Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Sunny premières sorties et demande de conseils complémentaires 19
(partager)
posté le 19 août 2007

rw.public
Martinet
(17 messages)
Inscription : 06/06/07
Lieu : Strasbourg

Message privé
Bonjour à tous,
Je reviens de vacances avec mon Sunny.
Aucune surprise par rapport à ce qu’avaient laissé espérer tous ceux qui s’expriment ici à propos du Sunny.
Au lac de Lauzas (Tarn), première mise à l’eau. Puis lac de la Raviège (Tarn), puis lac de Salagou. Côte de Cerbère, et enfin, la Vézère classe I sans barrage entre Montignac et les Eyzies.
Mes constats :
• finesse surprenante et de l’embarcation. Grande stabilité. Facilité le mise à l’eau et de rangement ;
• efficacité de l’aileron ; l’embarcation garde son cap dans toutes les directions par rapport au vent.
• excellence et parfaite adaptation des pagaies Prijon Pacific 230 pour moi et 220 pour mon fils ;
• performance des voiles de Gilbert Corbères. Constatant le manque de rigidité du tuyau posé sur les genoux, j’y ai remédié en le doublant à l’intérieur d’un bout de tuyau de diamètre inférieur ;
Quel délice de rentrer dans une crique minuscule, et de rester là presque immobile à trois mètres des rochers lessivés par la houle, devant un cormoran inquiet qui sèche ses ailes.
Quelques frayeurs lorsque emporté par la griserie du portant à la voile, je me suis retrouvé au milieu de l’anse de Terrambou (à bien plus que 300m), avec des vagues formées plus hautes que l’esquif, et qui venaient lécher la ligne de vie. Le grément vite rangé, me voilà à pagayer comme un fou pour regagner le bord en priant pour que ça ne forcisse pas maintenant. Ouf, cela me servira de leçon : l’état de la mer change encore plus vite qu’en voilier.
Quelques demandes de conseil :
• un petit éraflement sous la ligne de flottaison ; on distingue la trame du tissus, mais aucune fuite : comment y remédier ? faut-il mettre une pièce ou existe-t-il un remède de surface ?
• les pièces rapportées qui reçoivent l’aileron se sont décollées en partie. (la colle fournie était en quantité insuffisante je pense). L’aileron tient, mais je crains qu’à l’usage cela empire : faut-il entamer le tube de colle du kit de réparation ou acheter un autre tube et dans ce cas quelle colle et où la trouver ?
• seule utilisation en rivière pour l’instant sur la Vézère, avec toujours assez d’eau pour que cela ne touche pas et sans rapide entre des rochers. Peut-on se permettre plus ? et quelles en sont les limites ?
En tout cas, je remercie encore tous ceux qui partagent ici leur expérience.
RW
Crédit avatar : Lico - Sunny (390) et pagaies Prijon Pacific en une seule pièce fibre (220 et 230)
posté le 19 août 2007 mis à jour le 19 août 2007

mouillé
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 03/06/07

Message privé
Bonjour,

J'ai acquis également un Sunny, après les conseils avisés de Gaelounet.

Mêmes conclusions que toi sur l'efficacité et la tenue en cap :

proche de la perfection pour un pneumatique, même après un essai sur lac venté où les planches à voile étaient au planning, avec 50 cm de creux et des moutons (j'avais combi néoprène + bout me reliant au kayak : en solo c'était fantastique !).

J'ai eu l'occasion de pratiquer des SOT polyet beaucoup moins efficaces que ce Sunny.

Quelques remarques :

- Pourquoi diable Gumotex vend il les dérives en option ?, le sunny (comme tout pneumatique) est inutilisable sans sa dérive dès que le vent monte, car tient très mal le cap.

- Le système idéal de fixation de dérive reste à inventer : les 4 vis avec écrous papillons fournies dans le kit sont loin d'être pratiques.

Je ne place que 2 pattes sur les 4 fournies, c'est bien suffisant et plus rapide.

-Pour les pièces à coller permettant de fixer la dérive, j'ai eu le même problème que toi : la quantité insuffisante fournie ne permet pas un collage correct (et pourtant gumotex vend le même kit depuis des années sans modification : quid du retour client ???).

J'ai donc tout décollé puis essayé avec de la colle néoprène quelconque : ne tient pas à l'immersion. J'ai donc investi (15 euros : gloups !) dans un tube de colle néoprène de marque zodiac (dans un magasin spécialisé en bateaux semi-rigides) , qui tient.

Par contre il ne faut pas hésiter à bien faire déborder autour de la pièce sinon les angles se décollent.

Même avec cette colle zodiac la solidité ne semble pas ultime, et j'ai les mêmes doutes sur la colle néoprène fournie avec le kit de réparation.

Le jour ou il y aura une réparation à faire, il faudra trouver une colle plus proche de ce que gumotex utilise en usine (les fixation de sièges su Sunny sont collées et la solidité semble bien supérieure à celle obtenue avec ma colle Zodiac).

- Ma fixation de dérive est légèrement reculée par rapport aux 60 cm préconisés, j'ai été tellement échaudé par des problèmes de tenue de cap sur les IK que j'ai privilégié la tenue de cap avant tout.

-A quoi sert la partie gonflable triangulaire non fixée au bateau ? : visiblement peronne ne l'installe (NB : j'ai un sunny 2006).

-En monoplace l'efficacité est bluffante, en double le côté "pneumatique " se ressent beaucoup plus (plancher pas assez rigide, peu de sensation de glisse).

- je m'équipe comme pour un sport nautique type planche à voile : combi néoprène et chaussons.

- Côté transport c'est royal : une bache dans le coffre, et à la fin de la sortie tout est rangé en 10 minutes.

- Qualité du sac à dos de transport pas terrible au niveau des coutures.(j'ai du en refiare une)

-Mystère de la distribution : pourquoi les prix en magasin sont ils 30 % plus élevés en France qu'en Allemagne, en magasin, pour le même produit Tchèque ?

Bref : le Sunny est proche de la perfection. On pourrait cependant rêver d'un mélange de Sunny et Solar 405 :

- Longueur 4.10 mêtres. Largeur 0.80 m.
- Fixations de dérive collées dès l'usine.
- Fixation rapide de la dérive au support (pas vis écrou ...)
- 100 % nitrilon. => c'est ce que tout le monde recherche !
- Sièges de Sunny : le principe est excellent.
- Garder le principe de sièges démontables pour passer de mono à bi place facilement.
- Couleurs moins "engin de plage" : orange et gris par exemple, comme sur les AE.
- Changer les noms de type "sunny" pour s'éloigner de l'image de "matelas pneumatique" qui colle aux IK alors qu'ils sont bien plus que celà ...
- Préserver le principe de conception sans seconde peau (pourtant très à la mode) qui rend le sèchage facile.
- Idée : structure tubulaire (partielle) de rigidification, au niveau du plancher ou des pointes, comme chez AE ?

Il serait intéressant de disposer d'un contact fiable auprès du service commercial de gumotex, car ils ont quelques produits vraiment efficaces, mais avec des détails de conceptions résiduels tel le kit dérive optionnel et pas trop bien conçu, ou la fin du 100 % nitrilon en 2007, à même de dégouter l'acheteur non bricoleur, ou pas trop persévérant, par exemple. De même la possibilité de passer de mono biplace à biplace est très précieuse, et elle est pourtant abandonnée sur le solar 2007.

Je rejoins à ce sujet la remarque d'un forumeur à propos des IK : les constructeurs essaient ils leurs kayaks ?et écoutent ils leurs clients ???

A bientôt
posté le 21 août 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
mouillé :
Bonjour,
...
- Pourquoi diable Gumotex vend il les dérives en option ?, le sunny (comme tout pneumatique) est inutilisable sans sa dérive dès que le vent monte, car tient très mal le cap.
- Le système idéal de fixation de dérive reste à inventer : les 4 vis avec écrous papillons fournies dans le kit sont loin d'être pratiques.
...
-Pour les pièces à coller permettant de fixer la dérive, j'ai eu le même problème que toi : la quantité insuffisante fournie ne permet pas un collage correct
...
Par contre il ne faut pas hésiter à bien faire déborder autour de la pièce sinon les angles se décollent.
...
Le jour ou il y aura une réparation à faire, il faudra trouver une colle plus proche de ce que gumotex utilise en usine (les fixation de sièges su Sunny sont collées et la solidité semble bien supérieure à celle obtenue avec ma colle Zodiac).
...
-A quoi sert la partie gonflable triangulaire non fixée au bateau ? : visiblement peronne ne l'installe (NB : j'ai un sunny 2006).
...
-En monoplace l'efficacité est bluffante, en double le côté "pneumatique " se ressent beaucoup plus (plancher pas assez rigide, peu de sensation de glisse).
...
- Qualité du sac à dos de transport pas terrible au niveau des coutures.(j'ai du en refiare une)
...
Bref : le Sunny est proche de la perfection. On pourrait cependant rêver d'un mélange de Sunny et Solar 405 :
...
- Fixations de dérive collées dès l'usine.
- Fixation rapide de la dérive au support (pas vis écrou ...)
- 100 % nitrilon. => c'est ce que tout le monde recherche !
- Sièges de Sunny : le principe est excellent.
- Garder le principe de sièges démontables pour passer de mono à bi place facilement.
- Couleurs moins "engin de plage" : orange et gris par exemple, comme sur les AE.
- Changer les noms de type "sunny" pour s'éloigner de l'image de "matelas pneumatique" qui colle aux IK alors qu'ils sont bien plus que celà ...
- Préserver le principe de conception sans seconde peau (pourtant très à la mode) qui rend le sèchage facile.
- Idée : structure tubulaire (partielle) de rigidification, au niveau du plancher ou des pointes, comme chez AE ?
...

OK, je reviens aussi de vacances avec mon Sunny 2006 ( http://www.pbase.com/bernardfrippiat/kayak_gonflable ), et je fais les mêmes constatations que vous. Moi aussi ce nom "Sunny" me fait un peu honte et j'aurais aussi voulu une couleur plus "nature", à l'instar du modèle "Palava". Quant au sac étanche fourni, j'ai de suite compris qu'il valait mieux en acheter un deuxième pour y mettre les choses précieuses tel que portable, porte-feuille, etc. et j'ai aussi l'intention de renforcer les sangles du sac avant qu'elles ne cèdent : 15 kilogs plus tous les accessoires, ce n'est quand même pas rien. Surtout lorsqu'on doit accoster - souvent en catastrophe - sur des côtes rocheuses peu confortables et qu'il faut escalader des pentes abruptes, ça m'est arrivé cet été en île d'Elbe lorsqu'un vent de face de 3-4 BF s'est levé, j'ai du jetter l'éponge et plier bagage, ce qui m'a d'ailleurs démontré la fabuleuse portabilité de cet engin ! :)
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 22 août 2007

mouillé
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 03/06/07

Message privé
Fausse bonne nouvelle !
Ma colle néoprène zodiac à 15 euros le tube commence à se décoller aussi.
J'ai pourtant tout fait pour que ça marche (ponçage, couche fine sur les deux éléments à coller, séchage, re couche fine, re séchage, mise en pression) rien à faire.
Et j'en suis quand même à mon troisième essai pour faire tenir cette dérive...
Quel type de colle est il utilisé en usine pour coller les pièces ?

Help !
posté le 22 août 2007 mis à jour le 22 août 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
mouillé :
Fausse bonne nouvelle !
Quel type de colle est il utilisé en usine pour coller les pièces ?

Moi, j'ai utilisé un tube et demi de colle pour fixer les DEUX pièces de soutien de la dérive (une pour la configuration "mono", l'autre fixée de l'autre côté du kayak et utilisée lorsqu'on est un mode "tandem"). j'ai utilisé le tube fourni avec le kit de dérive complet que j'ai acheté, et le tube du kit de réparation fourni en standard avec le kayak. J'ai fait des photos du tube de kit de réparation (j'ai jetté celui du kit de dérive, mais je suppose que c'était le même). Je lis que la colle c'est du "polyuréthane", c'est bien ça ? Tant que j'y étais, j'ai aussi photographié les instructions de collage qui disent qu'à la deuxième couche il ne faut laisser sécher qu'à moitié, contrairement à ce que j'ai lu ici ou dans d'autres topics, une piste pour tes ennuis ?

Colle kit de réparation - envers
Colle kit de réparation - endroit
Colle kit de réparation - instructions
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 23 août 2007

mouillé
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 03/06/07

Message privé
Merci pour ces infos.
Mon kit de réparation contient lui une colle "Chemoprèn univerzal" de chez Henkel, de la néoprène on ne peut plus classique vue la notice et l'apparence, par contre dans le kit j'avais bien un petit tube de colle transclucide comme sur tes photos, mais trop petit pour coller les deux pièces. => confirme ma vision ci-avant sur Gumotex : de très bons produits, mais bâclés sur des points pourtant facile à corriger.

Je vais encore une fois tout refaire à la néoprène, car je ne trouve rien d'autre sur le marché pour coller le Nitrilon (Gumotex) = Hypalon (Zodiac).
posté le 27 août 2007 mis à jour le 27 août 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
Bonjour,

Grâce à la suggestion de Konanam dans le sujet "derive sur solar 405", je me suis mis ce week-end à rajouter des points de fixation pour le siège du Sunny modèle 2006 (ces fixations existent en standard sur le modèle 2007, ce qui, avouons-le, est un atout).

J'ai retraçé en photos mon petit atelier (cliquez sur la photo) :



J'en suis très content :). J'ai testé la modif hier, dimanche, sur le "lac" de Genval, près de Bruxelles, l'équivalent du Lac de Genève en quelque sorte, mais... euh... :siffle: en plus petit (1 km de long). Petit reportage ici (cliquez sur la photo) :



Ha oui, tout autre chose, pour le fun et pour prouver la portabilité des kayak gonflables, j'ai transporté mon kayak... à vélo ! :p 20 km aller, 15 km retour et 6 km de kayak. Cliquez sur la photo ci-dessous :




à +
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 27 août 2007

Jérôme Caz.
Etourneau
(96 messages)
Inscription : 15/09/06
Lieu : Maisons-Laffitte

Message privé
extra Bernard tes photos sur la portabilité des KG en vélo.

vu la différence des km entre l'aller et le retour, est ce que sur le Sunny tu avais ton vélo ?

;)

Jérôme
posté le 27 août 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
Jérôme Caz. :
extra Bernard tes photos sur la portabilité des KG en vélo.

vu la différence des km entre l'aller et le retour, est ce que sur le Sunny tu avais ton vélo ?

;)

Jérôme

Merci. J'ai simplement pris un chemin plus court pour le retour, mais avec... des escaliers à goulottes très escarpés, pfffff, pas évident à pousser 41,5 kg de matériel ! :snif: Effectivement, la prochaine étape, ce sera maintenant de mettre mon vélo sur le kayak ! Il me semble d'ailleurs déjà avoir lu ce genre de chose quelque part, à moins que ce ne soit mon imagination qui m'en convainque... :/
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 27 août 2007

mouillé
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 03/06/07

Message privé
Intéressantes ces fixations !

ca tient bien ? c'est le mode de collage classique (néoprène) ou un mélange colle néoprène-colle pvc ?
Un ponçage est il réalisé avant sur les deux pièces ? dégraissage préalable ?
Quelle est la marque de la ou des colles ?

NB : Je suis toujours en train de cogiter sur le collage du support de dérive, je me demande même si je ne vais pas le refaire en le doublant, ce qui me permettrait d'encoller toute la surface de la pièce au contact du kayak.
posté le 27 août 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
"ca tient bien ?"

===> Ca a l'air, on verra après 10 ans et cinquantes sorties dans les rapides... :/ Et surtout après quelques pliages/rangements : ce que j'ai oublié de dire c'est que se trouve plus ou moins à cet endroit une "pliure" qui se forme lorsqu'on roule le kayak, bon, rien de grave, c'est un centimètre à côté, mais les bords auraient vite fait de se décoller si on n'y prête pas garde lors du pliage... :( Tant qu'à faire, il faudrait peut-être éloigner/descencre les pièces de 1 centimètre de la jointure entre la partie rouge et l'intérieur jaune, mais redescendre le point d'ancrage des snalges voudrait dire aussi une moins bonne efficacité... (:siffle: ça va tout le monde suit ? j'ai l'impression que je m'embrouille... :snif:)

"c'est le mode de collage classique (néoprène) ou un mélange colle néoprène-colle pvc ?"

===> colle néoprène pour le kayak, colle PVC pour la pièce, cf. la page de mon site pour le détail et des photos.

"Un ponçage est il réalisé avant sur les deux pièces ? "

===> oui, avec papier emeri fin

"dégraissage préalable ?"

===> + ou -, mais j'aime pas insister avec l'acétone, c'est un produit trop puissant je trouve...

"Quelle est la marque de la ou des colles ?"

===> Zodiac, cf. la page de mon site pour le détail et (nombreuses) photos, tu as même l'adresse et le téléphone sur certaines de mes photos, c'est pas beau ça !!! :p

"NB : Je suis toujours en train de cogiter sur le collage du support de dérive, je me demande même si je ne vais pas le refaire en le doublant, ce qui me permettrait d'encoller toute la surface de la pièce au contact du kayak."

===> En doublant quoi ? Moi, si j'étais toi, je prendrai le kit STANDARD de chez Gumotex, qui contient des pièces en néoprène comme le kayak... :(
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 27 août 2007

mouillé
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 03/06/07

Message privé
Pour le doublage mon idée est la suivante : le système de fixation actuel présente au moins deux défauts : de la surface de collage est perdue car il faut laisser passer les pattes, et en cas de choc sur la dérive ces mêmes pattes peuvent déchirer le fond du kayak.
Je pense donc reprendre le système actuel en intercalant une pièce de nitrilon de même dimension entre la piécè de de nitrilon qui tient les pattes et le fond du kayak.
posté le 27 août 2007

mouillé
Hirondelle
(7 messages)
Inscription : 03/06/07

Message privé
Bonne idée le pinceau pour faire une fine couche.
Pour la colle neoprene j'ai la même (mieux tenu que les autres mais au final se décolle sous l'eau ...).

Pour l'acétone, mêmes craintes, je crains une dégradation de la surface.

Même constatation sur l'intérêt de faire déborder la colle.

A+
posté le 27 août 2007 mis à jour le 27 août 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
mouillé :
...en cas de choc sur la dérive ces mêmes pattes peuvent déchirer le fond du kayak...

Oui, il y a de l'idée, mais je ne suis qu'à moitié convaincu. Voici pourquoi : lorsqu'on les enfile dans leur fente, ces pattes ressortent pour aller s'appuyer sur la pièce encollée elle-même, et non directement sur la toile du kayak. Mmmmh, il faudrait une photo pour illustrer cela, la voici !


(cliquez sur la photo pour une version encore plus grande)

Aussi, j'ai un peu observé où s'exercaient les contraintes lorsqu'on pousse sur la dérive latéralement, je pense que ce serait d'abord un arrachement de la pièce de nitrylon collée qui ferait des dégâts, et non la pièce métallique, qui est d'ailleurs passablement émoussée. Un tel arrachement m'est d'ailleurs arrivé lorsque j'ai un jour laissé par inadvertance mon kayak en plein soleil toute une après-midi : le surgonflage des boudins par l'air chaud a provoqué une dilation excessive de la toile du kayak, tandis que la pièce de nitrylon collée restait à sa taille normale. Résultat : la pièce s'est arrachée par endroit, emportant avec elle un peu du revêtement de la toile du kayak (c'est dire si la colle adhérait !), à tel point que quelques millimètre carré de la trame (de nylon?) sont à l'air libre. Heureusement, l'arrachement était somme toute limité et j'ai recollé, ça a l'air à nouveau solide, car ça tient très bien depuis lors.

L'idée de mettre deux couches de pièces n'est peut-être pas si mauvaise dans le sens où la pièce de nitrylon mise entre le kayak et la bande nitrylon dans laquelle s'encastrent les pattes d'alu pourrait ainsi servir de "tampon", et protéger la toile du kayak contre ce genre de mésaventure ? Bof, à voir, je n'en suis pas trop convaincu, moi je ne multiplierais pas le nombre de couches inutilement... :huh:

"Bonne idée le pinceau pour faire une fine couche."

Conseil du "gourou" de chez Glode Marine, à Bruxelles...
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 28 août 2007

rw.public
Martinet
(17 messages)
Inscription : 06/06/07
Lieu : Strasbourg

Message privé
Bonjour à tous,
Je suis avec grand intérêt le développement du fil.

Concernant la seconde question que je posais là-haut :
rw.public :
• les pièces rapportées qui reçoivent l’aileron se sont décollées en partie. (la colle fournie était en quantité insuffisante je pense). L’aileron tient, mais je crains qu’à l’usage cela empire : faut-il entamer le tube de colle du kit de réparation ou acheter un autre tube et dans ce cas quelle colle et où la trouver ?
RW

J'ai trouvé largement réponse dans les apports de Bernard. Merci. Chez moi, ce n'est pas exagérément décollé. Cela suffit pour tenir l'aileron en place solidement. je vais voir si cela empire avant de décoller et recoller en suivant les indications de Bernard. En attendant je vais essayer de recoller les endroits décollés.
- A ce propos, à votre avis, si j'entame le tube du kit de réparation, quelle est la durée de conservation d'un tube entamé?
Je pense que si ça s'est décollé, cela peut provenir de deux causes:
- le petit tube fourni avec le kit aileron n'était pas vraiment suffisant pour les 2 couches préconisées par le mode d'emploi pour les deux patches;
- je me demande si je n'aurais pas dû coller kayak gonflé, pour éviter les tensions dûes au gonflage qui penvent s'ajouter à la traction en cas d'appui de l'aileron sur un côté. Qu'en pensez-vous?

Concernant la troisième question que je posais :
rw.public :
• seule utilisation en rivière pour l’instant sur la Vézère, avec toujours assez d’eau pour que cela ne touche pas et sans rapide entre des rochers. Peut-on se permettre plus ? et quelles en sont les limites ?
RW

Je crois avoir trouvé réponse en partie sur d'autres fils, où il se dit que le Sunny ne souffre pas de racler. Mais si l'on touche fort un rocher émergé, dans un goulet avec virage et courant fort comme on en trouve dans des partie en classe 3?

Concernant la première question :
rw.public :
• un petit éraflement sous la ligne de flottaison ; on distingue la trame du tissus, mais aucune fuite : comment y remédier ? faut-il mettre une pièce ou existe-t-il un remède de surface ?
RW

j'ai l'impression, sans pouvoir le jurer, que ce petit érafflement était là au moment de la livraison. Avez-vous une idée pour y remédier?

merci
Roland
Crédit avatar : Lico - Sunny (390) et pagaies Prijon Pacific en une seule pièce fibre (220 et 230)
posté le 28 août 2007 mis à jour le 28 août 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
Bonjour Roland,

Voici mes humbles avis :

rw.public :
• les pièces rapportées qui reçoivent l’aileron se sont décollées en partie. (la colle fournie était en quantité insuffisante je pense). L’aileron tient, mais je crains qu’à l’usage cela empire : faut-il entamer le tube de colle du kit de réparation ou acheter un autre tube et dans ce cas quelle colle et où la trouver ?

===> tout-à-fait d'accord, j'ai trouvé le tube un peu petit aussi. J'ai donc entamé le tube de colle du kit de réparation pour terminer le montage de la dérive, devant le manque de colle, j'avais pas le choix.

rw.public :
• En attendant je vais essayer de recoller les endroits décollés.

===> Comme je le dis plus haut, c'est ce que j'ai fait et ça tient bien. Je n'avais pas envie de tout redécoller, même si j'ai lu quelque part qu'il fallait normalement TOUT retirer avant de recoller les morceaux et ensuite tout nettoyer à... l'acétone. :( ...bof, ça, je n'aime qu'à moitié, l'acétone est trop agressif à mon goût... je me demande s'il n'y aurait pas un autre produit moins agressif et tout aussi efficace sur le nitrylon, j'ai essayer du thinner mais ce n'est pas efficace.

rw.public :
- A ce propos, à votre avis, si j'entame le tube du kit de réparation, quelle est la durée de conservation d'un tube entamé?

===> A mon avis, au vu de ce que je connais avec les petits tubes de colle pour rustines à vélo, je ne tablerais pas sur plus d'un an de durée de vie. Je ne prendrais donc pas le risque de me retrouver avec un ridicule petit tube de colle tout sec le jour où j'en aurai besoin :D . Par contre mon gros tube de colle Zodiac, j'espère qu'il tiendra plus longtemps. D'ailleurs son embout est déjà troué en usine, il ne faut pas le trouer soi-même comme sur les petites tubes de colle à rustine, c'est déjà une indication de l'étanchéité du bouchon. (?)

rw.public :
- je me demande si je n'aurais pas dû coller kayak gonflé, pour éviter les tensions dûes au gonflage qui penvent s'ajouter à la traction en cas d'appui de l'aileron sur un côté. Qu'en pensez-vous?

===> Je me suis aussi posé souvent cette question, mais en relisant les modes d'emploi, c'est manifestement : non. Aussi, j'ai lu que cette colle nitrylon était justement de la colle souple qui était capable de supporter des "mouvements".

rw.public :
• un petit éraflement sous la ligne de flottaison ; on distingue la trame du tissus, mais aucune fuite : comment y remédier ? faut-il mettre une pièce ou existe-t-il un remède de surface ?

===> J'ai aussi fait une tout petit accro de ce genre lors d'un accostage difficile sur rochers en îl d'Elbe ! :siffle:
J'ai donc posé la question à Globe Marine (spécialiste Zodiac à Bruxelles), ils ont répondu de manière un peu évasive, moi j'essaierais bien un genre de colle/caoutchouc souple que j'ai acheté un jour pour réparer des vestes en Gore-Tex ou des cirés, si le tube... n'est pas sec depuis !:siffle: (je le conserve au freezer sur conseil du magasin)

à +
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 01 sept. 2007

tatonka
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 01/09/07

Message privé
slt à tous. un fou de plus avec une dérive qui va bientot arriver. Eh oui!! j'ai ausi un gumotex sunny depuis un mois et quelques sorties sur la bassin d'arcachon. Vu mon ancinenneté dans le kayak, et vos avis pertinents j'ai donc investi, mais je l'ai acheté en allemagne par internet, chez arts outdoors, super et le prix defie toute concurence 380 euros. Bon voilà ma question, pk est on obligé de coller cette dérive????? bon bricolages!!!! merci. et super pour le site!!
posté le 01 sept. 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
tatonka :
Bon voilà ma question, pk est on obligé de coller cette dérive?????

Ben... je ne vois pas le moyen de faire autrement sur un gonflable... :siffle: Ou alors peut-être un système de dérive fixé à deux planches qui enserrent la pointe arrière du kayak, j'ai déjà vu ça mais où ? Sur le Palava ?
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 03 sept. 2007

bernardfrippiat
Etourneau
(61 messages)
Inscription : 24/07/07
Lieu : Bruxelles

Message privé
Marcopofun :
...le modèle 2007, auquel cas les 2 systèmes de fixations de la dérive sont pré coller en usine...

Ha, c'est intéressant ça, je ne le savais pas. Et c'est une bonne idée de la part de Gumotex d'avoir fait ça. Ca vous évitera tous ces chipotages - certes très instructifs, mais parfois fastidieux - que nous avons à faire sur nos modèles 2006 et précédents !
Moyens de transport : des vélos, mes deux pieds, un kayak gonflable Sunny 390, des ski de fond/rando nordique/raquettes/ski-roue, parfois une voiture, très rarement l'avion... (Bruxelles, Forêt de Soignes, http://www.pbase.com/bernardfrippiat)
posté le 05 nov. 2007

flandrin
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 05/11/07

Message privé
Nouvelle arrivée sur ce forum, je possède 1 solar qui est équipé d'une dérive en plexi qui n'a jamais provoqué d'arrachement comme vous les décrivez. Peut-être parce-que le plexi est plus souple que les dérive en inox et alu sur le marché, et donc tout en étant solide elle permet une certaine flexibilité....
Pour info, il y en a une a vendre sur ebay avec des photos. J'aime beaucoup car pour moi qui suis une femme
elle n'est pas compliquée à installer avec ses 2 fixations papillons .
C'est un ami à moi qui me l'a fabriquée car naviguer sans dérive avec le solar c'était pénible!!
Merci pour vos conseils sur les collages c'est utile.
(partager)
Remonter