Vol au-dessus d'un volcan en éruption

(réalisé) share(partager)

Stromboli, parapente et volcan

 
Nous sommes hors saison, fin décembre, l'Etna et le Stromboli viennent de rentrer en phase "très active", et on se prend à rêver (ou à flipper) : décoller du Stromboli en éruption en parapente...
A cette époque de l'année il y a peu de touristes sur les Eoliennes et cela donne l'impression de vivre une expérience complètement hors du temps... Allons-y !
parapente vol-rando / randonnée/trek
Quand : 28/12/18
Durée : 2 jours
Distance totale : 14.2km
(dont réalisés 10.7km)
Dénivelées : +1284m / -1268m
(dont réalisés d+:1274m / d-:410m)
Alti min/max : 1m/867m
Carnet créé par Jona le 22 avr.
modifié le 01 mai
S'y rendre de manière douce : C'est possible en ferry
Précisions : On peut se rendre dans les Éoliennes via un Ferry depuis la Sicile, via le port de Milazzo. On peut se rendre en Ferry en Sicile depuis Toulon en saison, sinon depuis Gênes ou Livourne.
Coup de coeur ! 524 lecteur(s) - 7
Vue d'ensemble

Le topo : Stromboli : montée au 400 (mise à jour : 22 avr.)

Distance section : 5.7km Dénivelées section : +477m / -75m
Section Alti min/max : 1m/403m

Description :

Montée facile

Milieu traversé :

Biotope : [forêt]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Stromboli : montée au 400 (mise à jour : 22 avr.)

Nous arrivons en Sicile fin décembre pour quelques semaines. Nous regardons fumer l'Etna, cette énorme montagne de 3300m posée sur la mer et nous rêvons d'y monter à pied pour y décoller. Mais pour le moment nous allons passer quelques temps sur les Éoliennes, pour nous balader d’île en île. Les Éoliennes forment un archipel de 7 îles assez disparates. Lipari, l'île principale, très peuplée. Vulcano la fumante, un volcan à demi assoupi se manifeste par son odeur sulfureuse (de pet quoi ;)) et ses fumerolles au niveau du cratère. On y décolle facilement. Alicudi et Filicudi, les petites îles sauvages (a priori pas de vol mais nous n'avons pas pu y aller à cause de la météo). La belle Salina où ça roule plutôt bien à VTT, mais pas de vol possible du sommet. Panarea, l'île jet-set, et enfin la sauvage et remuante Stromboli. Volcan actif explosif, superbe dôme de près de 1000m (926m) posé sur la Grande Bleue.

C'est assez fou d'avoir ces magnifiques volcans actifs, juste là, à portée de ferry, ici en Europe !

Et lorsque nous prenons le bateau pour Lipari, l'Etna entre phase éruptive majeure ; le 24 décembre, un panache immense, de plusieurs milliers de mètres s'élève au dessus du volcan ! Son cousin, le Stromboli se met également en phase "très active" quelques jours plus tard...

A peu près au même moment, un créneau de vent faible en altitude se profile. Les conditions parfaites pour décoller du sommet... merde...

Ben oui merde parce que c'est quand même super tentant de décoller de là-haut mais on n'est pas censés y monter sans guide, et le vol n'est a priori pas autorisé, même s'il est, semble-t-il, toléré. Et enfin, le volcan est en phase éruptive jaune - activité très haute. Les ascensions sont cependant toujours autorisées mais peu de gens osent y aller. On se renseigne un peu auprès d'une agence de guides et vu qu'il y a peu de monde à cette période, et donc peu de guides, et que nos horaires ne coïncident pas avec ceux des rando avec guide, on ressent un accord tacite pour nous y rendre en solo et faire notre vol (ils y vont plutôt le soir pour voir le coucher de soleil et le volcan de nuit alors que nous y montons plutôt en fin de nuit pour décoller au petit matin).
Le village, une manche à air à côté de la drop zone hélicoptère
Le village, une manche à air à côté de la drop zone hélicoptère
Banzaï, on décide d'y aller, ce serait parmi les plus beaux vols d'une vie ça ! Décoller d'un volcan en éruption !!!

On arrive sur Stromboli dans l'après-midi, on se dit qu'on va manger au resto ce soir et dormir sur le terrain de foot du village. Mais vu qu'il est encore tôt, on se décide à monter voir le point de vue dit du 400m. Comme ça on pourra se rendre compte de l'activité de l'asticot.
On s'approche du 400, premier contact avec la bête
On s'approche du 400, premier contact avec la bête
Arrivés au 400, la vue sur le cratère est magnifique, on entend les explosions, le souffle de forges herculéennes, et c'est vraiment impressionnant !
Depuis le point de vue du 400
Depuis le point de vue du 400
Mais on comprend un peu le fonctionnement de la bête. Des explosions massives, puis quelques minutes de calme. On voit aussi la zone où retombent les pierres incandescentes. Ça établit un périmètre de sécurité, une zone où il ne faudra pas voler.
Jeux de lumières : leds versus pierres chauffées à blanc (ou plutôt à rouge)
Jeux de lumières : leds versus pierres chauffées à blanc (ou plutôt à rouge)
Boum !
Boum !
Finalement on reste hypnotisés et on passe une bonne partie de la nuit là. Pas de resto pour nous ce soir, on se partage 2 rochers en chocolat mais on se nourrit de ces images grandioses.
Commentaires
share posté le 23 avr.

StfPetitCaillou
Martinet
(20 messages)
Inscription : 01/11/18

Message privé
Et ben, ça s'enflamme, ça s'envole et ça décolle.
De l autre côté....sur les chemins bleus... rouler bonheur !

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57