Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Test matériel
photographie et vêtements chauds 13
(partager)
posté le 25 oct. 2010

cameraoscura
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 25/10/10

Message privé
Bonjour à tous et à toutes,
Qui peut me conseiller : je suis photographe et travaille essentiellement dans la nature. je prépare ma prochaine quinzaine de travail au bord de l'océan en Vendée...
pour la période de fin décembre début janvier. A chaque sortie de travail, je suis empêchée par le froid.
Je souhaiterais cette année m'équiper en vêtements, voire sous vêtements techniques
Mon impératif est que je marche mais aussi, et surtout pouvoir rester immobile longtemps sans avoir froid... très longtemps parfois....
Qui peut me conseiller sur le choix de vêtements à acheter, et qui connaît une bonne adresse sur Paris ?
Merci d'avance.
posté le 26 oct. 2010 mis à jour le 19 nov. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
cameraoscura :
je suis photographe et travaille essentiellement dans la nature. je prépare ma prochaine quinzaine de travail au bord de l'océan en Vendée...
pour la période de fin décembre début janvier. A chaque sortie de travail, je suis empêchée par le froid.
Je souhaiterais cette année m'équiper en vêtements, voire sous vêtements techniques
Mon impératif est que je marche mais aussi, et surtout pouvoir rester immobile longtemps sans avoir froid... très longtemps parfois....

Regarde là : https://jerven-com.secure.flexiweb.no/productview/19375209/
et là : http://www.helsport.no/en/product/HIKING_GEAR/Hiking_Gear_products/Fjellduk#deta
C'est étudié à l'origine pour les chasseurs de rennes sauvages, sur le Hardangervidda, et c'est largement repris par les militaires.
La version verte est moins chère que la version "skog" (forêt), qui est moins chère que la version "fjell" (rocher lichenu de montagne).
Le camouflage fjell est particulièrement efficace dans son milieu, la montagne.

Les particularités thermiques d'une femme font qu'elle a encore plus que les mâles intérêt à penser au vindsekk (sac contre le vent) pour ses affuts, avant même de penser à travailler ses vêtements. Il lui faudra notamment refermer le sac autour de ses pieds. Et en plus un vindsekk, comme un poncho, est un bon pipi-room...

A part cela, de très nombreuses tenues pas très camouflées peuvent être dissimulées sous un filet camouflé, plus ou moins élaboré, avec ou sans feuilles, avec ou sans fils flottants au vent. Le filet est particulièrement indispensable pour dissimuler le trépied et sa tête. Aucune biche ne sera spécialement séduite par le fait que ce soit une Manfrotto...

...

...
...
...
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 26 oct. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
je n'ai pas de réponse toute faite mais pour dépasser le froid il faut du matériel adéquate en reprenant le bon principe de l'ognon : avoir plusieurs couches :
sous vêtement technique, le style caleçon long des grand parents est efficace et de préférence éviter le style combinaison intégrale difficile à retirer;
une couche pour éloigner la transpiration du corps
une autre couche pour garder la chaleur
une dernière couche pour protéger de la pluie et du vent.

ne pas oublier gant plus surgant et cagoule plus capuche.

tous les vêtements doivent être homogènes c'est à dire qu'ils doivent tous permettre de faire sortir la transpiration et condensation en empêchant la pluie et le froid de rentrer.

En plus de tout cela tu peux prendre des matelas pour t'assoir et un sac de couchage pour t'envelopper.
tu ne peux pas éviter d'avoir une silhouette de bonhomme michelin.

Pour augmenter tes chances tu as intérêt à bien choisir tes postes de guet : le plus possible protéger du vent .
posté le 26 oct. 2010

tosca
Etourneau
(97 messages)
Inscription : 07/11/08
Lieu : Cévennes

Message privé
philou :
ne pas oublier gant plus surgant et cagoule plus capuche.

Tenir la tête au chaud est primordial. Rien que ça fait une différence énorme.
Photographe en Cévennes : ma galerie photos Cévennes Plurielles : parcourez les Cévennes à ma façon
posté le 27 oct. 2010 mis à jour le 19 nov. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
Dans l'ensemble, les contraintes des chasseurs sont plus proches de celles du photographe animalier à l'affut, que celles des randonneurs.
Toutefois les doudounes ont disparu l'an dernier du rayon chasse de D4lon. Il ne reste que des parkas, mieux camouflées, peut-être plus imper, mais moins chaudes. Exemple :
http://www.decathlon.fr/vestes-habillement-parka-sibir-300-3-1-camologic-id_MAN_12773_8039730.html#
Sous réserve que le fabricant n'ait pas forcé sur l'azurant optique pour mieux vendre sous les fluos, alors, et hélas avec mes yeux de primate diurne de l'Ancien Monde qui voient des tas de couleurs mais pas l'UV, le camouflage me semble habile.

Pour la gestion de l'effort et de la transpiration, je ne pense guère de bien de ce genre de parkas combinées imper + pôlaire.
Les couches séparées et plus spécialisées font une adaptation plus souple. En particulier une couche qui rend d'énormes services pour son poids est le coupe-vent en nylon léger, sans prétentions ni fioritures, perméable mais serré. On en trouve de bons et légers au rayon des coureurs et joggers, mais hélas sans capuchon. Qu'il est assez facile de coudre à part puis assembler sur le col du blouson. Pour 100 à 200 g, ça vous transforme l'efficacité d'un chandail ou d'une pôlaire quand il y a du vent, notamment durant la marche, avant de passer aux surcouches plus fortes et spécialisées.

Personne n'a parlé ici des doudounes qui étaient notre vêtement de survie primordial dans le sac, au temps où je pratiquais alpinisme et ski de printemps.
...
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 28 oct. 2010 mis à jour le 28 oct. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
Réflexion faite, l'aumuche-abri spéciale photographe, genre bothy bag pour juste le photographe et son trépied court pour affut assis, et en tissu camouflé, n'existe tout simplement pas, est à concevoir de neuf.
Il faut une petite manche pour le télé-objectif, serrée par élastique, une fenêtre PVC au dessus, deux manches à air pouvant faire manches à bras, un tapis attenant pour le siège comme dans un bothy bag...

Et il faut que j'en dessine et coupe une seconde plus large, avec deux fenêtres, deux manches d'objectif, et deux tapis de sièges, pour quand on affute à deux, avec vent... Pis ça va faire comme la voiture à Gaston Lagaffe, avec deux volants, dont un pour Moiselle Jeanne...

Le prototype peut bien se contenter d'être anti-vent, pas anti-pluie, donc prendre du tissu à uniformes, en 130-150 g/m². Pas de problèmes de condensation.
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 30 oct. 2010

cameraoscura
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 25/10/10

Message privé
Merci beaucoup à tous pour vos réponses que je trouve juste aujourd'hui ayant en déplacement....
En fait je cherche juste des vêtements contre le froid, je ne photographie pas d'animaux, je travaille dans la nature, je fais du paysage. mais au bord de l'eau souvent j'attends pour la lumière et j'attends parce que je regarde.
Je vais aller sur les différents liens que vous m'avez mis....
MERCI VRAIMENT À TOUS D'AVOIR PRIS DU TEMPS POUR ME RÉPONDRE
posté le 30 oct. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
La description des contraintes n'est toutefois pas suffisante.

Vent ? Combien ? Quelle exposition et risques de déséquilibre en bordure de falaise ? (Mais je ne crois pas qu'il y ait des falaises en Vendée, en Bretagne si).
Averses ? On peut très bien avoir des lumières intéressantes après une averse. Encore faut-il avoir protégé tout son matériel et ses mains.
Quels encombrement et poids le matériel photographique ?
Trépied ou tout à la main ? De quels force et poids le trépied ? Mon meilleur est un Gitzo d'occasion qui ne payait pas de mine (chromes piqués, à repeindre), 4,4 kg à porter, mais la tête la plus douce et précise que j'aie jamais eu. Toute la différence entre un matériel pro et un matosse d'amateur...
Faut-il être protégée le temps d'un changement d'objectifs ou de batterie ? C'est là qu'une pélerine large à manches dégageables a tout son prix. Ou un vindsekk, ou un fjellduk de conception intermédiaire, comme http://www.xxl.no/ProductPage.aspx?ProductId=1433&trackingcode=2bbde3d0 (en thermique) ou comme http://www.xxl.no/ProductPage.aspx?ProductId=4889&trackingcode=55cedd14 en non-thermique.

Les réglages d'appareil avec les gros gants, pas terribles... Soit les mitaines, avec bouts de doigts nus, soit les moufles-gants des armées, avec pouce et index séparés des trois autres doigts, le sous-gant en laine. Mais on trouve aussi de la soie et de la micropôlaire à bon marché chez K**dz*, sous-enseigne de D4lon. De très bonnes cagoules intégrales aussi, couvrant le nez.

Vous n'avez pas donné non plus de description des contraintes sur vos moyens de portage. Les vêtements chauds, il faut bien les porter quelque part et dans quelque chose quand il ne fait pas froid... Sans parler de la protection et du portage du matériel photo durant la marche.

Il y a même un déstockage là : il faut que je leur demande le port :
http://www.skittfiske.no/aspx/produkt/prdinfovnet.aspx?plid=33823
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 30 oct. 2010

Dominic
Martinet
(41 messages)
Inscription : 18/12/09

Message privé
cameraoscura
La différence notoire entre la randonnée et ton utilisation c'est que dans le premier cas on bouge, dans le second on est plutôt statique. A température égale le débat est très différent. Enfin je pense. Si en randonnée une polaire de bonne qualité, et une veste coupe-vent (j'utilise personnellement une Patagonia R3 et un coupe vent très simple) c'est en général très largement suffisant. Et si on veut faire durer un bivouac, s'il fait un peu frisquet on a toujours le sac de couchage. En statique, et apparemment souvent dans des zones humides, une doudoune en synthétique par dessus une couche en polaire 200g (haut et bas) et un poncho qui ne soit pas une étuve ça me semblerait convenir.
posté le 31 oct. 2010

cameraoscura
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 25/10/10

Message privé
Oui c'est compliqué parce que je bouge, je marche mais assez lentement, et je reste immobile, je transporte un trépied, un Manfrotto 441 en carbone qui est malgré tout assez lourd que j'ai mis dans un sac de surf pour le porter en bandoulière mais en fait une fois que l'appareil est monté dessus, je le porte sur l'épaule, dessus un 24X36 avec un 135mm et à partir de la prochaine sortie un bronica 4,5X6 ce qui va encore m'alourdir... j'ai également parfois un polaroïd.... plus des films, un pique-nique léger, un thermos, mes papiers... !
selon les conditions climatiques il faut se déshabiller ou se rhabiller, voire tout mettre, c'est pourquoi en trouvant une tenue de vêtements techniques haute montagne ou bâteau je me disais que cela allait enlever du poids, J'ai un petit sac à dos bien sûr, mais je n'ai pas encore acheté un sac à dos spécial photo...
En plus comme j'ai une hernie discale qui provoque une sciatique, je fais plutôt attention !!!
les gants c'est vrai c'est très important j'ai remarqué, les chaussettes aussi pour ne pas avoir les doigts de pied gelés
voilà voilà merci de tous vos conseils.
posté le 31 oct. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
A force de retourner cette adaptation médiocre des "sacs à vent" et de "nappes de montagne" prévues pour les chasseurs de rennes (vindsekk, fjellduk chez Jervenbag et chez Helsport) aux besoins du photographe debout, qui a un trépied devant lui, et qui a besoin de conserver ses mains au chaud, et aussi la batterie au chaud, je finis par voir comment je ferais.
On prend une pélerine large à manches, comme on en trouve chez D4. Eventuellement on élargit manches et surtout col comme je l'ai fait et démontré à
http://deonto-famille.org/citoyens/debattre/index.php?topic=1105.0
Je découds une moitié du zip avant. Comme je suis droitier, ce sera côté droit. Mutatis mutandis pour les gauchers.
Je coupe, j'assemble et j'insère la rallarge qui va abriter le trépied, et le téléobjectif. Manche serrable pour laisser passer le télé, à la bonne hauteur. Je recouds la branche de zip sur la rallarge.
Avant tous essais, je pifomètre qu'une largeur de 70 à 80 cm en bas doit convenir. Etre beaucoup plus réfléchi sur le montage de la partie supérieure.
Et comme il faut escamoter et resserrer toute la rallarge quand on reprend la marche normale (mais avec pluie ou vent) avec le trépied rangé dans le sac ou le long du sac, et les bras à nouveau dans leurs manches de bras, trois pattes de duffle-coat devant, deux à l'intérieur, pour en faire un ris bien ferlé. Variante : des boutons pression, sur pattes.

Qualité du tissu ? Il serait préférable de retrouver un exemplaire de la Forclaz 1500 Air, malgré sa couleur qui fait hurler, car sa solidité et son déperlant sont excellents. Les qualités légères non soldées sont probablement trop légères et fragiles pour mériter tout ce travail de couturier.

Le gros avantage de ces pélerines larges à manches courtes, est qu'on peut dépasser les bras des manches, retirer son sac sous la pélerine, fouiller ou ranger un objet, remettre le sac aux épaules, tout en restant à l'abri.

La manip pourrait se faire aussi sur un fjellduk de chez Helsport, dont la qualité de tissu est réputée excellente. Elle est moins nécessaire car l'assemblage du fjellduk est longitudinal, et non transversal comme sur un poncho. Il suffit d'ouvrir un peu plus le zip avant pour qu'il découvre aussi l'objectif. Ça ne n'abrite (relativement) que du vent. Inadapté à la pluie ainsi. A vérifier : leur faible largeur ne permet peut-être pas la place des pieds du trépied, sans la rallarge préconisée ci-dessus.

Inconvénient possible par grand vent : que l'objectif et le trépied soient encore plus secoués sous abri qu'ils ne le seraient seuls. Nombreuses sont les nuits où des astronomes amateurs sont sortis pour rien : une fois sur le plateau ou la crête loin des illuminations des villes, le vent secouait trop leur télescope...
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 31 oct. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
posté le 01 nov. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
Jacques_L :
Il y a même un déstockage là : il faut que je leur demande le port :
http://www.skittfiske.no/aspx/produkt/prdinfovnet.aspx?plid=33823

Négatif, il ne veut pas expédier vers la France.
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
(partager)
Remonter