Tour du Carlit (Pyrénées Orientales)

(réalisé) share(partager)
Version hivernale du tour du Carlit, dont le parcours reste sensiblement similaire à sa version estivale. Trace GPS donnée à titre indicatif, car il n'y a pas de sentier et il faut adapter son parcours à la réalité du terrain et à l'état de la neige. C'est une très belle rando, avec la possibilité de sécuriser ses nuits en bivouaquant à côté d'une des nombreuses cabanes. Je la recommande grandement, et bien entendu si vous avez des questions, j'essaierai d'y répondre. Bonne lecture.

Un petit film amateur de ce récit est à venir.  « 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn », c’est aussi d’autres itinérances à pied, à vélo, en kayak, passées et à venir.
Facebook : http://www.facebook.com/72rayonsdespoir
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCnkL_-ZY-08DOjwy-pzbTYg
raquettes
Quand : 25/03/21
Durée : 3 jours
Distance globale : 46km
Dénivelées : +1509m / -1525m
Alti min/max : 1521m/2562m
Carnet créé par JB_Dijon le 29 mars
200 lecteur(s) - 15
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021

Le topo : J1-J3. Du 25 au 27/03/2021 (mise à jour : 29 mars)

Ma position

Télécharger les traces et les points de ce carnet GPX , KML

Le compte-rendu : J1-J3. Du 25 au 27/03/2021 (mise à jour : 29 mars)

TOUR DU CARLIT. Avec les récentes chutes de neige, j'aurai pu tracter à nouveau ma pulka dans notre magnifique Jura, mais depuis quelques temps l'envie de diversifier les plaisirs me trotte dans la tête : cap sur les Pyrénées pour un tour du Carlit en 3 jours et 2 nuits ! Paysages de neige immaculée à perte de vue, le plaisir de planter la tente à plus de 2000 mètres d'altitude, une certaine faiblesse pour ce massif, les raisons ne manquent pas. Au départ de Porte-Puymorens (1620 m), je rejoins rapidement une partie boisée où une fine couche de neige préservée des rayons du soleil recouvre le sol. L'ascension passe par la cabane de Coma Joan (2050 m) puis par la maison des ingénieurs (2130 m) avant de déboucher rapidement au lac gelé de Lanoux cerné de pics aux reliefs escarpés. A cette vue je suis submergé d'un état contemplatif, je souhaite continuer à m'imprégner de cette beauté, mais le temps me file entre les doigts. Finalement n'est-ce pas la clé de ce sentiment intense de quiétude ?  Ou serait-ce ma soirée passée à regarder les étoiles surplombant des montagnes que neige et lune sortent de l'obscurité par un formidable effet de lumière réfléchie ? Par chance mon premier bivouac à proximité de la cabane de Rouzet (2260 m) m'a permis de passer le col de la Grava au petit matin, car plus tard dans la journée sa face Est avec des neiges ramollies par le soleil ne m'aurait pas vraiment aspiré confiance. Dans leur bienfaisance les montagnes déversent sur leurs flancs de l'eau en quantité, m'épargnant la corvée de fondre la neige pour ma consommation personnelle. Le lac des Bouillouses passé, il est temps de monter la tente dans une petite zone boisée à l'abri du vent. Mon champ de vision fermé par des arbres contraste avec la soirée de la veille, mais il me faut tenir compte des faiblesses de ma tente 3 saisons dans une nature qui peut se montrer aussi bien protectrice, que menaçante, selon l'air de bivouac envisagé. Mon évolution est lente, et la dernière étape de 23 kilomètres pour un petit 1000 mètres de dénivelé est la plus longue de ce périple. Le soleil brille, un vent glacial souffle, j’avance dans un mixte de rochers et neige peu portante. La crête de la portella de Bac d’Ortella atteinte, c’est une rencontre insolite avec des isards où, immense récompense, la vue s’ouvre sur l’itinéraire parcouru les jours précédents et au-delà. La nuit commence à tomber, il est temps de redescendre pour boucler ce tour du Carlit. Cette randonnée m’a procuré une sensation d’isolement renforcé par une neige vierge de toute trace humaine à perte de vue, avec constamment l’impression d’être privilégié d’évoluer ainsi, librement dans des espaces aussi grandioses que diversifiés.
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J1-J3. Du 25 au 27/03/2021
J'ai essayé de minimiser, ce qui n'est pas facile pour faire face aux températures négatives de la nuit (gros sac de couchage, matelas plus lourd, gants, plusieurs couches de vêtements, ...). Poids avec 1.5L d'eau et 3.2 kg de nourriture.
J'ai essayé de minimiser, ce qui n'est pas facile pour faire face aux températures négatives de la nuit (gros sac de couchage, matelas plus lourd, gants, plusieurs couches de vêtements, ...). Poids avec 1.5L d'eau et 3.2 kg de nourriture.
Commentaires
share posté le 02 avr. mis à jour le 02 avr.

Pascal 07300
1 messages
Photos magiques et magnifiques.
Mais les soirées ne sont elles pas trop longues et froides ???
Je fais aussi des mini raids de 3 jours, mais en été...le froid m’effrayant par avance...
share posté le 03 avr.

JB_Dijon
2 messages
Bonjour et merci pour le commentaire. Les soirées ne sont pas longues, car en hiver il fait nuit tôt et donc je me couche tôt, car les températures chutent rapidement. Froid, oui parfois, mais avec l'expérience j'apprends progressivement à le gérer. Car il ne faut pas rêver, par températures négatives, il n'y a pas de surhomme, juste des techniques pour se protéger. Après ça vaut le coup, l'ambiance du bivouac hivernal a quelque chose de magique que je ne retrouve pas en été : le silence, le craquement de la neige sous les pas, les paysages, ... Et j'en suis vraiment devenu accro :)

Actuellement

Carnets d'Aventures N°64