Mâcon-Besançon

(réalisé) share(partager)
Notre premier voyage à vélo à 4: 5 jours entre Mâcon et Besançon pour visiter notre famille en mobilité douce.
vélo de randonnée
Quand : 26/08/19
Durée : 5 jours
Distance totale : 242.7km Dénivelées : +487m / -308m
Alti min/max : 157m/375m
Carnet créé par Les strike le 01 janv.
modifié le 02 janv.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : TER
192 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le topo : Section 2 (mise à jour : 02 janv.)

Distance section : 56.2km Dénivelées section : +67m / -128m
Section Alti min/max : 236m/236m

Description :

Cluny-Chalon sur Saône

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 2 (mise à jour : 02 janv.)

L'itinéraire du jour nous fait continuer à travers les vignobles et campagnes mâconais et chalonais. Quel plaisir d'évoluer sur des routes dédiées uniquement au vélo. C'est d'autant plus appréciable que nous transportons une cargaison bien précieuse.
Le camping municipal de Châlon-Sur-Saône, bien que modeste, fera complètement l'affaire pour ce soir. S'ensuit une visite de la ville, au centre pas désagréable avec sa cathédrale et ses rues piétones. On se dit alors à chaque minute que le vélo permet bien des découvertes, à deux pas de chez nous, dans des lieux vers lesquels nous n'aurions même pas daigné tourner la tête depuis l'autoroute en d'autres circonstances.
Au deuxième jour de ce voyage avec les enfants, nous prenons la pleine mesure de notre chance de vivre cela avec eux. Alors que le premier jour se passe plutôt dans le stress du voyage et l'expectative quant à leurs réactions ("lequel des deux va péter un câble en premier? Comment vont-ils réagir à cette nuit en camping sans les équipements habituels?"), nous pouvons maintenant savourer, pleinement rassurés quant à leur capacité à s'adapter en toutes circonstances. Notre seule règle: les écouter, savoir s'arrêter à l'instant même ou ils le demandent.
Cela donne d'ailleurs un rythme de roulage un peu particulier et assez fractionné. Une sieste qui s'annonce: on tartine et on enquille les kilomètres. Ils se réveillent? On lève le pied, et on s'arrête quand ça commence à râler. On apprend alors très rapidement à flairer l'aire de jeux du village du coin avant même de la voir. On devient de sacrés experts, capable même d'évaluer au premier coup d'oeil le coefficient de glisse du toboggan ou la qualité du ressort de la balançoire.
Section 2
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°59