4 membres et 30 invités en ligne

Au coeur de l'Arménie en famille

Au coeur de l'Arménie en famille

(réalisé)
Un beau voyage à vélo de 3 semaines en Arménie avec nos 3 enfants de 6, 9 et 11 ans, à la découverte d'une terre sauvage, accueillante et riche en histoire.

Alternance de sommets, de hauts-plateaux, de lacs et de plaines, le tout ponctué de nombreux monuments chargés d'histoire et d'un accueil incroyablement chaleureux du peuple arménien.

Notre séjour s'est décomposé en 5 grandes étapes :
  1. Du lac Akna au monastère de Géghard : au programme, montagne, "randonnée vélo" dans les hauteurs, visite du superbe monastère rupestre de Geghard classé à l'Unesco.
  2. De Géghard à Noravank, en passant par Khor Virap et la plaine de l'Ararat : deux sites magnifiques, au pied de l'Ararat pour l'un, dans un superbe cirque de falaises pour le second.
  3. De Noravank à Dilidjan en passant par le plateau de Sevan : la découverte du col de Selim et de son caravansérail, puis le lac Sevan, l'un des plus grands lacs d'altitude au monde, avant de passer deux nuits reposantes dans la petite Suisse arménienne de Dilidjan.
  4. De Dilidjan à Erevan, en passant par le haut-plateau de l'Aragatsotn : la découverte du superbe monastère d'Haritchavank, puis l'immersion au sein d'une Arménie rurale et accueillante.
  5. Quelques jours de visite à Erevan : capitale de contraste haute en couleur et en histoire.


Au bilan :

- 400 km parcourus à vélo, 200 km en stop ou fourgon 
- Un pneu éclaté en raison de la chaleur, 2 crevaisons, une dizaine de plaquettes de freins changées (!), pas de casse matérielle
- De bonnes averses et quelques orages, notamment dans les Geghamas et sur le plateau de Sevan
- Une bonne dizaine de pastèques offertes sur le bord des routes, des tomates, des prunes, et autres fruits !

  • Les points positifs :

- Des dizaines et des dizaines de rencontres avec des Arméniens nous accueillant comme des membres de leur famille
- Des échanges qui nous ont convaincu de la force de caractère des Arméniens, dans un contexte de guerre et d'incertitudes sur l'avenir : quel exemple d'espérance et de courage !
- Une terre riche de paysages magnifiques, des territoires préservés et sauvages
- Un pays qui ne connait pas encore tourisme de masse et ses ravages 
- Les monuments historiques superbes et variés qui ont ponctué notre itinéraire
- Un pays attractif pour les enfants, à la fois en raison des visites, mais aussi des paysages et de l'accueil de la population
- La facilité à trouver des lieux de bivouac dans les zones sauvages
- L'accès à des points d'eau et à de petits commerces dans tous les villages
- et beaucoup d'autres encore !

  • Les points négatifs :

- Une présence de chiens un peu trop nombreuse au goût des enfants (même si nous n'avons jamais eu de vraie frayeur)
- Quelques ondées sur le plateau de Sevan, mais bien équipés ça n'est pas un problème
- Difficultés à se ravitailler en matériels/pièces pour le vélo (il suffit de prévoir un minimum de pièces d'usure!)
- Donc, au final, pas grand chose !

--------

Mais surtout, l'Arménie, c'est un pays au patrimoine incroyable, aux paysages saisissants et grandioses.
C'est un pays à l'histoire mouvementée qui a façonné un peuple doté d'une grande espérance et d'une grande générosité.

Un voyage en Arménie, c'est un voyage qui ne laisse pas indifférent et que l'on garde en mémoire toute sa vie.

N'hésitez pas à me contacter si vous projetez un voyage en Arménie, je vous répondrai avec plaisir!

Merci aux familles TSAGA et Dagicour, à Cansucre et d'autres encore, qui nous ont tant inspirés !
vélo de randonnée
Quand : 01/08/21
Durée : 21 jours
Distance globale : 653km
Dénivelées : +7561m / -7547m
Alti min/max : 811m/3262m
Carnet publié par Elac le 24 nov.
modifié le 17 avr.
Coup de coeur ! 886 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Plateau de Sevan (mise à jour : 01 déc.)

Distance section : 182km
Dénivelées section : +2023m / -1835m
Section Alti min/max : 1082m/2403m

Description :

Depuis le col de Selim, nous longeons le lac Sevan et ses merveilles (Cimetière de Noradouz, églises d'Ayravank et de Sevanavank), nous profitons de quelques baignades dans l'eau fraîche du lac, avant de descendre vers la petite suisse arménienne de Dilidjan.

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Plateau de Sevan (mise à jour : 01 déc.)

Pas encore suffisamment affûtés avec de jeunes enfants autonomes sur leur vélo, nous nous faisons déposer en haut du col de Selim, au pied du caravansérail du même nom. Nous évitons ainsi 1400 mètres de dénivelés+ et 2 jours d'ascension. 

Construit au XIVè siècle, le caravansérail, qui servait à abriter le bétail et les caravanes pour la nuit, semble n'avoir pas pris une ride depuis plus de 700 ans ! Un site étonnant dans lequel nous avons l'impression de jouer les explorateurs !
Caravansérail de Selim
Caravansérail de Selim
Nous poursuivons notre route ponctuée de quelques petites montées mais surtout d'une belle descente jusqu'au lac Sevan. L'endroit est plutôt agréable, mais il n'est pas si simple de trouver ou planter notre tente. Un berger accueillant nous invite à planter la tente dans son pré et nous apporte de l'eau.

Nous en profitons pour goûter l'eau fraîche du lac et nous délasser. Le cadre est superbe et nous sommes ravis de longer le lac, quelques jours après nos coups de pédales sous le soleil brulant de la plaine de l'Ararat.
Sur les berges du lac Sevan
Sur les berges du lac Sevan
Nous poursuivons notre route en direction de Sevan, et visitons le joli cimetière de Noradouz.
Les magnifiques khatchkar, pierres tombales sculptées dans la pierre, jalonnent notre promenade sur le site. Chaque pierre est plus belle que sa voisine.

Selon la légende, les pierres tombales dressées auraient, dans l'obscurité, fait fuir une armée adverse qui les aurait prises pour de véritables soldats !
Nous poursuivons avec la visite de l'église d'Ayravank. Datée du 9ème siècle, cette jolie église est installée sur un promontoire face au lac Sevan.

Le site est vraiment superbe, et nous tombons nez à nez avec un mariage, ce qui enchante les enfants !
Nous nous arrêtons à Sevan pour y passer la nuit chez l'habitant. Première nuit dans un lit depuis 1 semaine, qui permettra de bien se reposer avant de poursuivre l'aventure !

La ville de Sevan porte les stigmates de l'ère soviétique: bâtiments ternes et délabrés, friches industrielles, petits resorts constitués de mobil-homes.

Mais la région est fraîche et le lac attire les Arméniens désireux de fuir les grosses chaleurs de la capitale. Et l'accueil que nous reçevons dans notre guest house est très agréable.
Eglise de Sevanavank
Eglise de Sevanavank
Un petit air des Alpes ?
Un petit air des Alpes ?
Commentaires