Communiqué
  • il y a 3 jours : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
orage en kayak
(partager)
posté le 03 juil. 2008
adric

Hirondelle
(11 messages)
Inscription : 20/02/08

Message privé
N'ayant pas trouver de reponse claire en utilisant la fonction recherche du forum je me demandais ce que vous faisiez en kayak lorsque vous essuyez un orage alors que vous etes sur l'eau en expe donc aucune possibilité de s'abriter correctement.

Comme je possede un sit on top j'avais pensez m'eloignez le plus possible du fleuve
avec le kayak et rester assis dedans avec une bache au dessus.Car le kayak etant en polyethylene il devrait isoler d'un eventuelle coup de foudre tombant a proximité.La proximité avec l'eau etant un facteur aggravant.

Ou sinon sous un pont en pierre ?

Ou dans la tente mais les arceaux sont conducteur.

Merci de me repondre car je pars pour 3 semaine sur la loire samedi et je ne me suis posé la question qu'aujourd'hui a la suite des gros orages de cette nuit
posté le 03 juil. 2008
Gaelounet

Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Idéalement mieux vaut éviter d'être surpris par l'orage sur l'eau. Le voyant arriver il faut essayer de regagner la rive et débarquer avant que çà pète. Si ce n'est pas possible, y a plus qu'à serrer les fesses.
Il y a un article dans CA N° 12 sur comment se protéger pendant un orage.
La méthode que j'ai adoptée est de me tenir en boule sous mon tarp, dans un bosquet plutôt que dans un champ découvert où la seule chose qui dépasse c'est moi.
posté le 03 juil. 2008
BM

Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Vous me foutez la trouille ! Je n'avais jamais pensé à ça moi qui suis pourtant méditerranéen et donc assez souvent confronté au problème. Je trouvais même plutôt rigolo d'avoir de l'eau en haut et en bas à la fois sans m'être engagé comme sous marinier dans la Royale.
Est-ce qu'il y a des statistiques là dessus ? De toutes façons je vais suivre cette question avec intérêt.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 21 oct. mis à jour le 22 oct.
Pierre83

Sterne arctique
(128 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
BM :
Vous me foutez la trouille ! Je n'avais jamais pensé à ça moi qui suis pourtant méditerranéen et donc assez souvent confronté au problème. Je trouvais même plutôt rigolo d'avoir de l'eau en haut et en bas à la fois sans m'être engagé comme sous marinier dans la Royale.
Est-ce qu'il y a des statistiques là dessus ? De toutes façons je vais suivre cette question avec intérêt.

Je ravive ce sujet, après une séjour en Grèce durant lequel on comprend mieux pourquoi Zeus Maitre de l’olympe est représenté avec la foudre dans la main :o .
En dehors du côté effrayant qu’on peut ressentir dans un kayak face à l’orage en mer, et du risque théorique évident de tenir (ou même être entouré) du matériel conducteur (composite, métal..) au dessus de la surface de l’eau, avez vous lu des compte-rendu d’accident, des témoignages …. de victimes de la foudre en kayak ?
A l’époque où je faisais de la planche à voile, je me souviens qu’il y avait eu à déplorer plusieurs victimes d’orages (avec des mâts de 4 à 5 métres), au niveau français at même local !n kayak de mer avec internet et ses infos venant de bien des parties du monde je n’ai jusqu’à présent jamais vu relater d’accident de kayakiste avec la foudre.
L’absence de réponse au commentaire de BRM va-t-elle dans ce sens ?
Soyons clairs, je n’envisage pas d’aller pagayer sous les orages, mais en randonnée itinérante la probabilité d’essuyer des orages n’est pas négligeable, et j’aimerais pouvoir un peu nous rassurer (ou pas :rolleyes: ), en attendant de rejoindre la côte
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote Kayak : Marlin de Goltziana
posté le 22 oct.
petrusmok

Hirondelle
(10 messages)
Inscription : 01/05/13

Message privé
En fait:
Pourquoi un kayakiste avisé, qui prépare bien sa sortie ou son expédition serait-il surpris par un orage ?

Parce que il n'a pas pris la météo marine du secteur ou il navigue !

Mieux vaut regretter d'être a terre, que regretter d'être en mer...
posté le 23 oct.
khutzeymateen

Milan noir
(395 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Petrusmok :
En fait:
Pourquoi un kayakiste avisé, qui prépare bien sa sortie ou son expédition serait-il surpris par un orage ?

oui bien d'accord mais cependant la météo est parfois ( quand c'est pas souvent ) imprévisible...surtout en ce qui concerne les formations orageuses.
Ou même les fortes précipitations
Lorsque j'habitais au Québec, je suis allé quelques fois pagayer à Sorel-Tracy , et pourtant la météo avait prévu du beau temps sur 2 jours de week-end
Cela n'a pas empêché de pleuvoir le dimanche.
Lors de ma première sortie je me suis ramassé des trombes d'eau sur la figure , je ne pouvais pas m'arrêter car non véhiculé donc dépendant du bus je reprenais le travail le lendemain
posté le 24 oct. mis à jour le 30 oct.
FrançoisB

Etourneau
(69 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
En pratique, il n'y a pas de matériaux qui "attirent" la foudre, pas plus qu'il n'y a de matériaux qui la repousse. Sur les voiliers, les mats en alu n'attirent pas significativement plus la foudre que ceux en bois, que ceux ci soient munis de paratonnerre ou pas. Si elle trouve en chemin un bon conducteur, il est probable que la foudre l'empruntera, mais sinon cela ne l’empêchera pas de tomber à peu près au même endroit.
En mer, les orages sont généralement peu actifs. Il en est pas de même pour le rivage. Du large, bien souvent on voit une ligne de nuages et éventuellement d'éclairs au dessus du rivage bien avant de distinguer celui-ci.
Le comportement le plus dangereux sous l'orage serai d'aborder sur une plage et de rester debout, les pieds dans l'eau à coté du kayak en regardant les zolis zéclairs :)

Ajout : cela ne parait pas meilleur d'être à quelques dizaines de mètres du bord, assis dans un kayak trempé, brandissant vers le ciel alternativement l'extrémité droite et gauche d'une pagaie dégoulinant d'eau salée.

Aux baigneurs, on conseille de regagner le rivage et de se mettre à l'abri s'ils peuvent le faire avant l'orage, et sinon de rester dans l'eau en attendant que cela passe.

En bord de mer, en combinant les prévisions météo "officielles", celles des gens du coin et l'observation de l'évolution du temps qu'il fait, c'est quand même très très rare de ne pas pouvoir prévoir 2 ou 3 heures à l'avance l'arrivée d'un système orageux. Et, c'est la définition même de la navigation côtière, d'avoir le temps de se mettre à l'abri avant l'orage.
François
posté le 24 nov.
Pierre83

Sterne arctique
(128 messages)
Inscription : 22/11/07
Lieu : 83

Message privé
Merci FrançoisB,
pour tes remarques elles cadrent assez bien avec ce que j'ai pu constater et clarifient certaines notions

khutzeymateen :
...
oui bien d'accord mais cependant la météo est parfois ( quand c'est pas souvent ) imprévisible...surtout en ce qui concerne les formations orageuses.
....


Outre le fait que "qui trop écoute la météo passe sa vie au bistro", les orages sont peu prévisibles.
Lors de notre dernière randonnée, en cherchant parmi plusieurs "sites météos", nous avons trouvé des évaluations du risque d'orage exprimé en pourcentage : 10, ... 20 ...30% .. Informations intéressantes (surtout si on les croisent avec observation de l'état du ciel et de la mer), mais qui restent moins bien lisibles que d'autres rubriques des prévisions météorologiques. Globalement, je trouve que les prévésionsdu temps sont nettement plus fiable et d'accès plus facile.

J'ai essayé de trouver des statistiques d'accidents en kayak de mer pour voir où se situaient les orages par rapport à l'hypothermie, les traumatismes, la noyade... mais sans succès
"Le rire est le propre de l'homme" Rabelais citant Aristote Kayak : Marlin de Goltziana
(partager)
Remonter