Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Traversée pédestre du Vercors Sud Nord par les crêtes, 4 jours 5
(partager)
posté le 03 juil. 2010 mis à jour le 19 juin 2012

Oscar
Etourneau
(74 messages)
Inscription : 16/06/08

Message privé
Traversée du Vercors, dans le sens Sud Nord, depuis Archiane jusqu’à Saint Nizier du Moucherote à l’aplomb de Grenoble. 4 à 5 jours. Sortie effectuée fin juin, en 4 jours


La rando est accessible en transport en commun depuis Paris : train de nuit jusqu’à Die, un coup de taxi pour Archiane. Au retour, car depuis Saint Nizier et train à Grenoble.


Plusieurs portions du parcours sont exposées, avec sensation de vide, voire petits pas d’escalade facile. Certaines parties sont décrites dans le livre de Pascal Sombardier : « les randonnées du vertige Chartreuse Vercors », dont le titre est explicite.


Les contraintes principales de ce type de traversée dans le Vercors sont l’eau et l’autonomie : sources à trouver, portage de la nourriture pour 4 jours, nécessité d'emporter la tente car les abris en dur sont tout petits : c'est pas l'aventure, mais ce ne sera pas une sortie pour débutant en rando en montagne.


Par contre, pour le randonneur aguerri, c’est une très belle virée, un peu longue le deuxième jour, mais celui ci peut être coupé en 2 en dormant à la cabane de la Peyrousse


1er jour : Archiane, Montée sur le plateau, Cabane de Pré Peyret - cabane des aiguillettes au pied du grand Veymont. D+ : 1360 m, D- : 360 m


La journée commence dans le superbe cirque d’Archiane. La montée est progressive, avec tout de même un raidillon de 200 m de dénivelée environ pour atteindre le plateau.


Rocher d’Archiane :




On découvre alors la vaste étendue calcaire du plateau, parsemée d’arbres


Sur le plateau, avec le Mont Aiguille à droite :





Après la cabane de Pré Peyret (source), on traverse vers l’est pour rejoindre l’autre extrémité du plateau, en passant par l’étonnante plaine de la Queyrie





Au pas des Bachassons, une source nous permet de faire le plein d’eau avant de rejoindre la cabane des Aiguillettes, au pied du Grand Veymont que nous traverserons demain.





2ème jour : Cabane des aiguillettes, Grand Veymont, balcon Est, cabane de la Peyrousse, Pas de Serre Brion, Rochers du Ranc Traversier, pas Ernadant, Grand Pot. D+ : 1520 m, D- 1645 m


La journée est longue. On a mis 10 à 11 heures de marche effective, à allure soutenue.


Cette journée peut être coupée en 2 en dormant à la cabane de la Peyrousse, mais il faudra y porter l’eau car il n’y a pas de source à proximité de la cabane.


Départ de la cabane des Aiguillettes:




Obstruction du sentier en montant au Grand Veymont :




Les crêtes depuis le Grand Veymont, notre ligne directrice pour les 3 jours à venir :






On descend par le pas de la ville sur le balcon Est.


Grand Veymont vu du balcon Est :





Balcon Est :




Il faut alors trouver la source de Berrièves, où nous casserons la croute. Source non indiquée sur les cartes, ni sur le terrain… Voir l’excellent site www.refuges.info pour sa localisation.


On poursuit le balcon Est jusqu’à la cabane de La Peyrousse, d’où on file alors plein…sud ( !) pour monter au pas de Serre Brion , par un superbe sentier en partie en balcon. Il s’agit de la rando 24 du livre de Pascal Sombardier : les randonnées du vertige Chartreuse Vercors








La montée au pas se termine par un couloir d’éboulis, un peu éprouvant avec la chaleur :




On suit alors les crêtes sous les rochers du Ranc Traversier, jusqu’au pas Ernadant :









On y croise fréquemment des hardes de bouquetins :






Du pas Ernadant, on descend sur le Grand Pot, où nous passerons la nuit, après avoir fait fondre la glace récoltée à la glacière pour le ravitaillement en eau (long !) :





3ème jour : Traversée à flanc sous les Rochers de la Balme pour rejoindre le pas de la Balme, traversée des Moucherolles, passage sous les sœurs Sophie pour atteindre le pas de l’Oeille, sentier Peronnard, refuge de Roybon (source). D+ : 1115 m, D- : 1355 m


C’est la journée techniquement difficile de la rando. La traversée des Moucherolles constitue la rando 21 du livre de Pascal Sombardier.


La traversée sous les 2 Sœurs présente versant ouest un sentier exposé, avec un passage d’escalade (II+ - III ?) bien exposé : il est sans doute préférable pour rejoindre le pas de l’œille depuis le col des 2 sœurs de passer par le balcon Est, pour éviter cette difficulté.


Traversée sous les rochers de la Balme :




On pique nique au pas de la Balme d’où on voit le sentier montant du balcon Est :





La petite et la grande Moucherolle :




Montée à la Petite Moucherolle :




Descente de la petite Moucherolle par une écharpe raide :




La traversée des Moucherolles, en vidéo :

http://www.vodemotion.com/video/8207-traversee-des-moucherolles-2284-m-du-col-de-l-arzelier---vercors



Après la traversée, descente depuis le pas de l’Oeille :





Sur le sentier Peronnard :





Cabane de Roybon :





4ème et dernier jour : Col Vert, balcon Est jusqu’au col de l’Arc, montée au Pic Saint Michel, passage sous les crêtes pour rejoindre le Moucherotte, descente sur Saint Nizier. D+ : 1265 m, D- : ~ 1300 m


Le balcon Est est par endroit un peu exposé, mais sans plus. Magnifique sentier.


Il aurait été logique dans le cadre d’une telle traversée de monter au Cornafion depuis le balcon est (sentier du vertige), mais étant un peu pressés par le temps pour ne pas louper le car puis le train du retour, nous n’y sommes pas allés


Pic Saint Michel depuis le balcon Est :





Balcon est, à gauche des Rochers de l’Ours, depuis la montée au Pic Saint Michel :




Vue vers le nord depuis le Pic Saint Michel :






On traverse ensuite sous les crêtes à flanc, en suivant une sente, puis une large piste. La remontée pour aller au Moucherotte se fait en pente douce, mais sur une piste caillouteuse pas vraiment esthétique. Du Moucherotte, descente sur Saint Nizier, par la crête au début, puis par le GR. Si on cherche l’eau, il faut prendre le GR au début de la descente, on y croisera une source.


Bilan : très belle randonnée, variée et exigeante.


Merci à Scal pour ses infos, et à Nthony.


Note personnelle :


A Saint Nizier, les rochers des 3 pucelles nous dominent. Je pense à Lionel Terray qui raconte, dans son autobiographie, ses débuts en escalade dans ces rochers. Et à la belle « carrière » d’alpiniste qui suivit, dans les Alpes, l’Annapurna, au Fitz Roy.


L’enthousiasme de la jeunesse, le frisson de l’escalade, vécu intensément dans le Vercors aux 3 pucelles, qui déclencha la maturité de l’alpiniste d’exception qu’il devint.


Je songe enfin que c’est également dans le Vercors, à la fissure en arc de cercle, que le destin de Lionel Terray s’acheva.


Vercors, propice aux découvertes, prémices aux belles aventures, mais terrain non dénué de danger.
Quelques récits de mes randos dans ma présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=48159#p48159
posté le 04 juil. 2010

cheche
Martinet
(34 messages)
Inscription : 17/05/08
Lieu : Finistere

Message privé
Merci pour ton récit,

Je part début Aout de Grenoble en direction du sud mais mon itinéraire n'est pas figé, je pensais passer par le plateau.

Connais tu itinéraire par le plateau ?
Le quel serait, a ton avis, le plus sauvage ?

merci
Mon voyage au cap nord : www.chevalier-image.fr/capnord Mon site : www.chevalier-image.fr
posté le 04 juil. 2010

Oscar
Etourneau
(74 messages)
Inscription : 16/06/08

Message privé
L'itinéraire du plateau est plus cool, ne serait ce car moins de dénivelée, aucune difficulté, pas de hors sentier, et on passe assez rapidement par des villages (Corrençon notamment).

On y croise clairement plus de monde que sur les crêtes, à l'exception notable du Grand Veymont qui semble attirer pas mal de randonneurs, étant le sommet le plus haut du Vercors.

Nous avions fait le choix de passer par plateau et crêtes pour davantage de variété dans les paysages. Mais le choix impacte sur la difficulté de la rando, l'autonomie, et la longueur des étapes vis à vis des possibilités de ravitaillement en eau.

Pour ton info, il existe un site sur les grandes traversées du vercors (GTV), qui édite une fiche "infosources" donnant l'état des principales sources d'eau rencontrées.

Bonne rando en tout cas, quel que soit ton itinéraire.
Quelques récits de mes randos dans ma présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=48159#p48159
posté le 04 juil. 2010

cheche
Martinet
(34 messages)
Inscription : 17/05/08
Lieu : Finistere

Message privé
Oscar :
Pour ton info, il existe un site sur les grandes traversées du vercors (GTV), qui édite une fiche "infosources" donnant l'état des principales sources d'eau rencontrées.

Merci pour l'info, c'est intéressant, d'autant que c'est mis a jour de façon hebdomadaire.

Je continue a potasser ...
Mon voyage au cap nord : www.chevalier-image.fr/capnord Mon site : www.chevalier-image.fr
posté le 05 juin 2011

Julien Bouquetin
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 12/05/11

Message privé
Hello, sur cet itinéraire, j'ai effectué une variante, dans l'autre sens (Nord -> Sud).

Merci encore pour tous les conseils, très apprécié pour la préparation ma rando (4 jours en autonomie et en solitaire). Mon topo au final:


•Jour 1: St Nizier - Moucherotte (source) - Pic St Michel, en bricolant par les crêtes (GR91, puis piste d'entretien des remontées pour éviter de redescendre à la Sierre) - Col de l'Arc - Balcon Est jusqu'au Col Vert - Bivouac au Pré Roybon (source)


•Jour 2: Pré Roybon - Sentier Peronnard - Pas de l'Oeille - balcon Est jusqu'à l'abri de la Peyrouse (eau à la source des Clos, puis à la fontaine de Sarrazins)


•Jour 3: Abri de la Peyrouse - Source sous Rocheherbe - Grand Veymont - Pas de Bachassons (source) - Bivouac à la cabane du Pré Peyret (eau à la fontaine des endettés)


•Jour 4: Cabane du Pré Peyret - Glandasse - Chatillon en Diois


Au final, j'ai revu mes ambitions à la baisse et remis la traversée des Moucherolles à une autre fois, principalement à cause de: 1.Pb de sac (en anticipation de passages délicats sur la Moucherolle) et 2.Question de l'approvisionnement en eau sur les crêtes entre les Moucherolles et la source de Rocheherbe (risque de pas trouver d'eau pendant 2 jours). Il y avait bien la solution de faire fondre de la neige récupérée dans les névés, mais j'avais fait l'impasse sur le réchaud.

Etat des sources au 26/05/2011:


•Moucherotte: bien


•Source des Clos: faible (Info sources annonçait l'annonçait tarie)


•Sarrazins: bien


•Rocheherbe: moyen (pour trouver la source, prendre le lit du torrent à sec qui part vers le bas, directement au pied du panneau sous Rocherbe)


•Pas des Bachassons: faible


•Fontaine des endettés: faible


Merci encore pour tous vos conseils, et à bientôt pour une prochaine rando!
Julien
posté le 06 juin 2011

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Superbes photos, dignes du mag.
Tu m'as vraiment donné une énorme envie = surtout, ne pas râter ce coin, c'est superbe.
(partager)
Remonter