BOLIVIE : Camino del Choro

(réalisé) share(partager)
Un grand classique des treks faciles en autonomie. Nous étions 2 filles en vadrouille et ça s'est très bien passé ! Nous avions trouvé cette idée sur le guide Lonely Planet et avions juste un  plan avec des explications. On ne peut pas se perdre car on suit une vallée. On passe d'un climat de très haute montagne au climat quasi tropical en 3 jours. Une descente magnifique !
Concernant le matériel : si on n'est pas équipé, on peut en trouver en location dans les agences de trek à La Paz (Calle Sagarnaga).
randonnée/trek
Quand : 06/08/10
Durée : 3 jours
Distance globale : 44.9km
Dénivelées : +1369m / -4797m
Alti min/max : 1989m/4866m
Carnet créé par Luciole17 le 02 mars 2018
214 lecteur(s) - 6

Les sections de ce carnet :

  1. 11.1km d+ +213m
    mise à jour : 02 mars 2018
  2. 20km d+ +650m
    mise à jour : 02 mars 2018
  3. 13.8km d+ +506m
    mise à jour : 02 mars 2018

La carto de l'ensemble du carnet :

Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Vue d'ensemble :

J 1

De La Paz, il faut prendre un bus qui va direction Coroico. On descend à La Cumbre (4650 m).
De là, il faut partir au Nord-Ouest en longeant des lagunas. On trouve la maison du parc national où un employé nous fait remplir le registre (nom, n° de passeport, etc...) puis il nous indique la direction à suivre.
On distingue bien le col à 4900 m avec un énorme cairn.
Il a neigé la veille donc l'atmosphère est encore bien humide et froide.
Le problème est que l'humidité remonte des yungas et donne u ... voir la section

J 2

Soleil le matin mais beaucoup d'humidité. On fera sécher les duvets en cours de journée au soleil. On continue la descente, on traverses des petits villages où on peut se ravitailler facilement. Les cours d'eau se traversent sur de beaux ponts suspendus.
La végétation commence à changer, de belles fleurs apparaissent. Nous rencontrons peu d'étrangers.
On trouve divers coins de bivouac au bord du chemin et la 2e nuit est bien plus sèche !
... voir la section

J 3

Le 3e jour, on crève de chaud. Il faut cependant rester couvert car il y a des insectes piqueurs dont il faut se méfier. Nous suivons la vallée du Rio Huarinilla.
Après le dernier village, Sandillani, on quitte la forêt pour un paysage sec et brûlé (écobuage ?). On arrive ensuite sur une piste carrossable et on continue jusqu'à Chairo.
Là, il ne faut pas louper le dernier bus, ce qui a été notre cas. Nous avons du passer par la case "arnaque" en utilisant le taxi local avec sa camionetta. Nous ... voir la section

Actuellement

Carnets d'Aventures N°59