnais que ces cas sont exceptionnels alors qu'un comportement animal modifié par la proximité humaine ne l'est pas. L'éléphant qui a vu ses parents découpé en morceau ou le grizzly qui a perdu son territoire sont de réels dangers pour les randonneurs ou lers habitants du Sri Lanka ou des Rocheuses Canadiennes.
share posté le 28 mars 2011

Clad14
Martinet
(40 messages)
Inscription : 14/07/10
Lieu : Lyon-Villeurbanne

Message privé
Que pensez-vous de prendre un sachet de pétards avec soi?
Sachant que ca peut aussi servir pour de la signalisation en cas d'urgence.
share posté le 28 mars 2011

koda
Sterne arctique
(189 messages)
Inscription : 09/09/06

Message privé
Le loup est de retour dans les Pyrénées:
LES LOUPS S’INSTALLENT EN ARIÈGE


C’est dans la région d’Ax les thermes, plus précisément dans les vallées d’Orlu et d’Orgeix, que des loups ont été observés à la jumelle, observations confirmées par des analyses ADN effectuées par les techniciens de l’Office national de la Chasse et de la faune sauvage.

Il faut savoir que sept loups ont été comptabilisés dans le département voisin des Pyrénées orientales où ils occupent le massif du Carlit. Ces loups (dont six ont été identifiés génétiquement) sont arrivés il y a une dizaine d’années en provenance des Alpes, via le Massif Central. Par exemple une louve, identifiée en 2003-2004 dans le massif du Carlit, était présente en 2001-2002 dans le massif du Queyras (Hautes-Alpes). De même, un loup mâle identifié dans les Pyrénées orientales en 2006 était présent dans la meute italienne de Basse Stura jusqu’en 2005.

Les loups qui colonisent ainsi l’Hexagone viennent tous des Abruzzes italiennes ; en remontant les Appenins, ils ont atteint les Alpes italiennes, puis le Mercantour en 1992, date officielle du retour du loup en France. Ils ont ensuite poursuivi leur chemin vers le Massif Central, en traversant la Vallée du Rhône. Certains sont remontés vers le nord et le Puy de Dôme, d’autres ont longé la Montagne Noire et ont gagné les Pyrénées Orientales où ils sont donc arrivés en 2001-2002. Ce retour du loup est vécu avec une certaine angoisse en Ariège, déjà confrontée aux dégâts provoqués par l’ours, et au comportement agressif des vautours. S’il s’implante réellement, le loup risque de causer beaucoup plus de dommages que ces deux prédateurs.

Mis en ligne le mardi 11 janvier 2011.

--------------------------------------------------------------------------------
Mais je crois que le risque d'en rencontrer est faible, mais ça mettra du piments le soir au bivouac :p

koda
www.tramuntanya.com
share posté le 28 mars 2011

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Je crois aussi qu'on n'est pas prêts d'en apercevoir un, à moins d'être venu pour ça.
C'est marrant qu'ils colonisent comme ça. Ca semble "bizarre" de nos jours où nous croyons les choses établies, stables.
share posté le 28 mars 2011 mis à jour le 28 mars 2011

seb
Martinet
(19 messages)
Inscription : 28/05/06

Message privé
sebastien heritier :
SEB
Il existe en effet des cas de "délinquence animale". L'exemple du dauphin à l'encontre du marsouin ou de je ne sais plus quel oiseau à l'encontre de la mouette sont souvent repris pour justifier l'agressivité naturelle animale ou humaine. Mais reconnais que ces cas sont exceptionnels alors qu'un comportement animal modifié par la proximité humaine ne l'est pas. L'éléphant qui a vu ses parents découpé en morceau ou le grizzly qui a perdu son territoire sont de réels dangers pour les randonneurs ou lers habitants du Sri Lanka ou des Rocheuses Canadiennes.

Il ne s'agit pas de justifier la violence humaine, mais d'éviter certains lieux communs idylliques mais faux, du style la nature c'est bien, l'homme c'est mal en résumant.

En dehors des cas chez les félins (je ne parle pas des domestiques qui ronronnent à la maison :) ), chez les dauphins, ou les orques qui s'amusent à tuer juste par jeux (c'est rare oui sans doute, mais ça existe), d'autres espèces ont aussi des "sentiments" ou motivations "humaines", du style la jalousie, l'esprit de revanche, ou une certaine morale, qui apparemment n'engendre pas seulement des comportements "bons" (genre, il n'est pas équitable avec les autres, il faut le punir), chez les singes ou chez les éléphants je découvre :

Une forme litigieuse de violence peut apparaître cependant, en particulier chez les rares espèces animales (singes, éléphants…) qui ne vivent pas dans un monde de pure perception et qui – comme l'humanoïde – font preuve d'un sentiment de morale (dans le sens d'une aptitude à se représenter le monde de l'autre) : il est fascinant de constater dans leurs cas que l'empathie, l'altruisme, et l'entraide désintéressée naissent en même temps qu'une agressivité, une violence, voire une cruauté plus complexes et plus troubles.
share posté le 29 mars 2011

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,
Sous nos latitude, en dehors des humains, il faut surtout craindre les "Ephélants "et les "Rinoféroces"...
share posté le 29 mars 2011

foudetrek
Etourneau
(59 messages)
Inscription : 05/03/09
Lieu : Ambérieu

Message privé
Bonjour,

Pour ma part, l'animal le plus agressif que j'ai rencontré est bel et bien ... le moustique ! Une nuit à la belle en Camargue, un bivouac au pied du Kilimandjaro ou quelques belles nuits d'été au Groënland vous convaincront du bien fondé de ma crainte.

Bon, plaisanteries mises à part je voulais simplement évoquer deux maladies parasitaires bien présentes en France, qui concernent particulièrement les amoureux de plein air et pour lesquelels un peu d'information n'est pas inutile :

Laleptospirose transmise essentiellement par le ragondin et qui concerne surtout les amateurs de canöe et de baignade en rivière.

L'échinoccochose alvéolaire qui touche les amateurs de baies sauvages (dur châtiment pour un simple péché de gourmandise).

Enfin, notons que le renard corse est un vrai danger pour les pêches au sirop

share posté le 31 mars 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Si mes souvenirs sont bon, Les leptospires sont détruits par la lumière. Ils contaminent l'eau via les urines animales: Il faut éviter de se baigner dans des secteurs d'eau dormante et ombragée.
share posté le 31 mars 2011

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Bonjour FoudeTrek

MAJ
share posté le 31 oct. 2012

jak91
Milan noir
(359 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Je déterre ce fil qui reflète d'un intérêt spécifique en cette saison et notamment sur ce fil
/voyage/viewtopic.php?id=6472
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 02 déc. 2012

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
C'est vrai que croiser des chasseurs m'a déjà fait flipper ; surtout quand on les entend mais qu'on ne les voit pas et donc qu'ils ne nous voient pas non plus.
share posté le 02 déc. 2012

jak91
Milan noir
(359 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Ce n’est pas tellement les chasseurs qui me font craindre, car ce sont dans leur grande majorité des gens responsables et respectueux de la nature (il y a des viandarts partout), mais surtout la charge d’un animal aux abois.
Dans ma profession j’ai eu l’occasion d’intervenir pour blessures aux jambes (fractures et arrachements de matière par morsures) suite à la charge d’un sanglier blessé (petit heureusement) en plein milieu d’un lotissement !!
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 13 déc. 2012

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Ah oui ? Alors ça vérifie le mythe de la bête sauvage qui attaque l'homme. Dommage...
share posté le 13 déc. 2012

chrisdenice
Martinet
(42 messages)
Inscription : 08/07/09
Lieu : Saint-Laurent du Var

Message privé
Une belle journée d'escalade dans le Var, une belle voie de 100m aux gorges du Blavet, dans la dernière longueur on dérange un nid de frelons, plusieurs charges d'intimidation ........... difficile de faire des manips de corde rapidement en bougeant le moins possible ... et puis qui est-ce qui descend en rappel le premier ??????? on aura finalement perdu 3 dégaines , pas cher payé.

Rando kayak sur l'Argens avec ma fille de 10 ans, on installe une moustiquaire entre 2 arbres sur une petite plage, au réveil on découvre la plage complètement retournée par des sangliers ... c'est pratique d'avoir un GROS sommeil !!!

Escalade dans les Calanques de cassis, j'ai passé 50 minutes à me faire engueuler par une "gabian" car le relais était placé à 5m de son nid ...

Le plus dangereux a été un gros randonneur qui marche devant moi en buvant une canette de coca (déjà balaise à faire !!!), il l'écrase dans ses grosses mains et la jette !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je lui demande s'il ne trouve pas ça déguelasse ... il s'approche de moi et me colle une bonne grosse baffe des familles qui me fait tomber (moi: 1,88m et 80kg) ............... vraiment effrayant !!!
share posté le 13 déc. 2012 mis à jour le 13 déc. 2012

jak91
Milan noir
(359 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
ansrick :
Ah oui ? Alors ça vérifie le mythe de la bête sauvage qui attaque l'homme. Dommage...


non pas du tout, mais je pense que tu es en train de confondre le risque et le danger, la situation crée un danger, qui se matérialise par un, ou des risques (c'est la base de la prévention), si le danger ne peut pas être supprimé (la chasse) le seul recours est de se prémunir des risques (protection)

exp: en bateau, sur l'eau, le danger est de tomber à l'eau, le risque étant de se noyer, la prévention préconise un gilet de flottaison, mais la seule façon d'éviter le danger est de ne pas aller naviguer sur l'eau.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 14 déc. 2012

Mak Manu
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 17/09/12
Lieu : Strasbourg

Message privé
Salut,

Concernant les bêtes sauvages, j'ai eu une petite expérience l'été dernier.
Je dormais à la belle dans la forêt, quand je fus réveillé par le bruit des branches qui cassaient et des grognements à 10-15m...bref des sangliers.
Ma 1ère idée fut de prendre mon appareil photo, non pas pour les photographier comme pensait mon compagnon de route, mais pour leur faire peur avec le Flash.
Ca à bien marché !!!

Cependant, j'envisage de repartir camper au même endroit en Avril prochain (le coin est super...un pti coin pour faire du feu, un étang, c'est plat, isolé). Mais, je me suis équipé de gros pétards (K1), au cas où, je devais retrouver "mes amis forestiers". Je pense que la détonation devrait leur rappeler la saison de la chasse et donc les faire fuir encore plus rapidement.
Mes plus beaux voyages n'étaient pas les plus lointains, mais ceux au bout de moi même.
share posté le 17 déc. 2012

jak91
Milan noir
(359 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Mak Manu :
Salut,


Mais, je me suis équipé de gros pétards (K1), au cas où, je devais retrouver "mes amis forestiers". Je pense que la détonation devrait leur rappeler la saison de la chasse et donc les faire fuir encore plus rapidement.

L’idée du flash était une vrais bonne idée, mais je ne suis pas sur que celle des pétards en soit une ?
Une détonation a pour effet de désorienter et il n’est pas certain que la réaction escomptée soit la fuite dans le sens souhaité

Le sanglier est plutôt un animal paisible et peureux, et c'est plutôt une chance de pouvoir en observer dans la nature, dans une situation normale il a plutôt tendance à prendre la fuite, mais c’est aussi un animal qui peut charger si il se sent menacer !

Une détonation peut très bien lui rappeler de mauvais souvenirs, donc méfiance, même au 14 juillet ! :D
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 26 nov. 2013

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Ca fait maintenant un bon moment que j'ai ouvert ce sujet. Au vu de vos témoignages ici et de mon expérience, je me suis fait mon opinion : il n'y a vraiment que très peu de risques à se promener et à dormir dehors, en France.
Finalement, les bêtes sauvages ne sont que très peu dangereuses. Ce sont plutôt les hommes et leurs bêtes domestiques qu'on peut craindre.
share posté le 28 nov. 2013

familleneau
Etourneau
(84 messages)
Inscription : 18/04/08
Lieu : angers

Message privé
Tu as tout résumé ! Avec le temps, de la même manière qu'on apprend à se connaitre à force de marcher / bivouaquer, on apprend à appréhender la nature qui nous environne en rando.
http://alecoledesandes.com
share posté le 28 nov. 2013

Caillou
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 12/10/13

Message privé
Tu fais bien de preciser "en France" car ici (Canada), il y a des rencontres qu'il vaut mieux eviter et certains conseils que j'ai lu sont vraiment de mauvais conseils (encore une fois, pour le Canada) genre mettre de la bouffe dans la tente... Les rencontres avec les ours sont probablement les plus desagreables et parfois meurtrieres, mais il y a egalement les mouffettes, les carcajous, les coyotes et les loups (notamment si vous voyagez avec un animal domestique) et bien sur, pas si dangereux mais tellement frequentes et desagreables: les maringouins et les mouches noires. ;)
share posté le 29 nov. 2013 mis à jour le 29 nov. 2013

jak91
Milan noir
(359 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Caillou :
Tu fais bien de preciser "en France" car ici (Canada), il y a des rencontres qu'il vaut mieux eviter et certains conseils que j'ai lu sont vraiment de mauvais conseils (encore une fois, pour le Canada) genre mettre de la bouffe dans la tente... Les rencontres avec les ours sont probablement les plus desagreables et parfois meurtrieres, mais il y a egalement les mouffettes, les carcajous, les coyotes et les loups (notamment si vous voyagez avec un animal domestique) et bien sur, pas si dangereux mais tellement frequentes et desagreables: les maringouins et les mouches noires. ;)


Mais si, nous aussi nous avons des ours et des loups, mais je n'ai pas connaissance de rencontre avec des randonneurs .

les populations sont d'environ 2o ours ( dans les Pyrénées ) et d'une centaine de loups dans les Alpes, mais il semble que des observations ont été faites également dans la haute Loire, et donc, que le territoire de ces derniers ce serait élargis vers le massif central.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 24 déc. 2013

sebastien heritier
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 22/06/06

Message privé
ansrick :
Ca fait maintenant un bon moment que j'ai ouvert ce sujet. Au vu de vos témoignages ici et de mon expérience, je me suis fait mon opinion : il n'y a vraiment que très peu de risques à se promener et à dormir dehors, en France.
Finalement, les bêtes sauvages ne sont que très peu dangereuses. Ce sont plutôt les hommes et leurs bêtes domestiques qu'on peut craindre.


Oui. Je partage cet avis.
share posté le 25 déc. 2013

familleneau
Etourneau
(84 messages)
Inscription : 18/04/08
Lieu : angers

Message privé
Avis partagé aussi.
http://alecoledesandes.com
share posté le 21 mars 2015 mis à jour le 21 mars 2015

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Au sujet des loups dont parle Jack91, je crois qu'on est nombreux à rêver en croiser un jour. Mais ces bêtes sont si discrètes qu'il sera bien difficile de trouver un témoignage en France.

Depuis que j'ai ouvert ce fil, avec mes doutes de l'époque, je cours régulièrement seul la nuit en forêt (parisienne). Je me suis rendu compte qu'il n'y a aucun risque : je ne croise que très rarement des grosses bêtes (sangliers, chevreuils) et quand c'est le cas, ils on tellement peur qu'ils détalent au premier son de mes pas qu'ils perçoivent. Quel dommage d'ailleurs !

Je me suis fait mon opinion finalement : aucun risque en France, à part les bêtes domestiques (chiens, chevaux...) et peut-être quelques serpents dans le sud (?).
share posté le 22 mars 2015 mis à jour le 22 mars 2015

Sesska
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/02/15

Message privé

et peut-être quelques serpents dans le sud (?).



il n'y a pas de serpents venimeux dans le ''sud-sud'' (j’entends la côte sud Est en fait)

http://www.serpentsdefrance.fr/images/vipereaspicb.gif

http://www.serpentsdefrance.fr/images/viperepeliade.gif

à l’exception de l'orsini

http://www.serpentsdefrance.fr/images/viperedorsinib.gif

et de la séoane

http://www.serpentsdefrance.fr/images/viperedeseoaneb.gif

tellement rares et localisées, que si t'en vois une, honnêtement tu m'appelles.
en général, le risque est beaucoup plus élevé en zone péri-urbaine, tempérée de basse/moyenne montagne... même si concrètement le ''risque'' en france fleurte avec les 0%

un truc: si vous voyez un serpent plonger en rivière, vous êtes à 100% surs que ce n'est pas une vipère (mais à 99.9% de probabilité une couleuvre vipérine, extrêmement commune et chasseuse sous marine)

j'ai manipulé beaucoup de grosses aspic dans le cadre de déplacements sur ma commune pour éviter les coups de pelle (à ne pas faire, demandez sur serpentsdefrance.fr il y a sûrement quelqu'un pas loin de chez vous pour conseiller/donner un coup de main)... c'est un animal peureux, très fragile et tout sauf agressif (ce qui n'est pas le cas de nombreuses espèces de couleuvres)

au sujet des loups de haute loire :))

oui je piste aussi inlassablement!! (et le lynx, et les loutres, et... et...)


mais je n'ai pas connaissance de rencontre avec des randonneurs .


mon meilleur pote rapporte avoir croisé une famille à vélo sur la route, il y a deux ans sur un col vers chez lui (briançon)


on était tous... dégoûtés...
share posté le 22 mars 2015

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Merci pour ta réponse sur les serpents.

Sesska :

[...] mon meilleur pote rapporte avoir croisé une famille à vélo sur la route, il y a deux ans sur un col vers chez lui (briançon)
on était tous... dégoûtés...

S'agissant de loups, j'imagine !
share posté le 23 mars 2015

Sesska
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/02/15

Message privé
ouais, les loups j'ai abandonné l'idée... pour ce printemps j'ai de grands projets d'observation de loutres avec le canoé!!

par contre j'étais un peu surpris de voir les sangliers dans ta liste, est-ce qu'on a trace d'une agression avérée de promeneur en france ou ailleurs ? oO

sinon ici en haute loire, j'ai remarqué un truc bizarre c'est les vaches et les ânes (souvent gardiens de troupeau)
venant de franche comté avec long passage haut béarnais, je traverse tranquille les champs, les pâtures, mes chiennes sont habituées, elles gueulent pas, coursent pas, rien...

et ben ici je me suis fais chargé 2 fois dont une fois où j'ai faillis perdre une chienne... je ne m'y risque plus, je sais pas trop pourquoi
en septembre une dame est même morte dans un bled pas loin oO

https://www.google.de/search?q=pi%C3%A9tin%C3%A9e+vaches+haute+loire&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=EjIQVd2gEoXuUuOhgtAO

j'ai JAMAIS entendu un truc comme ça ailleurs!!!!
share posté le 23 mars 2015 mis à jour le 23 mars 2015

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Pour le sanglier, j'ai été témoin d'une fuite panique d'un sanglier. Il n'a pas chargé, il était paniqué et courrait comme un fou. Mais si je m'étais trouvé sur son passage, il ne m'aurait pas vu (dans les fougères) et aurait tout déblayé, je pense !

Les vaches... Je n'irai pas jusqu'à dire que ça ne m'étonne pas mais vaut mieux toujours les garder à l’œil quand on traverse. Pareil pour les chevaux et les ânes.
MAJ pour vaches et ânes. Merci Sesska.
share posté le 28 mars 2015

Alain2
Martinet
(34 messages)
Inscription : 12/07/07
Lieu : Grenoble

Message privé
Les vaches semblent un peu H.S. dans un fil sur les animaux sauvages mais elles sont pourtant imprévisibles et dangereuses.
Recherche "piétiné vache", c'est un accident qui fait des victimes chaque année, parmi les éleveurs (ce qui devrait inciter à la prudence) et promeneurs. Voir 2003-2013 (animaux d'élevage)

Pour les sangliers je fais gaffe où je plante ma tente c'est jamais en travers d'une sente où du gros gibier pourrait débouler, surtout dans un terrain pentu (faut voir comme il se jettent dans les ravins en cas d'alerte). Ou alors je déplace au moins un tronc pour faire déflecteur. Je dors mieux.
share posté le 30 mars 2015

Sesska
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/02/15

Message privé

Les vaches semblent un peu H.S. dans un fil sur les animaux sauvages

certes, mais comme tu l'as dit, elles représentent finalement un (très relatif) danger beaucoup plus concret au quotidien pour le bivouac dans notre pays non ?

les stats (même si il faut toujours prendre avec des pincettes) de décès imputés sont largement plus élevées que pour les morsures de serpent par exemple... (1 mort statistique en france / an)
les abeilles/frelons et les chiens sont également loin devant...

apparemment les décès imputés à la faune sauvage comme les sangliers, cerf, chevreuil etc le seraient exclusivement dans le cadre d'une collision


bref, c'est bien de démêler les faits avérés du fantasme collectif des fois.


HS encore un peu, sur un forum d'herpéto on traque des trucs marrants comme ça:
source MIDI LIBRE :


Une fois pris au piège dans un seau, la bestiole a été transportée chez un vétérinaire des Angles. Selon le professionnel, il s'agit d'une espèce exotique vivant en Amérique du Sud. A l'heure où nous écrivons ces lignes les pompiers attendent une réponse du zoo de Montpellier afin de savoir où placer le saurien.


il y en a à la pelle tous les étés... là en l’occurrence c'était un lézard vert, complétement commun et local
share posté le 08 avr. 2015 mis à jour le 08 avr. 2015

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
bonjour,

concernant les sangliers se mettre à l'écart des sentiers de gibier n'est pas forcément utile, je suis sceptique là-dessus..

Une fois à côté de Taulanne et la Clue de la Roche Percée (04) c'était vraiment en plein dans la forêt et vers les 22heures j'ai eu de la bonne visite encore une fois à quelques mètres de la tente , l'animal est passé, en poussant un grognement , heureusement sans incident.
Mais j'ai eu un petit moment de frayeur.
Dans les Alpes du Sud et notamment dans les Alpes de Haute Provence à moyenne altitude les sangliers sont très nombreux ( ça faisait la 3ième fois qu'un phacochère passe à côté de la tente).

Une autre fois j'en ai vu un qui s'était pris dans une clotûre toujours dans les AHP pas loin des Gorges du Verdon.

Mais surtout je déconseille totalement de les brusquer , si vous provoquez l'animal avec des pétards ou un flash d'appareil photo l'animal peut se sentir menacé et charger..je pense qu'il vaut mieux le laisser passer , il sent la présence de l'homme et continue son chemin.
Donc encore une fois brusquer un sanglier c'est déconseillé.

Sesska :
par contre j'étais un peu surpris de voir les sangliers dans ta liste, est-ce qu'on a trace d'une agression avérée de promeneur en france ou ailleurs ? oO

des accidents avec les chasseurs ça arrive..le chasseur tire sur l'animal qui est blessé et celui-ci fait demi-tour pour charger..je crois qu'il y a eu déjà des chasseurs décédés à cause de cela.
Donc encore une fois en croisant un sanglier ne pas le brusquer , le laisser passer.

Pour les ours noirs au Canada,pour les ours bruns en Roumanie,c'est pareil.

sinon j'ai trouvé cela sur ce site

Dimanche 10 novembre - Contz-les-Bains (Moselle) - Toujours se méfier d’une bête blessée. En forêt de Contz, deux chasseurs ont été chargés par un sanglier particulièrement belliqueux. Deux hommes affairés à traquer le gibier se retrouvent nez à nez avec un sanglier mâle d’une centaine de kilos, sorti des broussailles. Visiblement déjà blessé, le suidé est dans un état de panique totale. Dans un réflexe de défense, il va alors charger l’un des chasseurs plutôt que de prendre la fuite, lui plantant une de ses défenses au niveau de la cuisse. La blessure s’étend sur une vingtaine de centimètres. « Fort heureusement, l’artère fémorale n’a pas été touchée, sinon il y passait », témoigne le garde-chasse. Pendant que la victime est prise en charge sur place le sanglier belliqueux va s’en prendre à un autre chasseur, l’encornant également au niveau de la jambe mais plus légèrement. Avant de prendre la fuite, définitivement cette fois. Les deux victimes ont été conduites à l’hôpital Bel-Air de Thionville et à celui d’Esch-sur-Alzette.
share posté le 10 avr. 2015

Sesska
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/02/15

Message privé

des accidents avec les chasseurs ça arrive..


il parait qu'il y en a même qui se sont fait chargés par un champignonneur blessé, un coup!
se méfier des champignonneurs aussi, du coup O:)
share posté le 18 mai 2015

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
un randonneur décéde après être chargé par un taureau dans les Hautes-Alpes :(
d'après le Dauphiné Libéré
share posté le 21 mai 2015

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Merci khutzeymateen. Triste.
MAJ
share posté le 05 sept. 2015 mis à jour le 05 sept. 2015

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
bonsoir à tous,

dernières mésaventures et frayeurs dans les Carpates en Roumanie...

le 7 août 2015 de cette année je quitte Sinaïa pourtant ayant passé la nuit dans une belle chambre d'hôtel..
je passe par la gare direction les Muntii Baiului à l'est de Sinaïa et non pas les Bucegi très fréquentées par les randonneurs.

Il y a le Valea Rea qui part de la gare pour ceux que cela intéresse.
Ensuite belle piste forestière totalement désert à part deux ou trois employés forestiers qui travaillent croisés une heure après

A un endroit il y a des installations qui font penser à un centre d'observation pour ours en pleine forêt sur le bord du sentier, avec une souche d'arbre creusée et une cabanne.
C'est à 2heures de marche de Sinaïa environ.

Puis le sentier disparait cela devient un sentier naturel avec de la caillasse.
Je grimpe sur les hauteurs il y a un patou mais pas méchant je le passe rapidement.
Puis une zone dégagée sans végétation laissant apparaitre l'étage nival de la montagne.
Mais comme c'est très couvert sur les Bucegi par crainte de l'orage je souhaite planter la tente dans les sous-bois.
Il y a un éboulis qui donne sur un vallon en contre-bas et par chance une source.
Je remplis mon outre d'eau ( Dromadory) de 4l et c'est difficile de descendre dans l'éboulis avec le poids du sac à dos et le dromadory à porter.
Je glisse et me blesse d'ailleurs plusieurs fois.
Arrivé un peu en bas , il y a des sous-bois dans la forêt très dense.
Et des surfaces planes pour planter la tente.

Vers 19h57 la nuit commence à tomber et à peine assis pour me reposer j'entends un animal qui descend de plus haut dans les sous-bois.
Je n'ai rien sorti du sac à dos heureusement.
Bêtement je pense à un chevreuil car j'en ai vu un la journée.
L'animal semble descendre vers moi mais ehhh cela ne semble pas être un chevreuil mais plutôt un plantigrade de taille importante,de l'espèce Ursus Arctos dirions-nous :D
Qui souffle fortement.
Gros mouvement de panique, j'attrape tout je sors des sous-bois et reprend la direction de l'éboulis,je fais quelques mêtres pensant que l'animal va partir.
Puis des chiens qui aboient plus haut et des bergers qui semblent s'amuser ( parce qu'il y a une bergerie plus haut).
Les chiens s'en vont ,l'animal est toujours là il pousse même un grognement donc je décide de regrimper l'éboulis et planter la tente bien plus haut.
Je pense à un sanglier mais dans la noirceur il m'a semblé voir plutôt un plantigrade.
C'était certainement un specimen habitué à la présence humaine car je soupçonne les gens en Roumanie de donner à manger aux ours.

Heureusement que l'animal ne me suit pas et dans la pénombre je plante enfin la tente, coincée entre des rochers.
Manque de pot j'abîme la tente elle est trouée et le sac de couchage ( que je possède depuis plusieurs années )est déchirée à cause d'un morceau en bois.
Des plumes d'oies plein la tente...

Donc si vous voulez partir de Sinaïa pour randonner ver le Baiul Mare prenez vos précautions.. :)

@Ansrick , avec plaisir
Sinon je suis retourné dans le Delta du Danube , j'ai marché de Sfantu Gheorghe vers Sulina je connais très bien le coin.
Je m'y suis balladé avec mon Alpacka Raft en 2013.
Le problème c'est les troupeaux de vaches qui paissent le long de l'unique piste et pour les passer c'est très compliqué.
A chaque fois il y a la crainte de se faire charger par un taureau.
Si j'ai un moment je ferais un récit de ma ballade avec l'Alpacka Raft
share posté le 03 janv. 2016

Nico.B
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 01/01/16
Lieu : Bordeaux

Message privé
Bonjour à tous ... plein de retour d'expériences très instructifs, merci.
koda parlait des loups prés du Carlit dans les pyrénées. ça fait plusieurs années que je bivouac en Ariege et du coté du Carlit, Jamais vu de loups ni d'ours; mais une nuit prés du Lanoux, j'ai entendu des gros grognements (pas des grognement d'attaques)
Bien évidement, le cœur qui palpite et tous les sens en éveil. Ma réaction : 'parler bien bien fort' histoire de signaler qu'il y avait un humain aux aguets.
puis plus rien entendu.... ouf

Pour les vaches, ça m'est arrivé d'utiliser tous les branchages tombés pour fabriqué une clôture autour de ma tente. Les vaches sont terribles ! super curieuses et ont tendance à ce rapprocher de l'homme quand elles voient un lui quelqu'un de paisible.

Actuellement j'ai un baton de marche télescopique en allu, pratique pour voyager, mais en guise de défense j'ai beaucoup de doutes.... :/
Si vous avez des astuces ....

(l'un de vous parlait de chapeau contre les tiques dans un poste. je confirme le chapeau est un moyen de 'défense' efficace contre les petites bêtes^^)
Des idées de Rando/Bivouac sur mon site : http://eloa.fr/
share posté le 17 févr. 2016

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
bonsoir se méfier des mammifères en général , un chevreuil près de Lyon a chargé des randonneuses probablement parce qu'il a avalé des fruits renfermant des alcaloïdes

Quatre randonneuses attaquées par un chevreuil
La balade qui s’annonçait bucolique pour ces quatre randonneuses de l’Ouest lyonnais s’est achevée avec de nombreux hématomes. Et rétrospectivement un traumatisme psychologique.


Merci le journal le Progrès
share posté le 16 mars 2016 mis à jour le 16 mars 2016

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
khutzeymateen :
bonsoir à tous,

dernières mésaventures et frayeurs dans les Carpates en Roumanie...

le 7 août 2015 de cette année je quitte Sinaïa pourtant ayant passé la nuit dans une belle chambre d'hôtel..
je passe par la gare direction les Muntii Baiului à l'est de Sinaïa et non pas les Bucegi très fréquentées par les randonneurs.

...

Pas cool. T'as pas du dormir tranquille.

Je ne sais plus si j'ai déjà écrit ceci : j'habite en région parisienne et vais courir dans des bois près desquels habitent des gens. Une nuit, en courant, j'entends un chien aboyer sans cesse et traverser les bois (probablement à la poursuite d'un gibier). Je ne l'ai pas vu mais petite frousse quand-même. J'ai arraché une branche verte pour m'en faire une bonne trique en cas d'attaque.
share posté le 18 mars 2016

khutzeymateen
Milan noir
(403 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
bonjour Ansrick pour dormir j'ai quitté la zone là où la grosse bébéte indésirable était.
Par contre comme je l'ai écris j'ai percé ma MSR Hubba Hubba que j'ai achetée ça fait 3ans à peine

En tout cas j'aurais pu rejouer presque le remake de The Revenant avec Leonardo Di Caprio pour ceux qui ont vue le film.
Mais l'ours était tout seul en tout cas


Je ne sais plus si j'ai déjà écrit ceci : j'habite en région parisienne et vais courir dans des bois près desquels habitent des gens. Une nuit, en courant, j'entends un chien aboyer sans cesse et traverser les bois (probablement à la poursuite d'un gibier). Je ne l'ai pas vu mais petite frousse quand-même. J'ai arraché une branche verte pour m'en faire une bonne trique en cas d'attaque.

peut-être que c"était un chien errant ?

Dans le Jura j'en ai vu tout un groupe ( je crois que je l'ai mentionné déjà ) dans la forêt du Mont Noir au-dessus de Bellefontaine
share posté le 28 nov. 2016

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Ca fait maintenant près 6 ans que j'ai ouvert ce sujet. Je me demandais à l'époque si je craindrais quelque-chose à me balader seul et à dormir dehors, en France, dans la nature. Question légitime quand on débute.
Je ne me pose plus cette question.
Dormir dehors ou croiser une sale bête ne me fait plus peur du tout. Avec ma faible expérience, j'ai bien vu que jamais aucune bête ne m'a mis en danger, ni de jour, ni de nuit. Tout est dans la tête. Merci les dessins animés et les contes pour enfants !
share(partager)
Remonter