Vélo grimpe dans les Aravis

(réalisé) share(partager)
2 semaines d'itinérance en partant de Cluses, jusqu'à Grenoble. Plusieurs arrêts pour faire des belles voies d'escalade (Pointe Percée, Col de la Colombière, Col des Aravis, Dalles de la Rosière). Des sacoches bien remplies avec tout le matos d'escalade, mais de très belles ascensions.
vélo de randonnée / grande-voie escalade
Quand : 06/08/19
Durée : 14 jours
Distance totale : 119.9km Dénivelées : +4636m / -3302m
Alti min/max : 458m/1718m
Carnet créé par Manudad le 04 août
modifié le 20 août
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Nous avons pris le train de Grenoble jusqu'à Cluses (en passant par Bellegarde, car Annecy-Cluses n'est desservi que par car). Puis le retour en train depuis St Pierre d'Albigny. Un gros dodo de 2 semaines pour notre voiture, ça lui a surement fa...
Coup de coeur ! 453 lecteur(s) - 7

Le topo : Section 1 (mise à jour : 20 août)

Distance section : 119.9km Dénivelées section : +4636m / -3302m
Section Alti min/max : 458m/1718m

Télécharger les traces et les points de ce carnet GPX , KML

Le compte-rendu : Section 1 (mise à jour : 20 août)

Ca faisait longtemps que nous voulions aller grimper dans les Aravis. Un beau rocher, de belles montagnes, pas trop loin de chez nous. Du coup, revenant d'un bon périple en vélo itinérant, on s'est dit : "et pourquoi pas marier les 2 activités ?".
Quelques réflexions, quelques simulations du poids et du volume à prévoir, et nous voila dans le train direction Cluses.

On débute assez rapidement par une longue ascension en direction du col de la Colombière, mais comme on est pas des forçats, nous coupons le trajet en 2 et nous faisons un premier bivouac à la Chartreuse du Reposoir. Après avoir demander au couvent, ils (elles) nous autorisent à poser la tente sur un petit promontoire en contrebas et au bord du lac. Bien chouette, d'autant que nous serons bien à l'abri du vent pendant un bel orage bien venteux.

Le lendemain, le beau temps relatif nous permet d'atteindre sans encombre le col, et nous posons la tente un peu en dessous. Et, fait complètement improbable, nous croisons en sens inverse une cyclo qui n'est autre qu'une copine partie dans l'autre sens de Grenoble !
Bivouac en-dessous du col de la Colombière
Bivouac en-dessous du col de la Colombière
Au col, plusieurs grandes voies s'offrent à nous. Nous irons faire "Dzerat, Dzerat pas" (voir topo ici : https://www.camptocamp.org/routes/56620/fr/pointe-dzerat-pointe-e-du-midi-dzerat-dzerat-pas-)

Puis après une journée d'attente au camping du Grand Bornand pour cause de météo capricieuse (et une bonne grèle sur la tête), nous irons à la Pointe Percée faire l'arête du Doigt (https://www.camptocamp.org/routes/53799/fr/pointe-percee-arete-ne-arete-du-doigt-). Une magnifique voie montagne, avec un beau fil de rasoir et une magnifique avant-dernière longueur. Du sommet, la vue est grandiose : les Ecrins, le Mont-Blanc, la Vanoise, etc....
Passages aériens sur l'arête du Doigt à la Pointe Percée.
Passages aériens sur l'arête du Doigt à la Pointe Percée.
Rocher sculpté, classique dans les Aravis !
Rocher sculpté, classique dans les Aravis !
Puis ce sera direction le Col des Aravis, avec au programme une journée à l'école d'escalade où on trouve des voies de tous les niveaux.
Puis une belle arête qui peut se faire en mode léger (baskets et un seul brin de corde de 50m) qui réserve 2 jolies dalles mais avec tout ce qu'il faut pour les mains et les pieds ! https://www.camptocamp.org/routes/57063/fr/pointes-de-la-blonniere-l-arete-a-marion
En attendant qe le soleil pointe son nez
En attendant qe le soleil pointe son nez
Les vaches sont sortie de leur parc et nous rendent visite.
Les vaches sont sortie de leur parc et nous rendent visite.
Section 1
Vue dégagée sur le massif du Mont-Blanc
Vue dégagée sur le massif du Mont-Blanc
Le col des Aravis en lui-même est un endroit hyper fréquenté. Mais en prenant une piste au sud Est, on a pu trouver un petit coin de bivouac loin de la foule. Il y a quand même du passage en journée, mais passez 18h, c'est archi calme et protégé du vent du sud. On y restera finalement 3 nuits, en faisant des aller-retours vers nos spots de grimpe (et en démontant le bivouac évidement).
Section 1
L'arête à Marion au-dessus du col des Aravis
L'arête à Marion au-dessus du col des Aravis
Mais c'est que c'est très vert dans les Aravis. Ici en redescendant du col de la Croix Fry, vers Manigod.
Mais c'est que c'est très vert dans les Aravis. Ici en redescendant du col de la Croix Fry, vers Manigod.
Pour terminer la partie grimpe, nous irons au Sappey (au-dessus de Thones) pour grimper aux dalles de la Rosière. La montée est franchement raide, mais on a maintenant les cuisses en béton, plus rien ne nous fait peur !
Nous ferons la voie "Speculum" qui offre de très belles longueurs dans un rocher scupté et adhérent au possible.
https://www.camptocamp.org/routes/55967/fr/tete-ronde-dalle-de-la-rosiere-speculum
Les grangettes de la Compote
Les grangettes de la Compote
Puis ce sera le retour, en faisant un stop à Annecy, puis via les Bauges. Massif toujours aussi sauvage et verdoyant. Nous aurions pu faire aussi de belles balades par ici, mais le temps nous est compté, la météo n'est plus trop avec nous dans les jours qui arrivent, donc ce sera retour au bercail.
Dernier bivouac vers la Compote et Ecole.
Dernier bivouac vers la Compote et Ecole.
Une chouette expérience que ce trip vélo-grimpe. Ca met à rude épreuve les mollets, parce que l'on passe de 2 à 4 sacoches. Mais les sessions escalade sont encore plus appréciées et méritées !
Commentaires
share posté le 29 août mis à jour le 29 août

Mathoub
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 29/08/19

Message privé
Ca donne envie!!
J'ai une petite question logistique: que faisiez vous du matos vélos/affaires de bivouac lorsque vous grimpiez?
share posté le 29 août

Manudad
Etourneau
(59 messages)
Inscription : 03/03/08
Lieu : Domène (38 Isère)

Message privé
Une fois, on a dormi 2 nuits dans un camping, et on a laissé la tente+duvet +....
Et plusieurs fois, on a planqué les sacoches dans les arbres vers notre bivouac, et attaché les vélos au début de la marche d'approche. Faut juste penser au sac à dos (léger et pliable ou enroulable) en plus des sacoches, et à un cadenas pour les vélos.
share posté le 29 sept.

NZ6839
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 01/03/19

Message privé
Bravo, c'est très inspirant!
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57