Globe Campeurs

(réalisé) share(partager)
Long voyage autour du monde, kayak Asie du Sud-Est, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Mékong Canada...
kayak de mer / vélo de randonnée
Quand : 01/09/16
Distance totale : 5898.9km
(dont réalisés 4820.5km)
Dénivelées : +5979m / -5906m
(dont réalisés d+:5931m / d-:5878m)
Alti min/max : 0m/1352m
Carnet créé par john le 08 mars 2018
modifié le 06 avr.
1234 lecteur(s) - 15
Coup de coeur !
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Pratique : la NC en kayak (mise à jour : 14 mars)

La Nouvelle-Calédonie en kayak

Dépenses
Le billet pour y aller est très cher (environ 2500 € A/R) et la vie sur place est également très chère. Mais :
- Nous avons pu bivouaquer partout (lire ci-dessous « la coutume »)
- Le stop fonctionne très bien
- Les bus sont bon marché
Nous avons dépensé environ 10 €/jour pour 2 (hors billet d'avion).

Cartographie et itinéraire 
- Nous avons imprimé 74 cartes sur georep.nc (portail de l’information géographique en Nouvelle-Calédonie ; un peu l’équivalent de geoportail.gouv.fr pour la métropole).
- Les vents dominants sont sud-est.
- Nous avons décidé de faire le tour dans le sens antihoraire.

La coutume
Prévoir des cadeaux pour « faire coutume » (cigarettes, étoffe…) mais ne pas s'inquiéter avec ça, l'essentiel étant comme partout d'être respectueux et conscient qu'on est toujours chez quelqu'un.
Au sujet de « la coutume kanak », voici ce qu’on peut lire sur le site nouvellecaledonie.travel :
Bien plus que les coutumes quotidiennes, c'est la coutume traditionnelle qui est emblématique de la Nouvelle-Calédonie et de la culture kanak. La “coutume” continue en effet de régir quotidiennement la vie des clans et il est essentiel que vous la respectiez, si vous êtes face à une situation qui impose sa pratique.
Il en sera ainsi si vous souhaitez pénétrer sur un territoire tribal, si vous voulez accéder ou visiter certains lieux tabous ou si vous comptez bénéficier d'un hébergement dans un gîte en tribu. Dans tous ces cas, il convient de faire la “coutume”. Celle-ci se traduit par un échange verbal (la parole donnée, la parole reçue) et un petit cadeau offert à votre interlocuteur (monnaie, manou [du tissu], etc.).

Ravitaillements
On trouve de l'eau douce dans toutes les tribus. Possibilité de ravitaillement dans toutes les villes tous les 5 jours environ.
Conseil : acheter un épervier (un filet) avant le départ pour pêcher des sardines mais pas de pêche de gros poissons (à moins de vraiment bien connaître les espèces) à cause de la « gratte » (la ciguatera est une toxine qui s'accumule dans les poissons qui mangent le corail ; puis elle s'accumule dans les organismes et sa concentration augmente au fur et à mesure que l'on monte les échelons de la chaîne alimentaire. Ainsi, les grands poissons prédateurs comme le barracuda, la murène, le mérou ou encore les carangues sont les plus susceptibles de provoquer un empoisonnement).
Nombreux coquillages dans les zones de mangrove et crabes de palétuviers. Cocos à volonté (bien meilleures grillées).

Bivouac
Nous avons opté pour le hamac/bâche mais la tente s'y prête également très bien. Nous n'utilisions le réchaud qu'au petit déjeuner, le soir nous faisions du feu.

Le matériel
Le kayak : Grand Narak Nautiraid en version expédition avec gouvernail et kit voile. Nous voulions un kayak démontable grand, rapide, stable et surtout fiable. Comme on dit souvent : « on en a pour son argent ». Nous repartirons les yeux fermés avec le même bateau pour de prochains voyages.
Les hamacs : nous avons acheté deux hamacs moustiquaire chez Hamaczonie en Guyane, plus chers que d'autres modèles que l'on trouve sur le net mais de très bonne qualité. 
Les sandales : nous conseillons des modèles robustes et confortables du genre Keen, même si les nôtres achetées 15 € ont tenu les 6 mois sans broncher (nous les avons juste un peu recousues).
Le réchaud : modèle MSR Whisperlite à essence. Un bon choix pour trouver du carburant partout, mais nous aurions dû emporter des joints de rechange pour éviter de se retrouver sans réchaud le dernier mois.
Le GPS : Garmin 64s à piles avec carto Open Street Map. Très efficace !

La carto
Nouvelle-Calédonie : excellente cartographie sur georep.nc
Nouvelle-Zélande : cartes papier au 1/50.000 dans les centres du Department Of Conservation.
Thaïlande Pha Nga : bonnes cartes papier dans les librairies sur place.

Vêtements
Une bonne Goretex de kayak, un t-shirt manches courtes de randonnée ample et respirant, un short de course à pied (sèche très vite), un pantalon de randonnée léger, une polaire fine, un t-shirt manches longues pour le soir, un chapeau, un bonnet en polaire, des mitaines en cuir et une paire de chaussures de randonnée basses (jungle = chaussures fermées). Le tout généreusement imbibé d'anti-moustiques.
Gilet de sauvetage : modèle Hiko Stamina, très agréable et fonctionnel, aucun frottement.
Sacs étanches : nous en avons jeté 5 qui n'ont pas tenu le coup ! Il faut vraiment prendre de la toile épaisse et une fermeture robuste.
Protection matériel photo : nous avions une housse de type Aquapac que nous glissions dans deux autres sacs étanches. Le matériel n'a pas pris l'eau mais ça a parfois été limite. La prochaine fois, nous emporterons une boîte de type Pelicase certes plus lourde mais qui offre une protection rassurante.
Livres : nous sommes de gros lecteurs et les livres occupaient beaucoup de place dans le kayak. Nous avons pu en échanger dans les capitaineries, les campings et les agences de l'Alliance Française. Pour la suite du voyage, nous avons décidé d'acheter une liseuse pleine de bons livres et bien plus compacte.
Lunettes de soleil : nous en avons perdu 3 paires parce que nous ne portions pas de cordon…
Duvets : en plume Valandré et Lestra. Nous les avons utilisés presque tous les jours même dans les coins où nous pensions n'avoir besoin que du drap de soie.

Communication
Nous avons utilisé un smartphone pour donner des nouvelles quand nous avions accès au wifi. Pour la suite du voyage, nous avons acheté une tablette 7 pouces car le téléphone était vraiment très petit pour écrire de longs messages. De nombreuses lettres et un colis ne sont pas arrivés à destination mais nous continuons à écrire.

Sécurité
Nous avions une VHF marine mais pour la suite du voyage nous avons acheté une balise PLB Fast Find 220. Les tempêtes en mer nous ont convaincus de son utilité.

Pratique : la NC en kayak
Pratique : la NC en kayak
Pratique : la NC en kayak
Pratique : la NC en kayak
Pratique : la NC en kayak
Pratique : la NC en kayak
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°55