L'intégrale des Gorges du Tarn en stand up paddle

(réalisé) (partager)
Descente des Gorges du Tarn de Florac à Millau en autonomie 85 kms de parcours de cl II et III sur deux jours.
Stand Up Paddle/SUP
Quand : 25/02/17
Durée : 2 jours
Distance totale : 85.1km
Carnet créé par Seb.guillot le 06 mars
modifié le 02 juin
90 lecteur(s)
(10 personnes aiment ce carnet)

Le topo : Section 1 (mise à jour : 02 juin)

Distance section : 85.1km

Milieu traversé :

Environnement : [rivière]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 1 (mise à jour : 02 juin)

Descente en stand up paddle des gorges du Tarn
Çà fait longtemps que j'avais envie de descendre la totalité des gorges du Tarn, et bien c'est fait le weekend du 25-26 février avec la fraicheur de l'hiver j'embarque a Florac pour 85 km de rivière. Équipé d’une planche Red paddle et du matériel de bivouac, j’embarque à la confluence du Tarn et du Tarnon. En cette période le niveau d’eau est idéal pour ce type d’embarcation.
Dernier préparatif.
Dernier préparatif.
Départ de Florac
Départ de Florac
Très vite les rapides se succèdent et la fraicheur hivernale de la rivière rappelle qu’il ne vaut pas mieux tomber malgré quelques passages acrobatiques : la descente se fait sans chute. L’objectif était de dormir Au Moulin de la Malène mais j'ai envie de pousser jusqu’au Pas de Soucy pour dormir la bas. Une rencontre avec un castor agrémente la fin de journée.
Petit rapide .
Petit rapide .
St Chély du Tarn.
St Chély du Tarn.
Le bivouac installé, une petite soupe et au lit pour une longue nuit fraiche et réparatrice.
Le Matin tout est blanc de givre, un rapide petit déjeuner, le matériels rangé et c’est parti pour 1km de randonnée pédestre pour franchir le Pas De Soucy zone infranchissable par la rivière où le Tarn disparait sous les énormes blocs de roche.
Levé du soleil.
Levé du soleil.
Bivouac au Pas de Soucy.
Bivouac au Pas de Soucy.
De nouveau sur l’eau, je commence la partie des Vignes au Rozier : le secteur le plus mouvementé des gorges avec quelque passage de ClasseIII. Le soleil ne réchauffe pas encore le fond des gorges qui garde la température fraiche de la nuit. Le passage du « rapide de la Sablière » vas m’offrir mon premier bain.
Après le village du Rozier les Gorges s’élargissent et laissent place au soleil qui réchauffe l’air.
Les Gorges du Tarn.
Les Gorges du Tarn.
La suite du parcours se fait sans encombre et c’est en fin de journée que j'arrive à Millau devant le stade d’eau vive.

En résumé: à peu près 85 km de rivière de Classe II et III, 13 heures de pagaie sur deux jours, du soleil, niveau d'eau parfait (1m à l’échelle de Montbrun) bref que du bonheurs.
Arrivée à Millau au stade d'eau vive.
Arrivée à Millau au stade d'eau vive.
Commentaires