Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage à vélo
voyager à vélo 7
(partager)
posté le 22 sept. 2009

chapichapo
Hirondelle
(6 messages)
Inscription : 22/09/09

Message privé
nous avons projet de voyage à vélo : "tour"de la mediterranée à vélo. Mais on se demande si des fois le vélo n'est pas trop "encombrant" : faire ses courses (le velo a son antivol mais le barda dessus est vite vulnerable), trouver un bivouac en s'éloignant "un peu" de l'axe routier pour la tranquillité (pas toujours facile de pousser son vélo "bartasser"), trouver un hotel (pas toujours de coures, garage pour nos vélos). Enfin est ce que ces inconvénients ne sont pas des freins à une liberté qu'apporte le voyage à pieds avec un simple sac à dos qui je sais a lui aussi ses propres inconvénients. Chapi Chapo
posté le 22 sept. 2009

mat1
Martinet
(38 messages)
Inscription : 24/11/07
Lieu : Strasbourg

Message privé
chapichapo :
nous avons projet de voyage à vélo : "tour"de la mediterranée à vélo. Mais on se demande si des fois le vélo n'est pas trop "encombrant" : faire ses courses (le velo a son antivol mais le barda dessus est vite vulnerable), trouver un bivouac en s'éloignant "un peu" de l'axe routier pour la tranquillité (pas toujours facile de pousser son vélo "bartasser"), trouver un hotel (pas toujours de coures, garage pour nos vélos). Enfin est ce que ces inconvénients ne sont pas des freins à une liberté qu'apporte le voyage à pieds avec un simple sac à dos qui je sais a lui aussi ses propres inconvénients. Chapi Chapo

on dirait un troll :D
si le vélo avait autant d'inconvénients ce forum n'existerait surement pas...
posté le 23 sept. 2009

Askelon
Martinet
(24 messages)
Inscription : 21/07/08

Message privé
Bonjour,

nous avons projet de voyage à vélo : "tour"de la mediterranée à vélo. Mais on se demande si des fois le vélo n'est pas trop "encombrant"

«nous», «on», j'en déduis qu'à part un cas flagrant de dédoublement de personnalité, vous serez plusieurs ;) donc :

faire ses courses (le velo a son antivol mais le barda dessus est vite vulnerable)

Si vous craignez pour votre matériel, alternez : l'un fait les courses et l'autre garde les vélos.

trouver un bivouac en s'éloignant "un peu" de l'axe routier pour la tranquillité (pas toujours facile de pousser son vélo "bartasser")

Demandez l'hospitalité ;) si vraiment vous devez bivouaquer, choisissez soigneusement le coin ; porter vélo et sacoches sur quelques dizaines, voire une centaine de mètres, ce n'est pas la mort si cela permet de passer une nuit en sécurité.

trouver un hotel (pas toujours de coures, garage pour nos vélos).

Il suffit de se renseigner à l'hôtel, et de se débrouiller pour qu'on vous propose un endroit pour déposer vos vélos. Si on vous refuse cela, allez ailleurs, tout simplement.

Enfin est ce que ces inconvénients ne sont pas des freins à une liberté qu'apporte le voyage à pieds avec un simple sac à dos qui je sais a lui aussi ses propres inconvénients

De ma maigre expérience : absolument pas ;)
posté le 12 oct. 2009

Désétoiles
Martinet
(27 messages)
Inscription : 12/10/09

Message privé
Salut,

Je me suis fait la même réflexion...avant de partir.
La constante dans ce genre de voyage, c'est qu'on a besoin des autres. Alors comme pour l'eau, un bout de terrain pour camper, un abris contre l'orage, un endroit chaud quand on en peut plus de ce froid de $$$$, il faut se reposer sur les autres. Plutôt qu'un frein, le vélo devient un ambassadeur, il ouvre des portes. Les portes qui ne s'ouvrent pas même avec un vélo et une cycliste épuisée, ne sont de tout manière pas bonne à ouvrir.
Bon voyage
posté le 12 oct. 2009 mis à jour le 12 oct. 2009

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
bonjour a tous

très intéressant ce fil ,en effet ,je me pose ce genre de questionnement pour un projet futur sur les chemins de Compostelle .
J'hesite entre la totale liberté de vagabondage avec le sac a dos et des bonnes chaussures et la contrainte liée au voyage a vélo ( chemins balisés , problemes mecanique,etc),est ce une chaine au pieds?
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 12 oct. 2009 mis à jour le 12 oct. 2009

stef25
Martinet
(39 messages)
Inscription : 08/04/09

Message privé
Salut,
je vois 2 principaux avantages au vélo par rapport à l'itinérance à pied (mais cette dernière en a aussi sur le vélo...)
- la possibilité de parcourir un nb de km beaucoup plus grand ;
- une + grande capacité de portage et donc d'autonomie.
Je pense qu'un itinéraire adapté à la cyclo rando ne le sera pas (ou moins) à l'itinérance à pied et inversement. J'ai tendance à choisir d'abord mon moyen de déplacement et ensuite le territoire à parcourir et l'itinéraire

jak91 :
est ce une chaine au pieds?

Avec ce genre de configuration, la randonnée à vélo est un véritable défi. Pour exploiter au max les possibilités du vélo, la chaîne doit passer exclusivement sur les pignons et les plateaux...:siffle:
posté le 16 oct. 2009

bentech
Martinet
(20 messages)
Inscription : 26/04/07

Message privé
Bonjour, De mon coté pour avoir fait de gros voyages à pied, à vélo et en auto... je trouve que la liberté est la plus totale à vélo. A pied pour rentrer et sortir des villes on est très vulnérables car très lents. Ensuite entre le ville, à pied il faut tout porter... en vélo c'est le vélo ou la remorque qui porte. Enfin après c'est une question de gouts également.
Ben
posté le 17 oct. 2009

cagouille17
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 03/05/08

Message privé
Pour nous, le choix a été vite fait. Le vélo, ça permet de faire un peu plus de route. Sur le retour de St-Jacques, nous ne nous serions pas vus faire à pieds le long plateau entre Leon et Burgos, par exemple.
Pour ce qui est du bivouac, cette année sur le canal du midi en octobre, tous les campings étaient fermés, mais en demandant, nous avons toujours trouvé une solution : on nous a réouvert un camping municipal, encouragé à planter la toile sur le bord d'une halte pour bateau,... Il est vrai qu'avec nos tricycles couchés, le contact est grandement facilité.
Jak91, si tu veux plus de renseignement sur Compostelle à vélo, contacte moi.

Arnaud
(partager)
Remonter