Bikerafing - Combo VTT et packraft dans les Alpes

(réalisé) share(partager)
Conjuguer le vélo avec une autre activité, ça devient presque une habitude ! Cette fois, c’est un combo VTT et packraft que nous avons exploré, à quelques pas de la rédaction. Encore de quoi s’émerveiller et changer de regard, dans un cadre pourtant maintes fois parcouru.
VTT / kayak gonflable
Quand : 27/06/20
Durée : 5 jours
Distance globale : 174km
Dénivelées : +4099m / -4102m
Alti min/max : 464m/2023m
Carnet créé par Anthony le 17 juin
modifié le 26 sept.
Coup de coeur ! 655 lecteur(s) - 7
Vue d'ensemble

Le topo : J4 (mise à jour : 25 sept.)

Distance section : 27.1km
Dénivelées section : +1552m / -761m
Section Alti min/max : 1142m/2023m
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J4 (mise à jour : 25 sept.)

Aujourd'hui, on sait qu'on ne va faire que de VTT. Ce sera notre seule journée "mono-activité" des 5 jours en fait ! Dit autrement, c'est un peu comme si on allait faire du VTT en montagne, en promenant notre packraft sur le guidon. Sauf que les premières grosses montées de la veille nous rappellent à l'ordre : dès qu'on ne peut plus rouler, pousser le vélo devient bien plus physique. Et le porter ? Pas mieux. Le vélo ainsi lesté pèse sur nos épaules aussi lourd qu’un vélo électrique (+ de 20 kg à la louche), en plus de notre sac de bivouac. Enfin, ça, on ne le réalisera qu’au retour : l’enthousiasme l’avait emporté sur la raison !

Afin de rester raisonnable, on revoit donc le programme à la baisse : quelques raccourcis nous permettent d'économiser un peu de dénivelé. Le mot d'ordre est de se faire plaisir, pas de se faire mal. Il n’est ici question ni de dépassement de soi ni de défi !
J4
Descente ludique vers Authon.
Descente ludique vers Authon.
Passage de la clue de Feissal.
Passage de la clue de Feissal.
Pousser ou porter, telle est la question.
Pousser ou porter, telle est la question.
J4
Pause méridienne au col de la croix de Veyre, on se régale : les gérants du gîte d'Authon nous ont permis de leur acheter quelques bons fromages locaux. Miam !

Le massif des Monges est très peu fréquenté. Pas assez haut ? Trop peu desservi ? Certes plus érodé que ses voisins alpins, il offre pourtant de grands espaces d’où l’on n’aperçoit que peu de signes de civilisation. Incroyablement vert à cette période de l’année, nous avons l’impression de parcourir des steppes, seuls au monde. Les images qui suivent ont largement justifié les efforts du portage !
J4
J4
J4
J4
J4
J4
On termine cette 4e journée par un bivouac magnifique, sur la crête à 2000m d'altitude. Des lueurs vespérales splendides qui viennent célébrer notre dernière nuit. En plus, nous sommes bien placés pour finir en beauté : notre objectif est d'arriver à rentrer par le lac de Serre-Ponçon, histoire de naviguer à nouveau !
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°61