Descente du Rhône en kayak de mer

(réalisé) (partager)
DESCENTE DU RHONE EN KAYAK DE MER

Du lac Léman à la mer Méditerranée en kayak de mer. Un périple solo, en bivouac, en autonomie maxi, sur près de 619 km.           Toutes les photos sur ce lien
kayak de mer
Quand : 01/06/13
Durée : 13 jours
Distance totale : 619.3km
Carnet créé par Rikou le 01 mai 2016
modifié le 02 juin 2016
2952 lecteur(s)
(16 personnes aiment ce carnet)
Vue d'ensemble

Le topo : 13-06-2013 : le Final (mise à jour : 05 mai 2016)

Distance section : 70.7km

Description :

JEUDI 13 JUIN 2013

Départ 
: Barrage de Vallabrègues : 07h35
Stop : Seuil Gardon : 08h15 – (P) : 08h30 - 09h00
Stop : Arles : 10h20 – 10h30
Stop : 13h15 – 13h30
Stop : Carrière de Sel : 17h00 – 17h20
Bivouac  : Plage de Piémanson : 19h10

Meteo 
: Soleil. Le vent a été omniprésent durant cette journée, jusqu'au soir... Beaucoup de vent et de vagues.

Notes 
: Je ne pensais pas boucler le périple aujourd'hui. Bien que j'en avais très envie, je ne pensais pas que cela soit possible. L'idée était de faire le maximum de bornes. Le seuil du gardon était énorme. Portage pas évident car en rive droite rien de prévu. Après Beaucaire/Tarascon, Rhône sale et nauséabond. Passage de la jonction Grand Rhone / Petit Rhone « Rock 'n Roll » car beaucoup de vent, de courant, de « marmites » … pas le temps de prendre le panneau en photo.
Petite accalmie à Arles. Après Arles le Rhône est long, large, monotone, les berges infestées de moustiques et autres diptères volants désagréables. Quand j'ai vu qu'il n'était que 16h45 à Salin-de-Giraud, j'ai décidé d'aller jusqu'au bout. Le passage du bac de Barcarin n'a pas été si évident car on y ressent certainement l'effet de la houle. Quand je suis passé, il y avait de grosses vagues, des jolis creux, et ce bac qui n'arrêtait pas de traverser. Je me suis mis en "stand bye", au milieu des grosses vagues. Puis j'ai fait signe que je traversais … pas de réaction … j'ai traversé à toute vitesse. Après, ce fut plus cool. Un peu plus de 2 heures plus tard, j'échouais Ysak sur la plage face à la mer et me jettais dans l'eau, tout équipé, à peine « déjupé ». Très grande Fierté. Très grande Satisfaction. Très content de l'image que je vais projeter samedi devant la famille.

Navigation : 09h55 – 68 km
Barrages : 0
Portages : 1 – 400 m.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 13-06-2013 : le Final (mise à jour : 05 mai 2016)

Seuil du Gardon. Dernier portage...
Seuil du Gardon. Dernier portage...
Feu de joie
Feu de joie
Bord du Rhône
Bord du Rhône
Plage Napoléon. Deux jours après mon arrivée à l'embouchure du Rhône.
Plage Napoléon. Deux jours après mon arrivée à l'embouchure du Rhône.
Le ciel de la victoire
Le ciel de la victoire
Section précédente
Commentaires
posté le 13 août 2016

Babacarette
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 13/08/16

Message privé
Quelle formation pour un tel périple? Autodidacte? adhérent d'un club?
posté le 11 sept. 2016

Rikou
Martinet
(25 messages)
Inscription : 21/03/14

Message privé
Pour répondre laconiquement à la question, je me suis lancé dans cette aventure sans avoir de connaissance de la pratique du kayak de mer. Juste la conviction que c'était à ma portée. je ne suis pas adhérent dans un club (pas encore), on peut donc dire que je suis un autodidacte.
Abusus Non Tollit Usum