Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Aventures ( et mésaventures ) nautiques en Colombie Britannique.. 11
(partager)
posté le 23 juil. 2009

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Avant-propos : je livre avec beaucoup de retard le récit de ce petit périple effectué durant l'été 2007.
Désolé pour le peu de photos vous comprendrez par la suite :snif:

C'est ma première grande virée à kayak avec mon pliant Folbot Yukon et me voilà parti pour Victoria, capitale de la Colombie Britannique, province de l'ouest du Canada.
De là bus jusqu'à Campbell River pour les Discovery Islands

Départ de Montréal, ça commence mal pour prendre l'avion : c'est 75 dollars en plus de surtaxe parce que j'ai un troisième bagage.

J'emporte 3 sacs: un long de 80 cm environ qui contient l'armature du Folbot, un qui contient l'enveloppe en hypalon et un gros sac étanche qu'on peut porter sur le dos.
Niveau ration je suis à vide parce que cela aurait considérablement alourdi le tout.
Les 3 sacs réunis cela doit faire + de 40kg.

Arrivé à Victoria Ouf !! Les 3 sacs sont bien là aucun de perdu en route.
Je prends la navette de l'aéroport, le chauffeur un balaise barbu genre ZZ TOP me demande ce que j'ai dans tous mes bagages; je lui réponds :"folding kayak!"


Arrivé dans un "backpacker guest house" de Victoria, j'ai un peu d'appréhension avec tout mon bazar.
Mais ça se passe bien il y d'autres 'backpackers" comme moi autant chargés, notamment avec des vélos
Et puis en dessous de la réception il y a une sorte de remise c'est bien emmenagé je laisse les gros sacs dedans dans un rangement cadenassé.
De toute façon j'aurais mis quiconque au défi de me voler tout ce bazar !

Le lendemain, je préfère prendre un taxi pour aller à la gare routière;

La gare Greyhound est à 2 pas du parlement de la BC et juste à côté du superbe musée du Royal Canada Geographic; je demande s'il faut payer une "extra fee" pour mes 3 grands sacs ; on me répond que oui et c'est seulement 5 dollars.

Le bus part à 7h30 du matin tout mon bazar est dans la soute.
Durant le trajet l'île de Vancouver possède de superbes paysages; cette île mérite vraiment le détour.

A Tofino on change de bus et arrivée à CR en milieu d'après-midi.

Je laisse toutes les affaires dans un motel le sympathique Above Tide .
Le coin est assez splendide avec ses 'immenses pins de douglas caractéristiques de la côté ouest .




On a vue sur Quadra Island l'île où je compte commencer.
Il faut aller acheter des rations mais auparavant quelques renseignements à l'office de tourisme local;
Cela commence mal: l'employée très charmante au demeurant, me dit que c'est impossible d'aller vers le nord ce que je voudrais faire.
Et moi comme un imbécile mal informé ne sait pas que Campbell River et les Discovery Island possédent les marées parmi les plus fortes du monde !
Bon ! Cela commence bien !
Puis après au supermarché du coin, j'achète sachets de soupes, café , sucre etc.....

Lundi CR-Discovery Passage.

Vers les 7h00 du matin , je décide de partir du motel vers la marina la plus proche avec tout mon bazar à pied.
J'ai un petit chariot à bagage pour porter les sacs.

Campbell River est une petite localité mais pour arriver à la marina il y a une petite distance à parcourir.
Passage par la station essence pour remplir les 2 bouteilles de 0,85l du réchaud MSR XGK.

Puis assemblage du kayak à côté d'une marina publique.
Un gars passe à côté: "hey man ! How far are you going ?"
Je lui répond "farther as possible !"

Le kayak assemblé je descend vers les quais de la marina et un employé super sympa me demande également mon chemin.




( en avant Guingamp le Folbot est monté et prêt pour la navigation dans la Marina de Campbell River B.C.)

J'en profite pour prendre 1 poche à eau de 4l et une de 5l d'eau douce.
Et c'est parti direction le nord.
Je contourne la débarcadère du traversier qui fait la liaison sur Quadra Island ( Qatiasky Cove plus exactement ).
Le ciel est bleu dégagé, il y a quelques vagues mais rien de bien méchant et je trace pas trop mal vers le Nord.

En quittant Campbell River je vois un type avec des moustaches se baigner pas très loin.
Ce genre de moustachu j'en verrai souvent lors de mon périple.
Eh oui les phoques abondent dans le coin. :D

Puis une petite base d'hydravions il y en a un un DHC3 Beaver qui décolle.

Sinon le reste du paysage est digne des films d`hollywood avec les hautes montagnes un peu enneigées qui tombent dans la mer..
On a une vue grandiose à 360 degrés sur les montagnes, la mer..

Repas du midi pris rapidement ; le kayak c'est assez sympa.

Mais les choses commencent à se gâter vers la fin de l'après-midi.
Passé Bloedel localité industrielle et moche , il y a du courant progressivement et cela devient franchement dur.
Puis le passage se rétrécit le relief semble tomber dans l'eau comme un fjord.
J'éprouve un peu des difficultés pour passer vers la rive est.

Tout en allant d'un bord à un autre un bateau à moteur me fonce dessus et m'évite un peu avant. :blink:
Je préfère aller installer le bivouac le courant sera moins fort le lendemain.
Et c'est sur ce qui doit être Maud Island un ilot de rien du tout que je sors le kayak et plante la tente.
Et là les emmerdes commencent...
J'ai un petit sac étanche je le laisse ouvert pour laisser sécher.
J'en profite pour m'enfoncer dans la forêt derrière de pins de Douglas à la recherche d'eau douce.
Je fais vite pour revenir au campement.



mais je vous laisse saliver pour la suite :D :D
posté le 23 juil. 2009

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
T'as croisé un ours :D !?
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 23 juil. 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Je vois que tu as abandonné ton Cooper pour un Yukon.
Tu préfères le Yukon pour ce type de voyage ?
posté le 23 juil. 2009 mis à jour le 23 juil. 2009

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
@ Flo :
pire que cela ; si la rencontre avec un ours eut été la seule situation dangereuse du périple j'aurais vraiment aimé.
Qu'on m'excuse d'être prétentieux mais pour moi croiser un ours c'est presque être de la gnognotte.
Je dis cela parce que j'habite au Québec et que en mai de cette année j'ai croisée une mère et ses petits à 200m de moi dans l'Outaouais
Non c'était vraiment une situation périlleuse

@Gaelounet : il y a une erreur je n'ai jamais possédé de Cooper.
Le seul pliant que j'ai eu jusqu'à présent est un Folbot Yukon.
Le Cooper serait trop petit et pas assez stable pour emmener du matériel
;)

La suite demain il faut que je formate le texte ;)
posté le 24 juil. 2009

Kajak
Milan noir
(275 messages)
Inscription : 10/03/09
Autre

Message privé
je devine la suite du recit:

le niveau de l'eau est monté soudainement, le kayak flotte à la dérive a 500 metres du rivage, la tente et le campement sont sous l'eau et il s'aperçoit qu'il a oublié la nourriture, les vetements de rechange ainsi que toutes ses cartes et ses instruments de navigation!!
la bagatelle quoi, rien de bien extraordinaire.

alors khutzmateen, c'est quoi la reponse juste? tu nous tiens en haleine, c'est vraiment cruel de ta part.......
k
posté le 24 juil. 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
khutzeymateen :
@Gaelounet : il y a une erreur je n'ai jamais possédé de Cooper.
Le seul pliant que j'ai eu jusqu'à présent est un Folbot Yukon.
Le Cooper serait trop petit et pas assez stable pour emmener du matériel

Hoops, j'ai confondu avec un autre de mes correspondants québécois ...
posté le 24 juil. 2009 mis à jour le 24 juil. 2009

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
@ Gaelounet : y'a pas de mal
@Kajak : c'est le genre de situation que je n'aurais pas aimé rencontrer
@La Bestiole : dans cette zone naturelle les phoques sont très communs

;)
posté le 24 juil. 2009 mis à jour le 24 juil. 2009

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Bon c'est parti pour la suite et fin


----------------------------------------------------


Retour là ou j'ai laissé le kayak:
Catastrophe ! S'il fallait un imbécile sur terre c'est bien moi ! La marée est montée et mon sac est à moitié rempli d'eau si bien que l'appareil photo est à moitié immergé ainsi que tous mes documents ( passeports, cartes de crédits...)

Pourquoi tout ce qui est important dans ce petit sac ? Eh bien parce que si je chavire il pourra rester accrocher à moi et j'aurais tous les documents et argent à portée de main.

quel con , quel con !

Désabusé la nuit tombe je rentre dans la tente.

Au loin les eaux tumultueuses et du passage qui ne me laissent pas trop tranquille.
Ce passage je le sens mal et mon intituition en général n'a jamais failli.
Si je peux me permettre de donner un conseil, si vous "sentez" mal un endroit une situation c'est pas la peine de tenter le diable..
Et mes craintes vont se justifier le lendemain.

Mardi j+2

La mer s'est retirée et comme tous les autres matins de ce périple il va falloir peiner pour porter le kayak à l'eau ce qui fait perdre du temps
Une fois embarqué je tente de remonter vers le Nord ce Discovery Passage mais le courant est vraiment trop important.
Cependant la veille j'avais pu remonter un peu.
Tant pis mieux vaut faire demi-tour plutot que de prendre des risques.

Et c'est là où je vais connaitre le moment de peur le plus intense de ma vie.

Ce Narrow Passage il y a un phare rouge sur babord en redescendant vers Campbell River.
Les eaux y défilent à vitesse impressionnante.
Et l'eau y est terriblement agitée avec des remous et tourbillons impressionnant.
Un véritable piège à con pardonnez-moi l'expression mais il n'ya pas d'autres mots.
Je me suis fait avoir comme un imbécile.
La veille en remontant je ne me suis pas aperçu de la difficulté.
Et je me laisse emporter par le courant avec la crainte de chavirer dans des eaux glaciales à chaque instant.
Le trouillomètre est à plus de 100% je manque de me faire dessus tellement c'est terrifiant.
Des tourbillons, des tourbillons.
Je reste le plus zen possible pour réagir très vite.

Surtout se laisser emporter, ne pas opposer de résistance qui pourrait s'avérer fatale.
Ne pas paniquer..

Une embarcation à moteur voyant que je suis dans le pétrin , heureusement vient à ma hauteur et le gars me lance "you should not be in that place" et moi de lui tenter de répondre "Yess!!".
Il a dû croire que j'étais là en train de m'amuser...
Evidemment jamais je n'aurais tenté un tel endroit risqué si j'avais été conscient du danger réel.

A un moment avec les remous et les contre-courant je n'avance plus puis finalement j'arrive à atteindre des eaux plus calmes.

Celui qui est là haut il a été bienveillant...

Je ne suis pas particulièrement croyant mais ce genre d'épreuve ça vous fais réfléchir sur le sens de l'existence.

Peu après je m'arrête au bord de l'eau sur la rive pour me remettre de telles émotions.
Je suis sonné, est-ce que j'arrête ou je continue ?
Puis progression vers Gowlland Island.
Sous un ciel couvert je prends le repas de midi; il y a toute une colonie de phoques dans l'eau, près d'une zone de débardage.
Il faut de nouveau réaffronter quelques zones de courant mais moins terribles....
Par endroits il est "moteur" si bien est qu'au niveau d'un hôtel juste avant Quathiaski Cove, je passe à toute vitesse devant le regard ébahi des touristes en train de prendre leur café.
Mais avant Yaculta, c'est du contre-courant à nouveau et j'ai toutes les peines du monde à progresser.

Une femme du haut du balcon de sa maison qui domine le bord de l'eau me conseille d'aller dans l'autre sens; je lui fais comprendre que j'y arriverai de toute façon.
Et pui finalement c'est le cas j'arrive à passer.






Mercredi J+3

La tente est installée à quelques centaines de métres de Yaculta, petite localité en face de Campbell River.
Il a plu la nuit mais heureusement la tente n'est pas mouillée.
Aujourd'hui ciel dégagé.
C'est encore le même problème pour porter le kayak à l'eau la mer s'étant retirée.
Je perds beaucoup de temps.
A Yaculta je passe un camping avec de nouveau du contre-courant.
Progression vers le sud vers Cape Mudge super endroit où il n'y a aucune habitation.
C'est marée basse,les rochers sont découverts, il ya maints oiseaux de mer.
En milieu de journée j'accoste sur la plage de galets.
Une petite falaise de 50m de haut environ domine la plage, il ya comme une sorte de résurgence; c'est pas Etretat mais il ya à un endroit un petit sentier qui grimpe et je découvre avec satisfaction un ruisseau qui va me permettre de reprendre de l'eau douce.
Pour prendre le repas il faut se débrouiller pour que les affaires ne prennent pas l'eau parce que la marée remonte..
Puis une fois ce cap passé direction vers le nord vers Heriot Bay.
Le vent se lève je longe une sorte de plage sans fin avec quelques habitations dissiminées ça et là.
Il commence y avoir du clapot en fin d'après-midi c'est un peu du sport de pagayer sur les vagues.
Mais rien de bien méchant plutôt des vaguelettes...
A hauteur de Heriot Bay environ cap ver l'Est ; plein est il y a le ferry je prends peur il vient dans ma direction je pagaie tout ce que je peux pour aller vers le bord , il ne change pas de direction et se rapproche de plus en plus.
Puis finit par enfin changer de cap.
Après avoir passé Subtle Island je découvre une sorte de anse isolée.
Impossible de planter la tente en arrière tellement la végétation est dense.
Près du bord de l'eau c'est difficile trop de galets.
Un jeune phoque d'à peine 1m semble échoué là il tire la langue je pense qu'il est blessé et j'essaie de le remettre à l'eau mais il revient s'échouer sur les galets.
Je remets le kayak à l'eau pour aller m'installer plus loin et je trouve meilleur endroit pour planter la tente.

Jeudi J+4

Au petit matin le phoque est parti.
Une fois le kayak remis à l'eau progression vers Uganda passage par une journée ensoleillée.
Celui-ci fait penser aux coins de l'Atlantique Nord, il y a un côté Polperroe, paysages de Bretagne...; la mer s'est retirée et une langue de sable et de débris de coquillage sépare le passage en 2
Plus loin un petit bateau de pêche échoué ; je m'installe pour le repas du midi.
Puis la mer monte peu à peu et les campeurs à côté du bateau de pêche remballent leur matériel pour tout remettre dedans.
Par la suite, joli coin de plage bordée de forêt dense et sauvage avant Mansons Landing.
Smelt Bay Prov. Park, un endroitde camping apparait sympathique, on peut planter la tente en apparence mais je préfére continuer.
Après le passage de Sutil Point le soir arrive et il faut trouver un endroit pour le bivouac.
Difficile avec toutes ces habitations dissiminées et cachées par la végétation.
Je trouve un endroit idéal herbeux plat qui semble parfait mais....il ya une habitation à côté.

Finalement c'est sur l'ilot minuscule au nord de Twin Island que la tente sera plantée après une longue journée.
Je perds une vis du gouvernail.

Vendredi J+5

Toujours le même problème pour remettre le kayak à l'eau, il faut le porter au loin la mer s'étant retirée.
Progression vers Cortes Bay et Desolation Sound pour trouver de l'eau douce par une belle journée ensoleillée.
Cortes Bay c'est un endroit où défilent des yachts un peu luxueux provenant des USA
Premier ponton privé; un gros yacht attend d'accoster.
Heureusement que je n'y suis pas resté plus longtemps quelques minutes après c'est un hydravion qui vient se parquer !



( il est banal d'avoir son hydravion par ici :D )

Je vais de ponton en ponton pour pouvoir remplir les poches à eau et sur l'un deux un plaisancier sympa me remplit ma poche Dromadary et une autre poche de 4litres.
Après un bref repas près de Mary Point c'est une grande "traversée" en longeant Kinghorn Island,petite île bombée, couverte de forêt et sans habitations.
Puis cap vers le Zephine Head et l'entrée du Malaspina Inlet qui semble attrayant.
En fin de journée arrivée à Galley Bay de l'autre côté du Malaspina Inlet ; il y a quelques habitations et des campeurs kayakistes également.
Il y a un bon endroit pour campement ; dans la forêt juste derrière un petit sentier qui s'enfonce et o bohneur un ruisseau d'eau douce pour se ravitailler.



Samedi J+6

Mauvaise journée: le ciel est très couvert et lorsqu'il s'agit de partir il pleut !
Une fois parti dans le Desolation Sound , au bout d'une heure je deviens trempé et j'attrape vite froid, presqu'un début d'hypothermie.
Je retourne au bivouac de Galley Bay hésitant à y rester ; mais la pluie s'arrête j'arrive à sécher un peu puis le repas de midi.
Le temps demeure tout de même couvert progression vers Otter Island.
Le paysage du Desolation Sound Marine Park est superbe avec ces montagnes couvertes de forêts.
On peut apercevoir East Redonda une montagne un peu particulière puisque sa base à la forme d'une demi-lune et ses pentes sont très inclinées.
Il y a des ilots avec plein de phoques.
Je trouve un petit promontoire près de Otter Island pour planter la tente juste derrière de l'autre côté des plaisanciers avec leurs voiliers.
Vers 6 heures du soir gros coup de vent pour se calmer après.

Dimanche J+7

Progression vers les îles du Homfray Channel celui-ci se découvre par un ciel très nuageux.
Il ya un peu de vent environ 15km/h ce qui ne me motive vraiment pas ;

l'East Redonda Island est à moitié plongée dans la brume.
Je n'irai pas plus loin , décision est prise de retourner vers Campbell River en faisant un passage dans le Malaspina Inlet.
La tente est installée le soir sur un promontoire non loin de l'entrée du Inlet .
L'humidité tombe très vite et le matin tout est humide c'est incroyable ;

Lundi J+8

Avant de plier la tente un peu de vent et de soleil permettent de sécher la tente.
Puis progression dans le Malaspina Inlet, le soleil se lève.
Je croise d'autres kayakistes par endroits il ya du courant et je leur demande si c'est un problème.
Le lancelot Inlet semble superbe à parcourir.
Vers midi décision est prise de retourner de peur que le vent souffle et d'éprouver des difficultés pour repasser près de Kinghorn Island.
Mais la progression au large s'effectuera sans problèmes,même pas pris le temps de s'arrêter pour le repas de midi.
Et c'est vers les 16h30 que j'arrive vers Tiber Bay, là où j'avais fait le repas du midi le vendredi précédent.
A 16h45 repas puis hésitation pour continuer ou planter la tente.
Un couple la cinquantaine se promène, leur voilier étant ancré près d'ici.
Je leur demande si je peux planter la tente, me répondent pas de problèmes mais insistent bien sur le fait de ne pas faire de feu.



Mardi J+9.

Avant de partir le matin je regarde dans la colline derrière afin de trouver de l'eau douce.
Pas la moindre goutte d'eau,faut-il repasser par Cortes Bay ?
Il fait un soleil magnifique.
Puis je décide de continuer et contourner les Twin Islands puis Sutil Point ; la mer est superbe quasiment pas de vent presque d'huile.
A Sutil Point j'hésite : et si je retournais à Campbell River ?
De Sutil grande traversée vers Cape Mudge ou le repas sera pris rapidement comme le mercredi dernier.
Il est 5 heures du soir finir à Campbell River ou rebivouaquer à Yaculta ?
En passant Yaculta je retrouve le courant des premiers jours et fait du surplace un moment.
Puis tente le tout pour le tout pour traverser vers Campbell River.
Heureusement la traversée s'effectue bien beaucoup de clapot qui procure du fun plus qu'autre chose.
C'est à la nuit tombante que je démonte le Folbot à 2 ou 3km du centre de Campbell River.
Et c'est complétement éreinté que je finis le périple.
posté le 24 juil. 2009

Kajak
Milan noir
(275 messages)
Inscription : 10/03/09
Autre

Message privé
Kutz...:

belle aventure effectivement!
t'es assez bon de te lancer dans des periples pareils tout seul, moi j'oserais pas, mais je ne suis qu'un débutant kayakiste.

si tu avais une carte a poster sur le site montrant ton itineraire ce serait chouette;

encore bravo pour ce recit et pour ta maitrise d'un kayak!
K
posté le 24 juil. 2009 mis à jour le 24 juil. 2009

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Kajak :
belle aventure effectivement!
t'es assez bon de te lancer dans des periples pareils tout seul, moi j'oserais pas, mais je ne suis qu'un débutant kayakiste.

Salut Kayak je me considère débutant encore et je n'ai pas la prétention d'avoir beaucoup d'expérience comme certaines personnes possèdent sur ce forum ;)
Je recherche des plans d'eau pépéres et crois-moi que si j'avais su anticiper cette situation je l'aurais évitée !
si tu avais une carte a poster sur le site montrant ton itineraire ce serait chouette;

oui je vais essayer d'en faire une parce que c'est un peu la confusion dans les noms de lieux

La Bestiole :
Très intéressant, ton récit, et très chouette à lire ; merci. Ton appareil photo supporte quand même l'eau plutôt bien, on dirait, puisque tu nous transmets des photos postérieures à son immersion. T'as pas des photos des moustachus ?

Merci La Bestiole mais suite à cet incident mon appareil photo était définitivement HS !
J'ai du redépenser plus de 300 euros pour en racheter un autre :snif:
Les quelques photos que j'ai mises ce sont celles contenues sur la carte mémoire qui ont pu être épargnées :)
posté le 25 juil. 2009 mis à jour le 25 juil. 2009

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
khutzeymateen :
oui je vais essayer d'en faire une parce que c'est un peu la confusion dans les noms de lieux

Pas tant que ça, on suit bien ton périple sur Google Earth avec les noms des lieux dont tu parles.
On y voit également très bien la zone d'estrant qui varie en général de 80 à 350 m, pas étonnant tes portages !

Super ton excursion, dommage pour les photos et merci pour le récit :)

J'ai regardé un peu les Youtubes de la zone, le coin est plein d'ours, orques, dauphins...de kayakistes :)
http://www.youtube.com/watch?v=QjfCpTgnTKs
http://www.youtube.com/watch?v=QKtPTCvv7uo
http://www.experiencefestival.com/forum/Video-Viewing/A9Z2I6T1w0g
http://www.youtube.com/watch?v=RbpJH3P35dw&feature=fvw
http://www.youtube.com/watch?v=FGZqPrIIE18

Donc je note qu'il y a largement de quoi se faire la peur de sa vie par endroit !
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 25 juil. 2009 mis à jour le 25 juil. 2009

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Salut Flo merci pour les vidéos.
Les Orcas je crois que c'est un groupe d'îles situées plus au sud dans l'état de Washington mais pas trop loin de l'île de Vancouver.
Pour le Kisollo tidal passage je vais vérifier mais il doit se situer un peu plus au nord du passage où je suis passé.
Je n'ai pas vu de vague de cette amplitude heureusement et après tout j'ai peut-être un peu affabulé parce que plus de peur que de mal mais je n'étais vraiment pas tranquille.
Si quelqu'un veut s'amuser à faire ces passages le mieux c'est d'être à plusieurs ou bien demander à un bateau à moteur une assistance au cas où.
Généralement les guides de kayak sur la région conseillent d'aller plus vers l'Est ce que j'ai fait vers Desolation Sound.

Pour les ours je n'en ai vu aucun je pense qu'il faut aller dans des endroits un peu retirés ou bien plus au nord vers Prince Rupert.
J'ai peut-être oublié de mentionner qu'on peut apercevoir des aigles à tête blanche ou pygargues aisément.


Le must c'est les îles de la Reine Charlotte ou Haidas c'est un véritable paradis terrestre parait-il.
Si vous voulez découvrir le coin et ne pas vous casser la tête avec un kayak pliant il y a des loueurs de kayaks à Campbell River.
Les gens du coin sont assez sympas et courtois évidemment faut parler un peu anglais peu comprennent le français.

On y voit également très bien la zone d'estrant qui varie en général de 80 à 350 m, pas étonnant tes portages !

Le soir c'était parfait pour "atterir"
Le lendemain matin oui il fallait bien faire 100m au moins pour porter tout le matériel près de l'eau.
Heureusement que le Yukon n'est pas trop lourd à porter
(partager)
Remonter