1 invité en ligne

2022-07-Rando pyrénnée avec 2 ânes

2022-07-Rando pyrénnée avec 2 ânes

(réalisé)
Randonnée de 7 jours dans les Pyrénées au niveau de la vallée d'Aspe. La location des 2 ânes s'est faite à Etsaut (https://garbure.net/).
Le transport au départ de la rando a été effectué par les propriétaires.
Les 2 ânes ont servi au transport du matériel et de la nourriture sur les 3ers jours. A partir du 4ème jour, un des ânes portait de temps en temps les enfants à tour de rôle sur les chemins pas trop escarpés.
Rando bivouac en autonomie alimentaire, même si nous avons fait finalement un petit complément de repas frais (légumes/fruits) à Lescun car on passait devant une épicerie.
Il y a de nombreux points d'eau ce qui n'est pas un problème. Mais une vache à eau de 10L est bien pratique si le bivouac n'est pas à proximité d'une source.

Les participants à la rando sont :
  • Sébastien / 42 ans
  • Perrine / 41 ans
  • Maëlie / 10ans 1/2
  • Sarah / 9 ans
  • Selyan / 6 ans 1/2


Chaque section correspond à une journée et la dernière est la description du matériel et des aliments pris pour les repas.

La rando avec les ânes et les enfants se fait bien. Dans notre cas heureusement que les enfants marche bien car les Pyrénées ça grimpent (plus que le Vercors fait il y a deux ans) et il n'était pas possible pour eux de monter dessus car les ânes étaient chargés au début. Bien évidemment avec moins d'enfants, il y a moins de repas et d'eau à porter donc ce serait possible. A chacun de voir en fonction de l'âge et du poids des enfant et de leur nombre.
Par contre 1 âne = 1 adulte pour les diriger.
Souvent quand on évoque l'âne, on pense à tête de mule :) Oui et non. Ils sont souvent de bonne composition, et s'ils n'avancent pas c'est qu'il y a une bonne raison. Une chose que nous avons compris, c'est qu'ils préfèrent marcher à la fraiche. Les après-midi sous la chaleur étaient souvent galère surtout si ça montait. Ils faisaient 20m et s'arrêtait dans la pente. Autant dire que ça casse sérieusement le rythme et que c'est fatiguant !
Ils sont aussi très gourmand et passe leur temps à croquer la moindre touffe d'herbe même en randonnant. Les rappels à l'ordre sont donc récurrents.
L'avantage c'est qu'ils sont autonome, pas besoin de transporter de nourriture, éventuellement quelques friandises suivant les propriétaires.
Et surtout il serait impossible sans eux de faire la même chose, car la charge portée n'est pas négligeable.

Pour plus d'info et trouver un spot pour en faire, allez sur le site de la fédération française des ânes de randonnées : https://www.ane-et-rando.com/
randonnée/trek / âne
Quand : 11/07/22
Durée : 7 jours
Distance globale : 65.7km
Dénivelées : +3501m / -4062m
Alti min/max : 761m/2105m
Carnet publié par bilouze1 le 25 juil.
modifié le 25 juil.
59 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : Matos - Repas (mise à jour : 25 juil.)

Description :

Description du matériel utilisé et des repas déshydratés.

Le compte-rendu : Matos - Repas (mise à jour : 25 juil.)

Le matos principal :

  • 2 ânes avec bât permettant le port de 40 kg maxi chacun. Et c'est  comme nous, moins il est chargé, moins il se fatigue
  • 2 sac à dos pour les parents, un 40L et un 60L. Nous étions chargé à 8/10 kg pour le petit et 10/12 kg pour le grand.
  • 1 petit sac à dos pour les accès rapide (crème solaire, boitier de lunettes, chapeau,...) porté par l'âne le moins chargé
  • 1 tente Wickiup 4 dans laquelle nous dormons tous les 5
  • 1 tarp pour protéger le matériel de l'humidité et nous du soleil avant qu'il ne se couche.
  • Et bien évidemment tapis de sol ou matelas gonflable et sac de couchage pour chacun. Dans la version BUL on s'est pris un sac de couchage en plus par erreur :)



Pour les repas, nous n'avons pas acheté de produit lyophilisés, car cela coute cher et génère beaucoup de déchets. Etant dans une démarche "Zéro déchets", nous les avons réduits au minimum.



Les produits déshydratés au four sont les tomates, les poivrons, les oignons, les champignons, le poulet basquaise et les oeufs brouillés (pas une réussite ce dernier...)

Chaque légume est coupé en tranche fine et posé à plat sur une grille percée afin de permettre le passage de l'air. Pour les tomates il faut mettre le four à 60°C avec ventilation. 50°C suffit pour les poivrons, oignons et champignons. Il est possible d'ajuster plus finement, mais ayant préparé alors que je travaillais, je n'avais pas la possibilité d'ajuster le tir, sauf le matin et le soir.



Le poulet basquaise était une vraie réussite, donc ci-dessous ma recette pour ceux que ça intéresse :
  • 2 blancs de poulets
  • 2 cuisses de poulets
  • 1 kg de tomate
  • 2 oignons
  • 2 poivrons (un rouge et un vert)
  • 1 gousse d'ail
  • 1 dl de vin blanc (version Maïté, ça fait un demi-litre :)
  • piment d’Espelette pour ceux qui aime pimenté
  • Sel
  • Bouquet garni


Supprimer les petit morceaux de gras des blancs de poulets.
Retirer la peau et désosser les cuisses. Il faut qu'il y ait le moins de gras possible car il ne se déshydrate pas !

Couper les oignons et les poivrons en dés.
Dans un cocotte mettre de l'huile et y dorer les oignons.
Faire dorer les morceaux de poulets.
Ajouter les poivrons et l'ail, continuer à faire dorer à faisant attention à ce que ça ne colle pas.
Couper les tomates en gros morceaux
Au bout de 5 min ajouter le vin blanc et mélanger. Ajouter les tomates.
Saler et pimenter et/ou poivrer.
Ajouter un bouquet garni et cuire 35 min. Plus ce n'est pas grave tant que ça ne colle pas à la cocotte.

A la fin de la cuisson, il faut récupérer tous les morceaux de poulets. Les détaillers en dés puis les passer au mixer avec couteau. Il faut obtenir un rendu émietté et pas bouilli. Il vaut donc mieux mettre de petite quantité dans le mixer et mixer quelques secondes en vérifiant à chaque fois.
Mélanger la viande avec ce qu'il y a dans la cocotte pour obtenir un mélange homogène.
Ensuite mettre sur les grilles perforées en ayant un couche de 1 cm environ et mettre au four (ou déshydrateur) à 60°C avec ventilation.
La durée varie d'un four à l'autre, pour moi ça a été environ 20 heures. Il faut que ce soit cassant (voir les 2 avant-dernières photos avant/après)
Quand c'est sec, dans un sac hermétique.
La réhydratation prend du temps, dans mon cas je l'ai mis un après-midi dans de l'eau froide, mais je pense qu'au bout d'une heure ça aurait été ok. Ensuite réchauffe au gaz et cuisson du riz en parallèle. Bon appétit !
La liste de ce que nous avons pris pour nous 5
La liste de ce que nous avons pris pour nous 5
Tomates et poivrons découpées en tranches
Tomates et poivrons découpées en tranches
Les mêmes à la sortie du four, presque prêt
Les mêmes à la sortie du four, presque prêt
Les champigons. Petit problème, ils ont commencés à moisir durant la rando alors qu'il était bien sec. Problème de sac ???
Les champigons. Petit problème, ils ont commencés à moisir durant la rando alors qu'il était bien sec. Problème de sac ???
Les œufs brouillés avant déshydratation. Impossible de les réhydrater donc vraiment pas bon :-( Recette à revoir
Les œufs brouillés avant déshydratation. Impossible de les réhydrater donc vraiment pas bon :( Recette à revoir
Le tout dans le four, c'est parti pour 12 à 24H (suivants les produits) à 60°C avec ventilation
Le tout dans le four, c'est parti pour 12 à 24H (suivants les produits) à 60°C avec ventilation
Le poulet basquaise dans le four
Le poulet basquaise dans le four
Le poulet basquaise deshydraté
Le poulet basquaise deshydraté
Les repas, auquel il faut ajouter un 1/2 gâteau basque acheté la veille du départ et 1 autres concombre, 5 tomates et 5 nectarines achetés sur le chemin de la rando à Lescun.
Les repas, auquel il faut ajouter un 1/2 gâteau basque acheté la veille du départ et 1 autres concombre, 5 tomates et 5 nectarines achetés sur le chemin de la rando à Lescun.
Commentaires