2 membres et 28 invités en ligne

Entre Grandes Rousses et Belledonne : du Chazelet à Chamrousse à skis

(réalisé)
Une petite balade sauvage en ski de rando entre Grandes Rousses et Belledonne.
ski de randonnée
Quand : 28/02/22
Durée : 5 jours
Distance globale : 68.3km
Dénivelées : +5747m / -5838m
Alti min/max : 1676m/3012m
Carnet publié par gb05 le 05 mars
modifié le 08 mars
S'y rendre de manière douce : C'est possible en bus
Précisions : Départ Le Chazelet : navettes depuis la Grave. La Grave s'atteint en bus depuis Briançon et Grenoble. Arrivée Chamrousse : bus jusqu'à Grenoble.
Coup de coeur ! 307 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Mardi 1er mars (mise à jour : 08 mars)

Distance section : 18.9km
Dénivelées section : +1070m / -1427m
Section Alti min/max : 1730m/2854m

Description :

Du Tirequeue, on franchi les terres noires en partie déneigées pour rejoindre les Prés Nouveaux et le col éponyme. On rejoint le col de la Valette par la crête et les sommets 2470 m et 2466 m. Du col, on rejoint le sommet de la Valette. Traversée sous le pic de l'Étendard, vers le refuge, puis descente dans un relief compliqué (plats et bosses, puis barres dans la descente finale) vers l'Eau d'Olle et le lac de Grand-Maison que l'on rejoint par la route D926 enneigée (passage du torrent sur une passerelle vers 1775 m en aval du Plan du Suet). Bivouac au Rieu Claret.
Ma position

Milieu traversé :

Environnement : [montagne] Biotope : [neige]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Mardi 1er mars (mise à jour : 08 mars)

Réveil à 7 h. -3°C sous la tente. 11 h de sommeil !
Nous avons quelques marnes noires à franchir, qui sont raides et plutôt déneigées. Ce sera à pied, sur une langue de neige gelée. Le paysage est grandiose et sauvage, nous suivons le fil d'une crête pour rejoindre le col de la Valette. Puis une longue montée vers la cime du même nom.
Au col, le réseau téléphonique passe, j'envoie un message pour dire que tout va bien. Je cogite un peu sur l'état du monde, après avoir quitté les actualités avec un Poutine sur le bouton rouge de la dissuasion nucléaire. Loin de tout, qu'en est-il ? Guerre nucléaire en cours ou pas ?
Nous descendons pour traverser sous le pic de l'Étendard, et faisons une pause pour manger un morceau au moment de remettre les peaux pour franchir une bosse. Et là, un avion de @#&%$$€+/!# de touriste se met à nous tournicoter autour troublant fortement notre déjeuner. En fait, les avions (je ne sais pas si c'est le même qui enchaîne les rotations) n'arrêtent pas de survoler l'Étendard et son glacier moribond. Comme si ces « touristes » venaient là pour vérifier que leurs crimes (voler stupidement en avion) avaient bien le résultat escompté (faire fondre le glacier). Et accessoirement troubler la quiétude des lieux. Même si quelque part, leur présence me rassure sur le fait que le monde n'est pas « fini » ; enfin, je ne sais pas si ça me rassure, en fait...

Nous repartons pour une grande traversée plutôt descendante, mais avec un peu de poussée de bâton, vers le refuge de l'Étendard. Puis sous le refuge vers la vallée de l'Eau D'Olle. Beaucoup de poussée de bâton et d'escaliers, là. Une barre à contourner, et pour finir une superbe descente dans une belle poudreuse tassée !
Nous traversons l'Eau d'Olle, puis un peu de plat sur la route enneigée pour rejoindre le Rieu Claret à proximité du lac de Grand-Maison. Nous posons la tente là, vers 16 h 30 après une journée de 7 h 30.
Passage des marnes noires.
Passage des marnes noires.
Sur le replat des Près Nouveaux ; au fond le pic du Mas de la Grave.
Sur le replat des Près Nouveaux ; au fond le pic du Mas de la Grave.
Belle crête.
Belle crête.
Panorama somptueux depuis la cime de la Valette.
Panorama somptueux depuis la cime de la Valette.
Incongru.
Incongru.
Plat descendant...
Plat descendant...
Le Nant de Bramant.
Le Nant de Bramant.
Le lac de Grand-Maison.
Le lac de Grand-Maison.
Écriture.
Écriture.
Commentaires