GR70 - Sur les traces de Robert Louis Stevenson

(réalisé) share(partager)
Je vous présente mon retour d'expérience sur le chemin de Stevenson réalisé en VTT BUL* : DFCI, Singles, Sommets, Forêts, Rivières, Portages et Bivouacs au programme !

Le GR70 Traverse la Haute-loire, l'Ardèche, la Lozère et le Gard, au coeur du Massif Central.

*Bivouac Ultra Léger
VTT BUL
Quand : 23/06/20
Durée : 5 jours
Distance globale : 216km
Dénivelées : +5219m / -5421m
Alti min/max : 511m/1627m
Carnet créé par Bul2savon le 30 juin
modifié le 07 août
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
Précisions : Attention : si vous décidez de prendre le bus votre vélo sera rangé dans la soute (pour les bus sans porte vélos) dans la limite des places disponibles. Si il y a une correspondance, elle peut-être réalisée par un mini-bus, ici, les vélos sont acc...
220 lecteur(s) - Soyez le premier à aimer ! :
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 3 (mise à jour : 07 août)

Distance section : 46.9km
Dénivelées section : +1152m / -1007m
Section Alti min/max : 957m/1306m

Description :

Pour cette nouvelle journée et milieu de parcours, départ depuis Saint-Flour-de-Mercoire et fin d'étape à Chasseradès.
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 3 (mise à jour : 07 août)

Une fois ma tasse de thé ingurgitée, je suis parti vers le sous bois de la forêt de Mercoire.

Les 8kg sur mon dos commençaient a créé une douleur au niveau du fessier, la position assise sur le VTT devenait difficilement supportable. Pour y remédier, je faisais des micro-pauses.

Pour la suite du Road-Book, pas mal de passages dans les hautes herbes* et sur des chemins boueux avant d'arriver à Cheylard l'Evêque.

*Attention aux tiques. Il faut régulièrement vérifier les bras et les jambes.
Tique Land !
Tique Land !
Jour 3
Cheylard l'Evêque
Cheylard l'Evêque
J'ai réalisé une longue ascension à partir de Cheylard l'Evêque, suivi d'une descente technique bien sympathique jusqu'aux vestiges du Château de Luc.
Chateau de Luc
Chateau de Luc
Vue depuis le château
Vue depuis le château
Difficile de trouver de l'eau potable et une boulangerie au sein du village de Luc, situé en contre-bas des ruines. J'ai remplis mes gourdes avec de l'eau non-potable et beaucoup d'hésitation. Deux voyageurs en motos enduro cherchez également une boulangerie, mais la plus proche était à La Bastide-Puylaurent soit à 9 km par la route ou à 16 km via le GR70. Ils en profitèrent pour me conseiller de ne pas boire cette eau au risque d'avoir la dysenterie. Sur ce, par précaution je mis une pastille de chlore dans chacun des bidons. En attendant, je me suis arrêté boire un soda au gîte Lou Pascalou. J'y ai rencontré un randonneur fort intéressant. Lui aussi faisait le GR70, on a discuté de voyage et philosophé sur la difficulté du périple.

Arrivé à Rogleton, une pause s'est imposée sous ce soleil de plomb. J'en ai profité pour me rafraichir et rinçer le VTT - plein de poussière, de terre et de bouses de vache - dans la rivière.
Pause boisson même pour les moineaux
Pause boisson même pour les moineaux
14h30 - J'ai poursuivi mon chemin jusqu'à Mirandol. Une piste DFCI de 4km, jonchée de chenilles processionnaires au sol et dans les airs. Elles semblaient traverser la largeur du chemin, d'un chêne à l'autre, de la même façon que Spiderman.

Une fois arrivé à Mirandol, après de longues recherches, j'avais enfin trouvé un lieu pour installer mon bivy plus loin dans un champs. Malheureusement, juste après avoir déballé une partie de mon paquetage le ciel se couvrit rapidement avec d'énormes cumulus au dessus des montagnes. Panique à bord, j'ai rangé l'ensemble de mes affaires et pris la poudre d'escampette. Je suis retourné à Mirandol, mais les gîtes étaient fermés. Donc, j’ai dû rebrousser chemin jusqu'à Chasseradès où j'ai trouvé hospitalité dans le Relais de Modestine. Même si au final il n'avait pas plu cette nuit là, ce fût un bon prétexte pour reprendre des forces et récupérer quelques heures de sommeils perdues lors des nuits précédentes. En effet, le jour suivant, j'allais parcourir les fortes pentes du Mont Lozère


Mon spot de bivouac à Mirandol se situait dans un des champs au centre de l'image.
Mon spot de bivouac à Mirandol se situait dans un des champs au centre de l'image.
Le Relais de Modestine
Le Relais de Modestine
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61