Remorque à vélo deux roues La Galoppe

par Loic dans Vélo - Remorque 01 nov. 2015 mis à jour 22 mai 5438 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

La remorque la galoppe fait béquilleNous avons publié dans le Hors Série "Voyager à vélo #3" de Carnets d'Aventures (printemps 2015) de nombreux tests de matériel dont un TEST COMPARATIF DE REMORQUES A VELO réalisé Loïc Guénin, de l'équipe de testeurs de Carnets d'Aventures et expemag.com, et auteur du site partir-en-vtt.com. Suite à ces tests, nous avons eu l'occasion de tester de nouvelles remorques, dont La Galoppe que Loic teste et présente ici.

La galoppe, un petit nom rigolo qui colle bien à la peau de cette nouvelle arrivée dans le monde des remorques bagage pour le vélo mais pas que... En effet, elle se veut être l'interface entre la remorque et le caddy pour faire vos courses façon responsable. Ainsi, il est possible d'aller au marché à vélo, de décrocher rapidement la remorque pour aller faire vos emplettes de manière pratique et fun. Atypique, elle ressemble à un diable de transport qui vient se fixer sur la selle de son fidèle destrier. Une belle idée qui semble destiner cette remorque pour un usage plutôt urbain avec pourquoi pas des petits voyages sur asphaltes durant vos vacances et/ou week-ends prolongés. Allons découvrir plus précisément « La Galoppe » et pour ce faire et sans transition, passons aux caractéristiques de la bête.

 

 

Caractéristiques de la remorque La Galoppe

  • Poids : de 6 à 7 kg selon les options choisies
  • Roues 16 pouces démontables par goupilles
  • Dimensions : voir photographies ci-après les caractéristiques
  • Chargement : 50 kg à pied, 30 kg à vélo sur route asphaltée et une vitesse adaptée dans les virages, 10 kg à vélo à 25 km/h sur tout chemin
  • Matériaux : châssis aluminium 6060
  • Le modèle sans sac offre un fond en dibond
  • Si garde-boue : matériau en PVC
  • Made in : Savoie (France)
  • Roulements étanches en option pour 20 € (meilleur roulement également)
  • Site Internet (remorque et fabricant du même nom) : www.lagaloppe.com,
  • Sac : en option, 45 litres imperméable avec filet en façade et clips de serrage en haut,
  • Prix : modèle nu : 240 €, modèle avec sac : 300 €, modèle avec garde-boue ou avec barre latérale sans sac : 270 €.

 

 

Dimensions de la remorque : face arrière
Dimensions de la remorque : face arrière

Dimensions de la remorque : de côté
Dimensions de la remorque : de côté

Dimensions de la remorque : de côté
Dimensions de la remorque : autres mesures

Prix de la remorque en fonction du modèke
Prix de la remorque en fonction du modèle

Nos tests de la remorque La Galoppe

Au déballage, la remorque semble respirer la qualité et bien pensée. Pour preuve, pas besoin de mode d'emploi pour la monter. Il faut dire que les goupilles sont bien pratiques. Pour la suite, on est plutôt étonné de voir cet engin qui semble être l'union entre la remorque et la caddy de course tout en ayant une grosse ressemblance avec un diable de déménagement. Le timon plutôt court vient se fixer à la selle via un système bien pensé qui s'adapte aux différents diamètres de tube de selle. Une pièce est proposée pour les très petites tiges de selle. Rapide, efficace et adaptable, ce système permet de tracter confortablement la remorque même si l'on ressent une force latérale lors des virages (surtout vrai à faible vitesse). La remorque suit bien le vélo même à haute vitesse. Le demi-tour sur place n'est pas aussi facile qu'une Aevon mais bien plus qu'une remorque sur axe comme une Bob. La forme atypique de la remorque fait penser à un « diable-caddy » qui se tient debout grâce au timon. Le sac fourni de bonne facture ne ferme pas au-dessus ce qui est problématique pour protéger des affaires sensibles à l'humidité. Pour autant cette remorque est davantage faite pour emporter son propre sac ou un sac disponible sur le marché comme le très bon sac étanche Ortlieb de 89 l que la Beez utilise. On peut imaginer aussi emporter des boites ou encore son sac de randonnée. Dans ce cas-là, choisissez le modèle nu ou avec barre latérale car disposant d'un fond. La remorque passe du mode piéton au mode vélo en fixant le timon mais aussi en accrochant un joint torique. Ceci est important sinon la remorque viendra taper votre roue lors d'un freinage vigoureux. A noter que le joint torique sera remplacé par une poignée dans la future version. Ludique, pratique et versatile cette petite nouvelle semble donc intéressante et un bon choix surtout dans un cadre urbain et pour des voyages typés vélo route.

De suite, j'ai été séduit par cette remorque car atypique et rigolote. En effet, l'idée de détourner le caddy pour en faire une remorque double utilisation me plaît. En ville, il est sympa d'aller faire ses courses ou aller au marché à vélo pour en décrocher la remorque et devenir un caddy de course. Sympa et ludique. Question finition tout semble très sérieux et réfléchi. D'ailleurs le concepteur ne cesse d'améliorer le produit car en quelques mois, des idées d'évolutions sont arrivées (cf. paragraphe « Améliorations en cours »). J'ai aimé particulièrement le système de fixation sur la tige de selle. En effet celui-ci est adaptatif comme celui de l'Oxtail mais il se fixe sans outil et tient bien sur la selle. La rotation de la remorque s'effectue grâce à un câble, pièce de friction et donc d'usure. D'ailleurs un utilisateur avait cassé ce câble après 500 kilomètres probablement à cause d'oxydation. Du coup, le concepteur l'a remplacé par un câble inox. A voir, si le problème persiste. La remorque suit bien le vélo, on se sent bien sur son vélo mais on sent quand même une résistance dans les virages dues aux deux roues, plus que la Burley Nomad par exemple que j'avais pu tester pour le comparatif 2015. Quoi qu'il en soit, elle est sympa à manier et répond au double besoin de la remorque et du caddy. La remorque permet d'embarquer tout un tas de choses comme un sac de grande randonnée et je trouve cela très intéressant. Pour finir et si on se focalise sur un besoin urbain, je trouve qu'elle excelle. Bien sûr qu'un petit voyage est envisageable sur route ou chemin large mais il me semble que son cœur d'utilisation n'est pas là. Aussi, je ne peux que saluer le fait qu'elle soit « Made in France » et que son prix soit plutôt contenu surtout pour le modèle « nu ». Un vrai petit coup de cœur qui me ferait aller plus souvent chercher mes courses à vélo !

On aime bien

  • Montage facile (beaucoup de goupilles...)
  • Fixation rapide sur selle
  • Légère
  • Atypique et rigolote, made in France
  • Double utilisation : à vélo et en mode piéton pour aller faire ses courses par exemple !
  • Possibilité d'emporter son sac de rando par exemple
  • Sert de béquille remorque + vélo
  • Le mode piéton

On aime moins

  • Moins bonne capacité de braquage qu'une remorque mono-roue sur fixation sur selle,
  • Accessibilité des affaires peut-être moins bonne qu'un sac horizontal,
  • Bruit à vide (comme souvent chez les remorques vélo),
  • Pas de sac dédié réellement étanche mais autorise toutes sortes de sacs ou de boites,
  • Pas de garde-boue sur ce modèle (possible en option).

Conclusion

Que dire si ce n'est que cette remorque atypique semble avoir réussi le pari d'unir la remorque bagage pour vélo et le caddy pour faire ses courses. Elle réussit donc à se différencier de ses homologues. Ludique, rigolote, elle n'est pourtant pas un jouet et fait ce qu'on lui demande. Elle présente de belles finitions et semble solide tout en étant plutôt légère. On se sent bien avec elle sur le vélo que ce soit sur asphalte, en ville ou sur des pistes forestières. Elle ne sera par-contre pas très à l'aise en mode vtt. Sa conception deux roues ne joue pas en sa faveur dans les « single track ». Pour finir, le mode caddy est opérationnel et permet de faire ses courses localement, un vrai modèle de développement durable et complètement dans la tendance, être multifonctionnelle et sans moteur. Avec un peu de réflexion et d'adaptations pourquoi pas envisager une utilisation comme chariot de randonnée ?

Améliorations en cours

A noter que, dans les prochaines versions, le constructeur va modifier le câble permettant le braquage car il avait tendance à se couper (oxydation). En passant le câble en inox cela devrait ne plus arriver. Une amélioration va être aussi proposée pour passer en mode vélo à l'aide d'une poignée (voir capture) en lieu et place du joint torique proposé sur le modèle testé.

 Photos de la remorque La Galoppe

Les deux roues de la remorque la galoppe
Les deux roues de la remorque La galoppe

Fixation par goupille d'une roue de la remorque la galoppe
Fixation par goupille d'une roue de la remorque La galoppe

La remorque la galoppe avec son sac et non fixée sur le vélo
La remorque La galoppe avec son sac et non fixée sur le vélo

La remorque la galoppe avec son sac
La remorque La galoppe avec son sac

La remorque la galoppe propose un catadioptre pour être vu
La remorque La galoppe propose un catadioptre pour être vu

La remorque la galoppe et sa fixation sur une tige de selle
La remorque La galoppe et sa fixation sur une tige de selle

La remorque la galoppe et un vététiste
La remorque La galoppe et un vététiste

La remorque la galoppe fait béquille
La remorque La galoppe fait béquille

La remorque la galoppe fait béquille
La remorque La galoppe fait béquille après relevage

La remorque la galoppe mode vélo
La remorque La galoppe mode vélo

La remorque la galoppe mode vélo-vtt
La remorque La galoppe mode vélo-vtt

La remorque la galoppe mode vélo et sans sac
La remorque La galoppe mode vélo et sans sac

La remorque la galoppe mode vélo avec un sac de rando
La remorque La galoppe mode vélo avec un sac de rando
 

rangement dans le garage, plutôt pratique et compacte 
Rangement dans le garage, plutôt pratique et compacte

Commentaires