Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
sit on top gonflable et traversé en mer 177
(partager)
posté le 18 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Bonjour a tous. Je suis nouveau ici et je me pose une question. J'ai cru comprendre en parcourant le forum que les KG n'étaient pas idéal dans le domaine de la randonné "maritime". Mais pas idéal ne signifie pas impossible. J'aimerais donc savoir premièrement si vous pensez qu'une traversé d'une vingtaine de kilomètre en mer(par exemple entre 2 iles) était possible sur ce type d'embarcation dans des conditions météo raisonnable.
http://www.leader-loisirs.com/sevylor-seablade-place-p-3179.html

Deuxièmement, pensez vous qu'il est réaliste d''espérer une progression quotidienne comprise entre 20 et 30 kilomètre sur une durée de 40 jours environ. (sachant qu'on est en bonne forme physique) Voila c'est tout pour le moment merci d'avance pour vos réponses.
posté le 19 févr. 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Salut, effectivement... Un petit conseil si je puis me permettre, prevoyez peut être de la crème solaire et encore... Grace à la sécurité civile, on peut s'en passer.
Je ne sais pas quoi vous dire de plus... Bien à vous
posté le 19 févr. 2010 mis à jour le 19 févr. 2010

pataphilippe
Sterne arctique
(147 messages)
Inscription : 25/08/08
Lieu : 63

Message privé
Bonjour,
Evidemment on peut toujours penser que rien n'est impossible... Mais le problème n'est pas là !

C'est tout simplement : 1) extrèmement dangereux! Ce ne sont pas des conditions météo raisonnables qu'il faudrait, mais IDEALES, et sur 20 Km le temps peut changer... (10km d'une île, c'est la pleine mer... ajoutons un peu de brume, pas de compas sur le bateau...) en méditerranée par exemple, le vent se lève parfois en quelques minutes et en moins d'une demi-heure la mer est un shaker géant... Ce type de sit on top n'est prévu que pour des balades côtières et sera encore plus stable un fois retourné avec le poids des bagages nécessaires pour 40 jours (même en ultra léger) alors baignade assurée et pour un bon moment (merci la sécurité civile pour reprendre le clin d'oeil d'Erön, à condition de pouvoir alerter par VHF...)
2) Totalement interdit par la réglementation Française, mais sans doute envisagez-vous un raid sur des côtes étrangères ?
3) Fort difficile physiquement car ce type de bateau sollicite beaucoup d'efforts : Le pagayage d'autant plus puissant que la glisse n'est pas la première qualité de l'engin, mais également le calage sur le bateau qui n'est pas aussi économe que sur un rigide ou même sur un gonflable non S.O.T., d'où une fatigue au niveau abdos et lombaires + aducteurs.

Faire 1000 km en 40 jours avec ce type d'embarcation relèverai de l'exploit au plan physique (à condition de pouvoir déjà naviguer 40 jours successifs sans problème météo)
Au plan de la sécurité, je remplacerai le mot exploit par INCONSCIENCE !

Pour conclure : Est-il réaliste d'espérer ? Voilà un excellent sujet pour une dissertation philosophique...
Kayak à voile : "Navigue si tu peux, pagaie si tu dois !"
posté le 19 févr. 2010

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
pataphilippe :
Au plan de la sécurité, je remplacerai le mot exploit par INCONSCIENCE !

Je n'ai rien d'autre à ajouter.

pataphillippe a tout dit.
:)
mon site photo
posté le 19 févr. 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Ok, j'ai retenu la leçon... la VHF remplace donc la crème solaire.
Il faut prendre quel indice pour la VHF ? :blink:
posté le 19 févr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Erön Riog :
Ok, j'ai retenu la leçon... la VHF remplace donc la crème solaire.
Il faut prendre quel indice pour la VHF ? :blink:

indice 16 :D:D:D:D
posté le 19 févr. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
Je me permet de rajourter :
1) avant de partir consulter votre notaire pour régler tous vos papiers, c'est autant en moins à faire pour vos ayants droits
2) si quelqu'un compte dans votre vie n'hésitez pas à le lui dire maintenant, après c'est trop tard.

3) si vous n'avez pas une grande connaissance du kayak, il serait peut-être bon et simple de rejoindre le club de kayak le plus proche de chez vous pour avoir une petite expérience de ce qu'est un kayak. Ne vous grillez pas tout de suite, attendez un peu avant de parler de votre projet.

4) parfois les débutants bénéficient d'une chance extraordinaire et ils peuvent revenir pour raconter leur exploit, incitant d'autres à faire de plus grosses conneries. Qui avez vous rencontré avant d'imaginer ce périple ?
posté le 19 févr. 2010 mis à jour le 19 févr. 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
rubis :
Erön Riog :
Ok, j'ai retenu la leçon... la VHF remplace donc la crème solaire.
Il faut prendre quel indice pour la VHF ? :blink:

indice 16 :D:D:D:D

C'est juste, la portée d'exploitation étant inférieur à 60 km pour cette fréquence de 156.8 MHZ, nous pouvons considérer que nos amis pourrons largement passer du continent à l'ile en toute sécurité "pour être entendu"... tout du moins ;)

A la réflexion, je crois que pour des novices, le tube de crème solaire est peut être plus simple à mettre en pratique :D:D:D
Veuillez prendre de préférence une Waterproof, j'essaie de vous trouver le produit idéal...
posté le 19 févr. 2010

Raph_D
Martinet
(19 messages)
Inscription : 04/02/09

Message privé
Bonjour tout le monde !

moi aussi j'ai un peu halluciné en lisant cette demande de conseil... Après, quand j'ai suivi le lien pour aller voir l'embarcation envisagée, je me suis inquiété...

Par contre il y a une chose qu'il ne faudrait pas perdre de vue : steppenwolf a en tête un voyage, des expériences, des découvertes, de l'aventure... bref, rien de risible je pense, bien au contraire. Du coup je me permets une réponse, vue de mon petit bout de lorgnette, en partie redite de ce qu'à écrit Pataphilippe. Pour réaliser des rêves, il faut 1° ne pas les mettre de coté, 2° se réveiller et voir ce qu'ils donnent dans le monde réel ! ;)

- 1° la loi : en France il est interdit d'aller au delà des 300m d'un abri (ou de la côte, je sais plus) dans un kayak de moins de 4m de long ... la règlementation, c'est le texte de la D240 texte officiel
Pour pouvoir naviguer en kayak au delà des 300m, il faut que le constructeur fournisse un certificat validant son utilisation hors de ces 300m (il existe des conditions de construction, détaillée dans la D240), et qui implique que le constructeur assume cette responsabilité. Avec ce papier on peut s'adresser aux affaires maritimes et immatriculer son bateau pour être en règle et aller au-delà des 300m.

- 2° l'embarcation choisie : conséquemment à la D240, si vous voulez aller au delà des 300m, il vous faut trouver un bateau qui fasse plus de 4m de long, et dont le fabriquant accepte de fournir un certif de conformité à la D240.
Sans même parler de règles, si vous projetez de partir longtemps, il faut pouvoir transporter tout votre bazar... et là la place à bord doit être suffisante ! Bien-sur vous pouvez tout charger dans des sacs étanches et ficeler ça sur la planche, MAIS : prise au vent, risque de perte, instabilité...
Pour 40 jours d'aventure, si vous avez l'habitude de l'itinérance en toute sobriété pourquoi pas, pour peu que vous ayez des points de ravitaillement réguliers, of course... Parce que 40 jours d'autonomie en eau et bouffe, ça fait un sacré volume !!! Sur ce point là, pour un tour de Corse par exemple, pas de soucis particulier je pense.

Si vous voulez couvrir de longues distances, il est important de comprendre comment avance un kayak : une impulsion à gauche, une impulsion à droite... du coup si le fond du bateau (la carène) est plat, vous faites un mouvement d'essui-glace ! Et donc il est clair que la force déployée n'est pas utilisée de manière optimale pour avancer !!! Les petits ailerons vendus n'ont une efficacité que très limitée... Pour que les impulsions fassent AVANCER le bateau, sans le faire osciller, il faut un axe marqué, une ligne directrice dans cette carène, des ailerons sur l'arrière du bateau (comme sur une planche de surf) n'empêchent pas l'avant de se balader. En gros, avec un KG relativement optimisé pour la nav en mer, on peut compter du 5km/h si le vent n'est pas trop pénalisant, donc 4h de rame pour 20km, et 6h pour 30km. Rien d'infaisable, mais avec la planche que vous imaginez, avec son chargement, je ne suis pas sur que la moyenne soit de 5km/h, et je suis sur que vous serez très sensibles au vent.

- 3° les longues traversées, c'est gavant !!! :siffle: : le paysage n'évolue pas, on n'en voit pas le bout... (avis personnel)

- 3bis° les longues traversées, c'est dangereux parce que la haute mer c'est tout un truc ! (Cf Pataphilippe)


4° nous, avant de nous jeter entre Propriano et Bonifaccio en KG yakkair2HP, on a suivi un stage de Kmer à Marseille pendant 5 jours. On a parlé de notre projet au BE qui nous encadrait, dès notre inscription, du coup il nous a rapidement briefé sur la carto et sur les coups de fils au service météo marine (pas de VHF, mais un portable).
Avant ça, on avait déjà une petite expérience de kayak en rivière/itinérance, et on a aussi beaucoup cogité sur le matos emporté (optimisation du volume et du poids en partie grace aux infos du forum "randonner-léger")



Bonne préparation !

Raph.
un vélo, des pieds, kayaks Yakkair-HP2 et Nomad Bic.
posté le 19 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Merci pour vos réponse, même si elles sont très décourageante certaine m'ont bien fait rire vous avez de l'humour ici. J'ai eu cette idée cet été en Croatie. J'ai vu un type en gonflable qui semblait passer d'ile en ile. Je me suis dit que faire un tour des iles de croatie en partant de rijeka pour aller a dubrovnik par les iles le plus a l'extérieur et revenir par les iles plus proche de la cote pourrait être sympa. J'ai eu un doute en venant sur ce site et en me rendant compte que des kayakistes confirmé avait stoppé leurs route a hvar et avec du bon matérielle. Mais en voyant qu'ils avaient rejoint l'afrique en kayak rigide en parcourant 170 km je me suis dit qu'avec un gonflable sa devait bien être possible de faire une vingtaine de kilomètre en mer. Je tient quand même a préciser que les 20 km de traverser sur le parcours établit sont exceptionnelle, la moyenne des traversé étant plutôt de 6 km
Cela dit devant l'hilarité général provoqué par ma question bête j'ai bien compris qu'il fallait changé de tactique.
D'où mon interrogation : Pensez vous qu'avec un bodyboard et des palmes ce serait plus faisable????? Paniquez pas je rigole.
Plus sérieusement si quelqu'un pouvait m'indiquer avec quelle type de kayak cela pourrait devenir possible et ceci dans la gamme de prix la plus basse possible ce serait très sympathique. Merci.
posté le 19 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Juste une petite précision pour Raph-D (dont je n'avait pas vu le message) et les autres.
J'ai descendu plusieurs fois les gorges de l'Ardèche, c'est tous sauf un exploit mais sa ma déjà permis de me familiarisé a manœuvré avec un kayak et je me sent a l'aise dessus y compris dans les rapides (bon ok les rapides l'été en ardeche c'est pas vraiment terrifiant mais quand je vois le nombre de gens qui se retourne ou qui se prenne les murs je me dit que sans être un pro je m'en sort pas trop mal.)
Dans l'éventualité d'un départ avec un gonflable, je comptais le testé en mer et à petite échelle cet été. Le projet étant pour l'année prochaine.
Je tablais sur une vitesse moyenne de 3 km/h. (je ne suis donc pas un indécrottable optimiste)
En ce qui concerne les longues traversé c'est pas non plus ce qui me motive mais c'est inévitable pour passer d'ile en ile.
posté le 19 févr. 2010 mis à jour le 19 févr. 2010

jean_luc
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 28/03/09
Lieu : Soignies - (Be)
Belgique

Message privé
Bon je ne suis pas super connaisseur sur la question des gonflables...

Mais pourquoi pas envisager un genre comme les kayak BIC Yakkair, je pense qu'ils répondent à votre réglementation en France.



Yakkair

Bon le budget est de 899€ c'est vrai mais de toute manière il n'y a rien qui puisse faire l'affaire pour 150€ je pense !
Et en plus il faut compter aussi le matériel de sécurité pour aller en mer.

Peut-être faut-il regarder du côté des occasions pour trouver du matos digne pas trop cher :huh:
posté le 19 févr. 2010

jean_luc
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 28/03/09
Lieu : Soignies - (Be)
Belgique

Message privé
Ha désolé, je n'avais pas vu que Raph-D avait déjà évoqué dans son message le modèle Yakkair...:/
posté le 19 févr. 2010 mis à jour le 19 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
J'adorerai acheté un yakkair mais après examen de mon compte en banque sa me parait encore plus irréaliste que mon idée initial :snif:.
Cela dit j'ai vu des kayak de mer (rigide) d'occasion qui m'avait l'air pas mal du tout (bon en même temps j'y connais rien) pour environ 200euros.
Sa vous parait crédible?
posté le 19 févr. 2010

jean_luc
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 28/03/09
Lieu : Soignies - (Be)
Belgique

Message privé
steppenwolf :
Cela dit j'ai vu des kayak de mer d'occasion qui m'avait l'air pas mal du tout (bon en même temps j'y connais rien) pour environ 200euros. Sa vous parait crédible?

Non très sérieusement il ne faut rien attendre de bon pour 200€. Cela me parait clair ! A moins de trouver la super occas à un prix tout aussi super écrasé... mais bon il y a des limites !

Sinon, sans rigoler, je pense franchement que vous n'avez vraiment pas conscience des dangers de la mer, il faut toujours avoir à l'esprit que nous sommes tout petits face aux éléments naturels, donc si on désire en profiter, il faut le faire avec du matériel prévu à cet effet et non des jouets !!!

Voilà ce n'est pas une critique gratuite de ma part pour le plaisir, mais bon, il ne faut pas faire n'importe quoi...:siffle:
posté le 19 févr. 2010 mis à jour le 19 févr. 2010

jean_luc
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 28/03/09
Lieu : Soignies - (Be)
Belgique

Message privé
Pour l'instant, il y a une super occasion sur Ebay, et je pense que cette embarcation a fait ses preuves dans un passé lointain !
Et elle possède une grande capacité de chargement...

Voici le lien : Ebay

Il ne reste que trois heures mais il ne devrait pas atteindre 150€ ;););)
posté le 19 févr. 2010

Cyril59
Martinet
(45 messages)
Inscription : 21/06/08
Lieu : Marcq en Baroeul

Message privé
Bonjour,

Si tu as un petit budget pourquoi acheter un kayak bas de gamme et vouloir naviguer toi même dans la plus complète insécurité...

Un bon sac à dos des bonnes chaussures et tu traverses d'ile en ile sur des ferry (je suppose qu'il doit y avoir une désserte entre les îles).
Nautiraid 460 Expé Alu, Nautiraid 390, Speed-Sail et Rando à la journée. Dans les régions Nord, Picardie, Normandie et Champagne et +.
posté le 19 févr. 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
:canon::canon::canon::canon: J'AI TROUVE :canon::canon::canon::canon:

Elle est pas mal, n'est ce pas ! ;)
posté le 19 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Merci jean-luc je vais enchérir. Sa vient de m'ouvrir de nouveaux horizon maintenant je peux envisagé sereinement la traversé du pacifique.:D
posté le 19 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
cyril59 j'y ai pensé mais sa rend plus difficile la découverte de petite crique ou je pourrais pratiqué l'apnée. En plus pagayé sa me plait bien et sa me changerai.J'habite près des vosges alors je peux randonné régulièrement.
posté le 19 févr. 2010

Cyril59
Martinet
(45 messages)
Inscription : 21/06/08
Lieu : Marcq en Baroeul

Message privé
Les grandes distances entre les îles représentent un danger.

Mais les petites distances ne sont pas plus sûre avec un matériel inadapté et un manque d'expérience. Tu peux avoir des phenomènes de marées et de courants qui peuvent rendre la navigation dangereuse. tu peux aussi avoir des phénomènes qui augmentent le vent entre deux îles proches. et là avec un gonflable ça devient vite galère.
Nautiraid 460 Expé Alu, Nautiraid 390, Speed-Sail et Rando à la journée. Dans les régions Nord, Picardie, Normandie et Champagne et +.
posté le 19 févr. 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Conclusion, va d'ile en ile en "Ferry" et tourne autour en gonflable ;)
posté le 19 févr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
steppenwolf :
Bonjour a tous. Je suis nouveau ici et je me pose une question.

Un lien utile pour valoriser ce brillant projet d'aventure !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 19 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Ouai eron riog c'est une solution a laquelle j'avais pensé. Mais au vu du parcours prévu je suis pas certain que ce soit possible. Je crois que je préfère me débrouiller pour investir dans du bon matériel. D'autant plus que j'ai d'autres idées de voyage pour les années à venir.
J'ai donc une dernière question...d'un strict point de vue du matérielle avec un kayak gonflable haut de gamme du genre bic yakkair comme m'ont indiqué jean-luc ou Raph-D un peu plus haut il semble que sa pourrait le faire non??? (en ce qui concerne l'expérience j'aurai l'occasion de faire des test en mer cet été) précision on aura des points de ravitaillement au maximum tous les 4 jours donc pas besoin de transporter de l'eau, nourriture etc pour 40 jours.
posté le 19 févr. 2010

maru
Martinet
(21 messages)
Inscription : 19/06/08
Lieu : Ciney - Belgique

Message privé
Bonjour a tous,
L'année dernière, je suis allez en Croatie et j'ai fait quelques chouettes balade avec un Hudson. C'était au mois de juillet sur une mer d'huile. Cette mer est tout de même bien protégée par des iles bref du bonheur...
Cette année je prévois l'achat d'un second kayak avec trois enfants c'était un peu juste. pour info j'ai les cartes marines du nord du littoral croate jusque Zadar je crois en format numérique (une dizaine de carte A2).
posté le 20 févr. 2010

Raph_D
Martinet
(19 messages)
Inscription : 04/02/09

Message privé
Re-salut,

En certains KG sont conçus particulièrement pour la mer, le Yakkair2HP en fait partie (attention, bic a sorti une version Lite qui n'est pas à Haute Pression, donc moins marin). On en trouve d'autres, notamment l'AEC, surtout s'il est bricolé (sur le site de Louis), ou encore plus récemment un sevylor 500 Pacific (site Sevylor) pour lequel Sevylor annonce qu'il fournit un certif de conformité D240. Sur ce dernier modèle, pas encore de retours, et mon impression visuelle du salon nautique n'est pas super positive (mais c'est pas très fondé comme critique). En ce qui concerne les traversées, même les courtes sont effectivement risquées, et je maintiens, pas marrantes.
La notion de "risque" n'est pas exactement celle de "danger"... Une situation passe de "risquée" à "dangereuse" de différentes manières, par exemple lorsqu'on n'écoute pas la météo, lorsqu'on part avec un matos précaire... Vivre des situations risquées, tout le monde le fait sur ce forum tout le temps, le but du jeu c'est de faire en sorte qu'elles ne passent pas au statut de "dangereuses" !!!

Sur le projet en Croatie, il me parait super, en zappant les traversées de plus de 4-5 bornes et en les faisant en Ferry.
Pour ce qui est de l'autonomie, nous avons calé 3-4 jours d'autonomie en eau/bouffe à 2 dans un Yakkair2HP pour de la rando en Corse Sud-Ouest.

à plus,

Raph.
un vélo, des pieds, kayaks Yakkair-HP2 et Nomad Bic.
posté le 20 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Mad mon projet c'est pas de m'enfoncer un flingue dans la bouche c'est juste d'aller d'ile en ile sur des distance somme toute pas extraordinaire au milieu d'un chapelet d'autre iles ou le contact visuel avec la cote est toujours maintenu. Je suis déjà allé en croatie j'ai longé toute la cote j'ai vu la disposition des iles. Pour ceux qui aurait pas compris j'ai par expérience (si si je vous jure je suis déjà sortit de chez moi j'ai même déjà vu la mer) eu l'occasion de me rendre compte que le courant et le vent peuvent facilement t'emporter au large. Je suis pas inconscient la preuve je viens poser des questions sur les choses que je connais pas (en particulier les types de kayak).
Maru c'est aussi ce que je me disais en ce qui concerne le fait que la mer est assez bien protégé et comme dit c'est pas vraiment une première mondial.
Raph-D merci pour les nouvelles infos. Je partage entièrement ton point de vue sur la différence entre la notion de risque et la notion de danger. Et je pense que même si il ne faut pas faire n importe quoi, notre mode de vie ultra sécurisé tend à nous faire mélangé ces 2 notions. (voir mad qui me voit dors et déjà mort englouti par la mer)
posté le 20 févr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Bah, je n'ai pas pu résister à mettre le lien sur les Darwin Awards :D !

Mais plus sérieusement, j'ai une petite expérience de la mer : chef de bord aux Glénans à 20 ans, chef de bord pour plusieurs associations, deux transats en équipage (très) réduit en tant que skipper, des mois de croisière rapide, pas mal de victoires en régate, et pas mal de kayak aussi.

Un sit on top gonflable N'EST PAS UNE OPTION pour des traversées de plusieurs nautiques.

Maintenant qu'Eron Riog et d'autres (dont moi) t'ont dit leur avis, tu as le temps de faire un projet viable, et ce forum est là pour t'aider, pas pour te casser ...

On est là pour en parler :) !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 20 févr. 2010 mis à jour le 29 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
@ steppenwolf.
Comme le laissent penser les distances que tu évoques, tu voudrais sans doute rejoindre à la pagaie l'île de Svetak à partir de Hvar en passant par Vis et Biševo. Indépendamment des distances (je suppose que, bien que "born to be wild", tu vas quand même t'entraîner) ces traversées sont risquées parce qu'il n'y a aucune terre vers le sud avant la côte italienne pour se récupérer si une brise de nord vient à se lever et forcit au point de te faire dériver vers le sud sans que tu puisses compenser cette dérive. Or les vents de secteur Nord ne sont pas rares en été dans ces parages. Il faut donc une période de beau temps établi et une hypothèse météo sérieuse avant de se lancer. D'autre part il n'est pas certain que les garde-côtes croates te laissent continuer s'ils croisent ta route entre Vis et Svetak.
La traversée vers Lastovo à partir de Korçula est moins risquée parce que le parcours est orienté nord-sud. Mais pour passer de Lastovo à Susaç, le problème est le même que pour la traversée Vis-Svetak.
posté le 20 févr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
steppenwolf :
J'ai donc une dernière question...d'un strict point de vue du matérielle avec un kayak gonflable haut de gamme du genre bic yakkair comme m'ont indiqué jean-luc ou Raph-D un peu plus haut il semble que sa pourrait le faire non??? .

bien sur que c'est possible .
posté le 20 févr. 2010

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
steppenwolf :
J'ai donc une dernière question...d'un strict point de vue du matérielle avec un kayak gonflable haut de gamme du genre bic yakkair comme m'ont indiqué jean-luc ou Raph-D un peu plus haut il semble que sa pourrait le faire non??? (en ce qui concerne l'expérience j'aurai l'occasion de faire des test en mer cet été) précision on aura des points de ravitaillement au maximum tous les 4 jours donc pas besoin de transporter de l'eau, nourriture etc pour 40 jours.

tu peux aussi tenté la traversé de l'atlantique avec un kayak gonflable...:siffle:


steppenwolf :
Je suis déjà allé en croatie j'ai longé toute la cote j'ai vu la disposition des iles. Pour ceux qui aurait pas compris j'ai par expérience (si si je vous jure je suis déjà sortit de chez moi j'ai même déjà vu la mer) eu l'occasion de me rendre compte que le courant et le vent peuvent facilement t'emporter au large. Je suis pas inconscient la preuve je viens poser des questions sur les choses que je connais pas (en particulier les types de kayak).

Je serais curieux de connaitre ton expérience en kayak de mer!

J'ai pratiqué pendant des années le kayak, plus de 2 fois par semaines. Je dirais que je maitrise plutot pas mal la technique, que je fus un bon kayakiste et pourtant, jamais je ne m'engagerais sur des traversée en haut mer seul sans réel formation spécifique au kayak mer.
Je suis d'ailleurs pas souvent en accord sur ce que font les kayakistes sur ce forum.
Mais quand tu pars seul avec ta radio, ce n'est pas que toi que tu mets en danger. S'il t'arrive quelquechose tu fais quoi? tu appelles les secours et ton inconscience entraine quoi? Et bien de très bon marin vont risquer leur vie pour toi. Avant de faire quoi que ce soit, formes-toi, pratique le kayak régulièrement et saches renoncer!

:)
mon site photo
posté le 20 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Ouai les darwin awards j'ai faillit postuler pour la première place ya 2 ans depuis sa ma calmé:D. Je remettais pas en question tes connaissances de la mer c'est juste que la formulation de ta phrase donnait l'impression que l'idée même de faire un tour des iles croates était suicidaire. J'ai bien compris que le sit on top gonflable fera pas l'affaire. Je m'en doutais un peu au vu de ce que j'avais lu ici mais je voulais voir si on allait me dire "non pas faisable" ou "faisable mais en galérant plus". Au vu des réponses je vais économiser et acheter un rigide ou un gonflable de qualité et adapté à la mer. En tout cas merci pour vos réponses elles me permettront de revenir vivant et de posté quelque photo du voyage ici :)
posté le 20 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
précision pour renaud.guilhou. Pour le moment pas d'expérience je ferais des test cet été. Après en ce qui concerne les traversé le parcours établit est assez progressif dans le sens ou les premières sont très courte et sa s'allonge au fur et a mesure. Si on devait s'apercevoir qu'on frise la noyade sur des traversés de 2 km on saura tiré les conclusions adéquates et on se contentera de barboter le long des iles accessibles avec notre niveau.
posté le 20 févr. 2010 mis à jour le 20 févr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
@renaud.guilhou la croatie c'est pas la bretagne nord !
c'est très souvent calme plat ( surtout le matin ) , juste à se méfier d'un coup de bora une a 2 fois par mois l'été .
posté le 20 févr. 2010

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
Je ne connais pas la croatie.
Mais c'est pas parceque c'est plat que c'est pas dangereux.

Si je prends un exemple francais, le golf du morbihan, il parait calme et tranquille la terre n'est jamais loin...
Et bien il y a des courant terrible, c'est quasiment de l'eau vive en fonction de la marée. Cela peut devenir très dangereux.

Si tu veux partir, je te conseille de savoir lire une carte maritime, des lires celles du coin et de discuter avec les locaux.

:)
mon site photo
posté le 20 févr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
renaud.guilhou :
Je ne connais pas la croatie.
Mais c'est pas parceque c'est plat que c'est pas dangereux.

Si je prends un exemple francais, le golf du morbihan, il parait calme et tranquille la terre n'est jamais loin...
Et bien il y a des courant terrible, c'est quasiment de l'eau vive en fonction de la marée. Cela peut devenir très dangereux.
:)

la croatie c'est pas non plus le golf du morbihan !
la croatie c'est le plan d'eau idéal pour débutant !
posté le 20 févr. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
Chers amis du forum
quelqu'un qui est capable de répondre ceci :
Merci pour vos réponses, .... certaines m'ont bien fait rire vous avez de l'humour ici.

mérite des réponses correctes et de le prendre au sérieux.
Ce n'est pas tous les jours qu'il y a quelqu'un à accepter une réponse qui ne va pas dans son sens, sans hurler que nous sommes des cassandres ou des "pères la morale"
Je ne connais pas les iles de croatie mais tu as déjà mis le doigt sur une vérité : des kayakistes sont capables de faire une traversée de 170kms et de renoncer quelques années plus tard, alors qu'ils ont de meilleurs kayaks. je n'ai plus le souvenir de leurs réponses mais cela peut venir d'une mauvaise météo ou d'un "physique" plus faible (ce n'est pas un reproche ) ou ils sont devenus plus "raisonnables" donc font moins de folie.

Bref même pour une rando comme celle que tu envisages, il faut un minimum d'expérience pour éviter les grosses erreurs.

Bonne préparation
posté le 24 févr. 2010 mis à jour le 24 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Bonjour a tous. Alors voila après réflexion j'ai décidé de malgré tout porté mon choix sur un KG pour des raisons pratiques. Je ne serais pas dans la légalité pour l'utilisation que je voudrais en faire mais c'est pas parce qu'on roule a 55km/h au lieu de 50 en ville qu'on est voué à une mort inéluctable et spectaculaire.
Alors voila j'ai établit une petite sélection de KG qui me semble pas mal et j'aurais besoin de vos avis.Les critères étant les suivants:

Performance: avancer a une vitesse correcte (4km/h serait pas mal) sans s'arracher comme un malade.

Prise au vent: C'est un gonflable d'accord mais je veux pas non plus d'un deltaplane:)

utilisation en cas de petite vague: faut que sa reste un minimum rigide

Solidité: un kayak qui se déchire/trou pas trop vite et qui coule pas est quand même un plus

Chargement: Je pèse 70kg et si je pouvais mettre environ 40kg de matériel sa m'arrangerais

Prix: a performance/qualité égale j'aimerais autant acheté le moins cher.

Pour les bi-place: sont ils aisément utilisable en solo?

Voila je mettrais un lien avec photo et quelque renseignement technique pour chaque kayak pour ceux qui aurait des trous de mémoires (on sait jamais, des fois que y aurait des vieillard qui traine dans les parages:D)

Le gumotex sunny 390 http://www.canoe-shop.com/produit-sunny-390-kayak-gonflable-bi-place-gumotex-canoe-kayak-gonflable-gonflable-riviere-mer-gumotex,216.html

Le yakkair one: http://fr.bicsportkayaks.com/produits/kayaks-gonflables,3,81/yakkair-one,775.html

le advanced frame 1: http://www.decathlon.fr/FR/advanced-frame-1-place-33019189/

le yakkair lite 1: http://fr.bicsportkayaks.com/produits/kayaks-gonflables,3,81/yakkair-lite-one,829.html

le sevylor kcc 335 colorado: http://www.sportnautique.eu/141-canoe-kayak-sevylor-kcc335-colorado.html

le sevylor pointer k1: http://www.canoe-shop.com/produit-pointer-k1-kayak-gonflable-mer-sevylor-canoe-kayak-gonflable-gonflable-riviere-mer-sevylor,550.html

Voila je laisse les experts débattre et si vous avez d'autre choix en tête n'hésitez pas. Merci
posté le 24 févr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Pour moi, ça serait sans hésiter le Gumotex (je n'aime vraiment pas les gonflables à chambre intérieure), d'autant qu'il semble en promotion.
Mais chez Gumotex, regarde aussi l'Hélios 380, si on le trouve encore : il est AMHA plus adapté à la rando. J'ai fait des étapes de 20 nautiques en mer en solo avec, bien chargé en plus, et avec vent et courant (pas loin de la cote néanmoins ;) ).
Mon opinion simplement, mais avec un chouïa d'expérience ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 24 févr. 2010

lescarabe_dtc
Hirondelle
(13 messages)
Inscription : 14/04/07
Lieu : Bretagne

Message privé
Tu peux aussi réfléchir au solar 405 de gumotex!

http://www.kwa.fr/solar-405-expedition.html

Tu trouveras beaucoup d'avis et de photos ici et là sur le forum.
Pour résumer c'est un des plus longs (plus performant en mer, mais attention ça reste un gonflable), des plus légers (pour le transport), qui à une faible prise au vent (par rapport au sevylor par exemple), et tout ça avec la solidité et la qualité des gumotex. Après je connais que ça, alors parti pris assuré.
Moi c'est ce que j'ai, et j'en suis très satisfait, que ce soit pour une utilisation sur mer (installer la dérive est pour le coup une nécessité) ou rivière, en solo ou à deux. Je m'en suis jamais servi pour des rand'eau en autonomie, à deux ça me semble compliqué, mais en solo je pense que c'est largement jouable.

Voilà,

Bonne continuation
posté le 25 févr. 2010 mis à jour le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
rubis :
les autres sont trop petit manque de place pour de la grande randonnée et en + niveau construction c'est surement le plus sur .

Il me semble que tu utilises un AdvancedFrame en randonnée (kayak + vélo). Tu pourrais donner à steppenwolf quelques indications sur l'autonomie que ses capacités de chargement autorisent.
posté le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
@steppenwolf
Pour des retours d'expérience sur l'utilisation du Gumotex Sunny en randonnée, je te suggère deux adresses, le site de Chris Scott et ce blog.

Je pense cependant comme mad que l'Helios est plus adapté à la rando en mer que le Sunny ou le Solar.
Outre ses qualités marines, le Yakkair tandem a pour avantage d'être conforme à la réglementation maritime française. Cela n'a aucune importance pour naviguer à l'étranger, mais c'est la condition requise en France pour naviguer au delà de la bande côtière des 300 mètres.
posté le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
renaud.guilhou :
Je suis d'ailleurs pas souvent en accord sur ce que font les kayakistes sur ce forum.

Avec quoi n'es-tu "pas souvent d'accord" ?
posté le 25 févr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Gaelounet :
rubis :
les autres sont trop petit manque de place pour de la grande randonnée et en + niveau construction c'est surement le plus sur .

Il me semble que tu utilises un AdvancedFrame en randonnée (kayak + vélo). Tu pourrais donner à steppenwolf quelques indications sur l'autonomie que ses capacités de chargement autorise.

oui mais c'est le modèle AE1009-R de 4mètres il y a pas de problème de place mais c'est plus cher et pas vendu en france .
le modèle cher D4 c'est le AE1012-R de 3m20 .
posté le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
rubis :
Gaelounet :
rubis :
les autres sont trop petit manque de place pour de la grande randonnée et en + niveau construction c'est surement le plus sur .

Il me semble que tu utilises un AdvancedFrame en randonnée (kayak + vélo). Tu pourrais donner à steppenwolf quelques indications sur l'autonomie que ses capacités de chargement autorisent.

oui mais c'est le modèle AE1009-R de 4mètres il y a pas de problème de place mais c'est plus cher et pas vendu en france .
le modèle cher D4 c'est le AE1012-R de 3m20 .

Certes. Mais je suppose qu'on le trouve sur Internet ?
La question est aussi de savoir si, compte tenu de ton expérience, tu recommandes ton kayak à steppenwolf, et plus généralement à ceux qui ont envisage le même programme de navigation.
posté le 25 févr. 2010

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
Gaelounet :
renaud.guilhou :
Je suis d'ailleurs pas souvent en accord sur ce que font les kayakistes sur ce forum.

Avec quoi n'es-tu "pas souvent d'accord" ?

Rien que le fait de navigué avec un kayak gonflable, je trouve cela abérant.

A la limite un sit-on-top est un excellent moyen de navigué en sécurité.
Sutout que les prix que vous visé dans ce sujet sont les même que les sit-on-top.
mon site photo
posté le 25 févr. 2010

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
@steppenwolf : tu en es où de ton projet, as-tu toujours des traversée de 20km entre 2 iles?

Parceuq eje viens de réalisé que 20km en kayak, c'est un effort assez enorme. Si tu n'as jamais fait cela, je te conseil de faire un ou 2maraton avant de partir.

:)
mon site photo
posté le 25 févr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
renaud.guilhou :
Parceuq eje viens de réalisé que 20km en kayak, c'est un effort assez enorme. Si tu n'as jamais fait cela, je te conseil de faire un ou 2maraton avant de partir.

:)

tu raconte n'importe quoi !
même en KG c'est pas dur .
posté le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
renaud.guilhou :
Gaelounet :
renaud.guilhou :
Je suis d'ailleurs pas souvent en accord sur ce que font les kayakistes sur ce forum.

Avec quoi n'es-tu "pas souvent d'accord" ?

Rien que le fait de navigué avec un kayak gonflable, je trouve cela abérant.

Des arguments peut-être ?

renaud.guilhou :
A la limite un sit-on-top est un excellent moyen de navigué en sécurité.

Pourquoi "à la limite" ?
posté le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
renaud.guilhou :
Parceuq eje viens de réalisé que 20km en kayak, c'est un effort assez enorme. Si tu n'as jamais fait cela, je te conseil de faire un ou 2maraton avant de partir.

Non, faire 20 km en kayak ne demande pas forcément "un effort assez énorme" même si cela exige d'être entrainé à rester le temps qu'il faut le cul dans le kayak pour les parcourir. En revanche, faire 20 km par jour pendant 40 jours n'est pas un objectif réaliste.
Je ne pense pas qu'on puisse comparer la rando à la pagaie avec la course à pied en général et le marathon en particulier.
posté le 25 févr. 2010 mis à jour le 25 févr. 2010

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
Gaelounet :
Des arguments peut-être ?
Pourquoi "à la limite" ?

Je ne suis même pas sur que la réglementation francaise authorise la navigation en mer aux large des cotes de ce type d'engins. Et ce s'il y a réglementation en france, ce n'est pas pour emmerdé les gens, c'est pour leur sécurité.
Et personnellement, je 'ai jamais navigué dans un kayak gonflable mais jamais je ne m'y risquerai en mer avec.
Un kayak mer, c'est en dur, souvent cloisonnée, avec une ligne de survie, une pagaie en rabe, une pompe pour écoper...
Pour que avec la fatigue, le stress, en cas de chute dans l'eau, on ai de quoi s'accriché, puis que l'on puisse remonté et enfin que l'on puisse ecopé tranquillement.

Et pour les kayak gonflable, j'ai vraiment de mal à voir comment longué une cote sans jamais une seule fois percé son embarcation. Alors oui, dans les pays oui ce ne sont que des plage de sable fin cela peut paraitre idilique mais je maintient que personnellement je ne monterai jamais dans un kayak gonflable pour plusieurs jours de voyage.

Et "à la limite" car un sit-on-top en plastique sera bien plus résistant et gardera sans nul doute mieux son cap dans le vent et dans les courants.
Et sur un sit-on-top si tu tombe il est facile de remonter dessus.


Gaelounet :
Non, faire 20 km en kayak ne demande pas forcément "un effort assez énorme" même si cela exige d'être entrainé à rester le temps qu'il faut le cul dans le kayak pour les parcourir. En revanche, faire 20 km par jour pendant 40 jours n'est pas un objectif réaliste.
Je ne pense pas qu'on puisse comparer la rando à la pagaie avec la course à pied en général et le marathon en particulier.

Si tu le dis :/

Venez pas pleurer ensuite quand à 10km de la cote, un fort vent vous emmenera dans uneautre directio que celle souhaité, que vous aurez pas la force ni de revenir ni d'aller ou vous voulez.

Et au niveau marathon, je pensais plus à un marathon en kayak genre marathon de la loire ou de l'ardèche :)

Et pour avoir fait des stage en kayak mer, c'est la que j'ai le plus vite fatigué et je naviguais avec un vrai kayak mer, lourd certes mais avec sans nul doute un bien meilleurs rendement qu'un KG...
mon site photo
posté le 25 févr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Tout d'abord merci pour toute ces réponses très intéressantes. Je pense que je vais essayer de trouver un helios comme vous me le conseillé ( j'achèterais bien celui du lien ebay de rubis immédiatement mais il faudrait que je passe un mois sans manger).

En ce qui concerne les 20 km par jour. Je l'ai fait en ardeche. ok c'est pas la mer ok ya un peu de courant mais vraiment pas beaucoup et franchement le véritable exploit sa a été de réussir à pas arriver au bivouac trop tôt. On faisait plein de pause baignade et le reste du temp on passait au moins autant de temps a pagayer qu'a glander sur le bateau en profitant du paysage. Donc comparé a l'effort zéro que représentait les 20 km dans ces conditions je pense que sa doit être jouable même dans des conditions relativement plus difficile.

Pour gaelounet a propos du parcours l'ile de vis est la seule ile que j'évite dans le parcours aller qui consiste a passer plus ou moins sur la bordure extérieur des iles avant de revenir par les iles plus proche de la cote ou sur la cote intérieur (je sais pas si j'ai été clair). Et c'est un peu pour la raison que tu as expliqué c'est à dire que de vis a korkula c'est long et sa donne l'impression de pas avoir de filet de sécurité. La traversé la plus longue (environ 15km) est en fait du sud est de korkula a lastovo et j'irai ensuite de lastovo au sud ouest de korkula avant de me diriger vers une sorte de presqu'ile et ensuite de la presqu'ile a miljet et de miljet a dubrovnik (c'est de la que je ferais demi tour par "l'intérieur") . si quelqu'un que sa intéresse m'explique comment faire des captures d'écran sur google earth je peux lui montré le parcours.

Ensuite je le redit la plupart (en fait quasiment toute) des traversées sont vraiment courte et inoffensive avec possibilité de se rabattre sur un autre point de chute dans toute les direction si impossibilité de lutter contre le vent ou courant etc. De plus comme j'ai dit les traversé longues se feront après presque 2 semaines de pagayage et plusieurs traversé qui s'allonge de façon assez progressive. On aura donc l'occasion de voir si on se sent a l'aise sur des traversées de 2 km puis 4 puis 5 etc. Et je compte bien me tenir informé de la météo donc je m'amuserai pas a m'éloigner à 6ou 7km des cotes les jours venteux.
posté le 25 févr. 2010

mat diamond
Martinet
(20 messages)
Inscription : 25/02/10

Message privé
je suis un peu novice , mais j'aimerais savoir pourquoi un kayak gonflable dériverait plus au vent qu'un rigide de même forme ? la dérive n'est elle pas fonction de la prise au vent ? simplement ... ?
posté le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
mat diamond :
je suis un peu novice , mais j'aimerais savoir pourquoi un kayak gonflable dériverait plus au vent qu'un rigide de même forme ? la dérive n'est elle pas fonction de la prise au vent ? simplement ... ?

Justement ils n'ont pas la même forme. En général les kayaks de mer rigides sont significativement plus bas sur l'eau que les gonflables. D'où leur prise au vent moindre. Naturellement tous les kayaks rigides ne sont pas identiques, idem pour les kayaks gonflables. Dans chaque catégorie certains ont plus de prise au vent et donc dérivent plus que d'autres.
Contrairement à ce que croient certains, même si sa dérive dûe au vent est sensible, un kayak gonflable chargé de l'équipage et son matériel n'est pas emporté par le vent comme un fêtu de paille.
Le risque est réel de perdre son bateau en cas de chute à la mer, le vent entrainant le bateau trop rapidement pour que l'équipage puisse le rattraper à la nage. C'est pourquoi il est recommandé de s'amarrer au bateau par un leash, comme un surfeur à sa planche.
posté le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
steppenwolf :
Donc comparé a l'effort zéro que représentait les 20 km dans ces conditions je pense que sa doit être jouable même dans des conditions relativement plus difficile.

Jouable effectivement. Mais je te recommande de t'entraîner à parcourir cette distance régulièrement avant ton voyage, et pendant ta croisière de prévoir des journées de repos.

steppenwolf :
La traversé la plus longue (environ 15km) est en fait du sud est de korkula a lastovo et j'irai ensuite de lastovo au sud ouest de korkula avant de me diriger vers une sorte de presqu'ile et ensuite de la presqu'ile a miljet et de miljet a dubrovnik (c'est de la que je ferais demi tour par "l'intérieur") . si quelqu'un que sa intéresse m'explique comment faire des captures d'écran sur google earth je peux lui montré le parcours.

Je suppose qu'il s'agit de la presqu'île de Peljesac.
J'aimerais en effet connaître ton parcours. Pour GoogleEarth il suffit de faire ImpEc (Impression écran), de coller le résultat dans Paint et de l'enregistrer en bmp ou en img et de la charger sur un site de partage d'images comme Picasa. Après tu le mets dans un poste comme une photo.
posté le 25 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
renaud.guilhou :
Je ne suis même pas sur que la réglementation francaise authorise la navigation en mer aux large des cotes de ce type d'engins.

Et bien si, ne t'en déplaise et n'en déplaise à certaines associations qui visiblement ont eu de l'influence sur toi. Il suffit qu'ils soient certifiés par leurs constructeurs conformes aux dispositions de la Division 240.

renaud.guilhou :
Et ce s'il y a réglementation en france, ce n'est pas pour emmerdé les gens, c'est pour leur sécurité.

Tu penses vraiment çà ?
Au UK la navigation en mer n'est pas réglementée et ils n'ont pas l'air de s'en porter plus mal.

renaud.guilhou :
Et personnellement, je 'ai jamais navigué dans un kayak gonflable mais jamais je ne m'y risquerai en mer avec.

Donc ton avis n'est fondé sur aucune expérience personnelle.

renaud.guilhou :
Un kayak mer, c'est en dur, souvent cloisonnée, avec une ligne de survie, une pagaie en rabe, une pompe pour écoper...
Pour que avec la fatigue, le stress, en cas de chute dans l'eau, on ai de quoi s'accriché, puis que l'on puisse remonté et enfin que l'on puisse ecopé tranquillement.

Pourquoi faudrait-il absolument qu'un kayak soit "en dur" et cloisonné pour être apte à la navigation côtière ?
Rien n'empêche d'équiper un kayak gonflable de lignes de vie, d'une pagaie de secours, d'une écope etc...
Qu'est ce qui te fait croire qu'on ne puisse pas remonter dans un kayak gonflable ? C'est bien plus facile que de remonter dans un kayak de mer conventionnel.

renaud.guilhou :
Et pour les kayak gonflable, j'ai vraiment de mal à voir comment longué une cote sans jamais une seule fois percé son embarcation. Alors oui, dans les pays oui ce ne sont que des plage de sable fin cela peut paraitre idilique mais je maintient que personnellement je ne monterai jamais dans un kayak gonflable pour plusieurs jours de voyage.

Personne ne t'y oblige. Je vois que tu ne t'es pas donné la peine de lire tous les retours d'expérience qui ont été publié sur ce forum par des pagayeurs en KG. Sinon tu aurais constaté que les zones de navigation qu'ils pratiquent ne sont pas que des plages de sable fin et qu'ils ne passent pas leur temps à coller des rustines.

renaud.guilhou :
Venez pas pleurer ensuite quand à 10km de la cote, un fort vent vous emmenera dans uneautre directio que celle souhaité, que vous aurez pas la force ni de revenir ni d'aller ou vous voulez.

A 10 km de la côte, un vent défavorable est un problème pour n'importe quelle embarcation à propulsion humaine. La capacité à rentrer contre le vent est plus fonction de la vigueur de l'équipage que des caractéristiques de l'embarcation.

renaud.guilhou :
Et pour avoir fait des stage en kayak mer, c'est la que j'ai le plus vite fatigué et je naviguais avec un vrai kayak mer, lourd certes mais avec sans nul doute un bien meilleurs rendement qu'un KG...

Et çà prouve quoi ?
posté le 26 févr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
steppenwolf :
Tout d'abord merci pour toute ces réponses très intéressantes. Je pense que je vais essayer de trouver un helios comme vous me le conseillé...

Salut,
Tu fais là un bon choix (moi j'ai le mono qui est trop petit pour ce que tu envisages). Penses juste à bien équilibrer les masses (à charger l'avant) si tu es seul à bord. J'ai vu sur le site de l'importateur canadien que l'option gouvernail existait. Pour de la petite rando, c'est sans intérêt mais pour de long périple (notamment en cas de vent ou de courant de travers) cela peut être un plus.
Pour ma part et avec le petit, j'ai fait des parcours de 10/20 kms sans trop de difficultés, mais toujours dans des conditions de temps "idéales".
Les demi-pontages sont bien utiles, mais penses à garder une éponge (de bonne taille) près de toi, cela t'évitera de baigner dans le kayak.

Pour les autres choix possibles (sans être un pro...), tu le Yakkair2 Haute Pression qui est très "marin" mais full open ou plus cher encore les produits Grabner.

Avec le Grabner (dans le golf du Morbihan), j'effectue régulièrement des parcours d'une 20aine de kms. C'est le bas du corps qui souffre le plus du manque d'exercice ou de la crispation sur le cale-pieds. Penses à boire beaucoup lors de tes traversées pour éviter les crampes et fait des arrêts dès que c'est possible.

Dans le matos, j'ajouterai une ancre. L'idée c'est de pouvoir faire un stop sur un haut fond si nécessaire... et tout le nécessaire prévu par la div. 240, plus une lampe frontale.

Pour le chargement, priviligies les petits sacs étanches (8 - 10 litres) aux gros volumes. C'est plus "chiant" à remplir certes, mais c'est plus facile à glisser dans le kayak et cela te permets de garder à porter de mains ce dont tu pourrais avoir besoin au cours de ta nav. (sans avoir à farfouiller dans un immense sac).

Bonne préparation et tiens nous au jus.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 26 févr. 2010

mat diamond
Martinet
(20 messages)
Inscription : 25/02/10

Message privé
Cyril94 :
steppenwolf :
Tout d'abord merci pour toute ces réponses très intéressantes. Je pense que je vais essayer de trouver un helios comme vous me le conseillé...

Pour les autres choix possibles (sans être un pro...), tu le Yakkair2 Haute Pression qui est très "marin" mais full open.
.

il y avait sur le salon nautique des pontages pour le Yakkair ils sont ici :

http://fr.bicsportkayaks.com/produits/accessoires,3,43/yakkair-two-deck-cover,833.html
posté le 26 févr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
mat diamond :
il y avait sur le salon nautique des pontages pour le Yakkair ils sont ici :

http://fr.bicsportkayaks.com/produits/accessoires,3,43/yakkair-two-deck-cover,833.html

Tu as raison, je l'avais oublié. C'est un excellent bateau (pour l'avoir eu en mains).
A+
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 26 févr. 2010 mis à jour le 26 févr. 2010

tetedechien
Sterne arctique
(123 messages)
Inscription : 19/08/06

Message privé
renaud.guilhou :
Je ne suis même pas sur que la réglementation francaise authorise la navigation en mer aux large des cotes de ce type d'engins. Et ce s'il y a réglementation en france, ce n'est pas pour emmerdé les gens, c'est pour leur sécurité.
Et personnellement, je 'ai jamais navigué dans un kayak gonflable mais jamais je ne m'y risquerai en mer avec.
Un kayak mer, c'est en dur, souvent cloisonnée, avec une ligne de survie, une pagaie en rabe, une pompe pour écoper...
Pour que avec la fatigue, le stress, en cas de chute dans l'eau, on ai de quoi s'accriché, puis que l'on puisse remonté et enfin que l'on puisse ecopé tranquillement.

Et pour les kayak gonflable, j'ai vraiment de mal à voir comment longué une cote sans jamais une seule fois percé son embarcation. Alors oui, dans les pays oui ce ne sont que des plage de sable fin cela peut paraitre idilique mais je maintient que personnellement je ne monterai jamais dans un kayak gonflable pour plusieurs jours de voyage.

Et "à la limite" car un sit-on-top en plastique sera bien plus résistant et gardera sans nul doute mieux son cap dans le vent et dans les courants.
Et sur un sit-on-top si tu tombe il est facile de remonter dessus.

Venez pas pleurer ensuite quand à 10km de la cote, un fort vent vous emmenera dans uneautre directio que celle souhaité, que vous aurez pas la force ni de revenir ni d'aller ou vous voulez.

Et pour avoir fait des stage en kayak mer, c'est la que j'ai le plus vite fatigué et je naviguais avec un vrai kayak mer, lourd certes mais avec sans nul doute un bien meilleurs rendement qu'un KG...

Trop fort.
Tu donnes des conseils sur les gonflables sans avoir jamais essayé de gonflables....

20kms en gonflable en mer, j'en connais dans ce post qui le font.. voir qui en font un peu plus. Tout dépend des conditions et de ses capacités.

En fait, finalement, Steppenwolf, c'est là le point important : connaitre ses limites et celles de son matériel.
La préparation est donc primordiale.
Il faut tester son bateau en condition pour pouvoir évaluer si l'itinéraire est réalisable. Y a que comme cela que tu sauras.
Au pire, tu peux essayer sur un fleuve mais la difficulté n'est pas vraiment la même (courants, vagues).

Après, sur place, il faut se ménager surtout sur des trajets longs et adapter l'itinéraire aux situations (ex : météo).
Faut avoir de la marge...

Ceci dit, perso, si j'étais toi, j'éviterai les longues traversées en gonflables.
Je préfère les navigations longues mais toujours à portée d'échouage.

L'utilisation du ferry ne dévalorisera pas la valeur de ton voyage.
Car finalement, l'important c'est de voyager et de se faire plaisir - pas de galérer.
posté le 27 févr. 2010 mis à jour le 27 févr. 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
Salut "pas de loup" :D
Je suis en accord avec la dernière réponse qui t'a été faite par "doghead" :D*
Je rajouterai que tu es déjà visiblement aller en Croatie, et pense donc que tu connais quelques mots de croate : bonjour, merci, s'il vous plait... ce qui est important vis à vis des gens qui habitent les rivages que tu vas visiter. La courtoisie et savoir aller vers celui qui "te recevra" : celà facilite les rapports humains et parfois l'aide qu'on peut en espérer. Google Terre, est un outil merveilleux pour préparer un voyage, mais l'expérience d'un contact "charnel" avec un rivage, même en touriste sans kayak, est aussi un atout.
J'ai cru comprendre que tu n'avais pas encore choisi ton kayak : pas de précipitation certes mais n'oublie pas qu'il te faudra le temps de le connaitre et l'essayer en situation marine, et notamment lors de traversée en mer (nos côtes du 06 83 & 13 seraient un bon lieu de test sur tes capacités et celles de ton kayak). Mon choix de pagayeur est le même que renaud guilhou : un ponté fibre (mais je ne partage son point de vue sur les gonflables, je peux donc apparaitre pour les ayatollahs de la jupette ;) comme un hérétique - tiens l'hérétique comme le bateau gonflable de Bombard pour sa traversée de la méditerranée puis de l'atlantique:siffle:). Je m'égare : j'ai donc un nouveau ponté (ce n'est pas le premier) mais fibre et différent des précédents et t'assure que j'apprends à le connaitre progressivement en me lançant dans des navs et exercices de plus en plus "risqués" et ne pense pas être opérationnel avant plusieurs mois
La réflexion de "tête de chien" sur les traversées en ferry me semble tout à fait de bon sens surtout qu'un gonflable a cet avantage de pouvoir être démonté, donc ne t'acharne pas envisage des plans B comme le ferry si besoin
Dernier élément qui me gène, sans doute le plus, sur le plan sécu : pourquoi partir seul ? sur ce forum des projets comparables au tien ont été exprimés : si celui de Pelot avec famille est "spécial", celui d'Yves 76 a l'air de se rapprocher du tien. Pourquoi ne pas envisager ce périple à plusieurs KG ? ne pas être seul est un élément de sécurité surtout si on s'éloigne des côtes !
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 27 févr. 2010 mis à jour le 27 févr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Cyril94 :
mat diamond :
il y avait sur le salon nautique des pontages pour le Yakkair ils sont ici :

http://fr.bicsportkayaks.com/produits/accessoires,3,43/yakkair-two-deck-cover,833.html

Tu as raison, je l'avais oublié. C'est un excellent bateau (pour l'avoir eu en mains).
A+

Attention le pontage du Yakkair 2 n'est pas juppable et ne lui permet donc pas de rentrer dans la définition d'un navire autovideur, qui est la suivante :
Autovideur : Navire dont les parties exposées aux intempéries peuvent en permanence évacuer par gravité l’eau accumulée. Sont considérés comme auto-videur les navires dont les ouvertures de pont et les parties exposées sont protégées par un moyen d’obturation empêchant la stagnation de l’eau, telle qu’une jupe,un prélart, ou un capot à condition que ces dispositifs soient efficaces contre les vagues qui viendraient s’y abattre.
posté le 28 févr. 2010

mat diamond
Martinet
(20 messages)
Inscription : 25/02/10

Message privé
définition d'un autovideur bien administrative et stupide car une fois déjupé le kayak rigide est sous l'eau et souvent il y a besoin d'aide pour le vider , bien peu sécurisant pour qui voudrait naviguer en solo ... si un gonflable flotte plein d'eau avec le kayakiste a bord qui peut tranquillement le vider , ce n'est pas le cas des rigides et encore moins des démontables , mais la loi c'est la loi , enfin sur les cotes Françaises ;)
posté le 28 févr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
mat diamond :
définition d'un autovideur bien administrative et stupide car une fois déjupé le kayak rigide est sous l'eau et souvent il y a besoin d'aide pour le vider , bien peu sécurisant pour qui voudrait naviguer en solo ... si un gonflable flotte plein d'eau avec le kayakiste a bord qui peut tranquillement le vider , ce n'est pas le cas des rigides et encore moins des démontables , mais la loi c'est la loi , enfin sur les cotes Françaises ;)

c'est pas faux .
quand à l'administration elle pourrai pas nous lâcher les baskets , c'est quoi ce besoin de vouloir tout régenter , chez les british depuis toujours pas de règlement pour la plaisance et pas plus de problème qu'en france ce qui => que tout ses règlemets ne servent a rien ; à moins qu'on soit plus débile que les anglais ?
c'est bien franco-français de vouloir faire des lois pour tout , la france champion du monde du nombre de lois .
posté le 01 mars 2010

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
Entièrement d'accord avec toi Rubis ,mais restons positif , la règlementation française s'assouplira et va aller dans un sens de plus grande responsabilisation du naviguant.
Il y a déjà eu des progrès dans ce sens , il n'y a pas si longtemps , TOUS les kayaks étaient considérés engins de plages! -Avis aux Ayatollahs de la jupette!

Quand on voit la définition des catégories de construction de navires A,B,C, D , il y a de quoi mourir de rire : vous partez avec un kayak à force 4 , vous êtes dans la légalité , le vent se lève de manière imprévisible , à force 5 , ç'à y est on est hors la loi!
Je pense que c'est surtout le bon sens ,les connaissances maritimes et l'entrainement qui sont garants de la sécurité plus que des normes de toute façon ingérables.

Dans le cas qui nous intéresse sur le présent sujet : avant de partir faire un long périple (chose que j'envisage aussi) , il faut tester son engin , voir s'il est adapté au projet ,être capable d'en changer même si ç'à aura des conséquences financières et voire de renoncer si on s'aperçoit qu'on n'est pas capable de le faire.
Perso ,j'ai fait plusieurs (modestes) périples à pied ou à vélo ,et à chaque fois je me suis préparé sérieusement et ç'a s'est bien passé.
Une seule fois , j'ai fait confiance à un copain , la rando était mal préparée (pas préparée en fait), et ce fut la galère.
posté le 01 mars 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
mat diamond :
... si un gonflable flotte plein d'eau avec le kayakiste a bord qui peut tranquillement le vider , ce n'est pas le cas des rigides et encore moins des démontables , mais la loi c'est la loi , enfin sur les cotes Françaises ;)

Tu as raison, c'est foutu rigides ont souvent des caissons étanches et les pliants des stabilaires qui ne servent à rien, je ne vois même pas pourquoi le fabricants ont créer ce genres d'artifices, d'arguments de vente à la noix ! :siffle:
posté le 01 mars 2010 mis à jour le 01 mars 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Dites moi, au fait... savez vous si quelqu'un de bien plus expérimenté que nous s'est déjà tapé une traversée d'une mer ou d'un océan en Kayak Gonflable...
Vu que c'est vraiment le top en pleine mer, on doit bien trouver ça ! je cherche... :/ :/ :/
posté le 01 mars 2010

jean_luc
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 28/03/09
Lieu : Soignies - (Be)
Belgique

Message privé
Ha ben Erön je viens encore d'enrichir ma culture... J'ai l'intention d'acheter un Klepper mais alors je vais demander une version sans stabilairs si ça ne sert à rien... Pourquoi ne me l'avais tu pas expliqué ??? :D:D:D
posté le 01 mars 2010

mat diamond
Martinet
(20 messages)
Inscription : 25/02/10

Message privé
vous avez du lire en diagonale , un gonflable possede deux gros stabilairs de chaque coté :D
donc ils sont un peu gonflé et mon propos était la , un engin gonflé est plus sur qu'un engin faiblement assisté a la flottaison .. par exemple un démontable , même avec ses stabilairs qui font disons 10 litres maxi ..
je pense que rajouter les gonfles aux pointes comme cela était obligatoire en démontable avec l'ancienne norme était une bonne chose en ce qui concerne la sécurité des démontables , mais chacun ses choix reste ensuite a les assumer quand cela tourne au vinaigre ;)

pour les traversées , Bombard l'a démontré , traversée de l'atlantique sans moteur ni assistance , mais quelle est la démonstration par rapport a l'usage majoritaire des kayak qui se résume a quelques dizaines voires pour les plus téméraires quelques centaines de kilometres , pardon de miles nautiques ;)
car cette démonstration ne l'a pas empêché de naufrager devant la barre d'Étel , le drame que l'on connait ....
donc une traversée ne prouve pas grand chose a mon avis de novice :)

est ce que quelqu'un a traversé l'atlantique ou autre , avec un kayak a pédales ?
posté le 01 mars 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
mat diamond :
est ce que quelqu'un a traversé l'atlantique ou autre , avec un kayak a pédales ?

Bientôt, Bientôt.... ! Sans stabilaire et avec assistance.
Mais c'est pas moi qui fait, donc c'est pas moi qui dit !
Mais ça serait une première Jean Luc ? :canon:
posté le 01 mars 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
mat diamond :
un démontable , même avec ses stabilairs qui font disons 10 litres maxi ..

c'est plus de 10 litres .

posté le 01 mars 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
mat diamond :
pour les traversées , Bombard l'a démontré , traversée de l'atlantique sans moteur ni assistance ,

Est ce que l'engin d'Alain Bombard est comparable à un Kayak pliant ou rigide... en rien ! même pas un KG hormis que c'est gonflé.
On a plutôt à faire un radeau de survie gonflable profilé muni d'une voile. De nos jours, on prendrait un Zodiac pour y mettre une voile.
Le principal avantage de son embarcation étant la rigidité (comme le rigide ou le pliant)
Enfin, je crois que qui conque à un rigide à caisson préfèrera se retouner avec , qu'avec un KG;
D'ailleurs, tout le monde sait qu'il est facile d'esquimauter en gonflable :D:D
Dans un rigide, il n'y a que l'hiloire qui prend l'eau... soit très peu. Avec une pompe à main, c'est vite fait !
Un 100% KG, je ne vous explique même pas... ou alors je me trompe...
Mais j'imagine, avec une forte houle, le KG renversé, qui se tord dans tous les sens, soufflé par le vent me trainant par la ligne de vie. Il faudrait peut être prévoir des palmes afin d'avoir un appui, avec les bidons qui se barrent...oh la la... je dois fabuler :roll:
posté le 01 mars 2010 mis à jour le 01 mars 2010

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
je n'ai que peu de pratique en mer, mais une petite anecdote en rand'eau me laisse penser que Mat D est dans le vrais quant il compare la flottabilité entre KG et KP.

L'été dernier, en descendant l'Allier, j'ai assisté un couple d'Allemand, qui après avoir chaviré avait toutes les peines du monde à ramener leur Nautiraid 520 sur la berge, celui-ci, plein jusqu'au raz, surnageait dans le courant, le poids le rendent difficile à tracter, mon coup de main n'a donc pas été superflue, afin de le retourner et de le rendre ainsi plus manœuvrant.

Cette histoire me met le doute sur la réalité à pouvoir continuer à naviguer chargé d'eau dans ce type d'embarcation, les stabilairs semblants êtres là que pour permettre une flottaison minimum en excluant le poids d'un occupant, dans les mêmes conditions un KG est plus sécurisant et assume la charge, en plus ceux-ci sont en général auto-videurs
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 01 mars 2010 mis à jour le 02 mars 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
jak91 :
L'été dernier, en descendant l'Allier, j'ai assisté un couple d'Allemand, qui après avoir chaviré avait toutes les peines du monde à ramener leur Nautiraid 520 sur la berge, celui-ci, plein jusqu'au raz, surnageait dans le courant, le poids le rendent difficile à tracter, mon coup de main n'a donc pas été superflue, afin de le retourner et de le rendre ainsi plus manœuvrant.

J'ai vécu la même situation en mer, à quelques centaines de mètres de la côte. Selon moi le bateau n'était pas en cause, mais l'équipage n'avait aucune idée de la marche à suivre pour s'auto-récupérer après leur chavirage (qui s'était produit sous voiles). Redresser un kayak, remonter à bord et le vider sont des actions qui ne s'improvisent pas et qui nécessitent de l'entraînement.
posté le 01 mars 2010 mis à jour le 01 mars 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Personnellement, je dessale avec mon pliant sous voile. Quand je suis seul et non chargé (c'est pour ça d'ailleurs !) A condition de maintenir le gréement à fleur d'eau, de dénouer les drisses, on peut le remonter tranquillement. Ensuite, on a juste un petit fond d'eau à éponger, même pas écoper. Dessalage chargé, je n'ai jamais fait. J'avoue que si il fait la cloche, c'est plus fatiguant... surtout seul. En tous les cas, c'est beaucoup plus simple à faire qu'un 470. Sans aucune comparaison.
posté le 02 mars 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Juste un ou deux points de détail : l'atlantique a été traversé en kayak à au moins deux reprises, et il y a fort longtemps (Roemer en 1928 et Lindeman en 1956) - les deux en kayak pliant. J'utilise les deux (pliant et gonflable), mais en aucun cas je ne ferais avec le gonflable ce que je fais avec le pliant (mer en hiver etc.).
Il y a un monde entre les deux, même si il m'est arrivé de rester une dizaine de jours en autonomie sur une rivière en amazonie avec un KG.
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 mars 2010

jean_luc
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 28/03/09
Lieu : Soignies - (Be)
Belgique

Message privé
mat diamond :
est ce que quelqu'un a traversé l'atlantique ou autre , avec un kayak a pédales ?

Tiens... Je ne pense pas avoir dit que j'allais prendre la mer avec mon canoë a pédales ??? Cela relèverait de l'inconscience ! Cela dit, avec un Hobie révolution ou adventure, il n'y a pas de problème dans le respect de la réglementation.
posté le 02 mars 2010

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Gaelounet :
jak91 :
L'été dernier, en descendant l'Allier, j'ai assisté un couple d'Allemand, qui après avoir chaviré avait toutes les peines du monde à ramener leur Nautiraid 520 sur la berge, celui-ci, plein jusqu'au raz, surnageait dans le courant, le poids le rendent difficile à tracter, mon coup de main n'a donc pas été superflue, afin de le retourner et de le rendre ainsi plus manœuvrant.

J'ai vécu la même situation en mer, à quelques centaines de mètres de la côte. Selon moi le bateau n'était pas en cause, mais l'équipage n'avait aucune idée de la marche à suivre pour s'auto-récupérer après leur chavirage (qui s'était produit sous voiles). Redresser un kayak, remonter à bord et le vider sont des actions qui ne s'improvisent pas et qui nécessitent de l'entraînement.

J'en suis parfaitement convaincu, en effet, le chavirement à fait suite à une manœuvre en plein courant afin de récupérer une pagaie tombée à l'eau.
mon intervention n'a d'ailleurs de valeur, que pour la comparaison de flottabilité qui est soulevé par Mat D, pour ce qui est de l'utilisation en mer (où lac sur des longues distances) il est évident que, incontestablement rigides et pliants sont plus appropriés, ne serait ce que par la glisse.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 02 mars 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
bonjour a tous. 80 réponses, je vois que sa continue a débattre sa fait plaisir. En tant que chômeur je suis à la disposition du site si vous voulez m'engagez comme polémiste:D. En tout cas c'est très intéressant d'avoir l'avis de gens qui savent de quoi ils parlent.
Pour gaelounet je vais devoir avouer ma totale incapacité à faire obéir un ordinateur parce que j'arrive pas à faire de capture d'écran de googleearth. Je demanderais à un pote de m'aider mais faudra attendre un peu.
posté le 02 mars 2010 mis à jour le 02 mars 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
Ma digression, sur le gonflable du naufragé volontaire, avait pour but seulement de ne pas condamner le gonflable (en l’occurrence dans sa version Kayak), comme une embarcation “ non-sécurité” ; j’aurais pu faire remarquer que la plupart des embarcations de sécurité des bateaux de plaisance, des ferries, des cargos, ... sont des embarcations gonflables :(.
Question sécurité des KG, ce n’est pas moi, qui pagaie dans un ponté qu’il faut convaincre, mais les AFFaires MARitimes (pour les nav sur nos belles côtes :D). En tout cas ce n’est pas aux kayakistes de “couler” les bateaux d’autres pagayeurs, sous prétexte qu'ils n'ont pas fait les mêmes choix :snif:. : :paf: :drapeau:
Les anecdotes sur le peu de sécurité des pontés en mer (avec des incidents en rivière, à la voile, en pliable...) ne sont pas à mon avis pertinentes :siffle:. De la même façon, que j’ai du mal à comprendre les critiques envers les gonflables par les adeptes du ponté, qui n’ont pas d’expérience des KG, je pense que ceux qui critiquent les pontés ne se sont jamais assis dans un hiloire, ou alors pas longtemps ! c’est un faux débat. A chacun son choix et à chacun d’assumer son esquif , en connaissant ses performances et surtout ses limites.
Pour celui qui n’a pas d’expérience du kayak, pour un projet de randonnée, le ponté ne me parait pas le choix idéal tant il nécessite un apprentissage et de l’expérience avant d’être, à mon avis, très performant mais uniquement quand il est “maitrisé”. Le KG en est-il un bon ?
Si on en revient aux traversées dans les iles croates ou ioniennes, un post sur la Bora, le vent local retient mon attention ; elle souffle pas souvent en été parait-il. En revanche ce que j’en ai aussi entendu dire : c’’est que quand elle se lève : c’est vite et fort :drapeau:. Autre danger, en traversée les “gros bateaux” et en particulier les rapides ferries (j’ai vu ce que celà donnait entre certaines iles ioniennes, je ne sais pas si tu as des infos sur le trafic entre iles et littoral croate) :mad:.
Ton projet est pour 2011, choisis ton bateau teste-le l’été prochain dans des conditions variables, et tu en sauras déjà plus que ce que nous pourrons te dire. Sur ce, je ne peux que te déconseiller des traversées trop longues. Une traversée de 20km, seul dans une contrée inconnue, je ne m’y aventurerai pas "just for fun" quel que soit le kayak (comme la plupart de mes connaissances kayakistes vétérans). On re-discutera de ce qu’est une traversée longue à l’automne si tu veux bien ! :ange:
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 02 mars 2010 mis à jour le 02 mars 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Pierre 83 j'ai aussi été intéressé par le post sur la bora mais pour avoir déjà été en croatie 2 fois je l'ai jamais "vu". Cela dit sa restera bien dans un coin de mon esprit.

Je compte expérimenté mon kayak cet été surement en faisant un tour de porquerolles si j'arrive a trouver un travail dans ce coin. (d'ailleurs si quelqu'un dans ce coin connait un endroit plage piscine ou n'importe quoi ou ils ont besoin d'un BNSSA faite moi signe:siffle:)

En ce qui concerne les ferry, pour en avoir pris un en allant sur l'ile de brac sa ne m'inquiète pas trop. IL suffit de rester bien vigilant, mais a part sa on les voit venir de loin quand même. Et puis la mer c'est grand, autant c'est un risque si on se retrouve emporté au large autant faudrait quand même pas avoir de chance pour être sur la même trajectoire qu'un ferry

Pour les traversé longues je verrais comment sa c'est passé sur les plus courtes. Les longues n'arriveront qu'après une dizaine de jours donc j'aurais le temps d'acquérir de l'expérience sur des trajets de plus en plus long et de voir comment je le sent. Si je le sent pas je renonce et je modifie l'itinéraire.

Au fait pourquoi tu veux reparlé de longue traversé cet automne? c'est dans tes projets de cet été?
posté le 03 mars 2010

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
Les bateaux à moteur en général ,et les ferries en particuliers sont LE GROS DANGER pour un kayakistes quelque soit le kayak ;ils ne te verront pas et ne s'arreteront pas et tu n'aura pas la vitesse pour fuir leur trajectoire alors attention!!
Pour moi les conditions océano-méteo , sauf de se mettre volontairement dans une grosse galère, sont maitrisables avec un bon entrainement : apprendre à naviguer dans un maximum de conditions , déssaler volontairement , faire des tests d'endurance , bref une vraie préparation.

PS : le KG de Seyvilor que tu as montré au début du post c'est le plus mauvais choix possible : ce type d'engin colle à l'eau.
Il y a beaucoup mieux même en KG , en mer on ne s'aventure pas à l'économie , si tu n'as pas le bon kayak , renonce.
posté le 04 mars 2010 mis à jour le 05 mars 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
steppenwolf :
En ce qui concerne les ferry, pour en avoir pris un en allant sur l'ile de brac sa ne m'inquiète pas trop. IL suffit de rester bien vigilant, mais a part sa on les voit venir de loin quand même. Et puis la mer c'est grand, autant c'est un risque si on se retrouve emporté au large autant faudrait quand même pas avoir de chance pour être sur la même trajectoire qu'un ferry

Pour les traversé longues je verrais comment sa c'est passé sur les plus courtes. Les longues n'arriveront qu'après une dizaine de jours donc j'aurais le temps d'acquérir de l'expérience sur des trajets de plus en plus long et de voir comment je le sent. Si je le sent pas je renonce et je modifie l'itinéraire.

Au fait pourquoi tu veux reparlé de longue traversé cet automne? c'est dans tes projets de cet été?

Non, pas de projet avant l'été, ou pendant "Pas de loup". Ma réflexion sur les traversées : tu l'as résumée dans ta réponse, vois ce que celà donne pour des courtes, puis progresse à "pas de loup". Pour moi, seul, moins d'une heure de traversée c'est suffisant, un peu plus ou un peu moins de 2 heures en groupe ça me va aussi ! au delà ??? Pour toi : à toi de voir l'été prochain, personne ne peut se mettre à ta place
Mon projet actuel : me familiariser avec le kayak que j'ai depuis quelques semaines (autrement dit : j'applique les conseils qui t'ont été prodigués sur ce forum). Comme il a l'air bon, ce kayak, il faut que je me hisse à son niveau, avant de m'investir dans des projets longs pour moi (8 jours). Cette période de connaissance de mon kayak : ce n'est pas une corvée c'est "régalade". Régales toi bien cet été aussi !:)
Pour les gros dangers qu'évoque Yves, et il a raison, je te suggère une expérience. Si tu es dans le Sud, va, par exemple, au Château d'if ou au Frioul au départ du Vieux Port en navette ou autre , regarde un ferry se pointer derrière Planier, et vois ce que celà donne pour une traversée entre If et Frioul alors que pourtant il déccelère, c'est instructif ; je l'ai fait :siffle: !
Que les choses soient claires, je ne présume ni de tes capacités ni de celles de ton embarcation, ni de tes sensations, mais choisis bien ton kayak avant l'été, profite de ton temps libre pour confronter tes idées à l'expérience et connaitre tes réactions comme celles de ton bateau.
Pour le choix de ton KG, et ce qu'il faut en savoir : je suis incompétent
PS Une derniére question : en croatie comme dans les iles Ioniennes il n'y pas de très très gros danger, à ce que je sais, c'est à dire des NGV (navires à grandes vitesse), comme entre Haute Corse et continent, mais n'y a t il pas des hydroptéres ou flying dolphins comme dans le golfe Saronique et les Cyclades, il y a quelques années ? (oubliez c'était juste pour me rendre intéressant et Gaelounet & BM ne m'ont pas aidé à choisir les termes pour le faire :snif:)
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 05 mars 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Pierre83 :
.............oubliez c'était juste pour me rendre intéressant et Gaelounet & BM n'ont pas aidé à choisir les termes pour le faire :snif:)

Ne pleure pas, tu t'en es très bien tiré tout seul !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 17 mars 2010 mis à jour le 29 juin 2010

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
La règlementation Française en kayak de mer en est à la DIV240

La règlementation en Croatie je l'ignore.

je préfère parler de ce que je connais:
le kayak de mer en mer
et de Bombard

le Docteur Bombard a fait une expérience de survie en dérivant dans l'Atlantique. un gonflable est l'idéal pour prendre les vents alizés.
Bombard a le mérite d'avoir prouvé que les canots pneumatiques collent à la mer. depuis cela a vraiment changé la sécu en mer.

L'expérience à la Barre d'Etel n'était pas son idée. quand son canot s'est retourné (n'importe quoi se retourne sur une barre d'embouchure.) le canot de sauvetage d'Etel a pris un orin dans l'hélice , a dérivé sur la barre, s'est retourné, et les sauveteurs ne portaient pas de gilet de sauvetage , d'où le nombre exagéré de victimes.



KAYAK DE MER et KG
je n'ai jamais essayé un de ces nouveaux kayaks gonflables.
Par 2 fois j'en ai rencontré sur la Côte d'Émeraude, pointe du Groin et pointe du Meinga . C'est à dire la Manche où la marée produit des courants alternatifs.

la vitesse de ces courants peut surpasser celle des kayak rigides.
Les occupants des 2 KG étaient arrivés sous nos yeux, poussés par le courant de flot. Leur pagayage inefficace n'y étaient pas pour grand chose.
je leur ai posé quelques questions pour me rassurer.
Dans les 2 cas ces personnes ignoraient l'existence des courants de marée ainsi que les contre-courants.
c'était leur premier essai. en faisant demi tour, il se sont rendus compte de la difficulté d'avancer contre le jus. il ne parvenaient pas à lui faire face régulièrement: effet "essuie glace" à chaque coup de pagaie.
pour me maintenir à coté d'eux je pagayais 6 fois moins dans mon K1 de 545 X 54CM; HEUREUSEMENT pour eux le vent était léger.
le couple en a décidé de terminer son retour à pied.

Pour moi les gonflables conviennent pour descendre des rivière classe 1 A 4
POUR LE TRANSPORT ILS SONT LES MEILLEURS : auto/ train/ avion/ en sac.
pour la mer
fortement inadaptés:
VOLUME: prise au vent, prise aux vagues
largeur rendant le pagayage malaisé, éreintant.
calage du corps nul fatigue perte d'énergie,
manque de rigidité: déficience hydrodynamique.


ne soyez pas victime du commerce qui vous leurre en vantant les larges possibilités de leurs marchandises qui , ils le savent bien, sont imbattable pour le transport et le rangement. c'est à dire quand on ne s'en sert pas.

vous ignorez pas que les adeptes du Hors bord ne jurent plus que par les "semi-rigides"
Carène rigide pour la glisse et gros "stabilair" pour la sécu.


Dimanche dernier nous avons franchi le cap Fréhel avec le flot en première heure, au retour contre le flot de mi marée, gros remous et vitesse de courant prohibitive. Mais nous l'avons vaincue au prix de très gros efforts. (gorge sèche)
le matin nous avions vu un dauphin.
posté le 17 mars 2010

pataphilippe
Sterne arctique
(147 messages)
Inscription : 25/08/08
Lieu : 63

Message privé
Attention !
GruuZ, la D 244 concerne les bateaux traditionnels (antérieurs à 1950 ou répliques récentes)

Pour le bateau quel qu'il soit que pourra utiliser Steppenwolf, il s'agit bien de se référer à la D 240... (déjà citée plus haut dans ce fil...)

D 240

Pour le reste, il est vrai que le choix d'un gonflable est plutôt motivé comme tu le dis par ses qualités sur la terre que sur l'eau... (et aussi un peu par le budget ) c'est pourquoi pour ma part je lui conseillerais le démontable... (mais là encore le budget peut coincer)

En tous cas, Steppenwolf semble prendre son temps et évoluer dans sa réflexion et la préparation de son périple Croate (et cela avec humour !)

Et puis ne rejetons tout de même pas trop vite les nouveaux produits (même gonflables) avant de les avoir essayé (en particulier le Sevylor SKS500 pacific qui arrive sur le marché le mois prochain). De plus, il me semble avoir vu un Bic en préparation sur le concept "SOIF" (c'est à dire Skin on inflatable frame) en fait le système des démontables en remplaçant la structure bois ou alu par une structure gonflable à haute pression. (toutefois il faudra attendre 2011 pour le trouver sur le marché... si tout va bien salon nautique 2010)
Kayak à voile : "Navigue si tu peux, pagaie si tu dois !"
posté le 17 mars 2010

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Pour moi les gonflables conviennent pour descendre des rivière classe 1 A 4
POUR LE TRANSPORT ILS SONT LES MEILLEURS : auto/ train/ avion/ en sac.
pour la mer
fortement inadaptés:
VOLUME: prise au vent, prise aux vagues
largeur rendant le pagayage malaisé, éreintant.
calage du corps nul fatigue perte d'énergie,
manque de rigidité: déficience hydrodynamique.

Je partage complétement cette opinion, je suis pourtant un adepte convaincu du gonflable, mais pour un usage en riviere où là il a vraiment pas sont pareil pour encaisser les heurts avec les obstacles qui jalonne une descente en rand'eau de la classe 4 à 1.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 18 mars 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
GruuZ :
KAYAK DE MER et KG
je n'ai jamais essayé un de ces nouveaux kayaks gonflables.
Par 2 fois j'en ai rencontré sur la Côte d'Émeraude, pointe du Groin et pointe du Meinga . C'est à dire la Manche où la marée produit des courants alternatifs.
[la vitesse de ces courants peut surpasser celle des kayak rigides.
Les occupants des 2 KG étaient arrivés sous nos yeux, poussés par le courant de flot. Leur pagayage inefficace n'y étaient pas pour grand chose.
je leur ai posé quelques questions pour me rassurer.
Dans les 2 cas ces personnes ignoraient l'existence des courants de marée ainsi que les contre-courants.
c'était leur premier essai. en faisant demi tour, il se sont rendus compte de la difficulté d'avancer contre le jus. il ne parvenaient pas à lui faire face régulièrement: effet "essuie glace" à chaque coup de pagaie.
pour me maintenir à coté d'eux je pagayais 6 fois moins dans mon K1 de 545 X 54CM; HEUREUSEMENT pour eux le vent était léger.
le couple en a décidé de terminer son retour à pied.

Pour justifier ton opinion (je devrais dire ton préjugé), tu fais un amalgame entre les qualités nautiques supposées des embarcations et les compétences des équipages. Dans la situation que tu décris les problèmes que rencontrent ces personnes sont essentiellement dus à leur méconnaissance du milieu. Auraient-ils navigué dans des kayaks de mer conventionnels qu'ils n'auraient pas miraculeusement eu pour autant l'intuition de l'existence des courants et la technique de pagayage permettant d'aller droit.



GruuZ :
Pour moi les gonflables conviennent pour descendre des rivière classe 1 A 4
POUR LE TRANSPORT ILS SONT LES MEILLEURS : auto/ train/ avion/ en sac.
pour la mer
fortement inadaptés:
VOLUME: prise au vent, prise aux vagues
largeur rendant le pagayage malaisé, éreintant.
calage du corps nul fatigue perte d'énergie,
manque de rigidité: déficience hydrodynamique.

Tu mets dans le même sac (si je puis dire) tous les KG. Ils n'ont pas tous les mêmes caractéristiques sur tous les points que tu mentionnes. Un KG de bonne facture est certainement moins bien adapté à la navigation en mer qu'un rigide, mais pas "fortement inadapté".

GruuZ :
ne soyez pas victime du commerce qui vous leurre en vantant les larges possibilités de leurs marchandises qui , ils le savent bien, sont imbattable pour le transport et le rangement. c'est à dire quand on ne s'en sert pas.

Finalement ce qui te dérange c'est que le KG mette la pratique en mer à la portée du grand public. Ou alors tu penses que ceux qui en achètent ou projettent d'en acheter sont trop stupides et sont incapables de réfléchir par eux-mêmes.

GruuZ :
Dimanche dernier nous avons franchi le cap Fréhel avec le flot en première heure, au retour contre le flot de mi marée, gros remous et vitesse de courant prohibitive. Mais nous l'avons vaincue au prix de très gros efforts. (gorge sèche)
le matin nous avions vu un dauphin.

On est content pour vous mais quel est le rapport ?
posté le 18 mars 2010 mis à jour le 18 mars 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
Gaelounet :
GruuZ :
Dimanche dernier nous avons franchi le cap Fréhel avec le flot en première heure, au retour contre le flot de mi marée, gros remous et vitesse de courant prohibitive. Mais nous l'avons vaincue au prix de très gros efforts. (gorge sèche)
le matin nous avions vu un dauphin.

On est content pour vous mais quel est le rapport ?

Résumée ainsi, la nav de Gruzz au Cap fréhel peut en effet sembler hors sujet Gaelounet ! :/
J’ai lu le récit dans sa totalité, et je pense qu’il serait sous cette forme dans le sujet. Car les leçons à en tirer sont les mêmes, quels que soient la mer , le kayak et le kayakiste
Même pour un navigateur très expérimenté, un incident quel qu’il soit (physique en l’occurrence), peut soudain handicaper au moment “inapproprié”. !...
De là pourquoi cet incident ? une erreur de “débutant” ! (qui aurait été pire sous le soleil méditerranéen :D ) ... une erreur de débutant est toujours à portée de tous (même des plus confirmés)
L’aventure et l’”exploit” est plus, parfois, prés de nos côtes que dans de longues traversées ....
Je trouve dommage qu’un récit, aussi bien écrit, ne soit pas à lire, dans les colonnes de ce forum, pas forcément dans ce "fil de discussion". Cette navigation d’un jour, racontée en toute simplicité, dans laquelle on perçoit l’humilité du kayakiste, face à la nature et à lui-même, porte, pour moi, la marque, de ceux qui connaissent bien ce dont il parle (la Bretagne en ponté ;)) . Elle est, à mon avis, bien plus convaincante sur les qualités de marin du pagayeur, que des discours hautains et autres fanfaronnades de “rollers” francophones :D

Merci Gruzz pour le rappel de l'histoire d'A Bombard (j'ai lu - il y a trés longtemps :snif: - "naufragé volontaire" mais connais peu les détails du drame de la barre d'Etel, en dehors du fait que le "commandant de l'Hérétique" en a été "traumatisé")
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 18 mars 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Pierre83 :
L’aventure et l’”exploit” est plus, parfois, prés de nos côtes que dans de longues traversées ....

Là, je suis tout à fait d'accord !

PS : qu'est ce que c'est un "roller" francophone ?
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 18 mars 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
Gaelounet :
Finalement ce qui te dérange c'est que le KG mette la pratique en mer à la portée du grand public.

En effet, c'est un élément qui dérange sans doute Gruzz, mais pas que lui, moi en l'occurence. Pas directement, mais il est évident que les pouvoirs publics en tiendront compte et en tiennent dèjà compte, et ils seraient incompétents s'ils ne le faisaient pas ("gouverner : c'est prévoir").
Prévoir en terme de sécurité, de restrictions diverses devant l'affluence,...
Cela me dérange, je le dis clairement, et cela devrait déranger les débutant d'aujourd'hui, qui risquent de ne pas avoir accès à certaines nav, encore possibles et dont ils rêvent, lorsqu'ils seront mieux amarinés, demain.
Maintenant : éliminer d'emblée toute une catégorie de bateaux (KG, KG & SOT..) est une démarche à laquelle je ne souscris pas.
Quitte à passer encore pour un Hérétique dans ce monde contestataire, cette fois. Je pense que les Div 240 & 244 ne sont pas si mal que ça ! on aurait pu faire bien plus bête et sectaire dans le domaine !
Qu'on mélange Tahiti et tel ou tel Kayak ponté éprouvé, c'est aussi idiot que de nier qu'il y a des pontés qui ne sont pas des engins sécurisés, et que certains KG peuvent ou pourront répondre à un cahier des charges permettant un minimum de sécurité pour leurs occupants.
Ceci dit sur le matériel, quid du kayakiste et de son adéquation avec son kayak quel qu'il soit ? quid du kayakiste et de sa connaissance du littoral qu'il prétend ne pas géner ?
Et toi Gaelounet, rien ne te dérange ? tu ne te poses pas de questions, auxquelles tu n'as pas forcément de reponse ? et pour lesquelles - ne t'inquiète pas - tu en auras de toute façon !
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 18 mars 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Pierre83 :
Résumée ainsi, la nav de Gruzz au Cap fréhel peut en effet sembler hors sujet Gaelounet ! :/
J’ai lu le récit dans sa totalité, et je pense qu’il serait sous cette forme dans le sujet. Car les leçons à en tirer sont les mêmes, quels que soient la mer, le kayak et le kayakiste

Moi aussi j'ai lu le récit de Philippe sur le forum kayakdemer.eu. D'ailleurs je lis attentivement tous ses récits et j'ai vraiment bien aimé le journal de son tour de Galice. Et je reconnais volontiers la valeur de sa participation à cette discussion. Par contre, je ne vois pas en quoi l'allusion à ce passage laborieux du Cap Fréhel à contre-courant étaye son opinion sur l'aptitude des KG à la navigation côtière.
posté le 19 mars 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Pierre83 :
Et toi Gaelounet, rien ne te dérange ?

Si : les gens qui veulent mon bien malgré moi.
Pierre83 :
tu ne te poses pas de questions, auxquelles tu n'as pas forcément de reponse ?

Si , mais pas sur le kayak de mer.
posté le 20 mars 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
Merci Gruz pour ton avis :), Merci Gael pour tes réponses :).
J'espère être dans le sujet en rappelant qu'en ce qui concerne la traversée de Bombard en Gonflable
- qu'Alain Bombard avait des "notions" de Médecine, puisqu'il était médecin (comme Gruz l'a rappelé), ce qui peut servir dans ce type d'aventure"
- que lors de sa traversée il était jeune et en bonne forme physique (très différent du ministre "rondouillard" dont certains ont peut-être le souvenir)
- bon nageur (il avait fait la traversée de la Manche à le nage, si mes souvenirs sont bons)
- il avait longuement préparé son "expérience" en s'intéressant à la façon de survivre dans l'environnement de la haute mer, à tel point qu'il a fait sa carrière professionnelle dans l'étude de l'environnement marin aux Embiez notamment
- qu'avant de se lancer dans la traversée de l'Atlantique, il en avait fait une plus courte de la Méditerranée des Alpes Maritimes vers Gibraltar, avec un co-équipier britannique (navigation qui semble-t-il lui a donné presqu'autant de frissons que sur l'Atlantique:siffle:)
- qu'il a fait sa traversée océanique en solitaire, non par choix, mais par forfait de son compagnon
- que le but de sa traversée n'inscrivait pas, dans le cadre d' "aventuriers de l'extrème" ou de "conquérants de l'inutile" ,mais pour prouver que les naufragés pouvaient tenter leur chance en ralliant, par les modestes moyens mis à leur disposition, les riavges (si possible les plus proches); Ce qui était sa thèse, plutôt que d'attendre les secours le plus passivement (le dogme de la sécurité en mer de l'époque)
- que son aventure a failli à plusieurs reprises se "terminer prématurément" et parfois sur des erreurs "idiotes"
Je cite de mémoire :roll:, j'espère que vous ne m'en voudrez pas d'éventuelles inexactitudes...
Autant dire, steppenwolf, toute proportion gardée, qu'une "aventure en mer" c'est largement mieux avec une préparation à tous les niveaux et qu'aucun pré-requis n'est superflu ;)
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 08 avr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Salut a tous. Tout d'abord merci encore pour toutes ces réponses très instructives qui m'ont déjà bien aidé dans ma préparation. Mais une question bête me taraude ces derniers jours. Pour ceux qui ont déjà loué des canoë en Ardèche ou qui connaissent ce genre d'embarcation vos avis sont les bienvenues. Je crois que c'est des sit on top ceux qu'on peut voir partout tout au long de la descente. http://www.canoeardeche.com/photo-canoe-ardeche.php
(je parle du biplace vert et jaune qu'on peut voir sur la quatrième photo du haut en partant de la gauche)

J'aimerais savoir dans des conditions égales (oublions la mer un moment prenons comme base la rivière de l'Ardèche) si un bon KG (gumotex de type sunny ou hélios) est sensiblement moins performant qu'un de ces sit on top de location notamment en terme de vitesse de croisière à effort équivalent. Parce que en tant que débutant (et n'ayant jamais essayé un autre type de kayak) je trouvais cet engin vachement performant et je suis tout a fait près à me satisfaire de moins.
posté le 08 avr. 2010 mis à jour le 09 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
steppenwolf :
J'aimerais savoir dans des conditions égales (oublions la mer un moment prenons comme base la rivière de l'Ardèche) si un bon KG (gumotex de type sunny ou hélios) est sensiblement moins performant qu'un de ces sit on top de location notamment en terme de vitesse de croisière à effort équivalent. Parce que en tant que débutant (et n'ayant jamais essayé un autre type de kayak) je trouvais cet engin vachement performant et je suis tout a fait près à me satisfaire de moins.

Je pense que le Sunny et l'Helios 2 sont au moins aussi performants que la plupart des SOT tandems en polyéthylène du genre de celui présenté sur cette photo.
Avec mon Grabner Holiday, qui a des performances sensiblement équivalentes à celles du Sunny et de l'Helios 2, j'ai pu souvent vérifier que j'allais plus vite qu'un Ocean Kayak Malibu Two ou Two XL, sans forcer.
posté le 09 avr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
Je confirme ce qu'a écrit Gaelounet, perfs équivalentes, le poids en moins, sur la base du Hélios I (14 kg) et de l'Explorer I (21 kg) versus Malibu XL, pour les avoir essayés dans le Morbihan.
Dans chaque cas je disposais des mêmes pagaies.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 09 avr. 2010 mis à jour le 09 avr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Je confirme aussi et j'ajouterais même que le plus rapide est le Holiday à cause de son étrave et de sa rigidité due à un meilleur gonflage.

J'aimerais bien savoir comment se classe le SKS 500, nouveau SOT de Sévylor, par rapport à ces bateaux car il me semble très prometteur.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 09 avr. 2010 mis à jour le 09 avr. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
j'ai pu souvent vérifier que j'allais plus vite qu'un Ocean Kayak Malibu Two ou Two XL, sans forcer.

d'accord, mais qui était l'équipage dans les malibu ?

et à partir du moment où il y aura une dégradation météo même minime (changement de marée, passage d'une pointe, vent qui se léve) est ce qu'il gardera l'avantage.
Pour un équipage néophyte, est ce que ce n'est pas un type d'engin qui fait courir un danger beaucoup plus vite qu'en rigide (je ne parle même pas de ponté)

Car dans tous les cas l'hydrodynamique d'un gonflable sera toujours moindre que celui d'un rigide, il en résulte qu'il faut produire plus d'effort pour arriver à un résultat identique.

Dans les rigides il faut comparer les formes de coque et je ne pense pas qu'un Malibu soit très marin.

Si la diffusion des gonflables permet à tout le monde de faire du kayak, alors il y a grand danger car mathématiquement il y aura de plus en plus de "navigateurs" incompétents donc une augmentation du risque d'accident.

ce n'est pas d'une telle démocratisation dont j'ai envie.

les plus chauds partisans du gonflable ne sont-ils pas également diffuseurs ou vendeurs de ces produits ?
Il est normal de vendre ce qui nous passionne, mais est ce que cela permet d'avoir une réflexion totalement libre ?
posté le 09 avr. 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Me voila plus que rassuré a ce niveau la. En effet moi qui espérait juste qu'on me dise que l'écart de performance n'était pas abyssale je me vois répondre qu'elles sont équivalente ou presque. J'ai toutefois quelques nouvelles interrogations. J'ai vu sur le forum différent avis sur la convertibilité d'un hélios 2 en monoplace. Certain positif mais avec bidouillage qui ne m'inspire pas trop confiance d'autre négatif. Si quelqu'un pouvait m'en dire plus... (de préférence un possesseur ou connaisseur du dit modèle).
Deuxièmement le type de pagaie....certaine offre t'elle un meilleur rendement? quelle taille choisir? le meilleur rapport qualité prix? une gamme à éviter absolument?
posté le 09 avr. 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
La question initiale portait sur la possibilité de faire des traversées en mer sur 20 Km :siffle: . Soit env 12 M N en Croatie, mais ç a tombe bien car c’est la limite maximum autorisée entre 2 rivages pour les kayaks homologués par la législation française à partir du moment où on ne navigue pas en solitaire:p.
La discussion dévie actuellement sur les performances des SOT et des Kayaks gonflables sur une descente de l’Ardéche (elle peut rester dans le sujet initial :ange:). Je connais mal ces deux types de kayak, je le répète, mais je peux élargir ce nouveau débat, en vous apportant ma modeste contribution sur l’usage des kayaks de mer – que je connais un peu - en descente de rivière ;). La descente de l’Ardéche se fait en kayak de mer chaque année lors d’une épreuve renommée, j’ai des amis, kayakistes autonomes et responsables qui ont descendu le Gardon avec leurs pontés en fibre avec un niveau d’eau supérieur à l’habitude, qui en garde un excellent souvenir :snif:.
Maintenant à la question : kayak de mer ponté et descente de rivière ?
Sur les performances par rapport aux KG & SOT ? Je m’en fous : je ne fais pas de compétition et ne fais pas le marathon de l’Ardèche :roll:
A la question de l’adéquation entre embarcation et type de navigation (pour ceux qui n’aurait pas saisi l’incohérence de l’intitulé de la question), je réponds très clairement qu’un kayak de mer ne me semble pas le meilleur choix pour l’ « eau vive », en particulier pour le néophyte dans le cadre de la promenade de vacance (pour l’exploit ou l’Aventure ??? :fouet:).
A la question ponté et traversée maritime de 12 MN en solitaire pour un débutant je reponds encore : non !:(
J’ai lu les commentaires des kayakistes de mer en ponté sur la question des longues traversées maritimes en KG, certains, peuvent les trouver excessifs : ils ont l’avantage d’être clairs !
Je répète, que je ne connais pas assez les gonflable,s pour avoir un avis aussi tranché sur le sujet, que celui que je peux avoir sur les pontés en rivière.
Je ne sais, toujours pas, ce que pensent les pratiquants de kayak gonflable en mer sur ce type de traversées, mais commence à me faire une certaine idée du sens de responsabilités de ces « marins ».
Gruzz, Philou, renaud- guilhou, Eron-riog… partageaient vous mon avis sur kayak de mer et descente de riviére : la nouvelle question pour noyer le poisson :( ? quant aux adeptes du KG, il n’est peut-être plus temps de vous mouiller ! :canon:
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 09 avr. 2010 mis à jour le 09 avr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
steppenwolf :
J'ai vu sur le forum différent avis sur la convertibilité d'un hélios 2 en monoplace. Certain positif mais avec bidouillage qui ne m'inspire pas trop confiance d'autre négatif. Si quelqu'un pouvait m'en dire plus... (de préférence un possesseur ou connaisseur du dit modèle).
Deuxièmement le type de pagaie....certaine offre t'elle un meilleur rendement? quelle taille choisir? le meilleur rapport qualité prix? une gamme à éviter absolument?

Utilisation en monoplace : tu ne changes rien, tu t'asseois à l'arrière, et tu charges tout à l'avant. Je l'ai fait en mer, avec un temps de chiotte, du vent et du courant, et ça passe bien (tu n'as quand même pas le confort et les performances d'un rigide ponté bien sur).

Pagaies : sur un de mes Hélios, j'ai des Aquabound démontables en 4, essentiel pour les mettre dans un sac (au passage, j'ai remplacé le sac de Gumotex par un plus grand, où je peux mettre kayak, gilets, pagaies, gonfleur, écope et amarre, et Vé porte le sac d'origine Gumotex avec le matos de bivouac, les fringues et la bouffe).
Sur mon autre Hélios, j'ai des Clever Transformables Clever transformables, surprenantes d'efficacité, mais lourdes et pas pliables en 4. Je ne les utilise qu'en pagaie double (kayak), donc il en faut deux paires si tu navigues à deux, l'utilisation en mode canoe étant AMHA à éviter ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 10 avr. 2010 mis à jour le 10 avr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Bonsoir Steppenwolf,

L'Hélios peut très bien être utilisé en mono, en place avant comme en place arrière, sans aucune transformation mais il faut impérativement lester la place inoccupée.

En ce qui concerne la pagaie, voici ce que je te conseille (je sais que je vais en faire grincer des dents plus d'un) :
1 - Eviter absolument les articles de bazar bon marché.
2 - Le poids n'a quasiment aucune d'importance. Une fois le mouvement lancé, il donne même de l'inertie et facilite le contrôle de la pagaie et donc diminue la fatigue.
3 - Pas de manche en aluminium si on envisage de naviguer en mer à cause de la corrosion. Préférer la fibre de verre.
4 - Prendre les pales les plus simples et les plus symétriques, ce sont les plus passe-partout.
5 - La longueur est très importante. Elle dépend de la taille du pagayeur et de la largeur du bateau (attention, les gonflables ont tendance à être larges). Mieux vaut trop long que trop court, on peut toujours raccourcir. Le contraire est plus difficile à faire.
6 - Prendre des pagaies en trois parties. Quel confort pour le rangement et le transport !
7 - Ne pas écouter ceux (et je suis sur qu'ils vont être nombreux) qui vont te dire le contraire de tout ça. Ils se (te) trompent ! ;)
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 10 avr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
BM, nous sommes d'accord sur l'essentiel, sauf (en rouge):
BM :
L'Hélios peut très bien être utilisé en mono, [u]en place avant [/u]comme en place arrière, sans aucune transformation mais il faut impérativement lester la place inoccupée.

Je préfère de loin être à l'arrière : plus manoeuvrant !


En ce qui concerne la pagaie, voici ce que je te conseille (je sais que je vais en faire grincer des dents plus d'un) :
1 - Eviter absolument les articles de bazar bon marché.

OK

2 - Le poids n'a quasiment aucune d'importance. Une fois le mouvement lancé, il donne même de l'inertie et facilite le contrôle de la pagaie et donc diminue la fatigue.


~ OK

3 - Pas de manche en aluminium si on envisage de naviguer en mer à cause de la corrosion. Préférer la fibre de verre.


Pas d'accord : j'ai mes Aquabound depuis 10 ans, et en les rinçant après usage, c'est nickel. J'ai cassé des pagaies en fibre (plus chères), et je ne les trouve pas très adaptées au KG

4 - Prendre les pales les plus simples et les plus symétriques, ce sont les plus passe-partout.

~ OK

5 - La longueur est très importante. Elle dépend de la taille du pagayeur et de la largeur du bateau (attention, les gonflables ont tendance à être larges). Mieux vaut trop long que trop court, on peut toujours raccourcir. Le contraire est plus difficile à faire.


OK - plus facile d'ailleurs de raccourcir des démontables en alu qu'en fibre :

6 - Prendre des pagaies en trois parties. Quel confort pour le rangement et le transport !


en 4 parties, c'est encore mieux pour le transport !

7 - Ne pas écouter ceux (et je suis sur qu'ils vont être nombreux) qui vont te dire le contraire de tout ça. Ils se (te) trompent ! ;)

Que répondre à ça ? :D
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 10 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
BM :
7 - Ne pas écouter ceux (et je suis sur qu'ils vont être nombreux) qui vont te dire le contraire de tout ça. Ils se (te) trompent ! ;)

Dis donc BM ? Tu nous avais caché que tu ne supportais pas la contradiction !
Bon je ne vais pas dire le contraire de ce que tu as écrit, mais le modérer un peu.
2. Si, le poids a de l'importance. Pas besoin d'être prix Nobel de physique pour savoir qu'à cadence égale l'énergie nécessaire au maintien du mouvement de la pagaie dépend de sa masse et de sa longueur, d'autant plus que cette masse est principalement dans les pales et donc éloignée de son centre de rotation. Il est possible de trouver des pagaies à de 1 à 1,1 kg à des prix raisonnables.
4. La plupart des pagaies disponibles sur le marché sont à pales assymétriques. Pour la randonnée en mer préférer les pales étroites, à fortiori en gonflable où on utilise des pagaies plus longues qu'en rigide.
5. Pour un kayak gonflable comme l'Hélios 225 cm me paraît la longueur adaptée. A moduler en fonction de la morphologie du pagayeur. Sur mon Grabner Holiday je pagaie avec des pagaies à pales classiques en 225 cm ou avec des pagaies à pales étroites en 230 cm. En rigide conventionnel je pagaie en 218 cm.
6. Les pagaies en 3 parties ont souvent l'inconvénient d'avoir les jointures au niveau de la position des mains. Je suggère plutôt de les prendre en deux ou quatre parties.

@mad
Nous avons des avis différents sur les durabilités respectives des manches en alu et de ceux en fibres. Je trouve aussi la fibre bien plus agréable aux mains, mais moins que le bois évidemment. Quelles longueurs utilises-tu finalement ?
posté le 11 avr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Bon, en définitive nous sommes à peu près d’accord tous les trois. Je m’attendais quand même à un peu plus de réactivité de votre part !

Pour répondre à Mad,

Il y a un cas ou la place avant est plus avantageuse, c’est la descente de rivières encombrées de blocs et de branchages. Quand l’avant du bateau est passé, l’arrière suit toujours et cette position est plus confortable pour manœuvrer.

Il y a mieux que 4, c’est 5, mais là on rentre dans le sur-mesure. Le manche (en fibre, j’y tiens) est en 3 parties et on peut disposer de deux jeux de pales. Un classique pour la rivière, l’autre plus étroit pour la mer et les jours de grand vent. En prime, le manche peut servir de mât ou de piquet de tente.

Enfin, pour répondre à Gaëlounet,

Pour le poids des pagaies, m’appuyant sur les quelques notions de physique qu’il me reste, je pensais avant comme toi. Mais l’expérience maintes fois renouvelée m’a prouvé le contraire. Pourquoi ? Ma seule explication est celle que je vous ai donnée. Si vous avez mieux je suis preneur. De toutes façons, je déconseille de dépasser 30 kg… par pale ! :D
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 11 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
BM :
Bon, en définitive nous sommes à peu près d’accord tous les trois. Je m’attendais quand même à un peu plus de réactivité de votre part !

Heho c'est le week-end ! Et puis je ne me suis pas encore remis de ma rando de Pâques (çà m'apprendra à marcher à pied et à m'éoigner du niveau de la mer)

BM :
Il y a mieux que 4, c’est 5, mais là on rentre dans le sur-mesure. Le manche (en fibre, j’y tiens) est en 3 parties et on peut disposer de deux jeux de pales. Un classique pour la rivière, l’autre plus étroit pour la mer et les jours de grand vent.

Peux tu préciser marques, modèles, poids et longueurs ?
Ma Lendal 4 parties 225cm 1kg manche fibre pale nylon :

Comparaison des pales entre la Kinetic et une de mes Plasmor Merak 2 parties 230cm 1,1kg


BM :
En prime, le manche peut servir de mât ou de piquet de tente.

Je pratique l'option piquet de tente, variante montant de tarp :


BM :
Pour le poids des pagaies, m’appuyant sur les quelques notions de physique qu’il me reste, je pensais avant comme toi. Mais l’expérience maintes fois renouvelée m’a prouvé le contraire. Pourquoi ? Ma seule explication est celle que je vous ai donnée. Si vous avez mieux je suis preneur. De toutes façons, je déconseille de dépasser 30 kg… par pale ! :D

Note que je n'ai pas préconisé non plus d'investir 300 € dans des pagaies Select Crossover ou Sea Cuiser tout carbone qui ne pèsent que 800 gr et quelques. Mais je te suggère quand même d'en essayer une. Je suis presque sûr qu'il faudra t'assommer (à coup de pagaies bien entendu) pour te l'arracher des mains ...
posté le 12 avr. 2010 mis à jour le 12 avr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Désolé Gaëlounet d’avoir gâché ta grasse matinée dominicale , mais il fallait bien ça pour te faire sortir de ta réserve ainsi que ton matériel. Et quel matériel ! Je vois que tu as sûrement creusé plus que moi la question des pagaies.
En fait, les conseils que je donnais (avec un peu trop d’autorité peut-être) s’adressaient au débutant et étaient destinés à lui éviter de se faire rouler par quelque vendeur ignare ou peu scrupuleux.

En voyant ta Lendal blanche (que je t’envie déjà) je me rends compte que je me suis trompé et que je dois des excuses à Mad. Quatre est le bon chiffre ; il avait donc raison.
Je pensais alors à une pagaie sur mesure que nous avions, mon frère et moi, fait faire par la maison Boréal du temps où elle tenait boutique à Paris, rue du Sommerard. Cette pagaie avait donc un manche en deux parties. Son originalité venait du fait qu’une fois monté, ce dernier présentait deux extrémités males sur lesquelles venaient s’emboîter deux jeux de pales en polypro, un destiné à la randonnée, l’autre à la mer. Je n’ai jamais revu ça dans le commerce.

Reste un gros problème que l’on a pas encore évoqué : où est-ce que tu essayes ces fameuses pagaies comme les Select Crossover ou les Sea cruiser ? Vus les tarifs de ce genre de matériel, difficile d’acheter ça sur catalogue ou sûr la bonne foi d’un vendeur !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 12 avr. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
Il y a un cas ou la place avant est plus avantageuse, c’est la descente de rivières encombrées de blocs et de branchages. Quand l’avant du bateau est passé, l’arrière suit toujours et cette position est plus confortable pour manœuvrer.

PLUS FACILE POUR MANOEUVRER ? là j'en reste assis, je ne vois pas comment un kayak ou un canoé avec l'avant plus profond que l'arriére est plus facile à manoeuvrer ?
Faut me le démontrer de A à Z.

pour ce qui est des pagaies, je préfère les pagaies à manche bois ou fibre pour éviter le froid du métal. D'autre part en mer une pale assymétrique est plus adaptée pour la propulsion car le geste n'est pas le même.
deux avantages à une pale étroite et longue : elle prends moins le vent en position haute, et elle est moins fatigante sur une longue distance, sachant que l'on va pratiquement aussi vite qu'une pale large.
posté le 12 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
philou :
Il y a un cas ou la place avant est plus avantageuse, c’est la descente de rivières encombrées de blocs et de branchages. Quand l’avant du bateau est passé, l’arrière suit toujours et cette position est plus confortable pour manœuvrer.

PLUS FACILE POUR MANOEUVRER ? là j'en reste assis, je ne vois pas comment un kayak ou un canoé avec l'avant plus profond que l'arriére est plus facile à manoeuvrer ?
Faut me le démontrer de A à Z.

BM n'a pas dit plus facile, mais plus confortable pour manoeuvrer. Je suppose qu'il veut dire plus pratique pour avoir de la visibilité sur les obstacles qui se présentent au cours d'une descente de rivière.
Sur un gonflable utilisé en solo, le centre de rotation de la carène est plus ou moins sous les fesses du pagayeur et le kayak tourne plus autour de lui, qu'il soit à l'avant ou à l'arrière.
posté le 12 avr. 2010 mis à jour le 12 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
BM :
Reste un gros problème que l’on a pas encore évoqué : où est-ce que tu essayes ces fameuses pagaies comme les Select Crossover ou les Sea cruiser ? Vus les tarifs de ce genre de matériel, difficile d’acheter ça sur catalogue ou sûr la bonne foi d’un vendeur !

Je n'en sais rien, je me les étais faites brièvement prêter par des types rencontrés en kayak. C'est surtout mon matelot qui ne voulait pas rendre la sienne (toutes les occasions de mutinerie sont bonnes avec elle). Le mieux est de les contacter via leur site. Il doit bien exister une boutique de matos de kayak dans la région qui vend des pagaie légères de cette marque ou d'une autre (Braca, Robson, Werner, Lendal) ?
posté le 12 avr. 2010 mis à jour le 12 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
philou :
Il y a un cas ou la place avant est plus avantageuse, c’est la descente de rivières encombrées de blocs et de branchages. Quand l’avant du bateau est passé, l’arrière suit toujours et cette position est plus confortable pour manœuvrer.

PLUS FACILE POUR MANOEUVRER ? là j'en reste assis, je ne vois pas comment un kayak ou un canoé avec l'avant plus profond que l'arriére est plus facile à manoeuvrer ?
Faut me le démontrer de A à Z.
.



en fait çà le rend plus directeur .
posté le 12 avr. 2010 mis à jour le 12 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
deux avantages à une pale étroite et longue : elle prends moins le vent en position haute .

à surface égale la prise au vent est la même !
pour faire route face à un vent fort il faut une croisé 90°
posté le 12 avr. 2010 mis à jour le 12 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
2 - Le poids n'a quasiment aucune d'importance. Une fois le mouvement lancé, il donne même de l'inertie et facilite le contrôle de la pagaie et donc diminue la fatigue.

une pagaie est tenu + ou - à bout de bras et plus c'est léger mieux c'est .
3 - Pas de manche en aluminium si on envisage de naviguer en mer à cause de la corrosion. Préférer la fibre de verre.

si la pagaie alu est stocké dans un endroit sec ( local chauffé )pendant les périodes de non utilisation çà pose pas vraiment de problème .

6 - Prendre des pagaies en trois parties. Quel confort pour le rangement et le transport !

éviter les 3 parties les raccords sont au niveau des mains , en 4 , 2 ou 1 c'est mieux .
posté le 12 avr. 2010 mis à jour le 12 avr. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
Mike Horn

quelques questions :
1) Depuis combien de temps était il dans cette position avant la photo et combien de kilomètres il a fait après ?
2) les peuples qui utilisent ce type de pirogue sont vraiment aussi primaires pour ne pas utiliser cette technique dans leur déplacement, a ma connaissance (mais elle est limitée) je n'ai pas de souvenirs d'images de pirogues conduites par un peuple "indigène" dans cette position; a-t-on avis pourquoi ?
3) en combien de temps il a rempli sa pirogue avec sa vague avant ?
4) si il heurte un obstacle il coule directe : l'avant sera bloqué sur l'obstacle, son arrière va pivoter et vu comme il met son poids l'eau va s'engouffrer à l'intérieur.

Il y a eu un item sur MH pour mémoire à redécouvrir ici : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?id=1242


A la question ponté et traversée maritime de 12 MN en solitaire pour un débutant je reponds encore : non

D'accord avec toi, un déplacement de 12MN le long d'une cote en solitaire est envisageable en tenant compte de la météo, mais une traversée c'est beaucoup plus aléatoire.
Il n'est pas facile de faire le point ou de lire un gps sur un kayak sérieusement balloté, alors si on ne voit pas le point d'arrivée on risque de louper le point d'accostage envisagé. Sur une telle distance, le mode solitaire est vraiment un risque majeur.
donc pour ce genre de projet, ponté et KG sont à égalité, à ne pas faire, le seul avantage étant qu'en ponté, on se perdra plus loin et plus vite car on ira plus vite avec moins de fatigue.

Pour ce qui est d'un kayak de mer en rivière, ma réponse est, tout dépend de la rivière, du kayak et surtout du kayakiste.
Une personne maitrisant les appuis, la gite et capable de virer très court avec un kayak long de plus de 4 mètres prendra du plaisir.
En club nous avons descendu une partie de la rivière qui se jette dans le bassin d'arcachon (L'Eyre) en kayak de mer (des prijons en polyeth) mais c'est une rivière calme donc facile, dans le cas d'une classe III ou IV un kayak long et directeur présente trop d'inconvénients.
Pour ma descente de la Loire en solitaire, j'aurai pu échanger mon canoë avec un kmer ( en polyet) à partir de Feurs j'aurais été plus vite et encore !!!

Par contre un KG peut-être intéressant car il aura une forme lui permettant de tourner facilement (en mono, pas en bi) en plus sur les rochers il rebondira. C'est ce que j'ai découvert en faisant un baptême de raft ou l'objectif principal est vite devenu d'être la boule dans le flipper et tant pis pour les chutes à l'eau (très contrôlées quand même). En plus il n'y a pas de coque à réparée en fin de journée.

Bref je persiste à dire qu'un KG est un kayak pour le bord de l'eau, et que même si il y a des personnes qui ont fait des traversées ou des exploits avec, ce sont des exceptions qui ne sont pas forcément des exemples à suivre.
Ce n'est vraiment pas le bon moyen pour démocratiser la pratique du kayak de mer.
posté le 12 avr. 2010 mis à jour le 12 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
2) les peuples qui utilisent ce type de pirogue sont vraiment aussi primaires pour ne pas utiliser cette technique dans leur déplacement, a ma connaissance (mais elle est limitée) je n'ai pas de souvenirs d'images de pirogues conduites par un peuple "indigène" dans cette position; a-t-on avis pourquoi ?
.

mike horn n'a rien inventé il y a comme tu dis des "peuples" qui pagaient de l'avant et même certain avec la jambe .

en amazonie ( c'est là que mike horn à vu faire ) :
posté le 12 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
philou :
Ce n'est vraiment pas le bon moyen pour démocratiser la pratique du kayak de mer.

Et c'est quoi d'après toi le bon moyen ?
Je suppose que par "démocratiser" tu veux dire "rendre plus accessible".
posté le 12 avr. 2010

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
comme tu dis des "peuples" qui pagaient de l'avant et même certain avec la jambe

Il faut reconnaitre que l'on en apprends tous les jours, mais je préfère nettement la position de la "senora" : regarde sa posture, l'équilibre de la pirogue, elle est presque à plat, a mon avis c'est une dame qui a beaucoup plus d'expérience que Mike Horn !!!

t c'est quoi d'après toi le bon moyen ?
Je suppose que par "démocratiser" tu veux dire "rendre plus accessible".

Dans mon esprit "démocratiser" une activité c'est permettre à toutes les personnes désirant pratiquer cette activité de pouvoir le faire. Pour cela il faut des conditions pratiques :
-tout le monde n'ayant pas de budgets, pour acheter un kayak il faudrait dans un monde du kayak merveilleux avoir des possibilités de location à prix correct et pour des modèles qui ne soient pas des veaux.
- la possibilité de louer doit permettre de régler les difficultés de stockage de ces longs kayaks
démocratiser c'est aussi permettre d'apprendre les techniques et connaissances minimales pour pratiquer avec un minimum de sécurité et de plaisir.
- c'est permettre aussi à des familles de pouvoir naviguer ensemble
- c'est avoir des modèles de kayak avec des qualités marines (qualités qui varient beaucoup d'un utilisateur à l'autre) à des prix abordables, même pour du neuf et je constate qu'il y a de plus en plus de modèles qui sont dans des tranches de prix abordables, le polieth étant également un bon matériau
- c'est aussi donner une image un peu moins élitiste du pratiquant de kayak véhiculé par des revues : jeune beau, maitrisant l'esquimautage et faisant des sauts extraordinaire dans des cascades à l'autre bout du monde. une sortie simple avec des paysages et des copains c'est tout aussi réconfortant.
- c'est aussi faire comprendre que le plaisir de naviguer est tout proche, sur nos cotes, nos fleuves, nos lacs, sans avoir besoin de monter une expédition digne d'un tour du monde.
- c'est de pouvoir demander des renseignements à des pratiquants plus anciens, sans avoir l'impression de passer pour l'idiot du village, j'ai constaté que les questions des débutants nécessitait parfois une réflexion qui permettait de se réapproprier sa pratique ou sa technique.
- c'est aussi un travail d'information continuel pour faire comprendre que les difficultés de débutants : peur de s'enfermer avec une jupe, bateau un peu "joueur" disparaissent avec un tout petit peu de pratique et qu'il est dommage de chercher une stabilité à tout prix que l'on va payer ensuite par une certaine lenteur ou une prise au vent qui dans d'autres conditions seront potentiellement dangereuses. (vent de terre, courants, passage de pointes etc*...)
et si à partir de ces bases il y a des personnes qui veulent en apprendre un peu plus sur la météo, l'usage des cartes, ce sera tout benef pour tout le monde.

mais pour moi démocratiser ce n'est pas mettre n'importe quel bateau au plus grand nombre.
je pense être loin de l'idée du gentleman marin avec casquette et pantalon blanc sur le pont de son bateau, mais je ne souhaite pas revivre ce qui c'est passé avec la planche à voile ou j'ai l'impression (mais je peux me tromper) qu'il faut maintenant un bon bagage technique pour maitriser les planches actuelles qui sont plus courtes et plus nerveuses qu'avant.

Suis je clair ?
posté le 12 avr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
philou :
PLUS FACILE POUR MANOEUVRER ? Là j'en reste assis, je ne vois pas comment un kayak ou un canoé avec l'avant plus profond que l'arrière est plus facile à manoeuvrer ?

Eh oui, Philou ! Et pourquoi veux-tu que l'avant soit plus profond que l'arrière si les poids ont bien été répartis ? De plus, à moins d’avoir des bras de deux mètres de long, c’est la seule position qui te permet d’écarter les branches et les obstacles sur des parcours encombrés.

philou :
Faut me le démontrer de A à Z..

Quand tu veux à Toulouse. Au fait c'est quoi ton port d'attache toi ?

philou :
Pour ce qui est des pagaies, je préfère les pagaies à manche bois...

C'est vrai que le confort est incomparable.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 12 avr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
philou :
Bref je persiste à dire qu'un KG est un kayak pour le bord de l'eau,...
Ce n'est vraiment pas le bon moyen pour démocratiser la pratique du kayak de mer.

Si tu pouvais dire vrai ! J'aimerais tant que sa pratique reste réservée à une élite !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 13 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
philou :
Suis je clair ?

Pas vraiment. Tu fais un amalgame entre les connaissances générales (du milieu Marin, de la météo, etc.) nécessaires à toute navigation et la maîtrise d'une embarcation particulière.
Tu pars du principe qu'un kayak gonflable est dangereux pour son utilisateur au motif qu'il est moins performant qu'un kayak de mer conventionnel. Mais tu ne l'as toujours pas démontré.
Rien n'empêche ceux qui vont débuter en sit on top ou en gnflable de passer au rigide s'ils veulent plus de performances et de sensation. Ces engins participent bien à la démocratisation du kayak de mer en fournissant aux débutants une marche d'accès à l'activité moins haute que le kayak conventionnel.
posté le 13 avr. 2010

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
Je vois qu'on assiste toujours à des débats partisants et pas beaucoup de données objectives.
Personne dans ce long et intéressant débat n'a présenté des données chiffrées: vitesse moyenne sur plusieurs miles , vitesse de pointe ,et ceci dans plusieurs conditions de vents , de vagues et de courants.
Ceci est important car entre les impressions et la réalité il y a souvent ......un précipice.
Certes le plaisir vient aussi et surtout des sensations ressenties , mais pour répondre à des questions précises sur des possibilités ou non de tel ou tel engin il y aura autant de réponses diverses et variées voire opposées.

Je me lance donc dans des données mesurées au GPS cette année:

Kayak SOT Tempo , condition mer très calme , gros coef : vitesse moyenne sur 3.5 miles sans courant :3,2noeuds, vitesse max 5.4noeuds , contre courant moyen-faible vitesse moyenne sur 3.5miles 2.9 noeuds , vitesse maxi 4.4 noeuds.

Kayak Hobie revolution (à pédales) mer calme , gros coef navigation sur 5 miles à contre courant puis sans courant : vitesse maxi 5.3 noeuds ,vitesse moyenne 3.5 noeuds.

Evidemment me direz vous ç'à dépend du physique et de la technique du kayakiste mais bon ç'à peut déjà donner un aperçu correct.
J' aimerai avoir ce même genre de donnée pour des kayaks gonflables ,démontables ou rigides.

Après pour une expédition il y a d'autre données à prendre en compte : capacité de chargement , stabilité , sécurité , solidité etc...
Mais la vitesse moyenne sur plusieurs miles est imprortante car elle va conditionner les choix de parcours et de distance journalière.

J'attends avec impatience d'autre mesures notamment pour les KG.
posté le 13 avr. 2010 mis à jour le 13 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
yves76 :
Je vois qu'on assiste toujours à des débats partisants et pas beaucoup de données objectives.

Disons qu'on assiste à des débats entre partisans et non-partisans. Je me classe dans la catégorie des non-partisans. Ou si je suis partisan de quelque chose, c'est de la liberté de naviguer dans ce qu'on veut.
Je suis stupéfait de ta remarque sur le manque de données objectives. Il y a sur ce forum de nombreux retours d'expérience montrant les performances (au sens large) de différentes embarcationse dans différentes conditions (de temps, de durée, de chargement) par un nombre significatif de membres.
De certains comptes-rendus il est facile de déduire les vitesses moyennes sur des parcours assez longs (plusieurs heures), en général entre 2,5 et 3 noeuds pour les KG.
Ces retours d'expérience sont à mon avis beaucoup plus instructifs que des mesures prises ponctuellement. J'admets cependantqu' elles constituent une information utile à rajouter à l'ensemble.
A propos des mesures de vitesse au GPS, la vitesse maxi est souvent fantaisiste.
posté le 19 avr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
Moi j'ai pris 10 noeuds avec mon Grabner pas plus tard qu'avant-hier :D
Bon j'avoue c'était lors du bac vers l'île Longue à l'entrée du golfe du Morbihan :siffle: le courant m'en fournissait à lui seul 7,5 kn :siffle: .
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 19 avr. 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
Cyril94 :
Moi j'ai pris 10 noeuds avec mon Grabner pas plus tard qu'avant-hier :D
Bon j'avoue c'était lors du bac vers l'île Longue à l'entrée du golfe du Morbihan :siffle: le courant m'en fournissait à lui seul 7,5 kn :siffle: .

Félicitations Cyril :canon:
10 noeuds pour une traversée en Mer avec un KG : ça fait 20 Km en un peu plus d'une heure :) (je ne connais pas la distance continent / ïle longue mais peu importe j'avais parlé en durée, pour éviter la polémique entre vitesse des différents kayaks et kayakistes :siffle:) : reste à trouver un courant de 7.5 Noeuds en Croatie :snif: ou à Steppenwolf de changer de plan pour naviguer en Bretagne :D
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 19 avr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Pierre83 :
Cyril94 :
Moi j'ai pris 10 noeuds avec mon Grabner pas plus tard qu'avant-hier :D
Bon j'avoue c'était lors du bac vers l'île Longue à l'entrée du golfe du Morbihan :siffle: le courant m'en fournissait à lui seul 7,5 kn :siffle: .

Félicitations Cyril :canon:
10 noeuds pour une traversée en Mer avec un KG : ça fait 20 Km en un peu plus d'une heure :) (je ne connais pas la distance continent / ïle longue mais peu importe j'avais parlé en durée, pour éviter la polémique entre vitesse des différents kayaks et kayakistes :siffle:) : reste à trouver un courant de 7.5 Noeuds en Croatie :snif: ou à Steppenwolf de changer de plan pour naviguer en Bretagne :D

Pour tempérer un peu, c'est vrai qu'on peut se faire pousser à 10 noeuds à l'entrée du golfe du Morbihan, et qu'en planifiant bien les passages à niveau, on peut faire dans le golfe en deux jours ce qu'on ne ferait pas en cinq jours autrement ;) ...

On peut faire encore mieux au Raz Blanchard, mais là, je ne le ferais ni en KG, ni même avec mon Nautiraid, même si je l'ai fait plusieurs fois en voilier, en toutes saisons !

Mais pour revenir au fil lancé par steppenwolf, là où il pense naviguer, les courants sont BEAUCOUP moins forts, et ce sont les vents de face qui vont être importants - plus par le clapot qu'il peuvent lever que par la force aérodynamique qu'is exercent ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 20 avr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
mad :
...
Mais pour revenir au fil lancé par steppenwolf, là où il pense naviguer, les courants sont BEAUCOUP moins forts, et ce sont les vents de face qui vont être importants - plus par le clapot qu'il peuvent lever que par la force aérodynamique qu'is exercent ...

Il ne s'agissait que de répondre avec humour à un post de Yves76... H.S. concernant les demandes de Steppenwolf.
Plus sérieusement, avec l'Explorer 1, quand je tiens un peu plus de 2 noeuds, en remontant un nord-est de 16 noeuds, avec rafales à 25 noeuds, avec une mer dite peu agitée, entre l'île Stibiden et l'île d'Arz (un peu moins de 2 milles), je suis content, mais épuisé en arrivant à la pointe du Brouel.
Clairement, je ne me taperai pas ça sur 10 ou même 5 milles, sans avoir la possibilité de récupérer.

@ Pierre : ce passage est un couloir entre les îles de l'entrée du golfe du Morbihan qui doit faire 1 à 2 milles en fonction de tes points de départ et d'arrivée.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 20 avr. 2010 mis à jour le 21 avr. 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
Cyril
Mes félicitations étaient sincéres : je n’ai jamais fait 10 nouds (même sur le fond en kayak) ça doit faire des sensations :)
Comme le précisait Mad en Méditerranée, les marées et ses courants n’ont rien à voir avec ceux de l’océan, le principal paramètre qui influe sur la vitesse, est le vent (et la “mer du vent”).
Le courant à la sortie du golfe du Morbihan, tu l’as pris dans le bon sens (ce que je ne serais sans doute pas faire, aujourd’hui) sinon avec une vitesse de 2,5 n tu aurais reculais de 5 Kn sur le fond :snif:.
Pour le vent c’est pareil tu peux l'avoir "contre toi" et avancer très peu sur le fond, voir ne plus progresser ou reculer. A défaut de progression cette orientation permet d’être relativement “stable” et d’anticiper pour gérer les vagues et les rafales. Tu peux aussi l’avoir "avec toi", et aller plus vite mais avec plus d’instabilité, moins d’anticipation et plus de risque de passage à l’eau :siffle:, non sans effort mais avec un effort différent : plus saccadé.
Je commence à connaître les différences de comportement et d’allure (20 +/- 10% den temps, en plus ou en moins, selon vent de dos ou de face sur un trajet de 2 heures avec force 2 à 3 ?!) avec mon “rigide”. Je pense que celles avec un KG, doivent y ressembler avec des variantes, sans doute plus d’influence sur la vitesse et moins sur la stabilité ou tout au moins pas de la même façon ?! (l’avis de ceux qui pagaient à la fois en KG et rigide serait sans doute interessant :siffle:)
En fonction de la force du vent, sur une distance / durée courte, on peut plus facilement gérer sa navigation que sur de longues distances - sans abri pour récupérer - aussi je partage l’attitude de Cyril, malgré nos embarcations et nos rivages de nav différents. :)
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 21 avr. 2010

oli_v_ier
Martinet
(29 messages)
Inscription : 03/06/06

Message privé
yves76 :
Je vois qu'on assiste toujours à des débats partisants et pas beaucoup de données objectives.
Personne dans ce long et intéressant débat n'a présenté des données chiffrées: vitesse moyenne sur plusieurs miles , vitesse de pointe ,et ceci dans plusieurs conditions de vents , de vagues et de courants.
Ceci est important car entre les impressions et la réalité il y a souvent ......un précipice.

[...] Evidemment me direz vous ç'à dépend du physique et de la technique du kayakiste mais bon ç'à peut déjà donner un aperçu correct.
J' aimerai avoir ce même genre de donnée pour des kayaks gonflables ,démontables ou rigides.

Je m'intéresse de plus en plus à la rando kayak et effectivement, on trouve difficilement des données de ce type. Donc j'ai fait quelques relevés GPS de sortie en kayak sur mon SOT polyéthylène (Cobra Expedition):

Conditions: mer calme, vent 10km/h max (de dos puis de face), courant faible
Parcours: aller-retour à un rythme "balade à bonne cadence" :) sur 7,24 miles, durée: 1h35
Vitesse moyenne: 4,6 noeuds

J'ai aussi été me balader par vent de 15-20 noeuds pour voir, par mer formée (aucune terre au vent), pas encore sur des balades assez longues, mais ça ne saurait tarder.
Face au vent la moyenne était de 3 noeuds sans vraiment forcer, 3,5 noeuds à un rythme tenable au moins une heure. Au vent arrière, la moyenne monte à 5,5 noeuds grâce aux surfs sur la houle: plusieurs surfs à 7 noeuds maintenus sur 50m, pointes à 10 noeuds... grisant :D !

Si ça peut encourager quelqu'un à choisir autre chose qu'un gonflable (dont la vitesse sera très sensible au vent) pour une grande traversée en mer... ;)

Tant qu'on est dans des données vitesse, ici certains pratiquent le surfski, les bons du coin tiennent un rythme de 6,5 noeuds de moyenne sur 4 heures d'effort. Les meilleurs internationaux tournent à 8 noeuds de moyenne.
Mais bon c'est pas vraiment fait pour la rando itinérante...
posté le 21 avr. 2010 mis à jour le 21 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
oli_v_ier :
Donc j'ai fait quelques relevés GPS de sortie en kayak sur mon SOT polyéthylène (Cobra Expedition):
Conditions: mer calme, vent 10km/h max (de dos puis de face), courant faible
Parcours: aller-retour à un rythme "balade à bonne cadence" :) sur 7,24 miles, durée: 1h35
Vitesse moyenne: 4,6 noeuds

Remarquables performances, et bel engin.
Pour fixer les idées voici les specs du Cobra Expediton. C'est celui de droite.
A moins de 22 kg il est plutôt léger pour un SOT de cette longueur en polyéthylène. Le poids réel est conforme au poids annnoncé par le fabricant ?

oli_v_ier :
Si ça peut encourager quelqu'un à choisir autre chose qu'un gonflable (dont la vitesse sera très sensible au vent) pour une grande traversée en mer... ;)

Je pense également que pour de longues traversées, les kayaks rigides de grandes longueurs sont évidemment préférables aux gonflables.
La vitesse ne fait pas partie des critères qui amènent au choix du gonflable par rapport au rigide. Mais la question ici est plutôt de savoir si, ayant pour embarcation un gonflable, un pagayeur peut dans certaines conditions entreprendre une longue traversée à son bord.
posté le 21 avr. 2010 mis à jour le 21 avr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
Bref de petites perf. pour un SOT de compète...

@ Oli_v_ier : Tu compares un bateau de vitesse avec un SOT standard... Un peu comme si je réalisais un test d'accélération entre une moto aux normes françaises (100CV max.) et une moto de grand prix (500CV)... ou une Ferrari et une Bentley...

Si je reprends mes vitesses de croisière, je suis à peine en dessous des standards d'un belouga, tels qu'anoncés par le fabricant (3,5 noeuds), avec mon KG de 4 m.

Soyons clairs 2 secondes, le choix de Steppenwolf est fait ; reste à savoir si ce qu'il envisage est jouable avec son matos ou pas.

Pour ma part, réaliser une traversée de 10/12 milles avec un KG et une vitesse moyenne de l'ordre de 2/3 noeuds (rythme de croisière et comprennant 1 à 2 pause de 20 mn) représente entre 4 et 6 heures en mer dont au moins 2 sans voir la terre. C'est-à-dire sans autre repère que ceux embarqués !

C'est faisable... mais hyper exposé, trop de mon point de vue.

Les dangers seront multiples :
- erreur de navigation ; 5° sur 2 heures et l'île est loupée ;
- changement de temps ; la méditerranée en est friande ;
- incident technique ; la connerie qui lache au mauvais moment...
le tout avec une terre hors de portée "raisonable".

Avec un KG, ma préconisation serait de prendre le ferry et de gonfler une fois sur l'île pour en profiter.
C'est bien là l'un des grands avantages du KG... autant en profiter.
Et mettre à profit les jours gagnés pour explorer la côte.

Avec un ponté, je ne le ferais pas plus. Certes, c'est moins de temps sans avoir la terre à vue, mais cela reste à minima une 1 heure...

Ma limite, sans l'avoir encore atteinte, est de 30 minutes, c'est-à-dire environ 5 milles. Au-delà, je commencerai à avoir la frousse. Il faut que cela demeure du plaisir.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 21 avr. 2010

oli_v_ier
Martinet
(29 messages)
Inscription : 03/06/06

Message privé
Gaelounet :
A moins de 22 kg il est plutôt léger pour un SOT de cette longueur en polyéthylène. Le poids réel est conforme au poids annnoncé par le fabricant ?

Ah oui "poids" "léger", ça me dit quelque chose :D ;) ... Je mesurerai à l'occasion.

Gaelounet :
La vitesse ne fait pas partie des critères qui amènent au choix du gonflable par rapport au rigide.

Mais peut-être au choix d'un rigide plutôt qu'un gonflable :) .

Gaelounet :
Mais la question ici est plutôt de savoir si, ayant pour embarcation un gonflable, un pagayeur peut dans certaines conditions entreprendre une longue traversée à son bord.

Evidemment... On peut toujours... entreprendre ;) .

Cyril94 :
Bref de petites perf. pour un SOT de compète...
@ Oli_v_ier : Tu compares un bateau de vitesse avec un SOT standard...

C'est pas un kayak de compèt', personne ici ne l'utilise pour ça.
Je compare rien du tout, c'est toi qui le fait en me lisant. Je réponds à Yves, qui voulait des données, rigide, gonflable ou pas.

Cyril94 :
Soyons clairs 2 secondes, le choix de Steppenwolf est fait ; reste à savoir si ce qu'il envisage est jouable avec son matos ou pas.

J'imagine que d'autres personnes pourront lire cette discussion, si des données peuvent aider à faire des choix, pourquoi pas.

Cyril94 :
Pour ma part, réaliser une traversée de 10/12 milles avec un KG et une vitesse moyenne de l'ordre de 2/3 noeuds (rythme de croisière et comprennant 1 à 2 pause de 20 mn) représente entre 4 et 6 heures en mer dont au moins 2 sans voir la terre.[...]
C'est faisable... mais hyper exposé, trop de mon point de vue.

Je ne le ferai pas non plus.

Cyril94 :
Avec un KG, ma préconisation serait de prendre le ferry et de gonfler une fois sur l'île pour en profiter.
C'est bien là l'un des grands avantages du KG... autant en profiter.
Et mettre à profit les jours gagnés pour explorer la côte.

Tafdak.
posté le 21 avr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Tiens tiens ;) !
En fait, tout le monde est d'accord pour dire qu'un rigide est plus rapide qu'un pliant (mais pas forcément plus sur), et plus rapide et plus sur (à condition que l'utilisateur ne soit pas débutant - stabilité) qu'un gonflable.
Objectivement, je ne pense pas qu'on puisse sérieusement défendre les SOT pour la rando en mer ailleurs que sous les tropiques - et encore ...
L'intérêt du gonflable est avant tout la simplicité de la logistique. Et plus ça va, plus je suis intéressé par les alpacka :alpacka raft

Ca devrait te brancher oli_v_ier :) ...

Je pense craquer un de ces jours et vous ferai un CR ASAP :D !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 21 avr. 2010

oli_v_ier
Martinet
(29 messages)
Inscription : 03/06/06

Message privé
mad :
En fait, tout le monde est d'accord pour dire qu'un rigide est plus rapide qu'un pliant (mais pas forcément plus sur), et plus rapide et plus sur (à condition que l'utilisateur ne soit pas débutant - stabilité) qu'un gonflable.

Vouaip, mais combien plus rapide (à peu près: 3 fois ? 2 fois ? 1,5 fois ?) selon les conditions c'est une des questions que je me poserai au moment du choix.

mad :
Objectivement, je ne pense pas qu'on puisse sérieusement défendre les SOT pour la rando en mer ailleurs que sous les tropiques - et encore ...

En partie d'accord, mais j'aurai aimé que tu développes, surtout pour le "et encore ...", mais ce n'est peut-être pas le sujet, dans quelques semaines on pourra peut-être bientôt en parler en tête à tête ;) .

mad :
Et plus ça va, plus je suis intéressé par les alpacka :alpacka raft
Ca devrait te brancher oli_v_ier :) ...

Pas pour une traversée en mer j'espère :D . Depuis que j'ai vu Olivier dessus il y a quelques années (notez le "ça avance quand même hein..." à la fin :p ), ça me fait penser à une chambre à air, super sympa pour faire la toupie sur l'eau :D .
Nan bon sérieusement, ouaip ça me brancherait bien d'essayer, le tout est de trouver la rando qui rendra cet outil utile. J'attends ton CR avec impatience.
posté le 21 avr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
oli_v_ier :
Vouaip, mais combien plus rapide (à peu près: 3 fois ? 2 fois ? 1,5 fois ?)

Je dirais moins de deux fois en conditions réelles
oli_v_ier :
mad :
Objectivement, je ne pense pas qu'on puisse sérieusement défendre les SOT pour la rando en mer ailleurs que sous les tropiques - et encore ...

En partie d'accord, mais j'aurai aimé que tu développes, surtout pour le "et encore ...", mais ce n'est peut-être pas le sujet, dans quelques semaines on pourra peut-être bientôt en parler en tête à tête ;) .

Ouaip ;) - tu as toujours un gîte d'étape qui t'attend en RP ! Sinon aux journées MUL si j'arrive à me libérer...

oli_v_ier :
mad :
Et plus ça va, plus je suis intéressé par les alpacka

Pas pour une traversée en mer j'espère :D .

J'ai toujours défendu l'idée qu'il n'y a pas de solutions universelles (e.g. le hamac :D ). Pour les kayaks, je ne ferais pas avec un KG ce que je fais en hiver avec un Nautiraid - à plus forte raison avec un packboat ...

Mais là, par exemple, je pense qu'un rigide de mer serait à la peine :
http://www.youtube.com/watch?v=Q8CxKx45dxI&feature=related

et le packboat en question pèse moins de 3 kg tout mouillé :D !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 22 avr. 2010 mis à jour le 22 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Cyril94 :
et une moto de grand prix (500CV)..

une moto GP çà fait max 250/260CV

Cyril94 :
représente entre 4 et 6 heures en mer dont au moins 2 sans voir la terre

çà dépend de la hauteur de l'île .

Cyril94 :
Si je reprends mes vitesses de croisière, je suis à peine en dessous des standards d'un belouga, tels qu'anoncés par le fabricant (3,5 noeuds), avec mon KG de 4 m.

de toute façon les moyennes çà veut pas dire grand chose , avec courant , sans courant , le vent dans dos , dans le pif , mer agité pas agité .
posté le 22 avr. 2010

pierre83
Sterne arctique
(136 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
mad :
Tiens tiens ;) !
En fait, tout le monde est d'accord ...

je navigue en Mer (pas en océan :D) et en rigide (tiens on ne fait plus de différence entre ponté & SOT !), j'ai pensé à acquérir un Kayak Gonflable (quelle horreur ! que les ayatollahs de la jupette me pardonnent ! :D).
Un KG pour naviguer en "eaux vives", milieu que je connais peu, et éventuellement avec mon fiston (pour éviter les dégâts :drapeau: ) et autour d'iles en Mer que je trouvais "présomptueux" de rejoindre par traversée POur les atteindre avec mon kayak de mer;
Car, à mon avis les avantages du KG résident - avant tout - dans son accessibilité, sa polyvalence et sa facilité de transport. Je ne pense pas qu'en dehors de conditions particulièrement propices (et en Méditerranée ce n'est pas toujours facile d'en présumer) ce soit l'engin idéal , pour entreprendre des traversées, longues monotones ! voir exposées ? dans lesquelles des marins hésiteraient à se lancer, pour le plaisir, avec une embarcation plus adaptée ! :siffle:
Le danger ? les ferries comme on l'a rappelé,..
l'hypothermie ? (ce n'est pas les tropiques mais en Aout en Croatie on peut logiquement espérer ne pas trépasser la premiére nuit et résister quelques jours :roll: !)
La deshydratation il convient d'embarquer un certain volume d'eau..
Apartir de là ce n'est pas plus dangereux que de partir en vacance en appréhendant l'évacuation sanitaire :d rapeau: mais personnellement ce n'est pas mon projet de vacances : je préfére être libre et autonome le plus possible ; envisager le kayak le plus adapté à mon projet ou adapter mon projet aux qualités et défauts de mon kayak ;)
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote - Kayak ponté fibre
posté le 22 avr. 2010 mis à jour le 22 avr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
rubis :
Cyril94 :
et une moto de grand prix (500CV)..

une moto GP çà fait max 250/260CV

Tu t'es arrêté aux 500cm3 des années 80 ou bien tu parles du Superbike, 185/190 CV est le standard pour ne sportive 1000cm3 actuelle dans le commerce (hors de France).
C'est bien la puissance à peu de chose près (450/475CV) de celles qui ont courues la saison précédente en MotoGP... c'est d'ailleurs pour cela que la cylindrée a été abaissée il y a 3 ans pour passer en 800cm3.

rubis :
Cyril94 :
représente entre 4 et 6 heures en mer dont au moins 2 sans voir la terre

çà dépend de la hauteur de l'île .

Avec ta hauteur dans l'eau, env. 90 cm, au-delà de 2 milles, sauf à regarder le Mont-Blanc, tu ne vois rien...

rubis :
Cyril94 :
Si je reprends mes vitesses de croisière, je suis à peine en dessous des standards d'un belouga, tels qu'anoncés par le fabricant (3,5 noeuds), avec mon KG de 4 m.

de toute façon les moyennes çà veut pas dire grand chose , avec courant , sans courant , le vent dans dos , dans le pif , mer agité pas agité .

??? t'envisages donc une traversée de 10/12 milles par gros temps ??? Super pour toi, mais ce ne sont pas mes critères.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 22 avr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
mad :
Tiens tiens ;) !
En fait, tout le monde est d'accord ...

Le Belouga est le rigide ponté de chez Plasmor ;) ... dont les dimensions sont les plus proches (+1 m de long et - 10 cm de large) de celles mon Explorer1, et le programme voisin.
Donc oui il sera plus rapide :snif: , mais pas de 3x :p en mode rando.

Pierre83 :
je navigue en Mer (pas en océan :D) et en rigide (tiens on ne fait plus de différence entre ponté & SOT !), j'ai pensé à acquérir un Kayak Gonflable (quelle horreur ! que les ayatollahs de la jupette me pardonnent ! :D).

Il en est qui sont jupés... le mien par exemple... :) mais pour autant te pardonneraient ils ? :D

Pierre83 :
... Car, à mon avis les avantages du KG résident - avant tout - dans son accessibilité, sa polyvalence et sa facilité de transport...

Tu oublies sa capacité de charge à longueur équivalente ;)

Pierre83 :
Je ne pense pas qu'en dehors de conditions particulièrement propices (et en Méditerranée ce n'est pas toujours facile d'en présumer) ce soit l'engin idéal , pour entreprendre des traversées, longues monotones ! voir exposées ? dans lesquelles des marins hésiteraient à se lancer, pour le plaisir, avec une embarcation plus adaptée ! :siffle:

Nous sommes en phase pour ce qui est des traversées, mais pour de l'itinérance cotière, je pense que cela reste une bonne option.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 22 avr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
oli_v_ier :
...C'est pas un kayak de compèt', personne ici ne l'utilise pour ça.
Je compare rien du tout, c'est toi qui le fait en me lisant. Je réponds à Yves, qui voulait des données, rigide, gonflable ou pas.

Sorry j'avais lu trop rapidement.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 22 avr. 2010 mis à jour le 22 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Cyril94 :
rubis :
Cyril94 :
et une moto de grand prix (500CV)..

une moto GP çà fait max 250/260CV

Tu t'es arrêté aux 500cm3 des années 80 ou bien tu parles du Superbike, 185/190 CV est le standard pour ne sportive 1000cm3 actuelle dans le commerce (hors de France).
C'est bien la puissance à peu de chose près (450/475CV) de celles qui ont courues la saison précédente en MotoGP... c'est d'ailleurs pour cela que la cylindrée a été abaissée il y a 3 ans pour passer en 800cm3.

tu dis n'importe quoi !
http://www.moto-station.com/article2379-moto-gp-2007-pourquoi-les-800-roulent-plus-vite.html

Cyril94 :
[Avec ta hauteur dans l'eau, env. 90 cm, au-delà de 2 milles, sauf à regarder le Mont-Blanc, tu ne vois rien... )..

pfff....
http://fr.wikipedia.org/wiki/Horizon_(physique)
posté le 22 avr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
rubis :
Cyril94 :
[Avec ta hauteur dans l'eau, env. 90 cm, au-delà de 2 milles, sauf à regarder le Mont-Blanc, tu ne vois rien... )..

pfff....
http://fr.wikipedia.org/wiki/Horizon_(physique)

Pour la moto, je ne vais pas perdre plus de temps avec toi... Si la comm. semi officielle (qui n'a pour objet que de soutenir les ventes des motos de sport des marques concernées) te vas, je t'y laisse.

Pour la visibilité, je ne donne qu'une indication... l'île Dumet, dont le point culminant est à 14m, se situe, en autre, à 7,16 milles du côté ouest de l'anse de Suscinio. Par beau temps, je ne l'aperçois que debout sur le promontoire de la plage (soit le regard à environ 4 m au-dessus du niveau de l'eau).
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 22 avr. 2010 mis à jour le 22 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Cyril94 :
Pour la visibilité, je ne donne qu'une indication... l'île Dumet, dont le point culminant est à 14m, se situe, en autre, à 7,16 milles du côté ouest de l'anse de Suscinio. Par beau temps, je ne l'aperçois que debout sur le promontoire de la plage (soit le regard à environ 4 m au-dessus du niveau de l'eau).

pour Google Earth le point culminant de l'île Dumet n'est pas de 14m sur google Earth çà donne une moyenne de 4 m ce qui correspond bien à ton observation et la formule ( distance = 1,93 x racine carré de la hauteur de l'observateur + la racine carré de la hauteur observé )

pour les motos GP je te laisse a tes croyanses .
posté le 26 avr. 2010

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
Si on en revenait au sujet c'est à dire Croatie d'île en île en KG (et aps en moto GP!).
Je ne connait pas le KG , sauf le Tahiti , mais ce n'est pas une référence. Par contre je connais bien les îles du sud Croatie(Brac , kocula ,Hvar).
Perso en SOT je le ferais bien ,ç'à ne me parait pas l'exploit du siècle même si en mer rien n'est anodin.
Je pense que le plus gros danger ce sont les bateaux à moteurs et en particuliers les ferries (nombreux dans la région)
Le vent est gérable (navigation du matin ou du soir ,éviter le thermique de l'après midi.
La navigation se fait TOUJOURS à vue (Brac culmine à 480m).
Je pense que comme dans tous les performances physiques , le plus important c'est une bonne préparation : physique , technique , mentale et une étude des risques et prévoir des solutions en cas de problème.
posté le 27 avr. 2010 mis à jour le 27 avr. 2010

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
merci à ceux qui ont validé certains de mes arguments.

c'est vrai que je n'ai pas essayé les kayaks gonflables sauf à 5 ans avec mon papa ( je l'ai découvert sur une photo N&B ) mais c'était sans doute près de la plage, par beau temps.

Par contre j'ai été témoin de 3 rencontres de KG. la première dans le golfe du Morbihan: j'ai rattrapé le couple d'hommes qui l'armait, ils semblaient solides, "bien dans leur bottes", je leur ai évoqué la catégorie engin de plage ; ils étaient hors des 300 m; ils m'ont rétorqué qu'ils n'étaient pas en infraction , je l'ignorais... il me m'inquiétaient pas car le vent et le courant allait dans le même sens que leur cap, vers le fond du golfe. En reprenant mon pagayage j'ai eu l'impression de les scotcher sur place.
C'est comparer un piéton à un cycliste. ( en exagérant un peu , certes)

Les 2 suivants j'en ai déjà parlé le 17/03. une cata!!

Pour moi en mer je répète le KG est loin d'être l'idéal , voire il engendra une dérive si l'équipage n'est pas capable d'étaler la prise au vent. Cette limite est tellement plus haute sur un rigide.
Les peuples du nord qui ont créé cette embarcation de chasse dans une eau froide et où le vent peut être monstrueux construisaient les kayaks en bois et peau à la mesure du corps du kayakiste. Il en résultait un volume minimum.
en propulsion humaine en mer: le volume, la surface mouillée le poids sont à réduire au minimum. rien n'a changé.

RAPPEL d'un FONDAMENTAL
En Bateau la largeur sert à la stabilité passive. En kayak c'est le kayakiste en action qui assure la stabilité "active" comme le cycliste sur son vélo. un vélo vide tombe.

MARCHé DU KG
certains ont interprété mon message du 17/03 comme anti commerce ou qq chose comme cela.
je vais tenter de reformuler:
Ce n'est pas parce que un industriel propose un produit que ce produit est idoine. L'industriel a pour but de rentabiliser son outillage et pour cela il doit en vendre beaucoup, à la tonne. Loin de lui l'idée de mettre en garde les clients potentiels contre les inconvénients ou les dangers d'un KG en mer. ça c'est Gruuz qui s'en charge.
Autre exemple de circuit industriel.
Les kayak polyéthylène arrivent à point pour écouler un sous produit du pétrole. ceci avec plus de valeur ajoutée, car achat passion, que l'achat nécessaire des bacs à déchet du même métal .

Il est à noter que au bord de la mer on trouve plus de marchands de bateaux marins que dans les terres.
Et les vendeurs de kayak rigides comme leurs fabricants ne sont jamais loin de la mer.
Par contre à la capitale, l'immobilier est cher, l'espace pour remiser un long kayak rigide est rare, le coût est démesuré par rapport à la fréquence d'usage. On trouve moins de diffusion de ces produits rigides même si on en trouve. Il est donc naturel pour des citadins d'être attiré par les avantages en matière de rangement et de transport. mon problème c'est que cela devient le critère principal alors que le principal en mer c'est la sécurité , l'efficacité propulsive en fait partie.
Les industriels du KG ont compris que le frein à la vente des K Rigides (encombrement) constitue a contrario leur accélérateur (dégonflage). leur potentiel de clients est bien plus vaste.

L'autre solution est de louer sur place un vrai kayak;). Des loueurs ont compris que les SOT ne suffisent pas à certains kayakistes exigeants venant en avion.

FREHEL
si j'en ai parlé c'est parce que j'en étais presque traumatisé. J'ai fait l'erreur de débutant de trainer à l'EST du cap laissant le courant atteindre son maxi au moment de notre retour.
J'ai réussi à passer dans un bouillon qui me malmenait et me faisait reculer. Je suis à peu près certain qu'avec un KG je ne passais pas. :roll:
Cependant si j'avais du renoncer, j'aurais préféré remonter le sentier de chèvre avec un KG dégonflé.:/
posté le 28 avr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
GruuZ :
...
c'est vrai que je n'ai pas essayé les kayaks gonflables

Pour moi en mer je répète le KG est loin d'être l'idéal

No comment :siffle: ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 28 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
posté le 28 avr. 2010 mis à jour le 28 avr. 2010

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
MERCI RUBIS d'apporter de l'eau à mon moulin

Voici quelques commentaires du kayakiste Chris Chambers , chercheur sur les Cyclones à Hawai, sur ses 2 vidéos de son tour de Kawai interrompu.

the first 2 days were especially tough as I was going against the wind.
Rough waves fill the boat up with water (maybe new Sunny has self bailing not sure).
yes the trip was a blast although difficult, particularly the east coast (part 1)where the winds waves and reefs caused various problems.
I encountered strong winds of the southwest corner and strong winds and large south swell in the forecast persuaded me to stop,
I'm already regretting it.

Il a souffert de "vent forts" c'est peu précis pour un chercheur en cyclone. Cependant on peut voir des petits moutons ce qui évoque un force Beaufort de 3 ou peut être 4.
Effectivement je plains un tel kayakiste si il y a autant de vent à cause de la prise au vent et le peu de rendement.
Ensuite les vagues faisaient entrer de l'eau dans le kayak; c'est très embêtant. En bateau ouvert en mer on s'expose aux ennuis. Chambers se demande si le nouveau Sunny est autovideur? . encore un qui achète au lieu d'apprendre.
Sans doute le climat lui a permit de naviguer en chemise et de se passer de tente, de toutes façon un KG ne permet pas d'emporter beaucoup de bagage puisqu'il transporte surtout de l'air.

A noter que sur son compte Youtube , il a édité 99 vidéos ; la dernière date du 20/04/2010 mais pas une autre sur un voyage en KG depuis juin 2007. Serait-ce trop dur finalement? parce qu'il commençait à regretter d'avoir interrompu le tour à cause du bulletin météo.

Les côtes de l'île Kaway sont superbes et valent la peine de les parcourir à 3 nœuds. la grotte avec chute d'eau est unique! Y trouver un bon kayak rigide semble difficile.
posté le 28 avr. 2010 mis à jour le 28 avr. 2010

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
mad :
GruuZ :
...
c'est vrai que je n'ai pas essayé les kayaks gonflables
Pour moi en mer je répète le KG est loin d'être l'idéal

No comment :siffle: ...

MAD je ne sais comment interpréter. Stepenwolff a t'il essayé un kayak ponté en mer , il ne se poserai plus les mêmes questions.
Voyez ici comment un Madrilène Cruz a parcouru les iles Éoliennes en s'aidant d'un kayak gonflable A.E. à 5 km/h en AE et 30 km/h en ferryboat
posté le 29 avr. 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
GruuZ :
Par contre j'ai été témoin de 3 rencontres de KG. la première dans le golfe du Morbihan: j'ai rattrapé le couple d'hommes qui l'armait, ils semblaient solides, "bien dans leur bottes", je leur ai évoqué la catégorie engin de plage ; ils étaient hors des 300 m; ils m'ont rétorqué qu'ils n'étaient pas en infraction , je l'ignorais...

Tu aurais dû les dénoncer en lançant un appel sur le 16 avec ta VHF. Si tu étais tombé sur moi je t'aurais répondu "Et ta soeur, elle est dans la catégorie engin de plage ?".

GruuZ :
il me m'inquiétaient pas car le vent et le courant allait dans le même sens que leur cap, vers le fond du golfe.

Quelle sollicitude ! Peut-être était-ce même intentionnel de leur part de naviguer avec le vent et le courant dans le bon sens ? Eh oui, même des KGistes peuvent planifier intelligemment leurs navigations.

GruuZ :
En reprenant mon pagayage j'ai eu l'impression de les scotcher sur place.

Quelle belle métaphore ! J'ai même l'impression d'entendre crisser les pneus en te lisant.
GruuZ :
C'est comparer un piéton à un cycliste. ( en exagérant un peu , certes)

Décidément tout forum devrait comporter une rubrique "qui qu'a la plus grosse ?"

GruuZ :
Pour moi en mer je répète le KG est loin d'être l'idéal ,

Mais nous sommes tous d'accord sur ce point.

GruuZ :
voire il engendra une dérive si l'équipage n'est pas capable d'étaler la prise au vent. Cette limite est tellement plus haute sur un rigide.

Un KG n'engendre pas sa propre dérive. C'est le vent qui engendre une dérive. Je suppose que c'est ce que tu as voulu dire. La prise au vent est un inconvénient notoire des KG, mais pas au point qu'un équipage normalement constitué ne puisse pas étaler une brise. Encore une fois c'est l'équipage qui fait la différence. Si le vent ne peut pas être étalé en KG par un pagayeur donné, il ne pourra pas l'être en rigide non plus par le même pagayeur.

GruuZ :
Les peuples du nord qui ont créé cette embarcation de chasse dans une eau froide et où le vent peut être monstrueux construisaient les kayaks en bois et peau à la mesure du corps du kayakiste. Il en résultait un volume minimum.
en propulsion humaine en mer: le volume, la surface mouillée le poids sont à réduire au minimum. rien n'a changé.

Rien n'a changé, vraiment ? Même pas les matériaux disponibles ? C'est surtout la finalité du kayak qui a changé. La plupart d'entre nous n'ont pas besoin de sortir chasser le phoque ou le narval en eau froide ni par "vent monstrueux". Pourquoi alors faudrait-il qu'un kayak moderne imite forcément un kayak eskimo, à part pour son indéniable esthétique ?

GruuZ :
RAPPEL d'un FONDAMENTAL
En Bateau la largeur sert à la stabilité passive. En kayak c'est le kayakiste en action qui assure la stabilité "active" comme le cycliste sur son vélo. un vélo vide tombe.

Alors explique nous ce qui se passe si le pagayeur est dans l'incapacité de pagayer sur un tel kayak. S'il n'est pas accompagné, et bien accompagné, il est en fâcheuse posture. Restent plus que la VHF, les feux à main, le miroir s'il fait beau. Le pagayeur en KG qui est dans l'incapacité de pagayer a au moins l'avantage de pouvoir rester dans son bateau pour se reposer, se signaler et éventuellement attendre une assistance sur une plate forme suffisamment stable.

GruuZ :
MARCHé DU KG
certains ont interprété mon message du 17/03 comme anti commerce ou qq chose comme cela.
je vais tenter de reformuler:
Ce n'est pas parce que un industriel propose un produit que ce produit est idoine. L'industriel a pour but de rentabiliser son outillage et pour cela il doit en vendre beaucoup, à la tonne. Loin de lui l'idée de mettre en garde les clients potentiels contre les inconvénients ou les dangers d'un KG en mer. ça c'est Gruuz qui s'en charge.

Heureusement que tu es là. En effet les acheteurs potentiels de KG sont trop bêtes pour se rendre compte par eux mêmes des limitations de leurs bateaux. Surtout avec ces salauds d'industriels qui les leur dissimulent. Méchants, méchants industriels !

GruuZ :
Autre exemple de circuit industriel.
Les kayak polyéthylène arrivent à point pour écouler un sous produit du pétrole. ceci avec plus de valeur ajoutée, car achat passion, que l'achat nécessaire des bacs à déchet du même métal .

Euh, quel rapport ? Ah oui : encore un coup des industriels (méchants, méchants) ...

GruuZ :
Par contre à la capitale, l'immobilier est cher, l'espace pour remiser un long kayak rigide est rare, le coût est démesuré par rapport à la fréquence d'usage. On trouve moins de diffusion de ces produits rigides même si on en trouve. Il est donc naturel pour des citadins d'être attiré par les avantages en matière de rangement et de transport. mon problème c'est que cela devient le critère principal alors que le principal en mer c'est la sécurité , l'efficacité propulsive en fait partie.

çà s'appelle un compromis. En choisissant un KG plutôt qu'un rigide, on abandonne des performances et des sensations en échange de la portabilité et de la compacité. Mais je ne vois pas en quoi ce compromis se fait au détriment de la sécurité. La sécurité relève de la responsabilité de l'équipage, elle n'est pas garantie par l'embarcation.

GruuZ :
Les industriels du KG ont compris que le frein à la vente des K Rigides (encombrement) constitue a contrario leur accélérateur (dégonflage). leur potentiel de clients est bien plus vaste.

C'est dans l'autre sens que çà marche : c'est parce qu'il y a un marché que les industriels (méchants, méchants) se bougent pour satisfaire la demande.

GruuZ :
L'autre solution est de louer sur place un vrai kayak;). Des loueurs ont compris que les SOT ne suffisent pas à certains kayakistes exigeants venant en avion.

La location est en effet une bonne solution quand elle existe. Mais c'est aussi une solution bien plus coûteuse que d'apporter son propre bateau.
posté le 29 avr. 2010 mis à jour le 29 avr. 2010
posté le 29 avr. 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
GruuZ :
MERCI RUBIS d'apporter de l'eau à mon moulin

Ce n'est pas vraiment comme ça que j'avais compris le lien donné par Rubis.
Et le dernier lien qu'il a posté confirme que mon interprétation était la bonne.

Dis donc, GruuZ, au lieu de pondre des tartines sur ce que de ton propre aveu tu ne connais pas, ne voudrais tu pas plutôt venir essayer un KG en mer un de ces jours ?

Et aussi relire les posts - chacun sait qu'un rigide ou un pliable ponté est plus à l'aise en mer qu'un KG (et je le dis moi-même à plusieurs reprises dans ce fil), mais je peux t'assurer pour l'avoir testé souvent qu'on peut faire de longues étapes en mer en KG (pas par force 10 bien sur, et je ne sortirais sans doute pas au delà de 4 Bft, et encore si la houle n'est pas formée et si je n'ai pas le vent dans le pif), et je peux t'assurer aussi (pour l'avoir fait aussi) qu'on peut embarquer pour dix jours d'autonomie à deux dans un KG (Helios 380 dans mon cas).

Steppenwolf a progressé dans son projet (et c'est le sujet de ce fil), en lisant ce que les autres disaient de leur EXPERIENCE : la théorie, c'est bien, mais rien ne vaut la théorie associée à la pratique ;) ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 29 avr. 2010 mis à jour le 29 avr. 2010

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Audrey Sutherland (“over 70...well over 70!”)
If you want to annoy Audrey Sutherland, just infer that age is the limiting factor to kayaking, and don’t even think of asking her age (we tried). For the last 20 years the paddling community has marveled at the journeys undertaken by this tough, tiny lady with the slash of silver hair and dazzling smile...and she’s still going strong despite being "well over 70." Mostly she paddles alone—over 8,000 miles since 1980—
and has obliged sea kayakers to take inflatable boats seriously, to take women paddlers seriously and to take Audrey Sutherland seriously

. This summer, the Hawaii resident is planning a month-long paddle around Baranof Island from Sitka, Alaska. In recent years she has also paddled in France, Norway, Greece, Palau, Pongape, Samoa and Scotland. "Make a list of the 20 things you most want to do and prioritize it; then it is not a matter of if, but how," she exhorts the crowds of admirers who attend her symposium lectures. By example she inspires, while at the same time shaming the rest of us for our compromises.


She herself is not big on compromise. Back in the ’70s, she swam then paddled the North Coast of Hawaii’s Molokai Island (the subject of her book, Paddling My Own Canoe). When her employer denied her request for leave of absence to go kayaking in Alaska the entire summer, she resigned and began her love affair with the Last Frontier. Year after year she returns, paddling the rugged Alaskan and British Columbian coasts, taking her time, and living in remarkable harmony with the wildlife.

http://www.paddlermagazine.com/issues/2003_5/article_228.shtml
http://fr.babelfish.yahoo.com/translate_url?doit=done&tt=url&intl=1&lp=en_fr&btnTrUrl=Traduire&trurl=http%3a%2f%2fwww.paddlermagazine.com%2fissues%2f2003_5%2farticle_228.shtml

http://www.seakayakermag.com/2004/Oct04/Sutherland_1.htm
http://fr.babelfish.yahoo.com/translate_url?doit=done&tt=url&intl=1&lp=en_fr&btnTrUrl=Traduire&trurl=http%3a%2f%2fwww.seakayakermag.com%2f2004%2fOct04%2fSutherland_1.htm
posté le 11 mai 2010

steppenwolf
Martinet
(23 messages)
Inscription : 18/02/10

Message privé
Bonjour a tous. Je me suis mis en quête d'un gumotex helios ou suny et c'est pas évident à trouver ailleurs que sur internet. (J'ai pas trop confiance pour les achat en ligne). Je suis aller chez d4 et j'ai remarqué ce kayak qui ressemble comme 2 goutes d'eau au sunny http://www.decathlon.fr/kayak-ika-500-2-id_8124458.html
N'ayant jamais entendu parler de ce modèle je craint que ce soit une imitation au rabais. Est ce que quelqu'un ici pourrait m'en dire plus à ce sujet?
Sinon est ce qu'un strasbourgeois connait un magasin spécialisé dans le kayak dans la région?
Merci d'avance
posté le 11 mai 2010 mis à jour le 11 mai 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Je pense que c'est vraiment le Sunny Gumotex - auquel cas le prix est intéressant, surtout que tu as le SAV D4.
En fait, j'en suis à peu près sur : Décathlon a déjà importé du Gumotex il y a quelques années (des Hélios 380 en l'occurence), avec une déco et des couleurs spécifiques.
En outre, si tu zoomes l'image de droite sur la fiche Décathlon, tu vois écrit "Sunny" - et je ne pense pas que D4 risquerait un procès pour contrefaçon avec un pays de la zone euro ...
Vas-y !

EDIT : tu vois même "GUMOTEX" sur l'étiquette - pas de problème !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 11 mai 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
mad :
Je pense que c'est vraiment le Sunny Gumotex - auquel cas le prix est intéressant, surtout que tu as le SAV D4.

Il y a tout de même un bémol. Cette version du Sunny est celle pour laquelle Gumotex a jugé bon, pour faire des économies de bout de chandelle, de suprimer le revêtement de caoutchouc sur la face intérieure des boudins. Il s'en suit que le tissus est plus fragile et sèche beaucoup moins bien.
Il est préférable de prendre un modèle entièrement en Nytrilon 3 couches.
posté le 11 mai 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Gaelounet :
Il y a tout de même un bémol. Cette version du Sunny est celle pour laquelle Gumotex a jugé bon, pour faire des économies de bout de chandelle, de suprimer le revêtement de caoutchouc sur la face intérieure des boudins. Il s'en suit que le tissus est plus fragile et sèche beaucoup moins bien.
Il est préférable de prendre un modèle entièrement en Nytrilon 3 couches.

Intéressant !
As-tu essayé et/ou tâté la bête ?
De toutes façons, c'est en général l'extérieur qui morfle, et en plus, il y a effectivement le SAV D4, qui quoiqu'on dise de D4, est excellent.
A suivre - si j'ai le temps, j'irai jeter un oeil ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 12 mai 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Je confirme pour l'avoir vu qu'il s'agit bien du Sunny et que le tissu employé n'est pas enduit sur sa face externe ce qui lui donne d'ailleurs un très beau look. Reste le problème du séchage que Gaëlounet a évoqué et celui du nettoyage qui ne doit pas être facile (en cas de souillure par du goudron par exemple).
Vu le prix, je pense que ça reste une très bonne affaire.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 12 mai 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
mad :
Gaelounet :
Il y a tout de même un bémol. Cette version du Sunny est celle pour laquelle Gumotex a jugé bon, pour faire des économies de bout de chandelle, de suprimer le revêtement de caoutchouc sur la face intérieure des boudins. Il s'en suit que le tissus est plus fragile et sèche beaucoup moins bien.
Il est préférable de prendre un modèle entièrement en Nytrilon 3 couches.

Intéressant !
As-tu essayé et/ou tâté la bête ?
De toutes façons, c'est en général l'extérieur qui morfle, et en plus, il y a effectivement le SAV D4, qui quoiqu'on dise de D4, est excellent.
A suivre - si j'ai le temps, j'irai jeter un oeil ...

Je ne dis pas que cet inconvénient est rédhibitoire. Les qualités de navigation du Sunny ne sont pas affectées et en plus cette version est plus légère que la "classique".
Cependant Gumotex est revenu au Nytrilon trois couches pour le Sunny. Voir ce commentaire de RES, importateur de Gumotex en France.
posté le 13 mai 2010

Yann72
Hirondelle
(6 messages)
Inscription : 28/04/10

Message privé
Comparé à un Sevylor ou un AE dont les chambres sont en PVC, c'est mieux ou moins bien ? Sur le site de D4 il est indiqué qu'il est en PU (polyuréthane ?)
posté le 13 mai 2010

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Yann72 :
Comparé à un Sevylor ou un AE dont les chambres sont en PVC, c'est mieux ou moins bien ? Sur le site de D4 il est indiqué qu'il est en PU (polyuréthane ?)

AMHA, Gumotex, même avec l'intérieur non ré-enduit, c'est quand même vraiment la classe au-dessus de Sévylor!
Quant aux AE que je connais moins, ils ont leurs défenseurs, mais personnellement je n'aime pas les chambres intérieures, et on change de prix ...
Dernier point, même s'il est vrai que la version D4 est "peut-être" moins béton que l'original (mais je me méfierais quand même des commentaires partiaux de l'importateur français de Gumotex), on arrive à un poids vraiment remarquable sur le Sunny D4 ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 26 juin 2010 mis à jour le 26 juin 2010

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
mad :
GruuZ :
...
c'est vrai que je n'ai pas essayé les kayaks gonflables

Pour moi en mer je répète le KG est loin d'être l'idéal

No comment :siffle: ...

en sortant du contexte mes propos tu les orientes, merci.:/

si je raconte mes anecdotes c'est pour justifier mes propos, légitimer ma compétence, mais aussi répéter qu'on apprend tous les jours, que l'on fait des erreurs encore après 12 ans d'expérience.

MAD je veux bien venir essayer ton KG pour légitimer mes critiques. Où et Quand?
[---]
J'en rajoute une couche:

13 et 14 MAI 2010 Argenton - Tour d'ouessant par l'Ouest - Argenton par coef 86.
28 mai Carteret (Cotentin) Ste Caterine (Ile de Jersey) et retour 2 juin.
5 et 6 Juin Tour de l'île de Groix en leader. J'ai été remercié d'avoir imposé les 3/4 du tour le samedi après les 13km du défi des Coureaux afin de limiter l'effort le dimanche prévu plus venteux.
le 13 St Briac - Cap Frehel - St Briac.
du 20 au 23 Quiberon - Belle-ile par le Sud - Houat- Quiberon.

à chaque rando j'ai appris sur moi même , sur le pagayage, sur les relations humaines. L'aventure est à notre porte
posté le 26 juin 2010 mis à jour le 29 juin 2010

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
Gaelounet à nous!
.

Gaelounet :
GruuZ :
KAYAK DE MER et KG
je n'ai jamais essayé un de ces nouveaux kayaks gonflables.
Par 2 fois j'en ai rencontré sur la Côte d'Émeraude, pointe du Groin et pointe du Meinga . C'est à dire la Manche où la marée produit des courants alternatifs.
[la vitesse de ces courants peut surpasser celle des kayak rigides.
Les occupants des 2 KG étaient arrivés sous nos yeux, poussés par le courant de flot. Leur pagayage inefficace n'y étaient pas pour grand chose.
je leur ai posé quelques questions pour me rassurer.
Dans les 2 cas ces personnes ignoraient l'existence des courants de marée ainsi que les contre-courants.
c'était leur premier essai. en faisant demi tour, il se sont rendus compte de la difficulté d'avancer contre le jus. il ne parvenaient pas à lui faire face régulièrement: effet "essuie glace" à chaque coup de pagaie.
pour me maintenir à coté d'eux je pagayais 6 fois moins dans mon K1 de 545 X 54CM; HEUREUSEMENT pour eux le vent était léger.
le couple en a décidé de terminer son retour à pied.

Pour justifier ton opinion (je devrais dire ton préjugé), tu fais un amalgame entre les qualités nautiques supposées des embarcations et les compétences des équipages. Dans la situation que tu décris les problèmes que rencontrent ces personnes sont essentiellement dus à leur méconnaissance du milieu. Auraient-ils navigué dans des kayaks de mer conventionnels qu'ils n'auraient pas miraculeusement eu pour autant l'intuition de l'existence des courants et la technique de pagayage permettant d'aller droit.


GruuZ :
Pour moi les gonflables conviennent pour descendre des rivière classe 1 A 4
POUR LE TRANSPORT ILS SONT LES MEILLEURS : auto/ train/ avion/ en sac.
pour la mer
fortement inadaptés:
VOLUME: prise au vent, prise aux vagues
largeur rendant le pagayage malaisé, éreintant.
calage du corps nul fatigue perte d'énergie,
manque de rigidité: déficience hydrodynamique.

Tu mets dans le même sac (si je puis dire) tous les KG. Ils n'ont pas tous les mêmes caractéristiques sur tous les points que tu mentionnes. Un KG de bonne facture est certainement moins bien adapté à la navigation en mer qu'un rigide, mais pas "fortement inadapté".

GruuZ :
ne soyez pas victime du commerce qui vous leurre en vantant les larges possibilités de leurs marchandises qui , ils le savent bien, sont imbattable pour le transport et le rangement. c'est à dire quand on ne s'en sert pas.

Finalement ce qui te dérange c'est que le KG mette la pratique en mer à la portée du grand public. Ou alors tu penses que ceux qui en achètent ou projettent d'en acheter sont trop stupides et sont incapables de réfléchir par eux-mêmes.

GruuZ :
Dimanche dernier nous avons franchi le cap Fréhel avec le flot en première heure, au retour contre le flot de mi marée, gros remous et vitesse de courant prohibitive. Mais nous l'avons vaincue au prix de très gros efforts. (gorge sèche)
le matin nous avions vu un dauphin.

On est content pour vous mais quel est le rapport ?

je suis d'accord avec ton analyse : les KG de la côte d'Émeraude n'avait que l'incompétence. ce que j'ai contre ces KG c'est qu'il étaient plein d'air et d'incompétence. Mais ils flottaient "largement"

MÊME SAC : oui je persiste même si je vois la différence entre le Sevilor de mon enfance et le Yakair de Bic. Ce sont dans les 2 cas des gonflables où la sophistication n'atteindra pas le rendement du pagayage au niveau des rigides et y mettre autant d'argent est dommage.

A PORTÉE DU GRAND PUBLIC
les kayaks mettent déjà la mer, la croisière, à portée du grand public. Si le KG sont moins cher c'est tout de même justifié.
La diffusion en libre service en effet n'engage pas l'acheteur à acquérir une formation maritime, ni de propulsion ou de manœuvre. Le vendeur s'il sétale sur tout ce qu'il faut apprendre , rebutera la majorité des clients. Donc il s'abstient. Or le kayak n'est pas une machine, il faut tout faire soit même. Ce n'est pas une question de stupidité, mais d'ignorance. "Heureux les innocents car le royaume des cieux leurs appartiens et ils auront la vie éternel....."
Bic a fait fortune dans les stylos Bic : une vraie démocratisation de l'écriture. puis dans les Briquets : réutilisation de son savoir industriel et commercial. Puis les planches à voile : grande diffusion encore mais dans le loisir. Maintenant le kayak parce que c'est un marché porteur. le but c'est toujours le chiffre d'affaire. Le client fait ce qu'il veut avec son ou sa Bic.
Bic vient de sortir un kayak en fibre de verre, donc rigide. un mix entre les 2 best seller bretons : le fond plat du Belouga Plasmor et la longueur et les pointes du Shore Line Polyform. Encore un produit qui fait abstraction de la capacité du kayakiste à assurer la stabilité active : seul produit que Bic ou d'autre ne vendront jamais. le fond plat rassure mais ne développe pas l'adresse. la cible du rigide Bic n'est pas les kayakiste formés.
en kayak il ne faut pas confondre avoir avec savoir mais savoir c'est pouvoir.


CAP FREHEL
ce jour là j'ai commis une erreur: permettre à la marée de se renforcer; preuve que je ne sais pas tout ou j'oublie ce que je savais déjà. Le rapport c'est toujours le même: knowing is powing.
le dauphin c'est la cerise d'une sortie.
posté le 28 juin 2010 mis à jour le 28 juin 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
GruuZ :
Encore un produit qui fait abstraction de la capacité du kayakiste à assurer la stabilité active

J'ai émis une objection à mon avis valable au dogme de la stabilité active. Mais c'était dans un post que j'ai écrit il y a deux mois. Comme là tu réponds à un post que j'ai écrit il y a 3 mois. Je suppose que tu répondras à mon objection dans 1 mois.

GruuZ :
en kayak il ne faut pas confondre avoir avec savoir mais savoir c'est pouvoir.

Pas seulement en kayak. Dans la vie en général.

GruuZ :
En voyage mieux vaut être innocent que blasé.

Pas seulement en voyage. Dans la vie en général. Mais je t'accorde qu'on peut considérer la vie comme un voyage.

GruuZ :
knowing is powing.

Je pense que le mot "powing" n'existe pas en anglais.

Je note que tu as proposé à mad d'essayer son KG mais pas à moi :
1- c'est vexant
2- je crois que je suis plus souvent en Bretagne que mad
3- çà m'aurait donné l'occasion d'essayer en échange ton Point65°N XP
posté le 28 juin 2010 mis à jour le 28 juin 2010

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
Gaelounet :
.Je pense que le mot "powing" n'existe pas en anglais.
Je note que tu as proposé à mad d'essayer son KG mais pas à moi :
1- c'est vexant
2- je crois que je suis plus souvent en Bretagne que mad
3- çà m'aurait donné l'occasion d'essayer en échange ton Point65°N XP

Powing existe dans le langage courant et aussi en électronique (pour faire circuler le courant d'ailleurs). je ne suis pas l'inventeur de la formule. J'ai du l'entendre chez les G.I.

1) C'est involontaire. pardonnez -moi Monsieur.
2) j'ignore votre situation géographique et vos villégiatures.
3) En tout équité le XP sera prêté à celui qui me prêtera un KG

rien n'est fixé avec Mad, il n'a peut être pas encore vu mon acquiescement Gaelounet peut faire aussi une proposition. Que l'on soit réunis avec aussi Mad, Steppenwolf serai profitable à l'ambiance de ce forum.
puisque semble t'il, il est important que GruuZ ne se prononce plus sur les KG avant d'en avoir essayé en mer, et que le Loup des Steppes essaie des kayaks.

Avoir/Savoir est bien sûr valable dans la vie en général. Ceci n'est pas un topic sur la vie en général. En kayak le savoir compte bien plus que l'avoir. "on y voit le maçon au pied du mur". Tandis qu'en Harley Davidson c'est seulement l'apparence qui compte; également dans d'autres domaines nautiques ou mécaniques par exemple. C'est ça qui est sain en kayak de plaisance.
Durant 4 jours de randonnée avec 2 ex judokas Ceintures noires, plus jeunes que moi, plus rapides que moi en natation, mon savoir pagayer les a laissé derrière en permanence, même en fin de journée, même le quatrième jour.
posté le 29 juin 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
GruuZ :
Powing existe dans le langage courant et aussi en électronique (pour faire circuler le courant d'ailleurs). je ne suis pas l'inventeur de la formule. J'ai du l'entendre chez les G.I.

"Powing on" est utilisé en anglais US comme contraction de "powering on" au sens de "mettre sous tension". Jamais au sens de pouvoir.

GruuZ :
il est important que GruuZ ne se prononce plus sur les KG avant d'en avoir essayé en mer,

Tu parles de toi à la troisième personne comme Jules César et Alain Delon ?
J'habite à Paris, mad habite quelque part dans le sud de la RP. Mais il nous arrive de nous déplacer.

GruuZ :
Durant 4 jours de randonnée avec 2 ex judokas Ceintures noires, plus jeunes que moi, plus rapides que moi en natation, mon savoir pagayer les a laissé derrière en permanence, même en fin de journée, même le quatrième jour.

Ce genre de déclaration me confirme qu'il faut créer une rubrique "c'est moi qu'ai la plus grosse", ce que j'ai déjà proposé sur ce forum.
posté le 29 juin 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Gaelounet :
"Powing on" est utilisé en anglais US comme contraction de "powering on" au sens de "mettre sous tension". Jamais au sens de pouvoir.

Je crois que cette discussion est "so powering on" :mdr:
Gaelounet :
Ce genre de déclaration me confirme qu'il faut créer une rubrique "c'est moi qu'ai la plus grosse", ce que j'ai déjà proposé sur ce forum.

Je suis pour :canon: même si j'en ai une toute petite :snif:
Et enfin, certain devrait pagayer durant l'année, ça les rendrait plus "Open" ;)

(Au passage, j'en profite pour un petit coucou à Gaëlounet :bisous:)
posté le 29 juin 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
A ma réflexion, sur les petites et les grosses :p
"Je crois qu'il vaut mieux une petite qui rentre au port, qu'une grosse qui se noie"
Elle est pas mal, hein :D
D'où ma pensée qui si le besoin se fait à nouveau sentir de créer une rubrique pour les plus grosses, c'est qu'elles ne sortent plus suffisamment... L'espoir est que nous rentrons dans la période propice pour cette espèce, et nous pouvons donc espérer qu'une sélection naturelle s'opèrera :blink:

En conclusion, comme il faut de tout pour faire un monde, considérez que le petit bout de tissus moulant qui recouvre une toute petite partie de votre corps (une très grosse pour certain, dsl) n'équivaut pas a un bon gilet de sauvetage et que vos gros muscles seront bien plus à l'aise sous un vêtement approprié qu'une soit disante crème lustrante... Couvrez vous la tête afin de faire baisser la température même si cela évite de vous faire voir et reconnaitre de vos congénères...

Si c'est trop vous demandez, travaillez pour gagnez plus et acheter ou louer un gros ramasse minette des mers motorisé et foutez n.........

Ha oui mais non, il faut passer le permis pour ça :roll:

Donc, désolé, oubliez tout ce que j'ai dit et passer de bonnes vacances en mer à plus 300 mètres des côtes... :mdr::mdr::mdr:
posté le 02 juil. 2010

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
;) pour le MP de Pierre83
posté le 20 août 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
steppenwolf :
Pensez vous qu'avec un bodyboard et des palmes ce serait plus faisable?????

Un bon truc pour se faire hacher par un bateau à moteur qui ne t'a pas vu.
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 20 août 2010 mis à jour le 20 août 2010

Chrisbc34
Martinet
(26 messages)
Inscription : 01/07/10

Message privé
Jacques_L :
steppenwolf :
Pensez vous qu'avec un bodyboard et des palmes ce serait plus faisable?????

Un bon truc pour se faire hacher par un bateau à moteur qui ne t'a pas vu.

Je suis d'accord mais là ce risque est inérant à toutes les petites embarcations, à ce moment là on ne fait plus rien...quand la premère personne a traversé le Channel à la nage ont ils arrêté la navigation des cargos?
A life does not have to be human to be great
posté le 26 août 2010

Vince_38
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 29/05/10

Message privé
Bonsoir à tous,

pour avoir pas mal navigué en méditerranée avec des voiliers, zodiac, et fait pas mal de plongée sous marine aussi, je peux te dire qu'elle peut se lever très vite et ça que peut devenir un sacré manège... mieux vaut savoir bien nager alors...
J'ai acheté dernièrement un gonflable. Mais un canoë pour faire de la rivière et du lac. Et bien même sur lac avec du vent assez soutenu, sans être puissant, ça devient chaud de naviguer avec un gonflable.
Mais les rêves sont fait pour être réalisés, alors...

Si tu cherches vraiment du gonflable, il y'a un modèle de kayak qui vient de sortir, homologué pour la mer (mais voir de combien tu peux t'éloigner d'un abris avec l'homologation qu'il possède). Il s'agit de celui-ci:

http://www.kwa.fr/pacific-sks-500.html

Le prix n'est pas donné, mais si tu comptes faire plusieurs petits périples de ce genre, le coût/plaisir sera amorti dans quelques années...

En tout cas bonne continuation dans vos projets!!!;)
posté le 27 août 2010

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
Je me suis beaucoup intéressé à cette discution , j'avais visé le Solar de Gumotex ou le Bic Yakkair , finalement j'ai acheté d'occasion un nautiraid 460 expé pour à peine plus cher mais à mon avis beaucoup plus adapté à la rando mer.
Je confirme en méditerranée çà peut devenir rapidement chaud.
Je me suis rendu compte qu'un gouvernail est rapidement indispensable notamment en cas de fort vent de côté : j'ai réussi cette année à me blesser au bras (1° fois) pour avoir voulu compenser une forte dérive due au vent!:(
posté le 29 août 2010 mis à jour le 29 août 2010

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
Bonjour Yves 76

Merci de confirmer que le vent peut poser problème aux embarcations autres que voiliers.

de quelle blessure s'agit -il ? tendinite, inflammation de muscle?

Un gouvernail de kayak utilisé pour maintenir un cap par vent latéral qui ferai "lofer" le kayak, induit que le safran maintenu à un angle X° de l'axe de la quille constitue une frein non négligeable.

Certains kayaks rigides recèlent une "dérive" pour maitriser le lof. Celle ci, réglable en profondeur, permet de doser la correction et son aileron reste dans l'axe de la quille.

sur un kayak démontable je ne crois pas que ce genre de dérive existe. Donc le gouvernail reste une option bâtarde.
Le réglage de l'assiette longitudinale du Nautiraid (lof ou abatement, par un chargement modulable) peut peut être équilibrer par tâtonnement ton kayak. Inutile d'y penser en gonflable à mon avis.
posté le 30 août 2010 mis à jour le 19 nov. 2010

Jacques_L
Martinet
(23 messages)
Inscription : 04/08/10
Lieu : Vaulx en Velin

Message privé
Quand on tire sur les pianistes, la musique s'arrête.
Les enfants sont la fleur de la vie, et la raison de notre combat. A.C. (1924-1973).
posté le 30 août 2010

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
Pour Gruuz : j'ai eu le droit aux 2 : tendinite+inflammation musculaire!:(
Sinon ,au fur et à mesure de mon expérience, je me rend compte qu'en kayak le GROS problème c'est le vent fort bien plus que les vagues , qui d'ailleurs peuvent rendre la navigation fun.
Et en ce qui concerne la prise au vent , il est sûr que le gonflable est très pénalisé, je ne pense pas que ce soit une bonne solution pour un long périple en mer.
posté le 30 août 2010

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
yves76 :
Et en ce qui concerne la prise au vent , il est sûr que le gonflable est très pénalisé,

Qu'est ce que tu en sais pour écrire "il est sûr que " ? Ne devrais tu pas plutôt écrire "Je suis sûr" ?, c'est à dire exprimer une opinion en tant que telle et non pas comme l'affirmation d'une vérité établie.

yves76 :
je ne pense pas que ce soit une bonne solution pour un long périple en mer.

Merci de préciser de quel genre de long périple en mer tu parles.

Bien sûr que les gonflables ont plus de prise au vent que les kayaks de mer rigides, et un peu plus que les pliants. Mais au cours d'une randonnée de plusieurs jours le vent n'est ni fort ni contraire partout et tout le temps. Ces conditions seraient de toute façon épuisantes pour la plupart des pagayeurs (sauf pour Gruuz évidemment), comme tu as pu le constater (malheureusement) par toi même.
posté le 30 août 2010

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
J'ai écrit:" il est sûr que les gonflables sont plus pénalisé dans le vent" parce que c'est une constatation généralement faite.:/
PS: je possède un Hobie à pédales (le Revolution) en rotomoulé et il passe remarquablement dans le vent!;)

Par contre je pense , pour avoir fait un test comparatif entre pliant et un gonflable haut de gamme (nautiraid versus Hobie gonflable à pédales) dans du vent (très) fort que nautiraid passait beaucoup mieux.
Maintenant il y a des gonflables haut de gamme qui se comportent certainement pas trop mal mais le vent sera toujours un problème de par leur conception.
Maintenant quelqu'un de bien motivé et préparé peut certainement réaliser des exploits avecl.
Personnellement après 8 mois de réflexion et d'hésitation j'ai opté pour un Nautiraid d'occasion plutôt qu'un gonflable haut de gamme neuf, j'en ai pour à peine plus cher et je pense que c'est mieux.
(partager)
Remonter