2 membres et 25 invités en ligne

Rando bivouac Cerces Thabor

(réalisé)
Magnifique virée au départ de la vallée de la Clarée (Névache) dans le massif des Cerces et mont Thabor.
Les paysages, les couleurs des roches, les lacs et l'environnement de ce massif nous plait beaucoup. Nous avions effectué le  tour du mont Thabor à VTT BUL avec enchantement il y a quelques années à l'automne - juste avant que la montagne ne revête son manteau blanc pour de longs mois -, à ski de randonnée à plusieurs occasions, et plus rarement en parapente. L'envie d'y revenir à pied en profitant des incroyables couleurs et lumières de l'automne trottait dans nos têtes...
randonnée/trek
Quand : 07/10/23
Durée : 2 jours
Distance globale : 30.9km
Dénivelées : +2101m / -2147m
Alti min/max : 1864m/3147m
Carnet publié par Johanna le 24 oct. 2023
modifié le 24 oct. 2023
Mobilité douce
C'est possible (ou réalisé) en train stop
Précisions : Train possible jusqu'à Briançon puis bus en saison ou stop.
Coup de coeur ! 442 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 1 (mise à jour : 24 oct. 2023)

Distance section : 13.6km
Dénivelées section : +1491m / -769m
Section Alti min/max : 1865m/2946m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 1 (mise à jour : 24 oct. 2023)

C'est sous le ciel limpide et la douceur de l'été indien que nous commençons notre marche dans la vallée de la Clarée. Nous passons aux abord sdu refuge de Ricou (où nous avions dormi cet hiver lors d'une sympathique virée à ski de randonnée entre amis) puis poursuivons vers les esthétiques lacs Laramon, Serpent, puis des Gardioles. 
Les feuilles de myrtilliers ont revêtu arborent un superbe carmin de saison magnifié par les chaudes lumières de l'automne. Que la montagne est belle ! Nous faisons de fréquentes pauses pour admirer la vue et prendre des photos.
Au pas du Lac Blanc - d'où la vue est déjà superbe -, nous faisons un aller-retour sur la crête pour nous rendre au pic éponyme. C'est là que nous ferons la rencontre du Yéti... que nos croûtes de fromage n'ont pas rendu indifférent ! :)
Nous repassons ensuite au pas puis descendons un épaulement permettant de longer le lac Blanc puis de rejoindre le col du Vallon.
Lac Laramon
Lac Laramon
Le lac Laramon avec au fond les belles crêtes qui séparent la vallée de la Clarée (rive droite) et celle de la Guisane.
Le lac Laramon avec au fond les belles crêtes qui séparent la vallée de la Clarée (rive droite) et celle de la Guisane.
Lac Serpent et les sommets des Ecrins qui se dévoilent peu à peu.
Lac Serpent et les sommets des Ecrins qui se dévoilent peu à peu.
Les lacs des Gardioles. Au fur et à mesure de notre ascension, les sommets des Ecrins se font de plus en plus visibles. Au centre, la barre des Ecrins, 4101 m le point culminant du massif.
Les lacs des Gardioles. Au fur et à mesure de notre ascension, les sommets des Ecrins se font de plus en plus visibles. Au centre, la barre des Ecrins, 4101 m le point culminant du massif.
Magnifique vue depuis le pas du lac Blanc, au fond à gauche le mont Thabor (3178 m), notre objectif du lendemain. Au centre au dernier plan, le mont Blanc !
Magnifique vue depuis le pas du lac Blanc, au fond à gauche le mont Thabor (3178 m), notre objectif du lendemain. Au centre au dernier plan, le mont Blanc !
Rencontre insolite avec le Yéti sur fond de Meije !
Rencontre insolite avec le Yéti sur fond de Meije !
Descente en direction du lac Blanc depuis le pas du lac Blanc.
Descente en direction du lac Blanc depuis le pas du lac Blanc.
De l'autre côté du col du Vallon, les plateaux suspendus aux abords de de Clot Sauvage puis du lac Lavoir nous enchantent. Le ciel d'un bleu profond et la lumière automnale magnifient véritablement ces paysages sauvages et colorés. Une fois de plus, à une soixantaine de kilomètres à vol d'oiseau de la maison, l'impression d'être en voyage ailleurs, dans des contrées lointaines nous saisit. Blague à part : nous avons désormais basculé du côté vallée Etroite, une vallée qui est topographiquement et sémantiquement italienne mais administrativement française ; une de ces bizarreries de découpage...
Myrtilliers en parure d'automne et en fruits !
Myrtilliers en parure d'automne et en fruits !
Miam !
Miam !
Le lac Lavoir et ses pozzines
Le lac Lavoir et ses pozzines
Aux abord du lac Lavoir
Aux abord du lac Lavoir
Encore quelque 400 m de dénivelé nous permettent de nous hisser jusqu'au lac Blanc - un autre ! décidément il n'est pas rare de constater le manque d'originalité toponymique de ceux qui nomment la nature.
Perché à 2600 m d'altitude et enchâssé entre d'élégantes crêtes rocheuses, les abords de cet autre lac Blanc nous offrent un lieu idéal de bivouac. Une rapide et fraiche mais si délassante baignade dans le lac, et nous nous attelons à monter la tente, non sans admirer les lumières changer.
Et nous voilà au bord d'un autre lac Blanc (quelle imagination toponymique !) à 2615 m. Une petite baignade fraiche et rapide et il est temps de monter le bivouac !
Et nous voilà au bord d'un autre lac Blanc (quelle imagination toponymique !) à 2615 m. Une petite baignade fraiche et rapide et il est temps de monter le bivouac !
Et voilà, le soleil est allé se coucher ! Il fait cependant encore très doux pour la saison ; les conditions sont idéales pour profiter de notre dîner : soupe chaude, sandwich de truite fumée, chocolat et tisane.
Nous restons volontiers pour voir le jour céder progressivement la place à la nuit. Bientôt la voûte majestueuse nous enveloppe et nous nous glissons dans notre petit cocon.
Sandwich à la truite fumée pêchée... à la biocoop ! :-)
Sandwich à la truite fumée pêchée... à la biocoop ! :)
Nuit paisible sous la voûte immense !
Nuit paisible sous la voûte immense !
Commentaires