Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage à vélo
Essayer le vélo couché 9
(partager)
posté le 06 oct. 2009

PaulineL
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 30/09/09

Message privé
Bonjour,

ça y est, la décision est prise... Je pars... Et c'est bien la seule décision prise pour le moment d'ailleurs... Je ne sais encore ni où, ni comment. Pleins de choses me tentent mais il faut faire des choix, évidemment !

Je suis très attirée par le vélo couché. Après plusieurs lectures d'articles et témoignages, ça me branche pas mal.

Est ce que quelqu'un connait un endroit proche de Paris où je pourrai tester un vélo couché : louer une journée ou 1/2 journée pour commencer et un week-end par la suite si la première tentative est réussie ?

Merci d'avance !

Pauline
posté le 06 oct. 2009

stef25
Martinet
(39 messages)
Inscription : 08/04/09

Message privé
Salut,
As-tu posé ta question ici ? :
http://velorizontal.bbfr.net/index.forum
En tout cas, je ne peux que te recommander cette autre manière de pédaler, notamment si tu comptes faire de la cyclo rando.
posté le 07 oct. 2009

nanette
Sterne arctique
(118 messages)
Inscription : 23/12/08
Lieu : Grenoble

Message privé
Pas loin de Paris : http://www.roulcouche.com

Sinon un peu plus loin, il y a Cycles Zen près d'Angers

Enfin, tu peux aussi contacter des proprios de VC qui sont en général souvent ravis de partager leur passion et de la faire découvrir à d'autres (carte des vélorizontalistes).
"Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité" Antoine de Saint-Exupéry http://transhimalaya.blogspot.com
posté le 11 oct. 2009 mis à jour le 11 oct. 2009

héron huppé
Martinet
(22 messages)
Inscription : 23/04/09
Lieu : vervins

Message privé
Le vélo couché une fois que l'on a essayer,on l'adopte.J'ai le mien depuis trois semaines,un peu plus de 600kms au compteur.Bonne visibilité,confort,maniable.Pour passer incognito c'est raté.Mais!que du bonheur!:)
A bientot sur la route.
La ou il y a une volonté,il y a un chemin.
posté le 17 oct. 2009

cagouille17
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 03/05/08

Message privé
As-tu pensé au tricycle couché? Pour le voyage, nous on ne trouve pas mieux. Pas de problèmes d'équilibre quand on est chargé, possibilité de rouler au pas pour visiter les villes, s'arrêter en côte si on est fatigué et repartir sans élan.
Sans compter avec le look, qui vous attire tout de suite la curiosité et la sympathie. Pratique pour les contacts à l'étranger quand on ne parle pas la langue.

Arnaud.
posté le 16 nov. 2009

sanson_jf_94
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 16/11/09

Message privé
Hello,

Une adresse que je ne connais pas encore à cause du plâtre qui immobilise ma cheville :

http://pulsar-cycles.com/

C'est à Fresnes (94) et on peut aller essayer même le samedi matin. Par contre un RDV préalable est indispensable.

Pour ma part ce qui me retient encore c'est l'incompatibilité à peu près totale de ce type de vélo en agglomération, à Paris en particulier mais aussi en banlieue. C'est malheureusement mon lieu de résidence. J'entends bien qu'il s'agit d'un vélo de longues distances, mais en ce qui me concerne, il faut commencer par s'extraire de cette maudite banlieue et ses innombrables feux tricolores.

So long,

JF
posté le 16 nov. 2009

stef25
Martinet
(39 messages)
Inscription : 08/04/09

Message privé
sanson_jf-94 :
l'incompatibilité à peu près totale de ce type de vélo en agglomération, à Paris en particulier mais aussi en banlieue.

Plutôt sans nuance comme avis...
J'imagine que tu fais référence à la hauteur du vélo plus basse que celle d'un vélo droit.
Mais il y a vélo horizontal et vélo horizontal (tout comme il y a cycliste et cycliste...) : voir les catégories low, mid et high racer qui adaptent le vélo aux besoins et modulent les hauteurs, sans il est vrai rattraper celle d'un vélo classique.

Le fait que pas mal de "bentrideurs" vélotaf à Grenoble ou à Lyon (qui ne sont pas à proprement parler des hameaux) et trouvent ça très adapté contredit ton avis.

Pour ma part, je me suis plusieurs fois retrouvé contraint de traverser des villes importantes (avec en plus une remorque) et je n'ai pas eu plus de sentiment d'insécurité qu'en vélo droit. D'ailleurs, la silhouette atypique de l'engin à plutôt tendance à attirer l'attention.
Il faut toutefois et bien évidemment être vigilant, pas mal anticiper, éviter de se faire discret (Il existe d'ailleurs des trucs et accessoires pour se rendre plus visible).

Mais n'est-ce pas la même chose et la même vulnérabilité en vélo droit ?
posté le 16 nov. 2009

renaud.guilhou
Etourneau
(86 messages)
Inscription : 11/03/09
Lieu : Grenoble

Message privé
stef25 :
sanson_jf-94 :
l'incompatibilité à peu près totale de ce type de vélo en agglomération, à Paris en particulier mais aussi en banlieue.

Plutôt sans nuance comme avis...
J'imagine que tu fais référence à la hauteur du vélo plus basse que celle d'un vélo droit.
Mais il y a vélo horizontal et vélo horizontal (tout comme il y a cycliste et cycliste...) : voir les catégories low, mid et high racer qui adaptent le vélo aux besoins et modulent les hauteurs, sans il est vrai rattraper celle d'un vélo classique.

Le fait que pas mal de "bentrideurs" vélotaf à Grenoble ou à Lyon (qui ne sont pas à proprement parler des hameaux) et trouvent ça très adapté contredit ton avis.

Pour ma part, je me suis plusieurs fois retrouvé contraint de traverser des villes importantes (avec en plus une remorque) et je n'ai pas eu plus de sentiment d'insécurité qu'en vélo droit. D'ailleurs, la silhouette atypique de l'engin à plutôt tendance à attirer l'attention.
Il faut toutefois et bien évidemment être vigilant, pas mal anticiper, éviter de se faire discret (Il existe d'ailleurs des trucs et accessoires pour se rendre plus visible).

Mais n'est-ce pas la même chose et la même vulnérabilité en vélo droit ?

Je me permet de répondre à ta question.
Pour la vulnérabilité, je suis d'accord que vélo droit où couché, c'est du pareil au même, tant qu'il y aura toujours des voitures sur les routes, celles-ci seront dangereuse pour tous cyclistes.

Pour ce qui est de la dangerosité du vélo couché en ville, je crois sincérement que ce n'est pas sa place. Tu parles de ton expérience de traversée d'agglo, et je pense que c'est les conditions dans lesquelles tu arrives qui font que tu as un sentiment de sécurité. Je pense que le fait tu traverses une ville inconnu avec une remorque entraine un "pilotage" tel que le ferait n'importe quel véhicule, et c'est tant mieux et c'est l'attitude à avoir.

Là où je pense que le vélo couché présente ses limites, c'est dans le cadre d'une utilisation au quotidien sur un parcours connu en ville. En effet lors d'un parcours quotidien on cherche assez souvent à gagner du temps, on double d'autre usager, et c'est la le soucis.
Personnellement, je me suis fait très peur sur des pistes cyclable, la raison un vélo couché :). Au vu de la difference de vitesse entre eux et moi (pourtant je lambine pas trop), et bien ils cherchent à doubler, sauf que moi aussi ;). Donc j'arrive derrière un cycliste, petit regard derrière, personne hop je me décalle, et là j'entend un son de cloche... Un vélo couché qui arrive vite, veux pas freiner, et je l'avais pas vu car il est trop bas et un poils trop loin pour que j'estime devoir me méfier.
Alors certes, je pourrais avoir un rétro ca m'éviterai ces soucis mais bon, je ne dois pas être le seul dans ce cas.
Et je n'ose même pas imaginé un vélo couché sur une piste cyclable lorsqu'un automobiliste cherche à tourner sans cligno :snif:, déja qu'une lumière en plein milieu de leur rétro, donc un vélo en dessous de leur rétro :siffle:

Après ce n'est l'avis que d'une personne qui n'a jamais essayé de vélo couché mais s'il y en a sur grenoble... :siffle:
mon site photo
posté le 16 nov. 2009 mis à jour le 16 nov. 2009

stef25
Martinet
(39 messages)
Inscription : 08/04/09

Message privé
renaud.guilhou :
c'est les conditions dans lesquelles tu arrives qui font que tu as un sentiment de sécurité.

Un sentiment de sécurité c'est beaucoup dire... J'ai dit que je ne me sentais pas moins en sécurité en vélo horizontal qu'en vélo droit.

renaud.guilhou :
Je pense que le fait tu traverses une ville inconnu avec une remorque entraine un "pilotage" tel que le ferait n'importe quel véhicule, et c'est tant mieux et c'est l'attitude à avoir.

Exact. Je pense donc que ce n'est pas forcément le vélo qui fait que l'on est plus ou moins vulnérable mais la manière de circuler.

renaud.guilhou :
Un vélo couché qui arrive vite, veux pas freiner, et je l'avais pas vu car il est trop bas et un poils trop loin pour que j'estime devoir me méfier.

Oui mais lui, certainement conscient de sa "particularité", avait apparemment prévu ta manoeuvre (sonnette) et à coup sûr anticipé. Ce qui nous ramène à l'essentiel de ce que je veux dire : rouler et pédaler en s'adaptant au mieux aux différentes configurations et environnements.
On doit certainement rejoindre là le point de vue des motards par rapport aux 4 roues.

renaud.guilhou :
Après ce n'est l'avis que d'une personne qui n'a jamais essayé de vélo couché

Personne n'est parfait...;)

renaud.guilhou :
mais s'il y en a sur grenoble... :siffle:

C'est une vraie pépinière !
posté le 22 nov. 2009

héron huppé
Martinet
(22 messages)
Inscription : 23/04/09
Lieu : vervins

Message privé
bonjour,

Que l'on soit a moto,a pied,a vélo,en auto,etc,il y aura toujours un risque.
Il faut etre vue,vigilant,anticiper (l'expérience de la moto y est pour beaucoup).
C'est vrai que de traverser des grandes villes peut s'avéré risqué.
Mais bon,quand il le faut,on y va. Au début ça peut en rebuter plus d'un.

Perso,je suis tellement bien à vélo que ce n'est pas un soucis ,je ni pense même pas,ça roule.

bonne route.
La ou il y a une volonté,il y a un chemin.
(partager)
Remonter