Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Nouveau kayak gonflable ROTOMOD 18
(partager)
posté le 04 janv. 2010

Pat25
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 04/01/10

Message privé
Une gamme de kayaks gonflables sera disponible prochainement chez Rotomod, un biplace rando, le Kyo, et également un biplace et un monoplace plus orienté eaux vives.
Premiere livraison en mars 2010.

Quelques photos du RTM "Kyo" ci-dessous:

http://gallery.me.com/psuranyi#100129

Pour avoir vu le proto, la qualité semble au rendez vous, prix de vente 415 euros.
posté le 31 janv. 2010

verlaine58
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 23/01/10

Message privé
Bonjour,

la gamme de prix est proche de celui des nouveaux modèles Gumotex Twist qui sont classés en "recreational" et ne sont pas fabriqués en Nitrilon comme les Sunny ou Solar mais en Lite-pack. La construction vous a t'elle semblé du niveau des Gumotex? des Sevylor SK 200 DS? ou bien inférieure?

Bonne journée
posté le 31 janv. 2010 mis à jour le 31 janv. 2010

Cyril59
Martinet
(45 messages)
Inscription : 21/06/08
Lieu : Marcq en Baroeul

Message privé
Bonjour,

Ca semble un peu court sur la photo pour les jambes du passager arrière. Il faut peut être prévoir un casque pour ne pas assommer le passager avant d'un coup de pagaie.
Nautiraid 460 Expé Alu, Nautiraid 390, Speed-Sail et Rando à la journée. Dans les régions Nord, Picardie, Normandie et Champagne et +.
posté le 31 janv. 2010 mis à jour le 31 janv. 2010

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Pour ce qui est du [q]kyo[/q], pas de quoi s'en lever la nuit, rien d'innovant, même concept que Sévylor avec les mêmes défauts (double peau), de plus, pour ce qui est de partir en rando avec un tel gabarit , il vaut mieux être ultra mul, à classer dans la catégorie des jouets de plage !
j'attends de voir le reste de la gamme.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 03 févr. 2010

Pat25
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 04/01/10

Message privé
C'est clairement le même concept que Sévylor, qui est leader sur le marché du gonflable, mais avec une finition nettement supérieur.
Les sièges sont réglable d'avant en arrière, sur la photo il sont effectivement mal positionnés.

Un K1 et un K2 plus technique ( fond haute pression, simple peau ) serait également en préparation.
posté le 03 févr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Pfff... toujours la double enveloppe.

Le meilleur moyen pour se dégoûter du gonflable !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 03 févr. 2010

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
BM :
Pfff... toujours la double enveloppe.

Le meilleur moyen pour se dégoûter du gonflable !

N'exagérons rien, c'est avec Sévylor que j'ai fait mes premiers parcours et si j'exclus les petits soucis de séchage je n'ai pas eu à m'en plaindre.
Donc, relativisons, c'est un produit qui reste tout de même honnête pour le prix et qui, ne l'oublions pas, à permis à beaucoup d'entre nous, de faire une première approche avec les gonflables, de façon relativement abordable!
Je connais un Hudsson qui doit être a +- 700kms de randonnées depuis la classe 4, et qui est toujours en bon état et paré pour de nouvelles descentes.
J'ai eu plus de soucis avec des AE, où là, le prix aurait du pourtant, me garantir la fiabilité, ce qui , vous l'avez compris, n'a pas été le cas.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 03 févr. 2010 mis à jour le 04 févr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Loin de moi l'intention de gâcher le souvenir de tes premiers exploits nautiques en kayak, mais tu reconnais toi-même que la double enveloppe n'est pas ce qui se fait de mieux question entretien et solidité. D'ailleurs, je vois que maintenant tu navigues en Sea Eagle, ce qui me paraît nettement plus sérieux.

Une autre façon de se dégoûter du gonflable (en particulier biplace) consiste à ne pas avoir de gouvernail les jours de grand vent. Là encore, ils sont tombés dans le panneau. Bravo !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 03 févr. 2010

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Oui c'est sur que la double peau à des défauts, et surtout des contraintes que les constructions mono parois n'ont pas, mais c'est pas ça qui aurait pu me dégouter du gonflable.
pour ce qui est de l'absence de (dérive), car je crois que le gouvernail est plus une pièce orientable et directionnelle, comme par exemple sur les Nautiraid, là, c'est sur que c'est un handicap et pas seulement quand le vent souffle.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 03 févr. 2010

pataphilippe
Sterne arctique
(147 messages)
Inscription : 25/08/08
Lieu : 63

Message privé
D'accord avec vous pour la double enveloppe, c'est à fuir... d'autant que le look extérieur masque le plus souvent la piètre qualité de l'intérieur... en tous les cas pour sevylor ( je ne crois pas que ce soit le cas du Bic yakkair, même si je continue à fuir la double enveloppe pour le séchage...)

Par contre, si Pat 25 dit vrai, attendons de voir l'équivalent chez RTM des Sevylors à fond haute pression (SVX DS 100 et 200) qui sont tout de même d'une bien meilleure qualité. Et au passage, on peut adapter un gouvernail (kit sevylor) sur ces modèles (comme sur le prochain SKS 500 pacific)
Kayak à voile : "Navigue si tu peux, pagaie si tu dois !"
posté le 04 févr. 2010

Pat25
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 04/01/10

Message privé
Le Kyo sera bien évidement munis d'une dérive.....
La double envellope à pour principale défaut le séchage, c'est surs, mais cela permet également de réaliser de jolie produits, confortable et bien finis.
posté le 04 févr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Pat25 :
Le Kyo sera bien évidement munis d'une dérive.....

Ah, la dérive... Sympa pour beacher ou naviguer avec très peu de fond, ce qui est un des plus grands intérêts du gonflable !

Moi, je préfère un gouvernail relevable qui permet en plus de se diriger et de corriger une éventuelle dérive causée par le vent, le courant ou un pagayage assymétrique.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 04 févr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
BM :
Moi, je préfère un gouvernail relevable qui permet en plus de se diriger et de corriger une éventuelle dérive causée par le vent, le courant ou un pagayage assymétrique.

A l'usage, je trouve que le gouvernail freine beaucoup et à tout choisir je préfère la dérive... moins impactante sur la vitesse de déplacement.

Concernant la double peau, il est certain que les contraintes sont là, mais pas plus que sur un démontable... N'en demeure pas moins que sur un gonflable c'est pour moi devenu rédhibitoire.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 05 févr. 2010

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Cyril94 :
A l'usage, je trouve que le gouvernail freine beaucoup et à tout choisir je préfère la dérive... moins impactante sur la vitesse de déplacement.

Curieux quand même, car depuis son invention le succès du système ne semble pas avoir faibli et on ne compte plus le nombre d'embarcations qui en sont équipées.

Personnellement, je n'ai rien remarqué de tel.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 05 févr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
BM :
Curieux quand même, car depuis son invention le succès du système ne semble pas avoir faibli et on ne compte plus le nombre d'embarcations qui en sont équipées.

Personnellement, je n'ai rien remarqué de tel.

C'est que tu as de plus gros bras :D . Seul mon Grabner en est équipé et c'est le plus lourd. Maintenant, je continue à l'installer à chaque sortie et je ne le plonge que lorsque cela m'apparait nécessaire.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 05 févr. 2010 mis à jour le 05 févr. 2010

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Je pense que la dérive est d'autant plus utile lorsque le bateau est doté d'un giron prononcé, car l'effet d'essuie glace est alors fortement accentué.
Par contre (en riviere), une dérive ne peux ce concevoir que si elle est escamotable, dans le cas contraire, le risque de détérioration est alors important notamment lors d'un passage sur un haut fond où d'une glissière.
Une astuce pour parer à l'absence de cet accessoire consiste à laisser trainer dans son sillage un morceau de bout d'un à deux mètres.

dérive fixe sur un hudsson et la dérive escamotable sur le Sea eagle

Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 06 févr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
jak91 :
Je pense que la dérive est d'autant plus utile lorsque le bateau est doté d'un giron prononcé, car l'effet d'essuie glace est alors fortement accentué.
Par contre (en riviere), une dérive ne peux ce concevoir que si elle est escamotable, dans le cas contraire, le risque de détérioration est alors important notamment lors d'un passage sur un haut fond où d'une glissière.
Une astuce pour parer à l'absence de cet accessoire consiste à laisser trainer dans son sillage un morceau de bout d'un à deux mètres.

Tu as raison et les SeaEagle ont vraiment l'air bien fait, sur ce point comme d'autres. Le coup du bout à l'eau ne me serait pas venu à l'esprit. Je ferais 2 ou 3 tests avec le Gumotex. Maintenant je m'interroge, en rivière avec ce système ne risques tu pas de te prendre dans des "déchets" flottants (ou pas) ?
C'est à mes filles que je pense (nous tenterons un bout de la Loire en autonomie, si le test de printemps se passe bien), pour ma part j'ai banni tous ces ustensiles dès lors que je suis en rivière.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
posté le 06 févr. 2010

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Il y a peu de risque de drainer des déchets flottants ou noyés, la bidouille est éfficace et à l'avantage de garder un cap rectiligne, sur des parcours où la dérive fixe est à proscrire, ou parce qu'elle n'est simplement pas prévue au bateau.
La longueur de bout est évidement réglée en fonction de la configuration du fond, ceci n'est valable que pour les kayaks, les canoés n'étant pas concernés par l'effet d'essuie glace,(la méthode de propulsion les rends insensibles au phénoméne), c'est pourquoi il n'existe pas de dérives sur les canoés .
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 07 févr. 2010

Cyril94
Etourneau
(53 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : 94

Message privé
jak91 :
Il y a peu de risque de drainer des déchets flottants ou noyés, la bidouille est éfficace et à l'avantage de garder un cap rectiligne, sur des parcours où la dérive fixe est à proscrire, ou parce qu'elle n'est simplement pas prévue au bateau.

OK, comme écrit supra je ferais le test... en tout cas merci de l'astuce.

jak91 :
La longueur de bout est évidement réglée en fonction de la configuration du fond, ceci n'est valable que pour les kayaks, les canoés n'étant pas concernés par l'effet d'essuie glace,(la méthode de propulsion les rends insensibles au phénoméne), c'est pourquoi il n'existe pas de dérives sur les canoés .

Mon Gumo. est un kayak (avatar) et une dérive fixe se "monte" sur le fond. C'est d'ailleurs le meilleur point de comparaison que j'ai trouvé pour l'impact sur la vitesse de déplacement (évoqué dans ce post).

En effet, pour le Gumo. l'adjonction de la dérive m'impacte en rien mes "performances" (toutes choses égales par ailleurs).
A contrario, la plongée du safran du gouvernail Grabner freine sensiblement le déplacement, surtout quand je suis seul et peu chargé. En revanche, lorsque les conditions (vent et mer) se dégradent, c'est le plus efficace pour maintenir un cap. Cependant, je reconnais que la taille dudit safran m'apparait colossale comparativement aux Nautiraid et autres options pour rigides. C'est peut-être de là que vient le problème.
K109 (Sevylor) - Pathfinder II (Aqua-Design) - Spree One (Stearns) - Hélios 1 (Gumotex) - Explorer 1 (Grabner)
(partager)
Remonter