Les crêtes de Chartreuse

(projet) (partager)
L'idée est de relier Grenoble à Chambéry en passant au maximum par les crêtes. La difficulté étant de trouver la bonne fenêtre nivo et météo...
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
Précisions : Il est possible de partir de la gare de Grenoble et rejoindre facilement le point de départ Porte de France à pieds. Pour le retour, soit descendre à pieds jusqu'à Chambéry, ou faire du stop...
randonnée/trek / raquettes
Quand : 09/03/16
Durée : 4 jours
Distance totale : 52.5km
Carnet créé par Manudad le 28 déc. 2015
modifié le 12 mars 2016
1153 lecteur(s)
(1 personne aime ce carnet)

Le topo : Section 1 (mise à jour : 12 mars 2016)

Distance section : 52.5km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 1 (mise à jour : 12 mars 2016)

Tentative ce 9 mars 2016. Il a neigé tant et plus sur la chartreuse. Les forets sont gavées, et en cet hiver capricieux, je pense qu'il ne faut pas laisser passer la moindre fenêtre.
Je laisse de coté le départ de la Bastille, et monte en bus le matin au Sappey.
La montée à l'Eimendras se fait sur de vieilles traces, mais il faut déjà un peu brasser la neige fraiche tombée dans la nuit. Puis à partir du haut de la boucle de ski de fond que je rejoint juste à la bergerie, plus une seule trace. Et là, c'est dans au moins 40 cm de neige profonde qu'il faut faire la trace, avec ce sac que j'ai tenté d'alléger au max mais qui fait quand même ses 15 kg.
La crète entre l'Eimendras et le Col de la Faita est de toute beautée. Mais je mets quand même 4h à rejoindre le Col du Coq..... Pas terrible comme moyenne. 

Après une pause déjeuner, je repars en direction de la Dent de Crolles. Au Col des Ayes, des rafales de vent du Sud donne une ambiance polaire, et pas une seule trace qui débouche à la Dent.... Ca ne m'engage pas trop. Je me dis que la nuit porte conseil, et je pose la tente à l'abri d'un arbre en direction du Trou du Glaz.

Le doute m'habite (...) et les événements de la nuit auront raison de ma motivation : un lyoph qui coule dans le duvet, et un matelas qu'il faut regonfler 3 fois à cause d'une maudite fuite invisible.
Bref, vaudra revenir......
Commentaires
posté le 25 mars 2016
Guil
M'enfin ces matelas qui fuient... ;)
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 04 avr. 2016

Paul Bardot
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 03/04/16

Message privé
Dommage, d'après les photos ton tour avait l'air bien parti ! J'ai eu moi aussi un problème de fuite introuvable sur mon matelas. C'était Un Klymit inertia, très confortable mais pas moyen de trouver la fuite, en fait c'était le bouchon qui était défectueux. Vu le genre de trip que tu fais, il te faut le Thermarest xtherm, j'en suis satisfait au bout de plusieurs bivouacs dans la neige (bien que j'ai dû me saigner aux quatres veines pour l'acheter).

PS : si ce matelas t'intéresse attention cependant, il est vachement étroit comparé au Klymit.