L'Europe en VTT par les sentiers: La Scandinavie

(en cours) share(partager)
Dernier grand voyage de cette année sabbatique et toujours sur la même philosophie: vivre l'aventure simplement, en immersion dans la nature et tout en s'amusant.
Destination les sentiers de Suède, de Finlande puis de Norvège en VTT avec une remorque. Dans ces pays où l'eau est omniprésente, j'emmène avec moi un petit kayak gonflable pour en profiter d'avantage.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train ferry
Précisions : Je devrait rejoindre Göteborg en 2 jours après avoir pris 5 trains et 1 ferry. Ensuite, il y aura quelques traversées maritimes en ferry et sûrement des liaisons en train.
VTT / kayak gonflable
Quand : 08/06/19
Durée : 70 jours
Carnet créé par Gaiako73 le 06 juin
modifié le il y a 1 jour
293 lecteur(s) - 4
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Suède (mise à jour : 25 juin)

La Suède, pays qui m'est complètement un inconnu. Dans mes préparatifs de voyage, j'ai seulement récupéré les itinéraires de randonnées et construit un parcours géographiquement logique. Alors, c'est une découverte totale.
Arrivée matinale à Goteborg
Arrivée matinale à Goteborg
Après une petite visite express de Goteborg (j'y reviendrai en août), je parviens rapidement, par les pistes cyclables, à la forêt qui borde la ville. Il pleut en continu mais pas très fort. On est vite en pleine nature, dans de belles forêts parsemées de lacs. Les sentiers sont boueux avec quelques passages aménagés en bois adaptés pour les piétons mais pas pour les vtt. Pas mal de racines et des zones rocheuses. Le relief est bien plus présent que ce que je pensais : tout en courtes montées, descentes ou plat. Ce qui est donc assez fatiguant car l'effort est très changeant.
Débuts humides et vallonnés
Débuts humides et vallonnés
Première rencontre de la faune sauvage
Première rencontre de la faune sauvage
5h30 de roulage principalement sur des sentiers et pistes forestière, je suis bien fatigué... normal, c'est le début. Ça devrait aller mieux d'ici 3 ou 4 jours!

Ah oui, niveau matos ça commence mal! Mon poncho était en train de sécher sur le dessus de la remorque, il a dû se déplacer avec les secousses et s'est empalé sur une branche cassée. Ça va être difficile à réparer. Et puis le drapeau de la remorque a disparu, quand et comment, je ne sais pas !
A 15km de Goteborg et l'impression d'être dans des immenses étendues vierges !
A 15km de Goteborg et l'impression d'être dans des immenses étendues vierges !
Le 2ème jour est beaucoup plus roulant et moins boueux. J'ai pris un tout petit peu d'altitude (200-250m). Singles sur lit d'épines et pistes forestières sur la première moitié. Pas mal d'habitants en plein cœur de la forêt ou au bord des lac avec des bâtiments nickels (même les fermes) aux bardages souvent rouge, le Rouge de Falun.
Les aménagements pour passer dans les zones humides... A ne pas tenter sur le vélo quand le bois est mouillé !
Les aménagements pour passer dans les zones humides... A ne pas tenter sur le vélo quand le bois est mouillé !
Une ferme typique
Une ferme typique
La météo est très moyenne avec des averses qui ne préviennent pas. Vers 11h, ça empire. Je prends donc la route en me réfugiant régulièrement sous les ponts ou les arrêts de bus. Je rejoins Boras où je prends le temps de me ravitailler. C'est ici que j'avais prévu de prendre le train pour rejoindre le sentier européen E6 environ 60 km au sud est. Mais le train est affiché complet ! Bon et bien, on va y aller en vélo. 
Point de vue "grisailleux" équipé d'un abri en bois avec table et espace feu de camp
Point de vue "grisailleux" équipé d'un abri en bois avec table et espace feu de camp
Beaucoup d'insectes piqueurs ce soir alors j'ai sorti la moustiquaire
Beaucoup d'insectes piqueurs ce soir alors j'ai sorti la moustiquaire
Ce matin, le ciel a attendu que je remballe le bivouac avant de m'arroser d'une fine pluie !

J'emprunte des petites routes. Ca roule, je pense que je ferai la jonction avec le E6 pour midi. Je me trompe complètement !! La distance est beaucoup plus importante et c'est un peu valloné. Du coup, le picnic est un peu léger ! Je retrouve les chemins en milieu d'après midi et sous le soleil. Majoritairement de la piste forestière, très agréable à rouler et dans de beaux paysages.
Suède
Quelles sont belles les pistes en Suède
Quelles sont belles les pistes en Suède
Un refuge magnifique au bord d'un lac.
Un refuge magnifique au bord d'un lac.
Je suis bien heureux d'arriver à Skillingaryd vers 17h car j'ai faim et envie d'une boisson fraîche. 

Je me trouve ensuite un beau spot bivouac à l'écart de la ville qui est encore baigné de soleil avec un pti cours d'eau... Idéal pour faire une lessive.
Suède

Le jour suivant est très galère avec beaucoup de sentiers impraticables en vélo car soit avec une végétation dense, des zones humides avec des pontons très glissants, des zones d'exploitation forestières ravagés ou encore des pentes trop raides! Ça use mais c'est beau!
Ça roulait pourtant si bien au début !
Ça roulait pourtant si bien au début !
Et là, déjà moins bien
Et là, déjà moins bien
Oh, la belle tourbière !
Oh, la belle tourbière !
Il est 21h40, le soleil va disparaitre mais pas pour longtemps
Il est 21h40, le soleil va disparaitre mais pas pour longtemps
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! La météo au top, je pars avec le souvenir douloureux de la veille ! Mais ça sera vite oublié tant les chemins sont roulants à travers des paysages variés : la forêt bien-sûr, des lacs complètement sauvages ou entourés d'habitations, des exploitations agricoles avec de jolies fermes très bien entretenues, un point de vue en hauteur qui donne l'impression qu'il n'y a que de la forêt à perte de vue et la très belle petite ville de Eksjö animée en ce samedi. 
Ça c'est de l'aménagement de point de vue!
Ça c'est de l'aménagement de point de vue!
Suède
Eksjö
Eksjö
Eksjö
Eksjö
Je repère un lac qui semble assez isolé. C'est l'objectif bivouac. C'est bien vu, la berge est accessible et il n'y a aucune autre présence humaine à l'horizon.
Je mets le kayak à l'eau et sors la canne à pêche.
Petite balade sur l'eau et pêche, d'abord du bateau puis de la rive d'en face. J'attrape deux petites perches que je remets à l'eau. Et puis, ça mord du gros! Un brochet d'une quarantaine de cm. Repas royal ce soir! Mais attention aux arêtes !
Le premier brochet que j'attrape hors du lac du Domaine du Lac (là où j'ai grandi)
Le premier brochet que j'attrape hors du lac du Domaine du Lac (là où j'ai grandi)
Oh la belle prise!
Oh la belle prise!
Première virée sur les eaux scandinaves
Première virée sur les eaux scandinaves
Suède
N'ayant pas mis mon masque sur les yeux, je suis réveillé par le levé du soleil à 3h30! Sachant qu'il ne fait pas encore nuit à minuit. En tout cas c'est plaisant d'avoir tout son temps pour trouver un spot bivouac et en profiter. Ça change du premier voyage en automne. 

Le paysage change encore. Cette fois les pâturages et quelques champs remplacent de la forêt. Je continue de suivre très majoritairement l'itinéraire du GRE 6 qui ici doit être un sentier national qui traverse la Suède du Sud. Le balisage est très bien fait à coups de peinture orange et de panneaux.
Des cabanes à oiseaux comme celle ci, il y en a vraiment beaucoup en Suède. En pleine nature, à côté des habitations et même en ville dans des parc!
Des cabanes à oiseaux comme celle ci, il y en a vraiment beaucoup en Suède. En pleine nature, à côté des habitations et même en ville dans des parc!
Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins ....
Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins ....
Des coupes à blanc, il y en a beaucoup aussi... Est-ce une gestion correcte de la forêt du point de vue environnemental?
Des coupes à blanc, il y en a beaucoup aussi... Est-ce une gestion correcte de la forêt du point de vue environnemental?
Jusqu'ici, je dirais que j'ai roulé à 60% sur piste, 25% sur route et 15% sur single. Pour les singles, c'est un peu la lotterie ! Il y a un peu de roulants funs et pas mal de cahotiques inroulables ! Alors des fois je tente et d'autre je prends un itinéraire bis (si possible). Là j'ai joué et j'ai perdu: poussage/tractage/levage pendant 45mn!
Au hasard d'un sentier, je tombe sur un écomusée avec bâtiments agricoles tels qu'ils étaient au 18eme siècle
Au hasard d'un sentier, je tombe sur un écomusée avec bâtiments agricoles tels qu'ils étaient au 18eme siècle
Non, je ne suis pas allé au camping mais le nom m'a bien fait rigoler !
Non, je ne suis pas allé au camping mais le nom m'a bien fait rigoler !
Et alors le kayak ? Voilà les éléments démontés/roulés. 1 kayak, 1 dérive, 1 pagaie et 1 pompe K-pump légère et efficace
Et alors le kayak ? Voilà les éléments démontés/roulés. 1 kayak, 1 dérive, 1 pagaie et 1 pompe K-pump légère et efficace
5 minutes après
5 minutes après
Un bivouac au top
Un bivouac au top
Plus j'avance vers l'Est et moins c'est valloné. C'est aussi beaucoup plus sec, même très sec! Y aurait-il un épisode de sécheresse en cours ? Je change un peu l'itinéraire pour éviter de faire des grands détours. Les piste sont parfaitement entretenues. En même temps, avec les conditions hivernales, y a plutôt intérêt ! D'ailleurs, le maintien des "choses" en parfait état est bien ancré dans la culture suédoise. Un des exemples que j'ai pu voir et revoir, c'est les robots tondeuses qui assurent que le gazon reste à la hauteur voulue ! Quel contraste avec la forêt autour !
Le paysage change nettement
Le paysage change nettement
Zoom sur la remorque. Contrairement au premier voyage, j'ai ajouté un sac étanche par dessus le sac de la remorque. Ça me permet d'y mettre les changes encombrantes mais légère (pagaie, pompe,. ..) et des trucs à avoir à portée de main (poncho, argent, grignotage, ...)
Zoom sur la remorque. Contrairement au premier voyage, j'ai ajouté un sac étanche par dessus le sac de la remorque. Ça me permet d'y mettre les changes encombrantes mais légère (pagaie, pompe,. ..) et des trucs à avoir à portée de main (poncho, argent, grignotage, ...)
Si si, il y a bien un chemin !
Si si, il y a bien un chemin !
Pour me reposer un peu les jambes tout en avançant, je prends la route une demie journée. En plus, je trouve le paysage plus monotone. J'ai hâte d'arriver sur la côte Est. 

L'après midi, je reprends l'itinéraire rando. D'abord une piste sur quelques kilomètres et puis un petit sentier qui serpente dans la forêt. C'est beau mais inroulable! Entre les pierres, les trous, les troncs d'arbres en travers, ...c'est l'enfer. Mais je persiste car pas envie de faire demi tour et devoir faire un grand contournement. Je tire, je pousse, je démonte... C'est épuisant. Je pense à abandonner et rentrer à la maison !! Après 2 horribles heures, je retrouve une piste. Ouf!
Suède
Suède
L'arrivée au bord d'un bras de la Baltique est une récompense. Je prends un bac pour rejoindre Stegeborg sur l'autre rive. Ça sent l'air marin et c'est très beau.
Après le malmenage du matériel, je dois réparer deux petites déchirures sur le sac de la remorque.
En début de soirée, un groupe de jeunes accompagnés de quelques adultes s'installent autour d'un feu, à côté de moi. Il me feront le plaisir de jouer et chanter des musiques suédoise et d'autres. 
Baltique en vue :)
Baltique en vue :)
Simplement beau
Simplement beau
Je suis décidé à profiter d'avantage de la côte Baltique. Une petite étape me permet de rejoindre Nävekvarn, petit port de plaisance avec un panorama magnifique sur l'archipel Stora Krokholmen. Je m'installe pour 2 jours sur  l'îlot de Skäret connecté au port par un petit pont de bois. Bivouac de rêve. 
Les bacs sont nombreux et gratuits en Suède
Les bacs sont nombreux et gratuits en Suède
Oh que j'suis bien ici!
Oh que j'suis bien ici!
Accès à l'îlot de Skäret
Accès à l'îlot de Skäret
Le lendemain, le pédalage laisse place au pagayage. Toujours sous le soleil, je rejoins l'archipel Stora Krokholmen et serpente entre les îles. La roches granitique aux formes douces et les pins à l'odeur sucrée me font penser à la Méditerranée ! Un voyage en kayak le long des côtes de la Baltique doit vraiment valoir le coup.

Je rentre au bivouac tout juste avant qu'un gros orage se déchaîne.
Balade flottante entre les îlots de Stora Krokholmen
Balade flottante entre les îlots de Stora Krokholmen
Le pied de Zeus marche sur la Baltique !
Le pied de Zeus marche sur la Baltique !
Rester 2 jours au même endroit me permet de manger d'avantage d'aliments fragiles
Rester 2 jours au même endroit me permet de manger d'avantage d'aliments fragiles
Pour rejoindre Stockholm, je mets encore 2 jours essentiellement par la route car les sentiers ne sont pas où peu praticables en VTT et/ou font faire de grands détours sans intérêt majeur. Je trouve néanmoins quelques petites portions de singles très sympas qui dominent des bras de la Baltique .

Les cultures de céréales et les élevages de chevaux sont nombreux dans cette partie du pays.
Euh non, là je n'y vais pas!
Euh non, là je n'y vais pas!
Partout aux abords et dans les villes et villages, il y a des pistes cyclo piétonnes
Partout aux abords et dans les villes et villages, il y a des pistes cyclo piétonnes
Rue du centre historique de Trosa
Rue du centre historique de Trosa
Un single extra sur quelques kilomètres. Roulage sur lit d'épines et dalles rocheuses avec une superbe vue.
Un single extra sur quelques kilomètres. Roulage sur lit d'épines et dalles rocheuses avec une superbe vue.
Arrivé dans la capitale suédoise, je dois me trouver un bivouac urbain ! Ça ne m'inquiète pas vraiment.
J'ai repéré une aire pour camping car sur une île proche de la vieille ville et sans habitation. C'est top, propre, peu bruyant, avec un point d'eau et une belle pelouse plate et ombragée. 
La dernière journée en Suède est consacrée à une visite de Stockholm jusqu'en fin d'après midi où j'embarque sur un ferry pour l'archipel finlandaise. d'Åland
Dimanche matin ensoleillé à Stockholm
Dimanche matin ensoleillé à Stockholm
Old town
Old town
Suède
Ces 11 jours en Suède sont vites passés. La météo était formidable. J'ai trouvé de quoi me faire plaisir hors des routes et un peu sur l'eau aussi. De la forêt, des petits reliefs, des lacs, la côte Baltique, l'architecture et la culture suédoise, ...plein de belles découvertes. 
Ça m'a, par contre, étonné de ne croiser aucun randonneur sur les sentiers !

Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°56