Tente 4 saisons expédition Wechsel Conqueror zero-G line

par Michael dans Tentes 09 avr. 2015 mis à jour 10 avr. 2015 3469 lecteurs 1 commentaires (partager)

Conqueror zero-G line dans la tempêtePréambule : ce modèle a été sélectionné dans le cadre sélectif d'un test de tentes adaptées à de la longue autonomie en expédition polaire hivernale publié dans Carnets d'Aventures n°39 et pour lequel vous trouverez aussi des informations en ligne.
Voici en quelques mots les critères recherchés :

  • Critères principaux : 
        - Résistance aux intempéries : grande stabilité et rigidité globale de la structure (résistance à des vents supérieurs à 100 km/h), imperméabilité. 
        - Robustesse de la construction, fiabilité des matériaux, longévité. 
       - Habitabilité et confort d'utilisation (nous avons délibérément écarté les tentes de moins de 3 places même si l'utilisation visée est plutôt pour 2 personnes)
  • Critères secondaires : 
       - Facilité de montage 
       - Le poids (les tentes testées font entre 4 et 6 kg)

Nous présentons ici :
1. en premier lieu un diagnostic global après utilisation sur le terrain (hiver en Norvège).
2. une analyse un peu plus avancée des matériaux et de la construction.

Les conclusions de ce test sont publiées dans le mag Carnets d'Aventures n° 39. Ce test ne concerne qu'un nombre très restreint de tentes.

 

Tente 4 saisons donnée pour 3 places.

Retour de test terrain tente Wechsel Conqueror :

Test effectué du  6 au 14 mars 2015 en Norvège, sur les plateaux du Hardangervidda.
Dommages constatés pendant la période de test : aucun.

Montage / démontage :

Si ce modèle a un point "faible", c'est peut-être celui-ci : comme pour toute tente géodésique, il faut commencer par ériger la tente intérieure avant de pouvoir installer le double-toit. La tente étant soutenue par pas moins de 6 arceaux (!), il est évident que sa mise en place prend davantage de temps que sur une tente tunnel n‘en comptant que 3.

Moindre mal : la tente intérieure vient se crocheter sur ces arceaux ; on gagne ainsi un peu en facilité de montage comparé aux modèles avec fourreaux (dans lesquels on enfile les arceaux). Petit hic cependant : le constructeur a mis au point de grands crochets qui permettent, à chaque intersection d’arceaux, de crocheter la tente intérieure sur 2 arceaux à la fois. C'est assez bien pensé en théorie, mais les crochets gagneraient à s'ouvrir et se fermer plus facilement : là, avec des moufles ou des gros gants, c'est quasi imposssible !

Comme pour tout modèle, on gagnera progressivement, avec la pratique, du temps et l'on deviendra plus efficace dans le montage. Cependant, dans la tempête, monter la Conqueror demandera toujours plus d'attention et de temps qu'une tente tunnel. Il faut le garder à l'esprit... Comparé à d'autres géodésiques pures (Helium, VE25), la différence de temps de montage n'est probablement pas très flagrante...

Nous avons installé un anneau de cordelette sur l’unique sangle rouge d'angle de la tente intérieure, sur laquelle vient se clipser une sangle rouge du double-toit :  cet anneau sert à la fois de premier point d'ancrage (avec un piolet par exemple) de la tente intérieure et permet de repérer plus facilement l'angle du double-toit correspondant à cet angle de la tente intérieure.

Comme sur la plupart des tentes géodésiques, des velcros cousus sur la face intérieure du double-toit permettent en principe de solidariser ce dernier avec les arceaux. Et comme sur la plupart des tentes géodésiques, ce système est un peu laborieux et gagnerait à être plus rapide à mettre en oeuvre...

Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en NorvègeConception :

On sent bien que le fabriquant a voulu faire un modèle vraiment robuste. Le dimensionnement adéquat des pièces qui composent la tente et plus encore le sérieux de son architecture le prouvent. Cependant, j'ai noté quelques petites "insuffisances" : 

  • la relative difficulté d'utilsation des gros crochets comme dit ci-dessus, 
  • la longueur d'emboitement des éléments d'arceaux entre eux est un peu courte (et donc la force qui s'y exerce une fois que l'arceau est sous tension y est plus importante que sur d'autres modèles), 
  • les 2 codes couleur des arceaux mériteraient d'être plus visible,
  • la section un peu fine (et donc un peu fragile) des cordelettes dans lesquelles on positionne les points d'ancrage (cornières, skis, sardines, etc).
  • la faible hauteur des portes latérales des absides.


Stabilité au vent :

Autant que je puisse en juger (la vitesse maximale de vent durant le test a été d‘environ 60-70 km/h avec un vent complètement perpendiculaire à l'axe de la tente), elle semble excellente. Bien que le nombre de points d'ancrage au sol ne soit pas très élevé (un total de 22, contre 34 par exemple sur la Svalbard Camp 5 de Helsport), ce modèle, qui a en revanche un excellent rapport hauteur / largeur et, plus encore, un profil particulièrement aérodynamique dans l'axe du vent, donne le sentiment d’être très stable.

Le nombre de croisements d'arceaux (15 si l'on considère les points de jonction d'arceaux, 11 si l'on ne compte que les croisements à proprement parler) en fait une véritable forteresse. Une fois montée, la tente intérieure est parfaitement tendue : la pression exercée par le vent est donc particulièrement bien transmise à l'ensemble de la structure. Même dans la situation la moins confortable (fort vent de travers), la forte stabilité de la structure renforcée par les10 points de haubanage, donne le sentiment que la tente gardera sa forme en toute circonstance... Et ce, malgré sa hauteur.

Le nombre de haubans (10), sans être exceptionnel, et leur disposition assurent là aussi un report équilibré de la pression du vent sur le double-toit.


Confort intérieur :

Avec 130 cm à son point le plus haut et des parois latérales assez redressées, le volume de la tente intérieure est tout bonnement exceptionnel, tout en étant intéressant (je veux dire par là que le rapport, hauteur, longueur, largeur est bon). Pour une expé qui n'excèdera pas 2 ou 3 semaines, on peut donc y séjourner à 3 sans se marcher dessus.

Bien qu'il n'y ait pas de filet de séchage au plafond, les capacités de rangement sont excellentes, avec un nombre de poches record (10). Les 2 portes de la tente intérieure sont suffisament grandes (largeur 115 cm, hauteur 80 cm). Leur système de rangement au plafond de la tente intérieure s'avère très pratique. En revanche, on regrettera l'absence d'un curseur supplémentaire sur le zip de ces portes qui autoriserait une ouverture simultanée des 2 côtés de la porte (ça a l'air d'un détail, mais cela permet à tous les occupants de pouvoir sortir sans réveiller ou déranger les autres...).

Comparé aux tentes tunnel ou hybride, le volume des absides est réduit. Mais comparé aux autres tentes géodésiques, la Conqueror s'en tire plutôt pas mal. Tout d'abord parce qu'il y a 2 absides de taille égale, donc toutes les deux réellement utilisables (ce qui n'est pas le cas sur la Helium ou la VE25). La surface au sol des absides n'est pas ridicule. Malheureusement, leur profil est trop biseauté et leur volume trop tronqué pour être vraiment intéressant.

La géométrie des zips sur les portes d'entrées des absides, ajouté au fait qu'ils ont 3 curseurs, permet des combinaisons variées d'ouverture en fonction de la météo : ouverture du pan central ou d'un des pans latéraux. Mais cela ne compense pas la faible hauteur et l’étroitesse des portes latérales (80 cm).

Les couleurs, gris clair pour la tente intérieure et orange foncé pour le double-toit, donnent une teinte intérieure agréable, plutôt lumineuse.
 

Ventilation :

Elle semble plus efficace que sur la plupart des autres modèles testés : sur le double-toit, 4 ouvertures obturables par simple velcro + 4 aérations supplémentaires via les zips des portes latérales des absides ; dans la tente intérieure, 4 aérations avec zips totalement obturables. Un petit bémol : les 4 aérations non zipées du double-toit ne se ferment qu'avec un petit velcro ; mais la neige ne semble cependant pas pouvoir entrer trop facilement...  

 

Conclusion après 8 jours d'essai :

En 4 mots : pas mal du tout !

On peut dire que la stabilité de la tente compense plutôt bien le fait qu'elle soit un peu longue à monter (on peut aussi dire que le temps de montage est un "investissement" dont on retouve le bénéfice une fois la tente montée).

La plus confortable des tentes géodésiques que j'ai pu essayer. Dommage cependant qu'il y ait une telle disproportion entre le volume de le tente intérieure et celui des absides. Encore que là, une fois de plus, la Conqueror s'en tire mieux que les autres géodésiques testées ou connues...

 

Caractéristiques détaillées :

Poids intégral (avec sardines et kit de rechange) mesuré : 6,260 kg.
5,960 kg sans les sardines.
Tarif indicatif : environ 800 €.
Voir le site du fabricant.

Géométrie / construction :
Tente de type géodésique.
Le tente intérieure se monte en premier : c'est elle qu'on solidarise aux arceaux par de nombreux crochets. Le double-toit vient recouvrir le tout dans un second temps.

Arceaux : 6 arceaux , Aluminium 7001 T6. Possibilité d'extraire les embouts pour ajuster la longueur des élastiques si nécessaire. 

Double-toit :
Nylon Ripstop siliconé 2 côtés. 2000 mm de colonne d'eau [Résiste à une force de déchirure de 11 kg – donnée constructeur], couleur : orange foncé.
Présence d'une "toile à pourrir" efficace sur tout le pourtour de la tente. C’est la garantie :

  • d‘un bon ancrage au sol et donc une stabilité accrue par grand vent
  • de l'absence d'entrées d'air au ras du sol et donc une meilleure isolation, appréciable par températures basses (en conditions non hivernales, ça aura au contraire l'inconvénient d'empêcher une saine aération de l'habitacle) et par très mauvais temps (évite de retrouver de la neige partout dans l'abside, voire même dans la tente, après une nuit de tempête).

Point d'ancrage / haubanage :

  • Total 22
  • dont 10 sur cordelettes de haubanage
  • et 12 points d'ancrage (avec cordelettes) directs du double-toit au sol, dont les 4 des absides sont réglables.

Haubans :

10 points de haubanage. Mon sentiment est que le haubanage pourrait peut-être être renforcé (en nombre) aux deux extrémité de la tente. Mais ça n'est pas non plus un problème en l'état. Les haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance.

La résistance au vent de la partie haute des pans latéraux de la tente (un endroit qui n’est soutenu par aucun arceau) est assurée par l'adjonction d'une pièce en nylon de forme triangulaire, cousue sur toute la largeur du pan, et mise en tension par un hauban. Ainsi, la résistance au vent de cette partie du pan latétal est assumée par cet empiècement triangulaire qui répartit les tensions subies non plus en un point précis mais sur une ligne horizontale de plus d'un mètre de long...

Sardines : 
Nombre 22. Alu, couleur argent. Longueur 16 cm. Section en forme de croix. Peuvent être contondantes si on les enfonce à la main dans un sol dur...

Kit réparation : 1 manchon alu 13 cm pour arceau, 3 éléments d'arceaux, 1 tube de colle.

Absides :

2 absides de tailles similaires. Profondeur 100 cm, largeur max 180 cm, largeur min 125 cm. Surfaces estimées cumulée des absides : 2,9 m². Chacune de ces absides a une surface un peu supérieure à l'abside principale de la Helium Dome ou de la VE 25. En revanche, comme aucun arceau ne déporte le double-toit au-dessus de ces absides, celles-ci ont donc des volumes utiles un peu inférieurs à ce que l'on pourrait espérer.

Bref, on est loin du confort que procurent les volumes de rangement des absides des tentes tunnels. Mais encore une fois, pour une géodésique, et si on la compare aux 2 modèles cités ci-dessus, la Conqueror fait plutôt bonne figure avec 1 abside de taille correcte de chaque côté de la tente.

Le système d'ouverture des zips sur les absides permet grosso modo 2 combinaisons possibles : ouverture du pan principal de l'abside quand il fait beau, chaud, sans vent. Ou ouverture d'un des pans latéraux de l'abside par météo hivernale classique. Dans ce cas là, la porte est relativement basse (80 cm) et étroite (on aura vraiment intérêt à creuser une "fosse" dans l'entrée de l'abside du côté de la porte d'entrée pour faciliter les entrées et sorties...

Contrairement aux modèles Helsport et Hilleberg, et comme sur la Helium Dome ou la VE 25 : pas de moustiquaires sur les portes des absides.

Aérations :

Sur le double-toit : 4 aérations obturables par simple velcro et 4 aérations supplémentaires via les zips des portes latérales des absides. Dans la tente intérieure, 4 aérations avec zips et totalement obturables.
Donc un nombre d'aérations plus important que sur les autres modèles testés ; ces sytèmes d'aération semblent assez fonctionnels. Un petit bémol cependant : les 4 aérations non zipées du double-toit ne se ferment qu'avec un petit velcro ; mais la neige ne semble cependant pas devoir entrer trop facilement...  

Tente intérieure :

"Murs et toit" en nylon Ripstop WR, sol en nylon enduction PU 75 D, 7000mm de colonne d'eau. Couleur gris clair agréable. 10 poches latérales offrent un excellent rangement.

Les 2 portes sont larges, facilitant tout mouvement entre la tente intérieur et les absides. Pour chaque porte, le fabricant a prévu une poche de rangement situé sur le plafond de la tente : le stockage de la porte est ultra rapide et simple, elle ne pend plus et ne gêne donc pas. Sur chaque porte, un zip permet de ne laisser qu'une moustiquaire. On regrettera toutefois qu'il n'y ait pas un curseur de plus sur le zip principal des portes de la tente intérieure, ce qui faciliterait encore les possibilités d'ouverture de celles-ci.

Habitabilité :

Le volume de la tente intérieure est tout simplement hallucinant. La hauteur sous plafond est particulièrement agréable (130 cm au point haut), sans rendre pour autant la tente trop haute car le rapport longueur, largeur, hauteur est bon. Aux extrémités de la tente intérieure, cette hauteur n'est plus que de 95 cm ; mais ça n'est pas génant puisque le plafond de la tente intérieure s'élève rapidement vers le centre de la tente.

Pour une expé qui n'excèdera pas 2 ou 3 semaines, on peut donc y séjourner à 3 sans se marcher dessus. Au-delà de cette durée, cette tente sera grand luxe pour 2 personnes.

Photos tente Wechsel Conqueror de détail et sur le terrain

 

6 arceaux + 3 brins et un tube-manchon alu pour remplacement et réparations
6 arceaux + 3 brins et un tube-manchon alu pour remplacement et réparations

Les 2 codes couleur des arceaux (embout jaune ou noir ; servent à définir l'emplacement des arceaux sur la tente intérieure) mériteraient d'être plus visibles
Les 2 codes couleur des arceaux (embout jaune ou noir ; servent à définir l'emplacement des arceaux sur la tente intérieure) mériteraient d'être plus visibles

Intéressant : le fabricant fournis 3 brins d'arceaux de remplacement et un tube-manchon alu pour réparation
Intéressant : le fabricant fournis 3 brins d'arceaux de remplacement et un tube-manchon alu pour réparation

Intéressant : le fabricant fournis 3 brins d'arceaux de remplacement et un tube-manchon alu pour réparation
Housse de rangement de la tente avec sangle de compression

Les différents éléments de la tente Conqueror
Les différents éléments de la tente Conqueror

Nombre 22. Alu, couleur argent. Longueur 16 cm. Section en forme de croix. Peuvent être contondantes si on les enfonce à la main dans un sol dur...
Nombre 22. Alu, couleur argent. Longueur 16 cm. Section en forme de croix. Peuvent être contondantes si on les enfonce à la main dans un sol dur...

La longueur d'emboitement des éléments d'arceaux entre eux semble un peu courte (et donc la force qui s'y exerce une fois que l'arceau est sous tension y est plus importante que sur d'autres modèles)
La longueur d'emboitement des éléments d'arceaux entre eux semble un peu courte (et donc la force qui s'y exerce une fois que l'arceau est sous tension y est plus importante que sur d'autres modèles)

Tente intérieure
Tente intérieure

Tente intérieure
Tente intérieure

10 poches latérales (2 x 5) offrent un excellent espace de rangement
10 poches latérales (2 x 5) offrent un excellent espace de rangement

Les fenêtres d'aérations, ouvrables par zips, sont doublées en moustiquaire
Les fenêtres d'aérations, ouvrables par zips, sont doublées en moustiquaire

Un zip supplémentaire en dessous des fenêtres permet d'accéder aux aérations en vis à vis sur le double-toit
Un zip supplémentaire en dessous des fenêtres permet d'accéder aux aérations en vis à vis sur le double-toit

Pour chaque porte de la tente intérieure, le fabricant a prévu une poche de rangement situé sur le plafond de la tente : le stockage de la porte est ultra rapide et simple
Pour chaque porte de la tente intérieure, le fabricant a prévu une poche de rangement situé sur le plafond de la tente : le stockage de la porte est ultra rapide et simple

10 points de haubanage. Les haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance
10 points de haubanage. Les haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance

2 absides de tailles similaires. Profondeur 100 cm, largeur max 180 cm, largeur min 125 cm. Surface estimée cumulée des absides : 2,9 m²
2 absides de tailles similaires. Profondeur 100 cm, largeur max 180 cm, largeur min 125 cm. Surface estimée cumulée des absides : 2,9 m²

2 absides de tailles similaires. Profondeur 100 cm, largeur max 180 cm, largeur min 125 cm. Surface estimée cumulée des absides : 2,9 m²
2 absides de tailles similaires. Profondeur 100 cm, largeur max 180 cm, largeur min 125 cm. Surface estimée cumulée des absides : 2,9 m²

Conqueror zero-G line dans la tempête
Conqueror zero-G line dans la tempête

Conqueror zero-G line dans la tempête
Conqueror zero-G line dans la tempête

Les nombreux croisements d'arceaux et les haubans jouent un rôle fondamental lorsqu'un vent fort souffle par le travers de la tente...
Les nombreux croisements d'arceaux et les haubans jouent un rôle fondamental lorsqu'un vent fort souffle par le travers de la tente...

Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège
Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège

Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège
Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège

Les portes latérales de l'abside sont relativement basses (80 cm) et étroite. On aura vraiment intérêt à creuser une
Les portes latérales de l'abside sont relativement basses (80 cm) et étroite. On aura vraiment intérêt à creuser une "fosse" dans l'entrée de l'abside du côté de la porte d'entrée pour faciliter les entrées et sorties...

Les portes latérales de l'abside sont relativement basses (80 cm) et étroite. On aura vraiment intérêt à creuser une
Les portes latérales de l'abside sont relativement basses (80 cm) et étroite. On aura vraiment intérêt à creuser une "fosse" dans l'entrée de l'abside du côté de la porte d'entrée pour faciliter les entrées et sorties...

10 points de haubanage. Les haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance.
10 points de haubanage. Les haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance.

10 points de haubanage. Les haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance.
10 points de haubanage. Les haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance.

Du fil phosphorescent permet de clairement voir les haubans à la lumière des lampes frontales
Du fil phosphorescent permet de clairement voir les haubans à la lumière des lampes frontales

Du fil phosphorescent permet de clairement voir les haubans à la lumière des lampes frontales
Du fil phosphorescent permet de clairement voir les haubans à la lumière des lampes frontales

Ouverture du pan central d'une abside quand il fait beau, chaud, sans vent
Ouverture du pan central d'une abside quand il fait beau, chaud, sans vent

Une des fenêtres d'aération sur le double-toit
Une des fenêtres d'aération sur le double-toit

Une des fenêtres d'aération sur le double-toit
Une des fenêtres d'aération sur le double-toit

Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège
Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège

Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège
Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège

Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège
Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège

Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège
Test de la Conqueror sur les plateaux du Hardangervidda en Norvège

Commentaires
posté le 11 juin 2015
Geoffroy De Schutter
Merci pour l'excellent test fouillé et pour avoir suivi la suggestion de tester Wechsel !

Ma tente préférée pour l'hiver, la Wechsel Summit unlimited, n'est plus fabriquée. Je suis content de retrouver ici un modèle de même niveau, voire meilleur (mais un peu trop lourd peut-être). Sans ce test, pas sûr que j'y aurais cru.

Par rapport au test , je voudrais souligner que certains éléments d'évaluation sont relatifs, dépendent des habitudes de chacun et des contextes d'utilisation. Ainsi avoir deux vraies absides de chaque côtés et avec ouvertures est pour moi un plus vraiment indispensable ds mon mode de fonctionnement.

L'abside au vent contient tous les sacs, bien coincés entre eux cela renforce bien la résistance au vent, cela rend tous les sacs tt le temps accessible par chacun sans déranger l'autre abside où se fait tranquillement l'eau par celui qui reste assis dans la tente intérieure (transversalement, porte entre-ouverte). il a accès direct depuis son sac de couch à un réchaud avec ouverture possible au-dessus de la flamme (!) et une circulation d'air (deux ventilations ds l'abside sous le vent) qui dégage bien le CO et les vapeurs d'eaux. C'est moins de volume ds l'abside certe (le volume utile est ds la tente int) mais c'est plus opérationnel pour moi que les absides de tunnels à la manière de la Svalbar avec ouverture latérale (dont la sortie unique côté réchaud me donnent un effet clostro et insécurisant en cas d'incendie d'une sortie unique). Enfin, qd le vent tourne, il suffit de changer côté ;)

A chacun ses petites habitudes et son vécu donc. Du coup, j'aurais donné plus de points ds Carnet d'Av sur ces aspects et je me demandais si un 10 pour la résistance au vent ? Car y a-t-il mieux aujourd'hui ?? Bon, c'est vrai une fois montée, certes... sur le montage ds le vent, les tunnels ont tjs la main ;).

Merci donc avoir pris la peine de la demander, pour le test et aussi pour le boulot des articles ds carnets d'Av.

Geoffroy
www.oukiok.org
Invité (utilisateur non inscrit)