Tente 4 saisons Expédition Helsport Fjellheimen X-Trem 4 Camp

par Michael dans Tentes 14 avr. 2014 mis à jour 10 avr. 2015 4813 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Test été en Islande

Préambule : ce modèle a été sélectionné dans le cadre sélectif d'un test de tentes adaptées à de la longue autonomie en expédition polaire hivernale publié dans Carnets d'Aventures n°39 et pour lequel vous trouverez aussi des informations en ligne.
Voici en quelques mots les critères recherchés :

  • Critères principaux : 
        - Résistance aux intempéries : grande stabilité et rigidité globale de la structure (résistance à des vents supérieurs à 100 km/h), imperméabilité. 
        - Robustesse de la construction, fiabilité des matériaux, longévité. 
       - Habitabilité et confort d'utilisation (nous avons délibérément écarté les tentes de moins de 3 places même si l'utilisation visée est plutôt pour 2 personnes)
  • Critères secondaires : 
       - Facilité de montage 
       - Le poids (les tentes testées font entre 4 et 6 kg)

Nous présentons ici :
1. en premier lieu un diagnostic global après utilisation sur le terrain (hiver en Norvège).
2. une analyse un peu plus avancée des matériaux et de la construction.

Les conclusions de ce test sont publiées dans le mag Carnets d'Aventures n° 39. Ce test ne concerne qu'un nombre très restreint de tentes.

 Test hiver en Norvège

 Retour de test terrain :

Pour introduction, les premiers test effectués en Norvège en mars 2014 nous ont rapidement confirmé le caractère sérieux de ce modèle. A tel point que nous l'avons pris comme tente de rechange lors de l'expédition Wings Over Greenland II. Nous ne l'avons cependant montée qu'une seule fois au Groenland. Je l'ai ensuite utilisée durant l'été en Islande. Je connais par ailleurs très bien le modèle 3 places pour l'avoir très souvent utilisé, en été en Islande, en hiver au Groenland et au Spitzberg.

Dommages constatés pendant la période de test : aucun.

Montage / démontage :
Montage : Simple et ultra rapide. Peut facilement se faire tout seul. Même dans des conditions extrêmes, sous réserve d'être un minimum méthodique (c'est un gros plus de la Fjellheimen X-trem, même si en pratique, il est peu probable que l'on ait à monter seul une tente 4 places). Le fait que la structure porteuse (les arceaux) soit solidaire du double-toit, mais également que la tente intérieure reste toujours accrochée à ce dernier, est un avantage : la tente intérieure n'est pas exposée aux conditions extérieures, le montage "2 en 1" est rapide.

A noter qu'il n'est pas toujours évident d'obtenir une bonne tension du sol de la tente intérieure au montage. Pour minimiser ce soucis, il faudra s'appliquer au moment où l'on met la tente sous tension en 'pitchant' les 2 extrémités de la tente ; il ne faudra notamment pas hésiter à tendre un peu en force les points d'ancrage de la pointe au vent du double toit... C'est un petit coup à prendre pour s'assurer d'un montage 'béton'...

Démontage simple et très rapide également...

Conception :
Comme sur la Svalbard Camp 5, le dimensionnement adéquat de toutes les pièces qui composent la tente lui confère une réelle robustesse à l'usage et sur le long terme. Les sections des arceaux et des haubans, l'épaisseur des sangles de serrage et des extrémités de manchons, les points d'accroche des haubans sur le double-toit, les réceptacles plastiques dans lesquelles s'emmanchent les arceaux, la taille des taquets coinceurs sur les haubans, la taille de la crémaillère du zip de la porte d'entrée, la solidité du double-toit en Polyamide Ripstop Helsport 40D, 4000 mm (qui, malgré les frottements répétés dans les pulkas, n'a eu à souffrir d'aucun trou comme ce fut le cas pour une grande partie de notre matériel)... C'est du costaud et c'est appréciable !

Un petit défaut à noter : les manchons d'aération sont doublés de moustiquaires ; ces filets ont été disposés sur les faces extérieures des manchons ; lorsqu'il y a du vent, ils accumulent donc inutilement la neige qui reste volontiers prisonnière de ces mailles et qu'il faudra vidanger lors du démontage... Ce n'est pas la un problème majeur, plutôt une petite gêne qui pourrait être améliorée. Pour limiter ce problème, nous laissions les filets ouverts au maximum afin de faciliter la vidange de la neige accumulée...

A noter que sur des modèles plus anciens de Fjellheimen X-trem 3 que j'ai pu tester sur du long terme, les zips de la porte externe finissaient pas ne plus fermer correctement. Bon, ça arrivait au bout d'un certain moment d'utilisation tout de même. Est-ce que Helsport à changé ses zips de porte ??

Quand bien même ce problème surviendrait à nouveau, la présence désormais d'une seconde porte d'entrée en limiterait la gravité...


Stabilité au vent :
Elle est excellente quand la tente est dans l'axe du vent. Avec son profil abaissé sur les deux extrémités (côtés pointes de l'abside et de la chambre), la Fjellheimen X-Trem est très aérodynamique. Le grand nombre de haubans, leur répartition, les points de report bien pensés de la tension sur le double-toit permettent une mise sous tension efficace de la tente. Donc pas de toile qui faseye au vent (et donc peu de bruits parasites lorsque le vent souffle). Plutôt large et pas trop haute, la Fjellheimen X-Trem dégage une impression d'être bien campée sur ses points d'ancrage. C'est assez évident étant donné son profil 'tunnel' mais j'ai pu constater par le passé, à de très rares reprises, que la tente pouvait être malmenée lors de vents latéraux violents.


Confort :
Le volume de l'abside est excellent (très bon rapport profondeur / largeur). Volume et taille de la tente intérieure : pour 2 personnes dans un contexte d'expé hivernale longue (donc avec beaucoup de matos stocké à l'intérieur et une nécessité d'espace), la surface au sol est correcte. La hauteur de plafond est convenable au centre, mais en revanche on touche rapidement les parois de la tente intérieure si on se décale vers les bords. On a donc pas le confort que permet la Svalbard Camp 5. A vous de voir en fonction de l'utilisation plus ou moins longue que vous allez en faire. A 3, ça passera encore si on accepte d'abaisser clairement son confort. A 4, je ne vois pas trop...

Couleurs : jaune / rouge ou verte, au choix. La tente testée était verte. Pas d'éléments de réponse quant à la chaleur que peut "générer" ou pas cette couleur de tissu... Vert, c'est parfait pour se planquer hors neige ; ça filtre pas mal la lumière ; dans un contexte expé neige où il n'est pas exclus de rester la journée sous la tente pour cause de mauvais temps par ex, il sera peut-être préférable d'opter pour la version jaune / rouge, plus claire...

Ventilation : Même toile à pourrir que sur la Svalbard Camp 5, conception similaire ; en conséquence, j'imagine que les effets sont identiques : l'efficacité de la toile à pourrir limite énormément les entrées d'air. S'il n'y a pas de vent et que l'on ferme totalement les aérations et la porte d'entrée, cette tente devient très hermétique. Veiller à ne pas vous intoxiquer au CO, bien penser à toujours laisser un peu d'air entrer par le zip de la porte lorsqu'on utilise le réchaud dans l'abside...

 
Conclusion
Une très bonne tente, efficace. Tout de même moins confortable que la Svalbard Camp 5, mais 1 kg plus légère, et un peu plus rapide à monter. Peut être un excellent choix pour des expés pas trop longues et si le niveau de confort exigé n'est pas primordial. Dans ce contexte, bien pour 2 personnes, encore jouable pour 3. Parfaite aussi pour des expés estivales ou d'intersaisons sous climats difficiles, pour 3 personnes...

 

Caractéristiques détaillées :

Donnée pour 4 places.
Poids intégral mesuré : 5,10 kg.
Tarif indicatif : environ 950 à 1000 €.
Voir le site du fabricant.


Géométrie / construction :
La Fjellheimen Xtrem 4 est un tente de type 'tunnel'.
    - Le double-toit se monte donc en premier (avantage : on ne mouillera pas la tente intérieure si le montage se fait par mauvais temps).
    - le montage est simple et très rapide [cette caractéristique n'est plus valable si vous avez décidé au démontage précédent de désolidariser la tente intérieure du double-toit (pour éviter par exemple de mouiller la tente intérieure au contact d'un double-toit détrempé par la pluie ou la condensation) ; le temps de montage sera alors plus long...]

Arceaux :
3 arceaux droits (2 jaunes 330 cm, 1 rouge 364 cm), DAC Featherlite NSL Green, diamètre important.

Double-toit :
Polyamide Ripstop Helsport Superlight®1000 , 3000 mm couleurs : jaune / rouge, ou vert.
'Toile à pourrir' sur tout le pourtour de la tente, profondeur de 20 cm (ça semble être la bonne dimension ; plus, c'est davantage de poids sans plus d'efficacité). Sa présence garantit :
    - un ancrage au sol et donc une stabilité accrue par grand vent.
    - l'absence entrées d'air au ras du sol et donc une meilleure isolation, appréciable par températures basses [en conditions non hivernales, ça aura au contraire l'inconvénient d'empêcher une saine aération de l'habitacle] et par très mauvais temps [évite de retrouver de la neige partout dans l'abside, voire même dans la tente après une nuit de tempête].
A noter qu'au sol, 3 sangles traversantes (dans le sens de la largeur) et 2 sangles courtes réglables en pied de porte, contribuent à donner le bon arc aux arceaux et à maintenir en tension la structure globale de la tente.

Point d'ancrage / haubanage :
    - Total 19 à 27
    - 6 à 14 sur cordes de haubanage selon comment on haubane (rassemblement de haubans en faisceaux de 2 ou 3 haubans lorsque les conditions météo sont calmes).
    - 13 points d'ancrage (boucles de sangle ) directs du double-toit au sol.

Haubans :
Le diamètre des cordelettes servant de haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, sont bien dimensionnés (ça ne fait pas gadget).
Aux deux extrémités de la tente, un faisceau de 3 haubans renforce la résistance au vent dans l'axe longitudinal de la tente.
Mais les véritables points forts du haubanage chez Helsport en général et sur la Fjellheimen X-trem en particulier sont les suivants :

    - Sur les côtés de la tente, chaque hauban coulisse librement (en fonction de la direction de la tension qui s'y exerce) sur une cordelette intermédiaire fixée à deux œillets métalliques (reportant ainsi la tension du hauban en 2 points et non plus un seul), œillets insérés dans des pièces triangulaires en toile renforcée et solidement cousues au double-toit, le long des fourreaux des arceaux.

    - Les côtés de la Fjellheimen X-trem 4 ont une résistance au vent a priori inférieure à celle que présente une bonne tente géodésique (sur laquelle les arceaux se croisent davantage). Helsport limite cet inconvénient en renforçant la résistance au vent de ces pans sans arceaux par l'adjonction d'une pièce en nylon, de forme triangulaire, cousue sur toute la largeur du pan. Ainsi, la résistance de ce pan au vent est assumée par 3 haubans qui répartissent chacun les tensions subies non plus en un point précis mais sur une ligne de plus d'un mètre de long...

Sardines :
Nombre 27. Alu, couleur rouge. Longueur 19 cm. Forme classique (en 'gouttière'). Bonne préhension pour un 'pitching' aisé. Pas valable sur neige...

Abside :
Une seule abside, côté sous le vent, mais grande (beaucoup plus grande que sur toutes autres tentes de type géodésique). Elle contribue pour partie non négligeable à l'intérêt de ce modèle.On peut y entasser du matériel et y faire la cuisine sans aucun problème.
L'abside est pourvue d'un côté d'une porte principale avec zip en1/2 arche, de l'autre d'une porte à zip droit. Les zips des portes sont pourvus de 2 gros curseurs et de tirettes préhensiles avec des gants. La porte principale est doublée d'une porte moustiquaire également pourvue des mêmes zips, curseurs et tirettes. La porte nylon peut se rouler et se coincer sur le côté grâce à des boucles si on souhaite n'utiliser que la moustiquaire, ou vice versa. Au sol, sur les 'pas de porte', des sangles réglables permettent d'ajuster la tension de la toile.

Aérations :
Un total de 3 fenêtres d'aération sur le double-toit et 2 dans la tente intérieure, toutes avec le même moyen de fermeture / ouverture : un manchon de nylon d'une vingtaine de cm de profondeur [côté intérieur du double-toit], doublé d'un manchon de même taille en moustiquaire côté extérieur ; les deux se fermant par une ficelle et un taquet.
Face extérieure du double-toit, un petit auvent mis en forme par une lamelle de mousse haute densité domine chaque aération.
Par tempête, la neige a tendance à s'accumuler en paquets dans le filet de la moustiquaire ; il faudra penser à les dégager au moment de plier la tente (difficile de comprendre pourquoi la moustiquaire n'a pas été placée à l'intérieur : le problème ne se serait pas posé...)

Tente intérieure :
En Polyamid Ripstop 30D. Tapis de sol : Polyamide SI 70 D, 5000 mm.
Large porte arrondie équipée d'un zip à 4 curseurs et doublée d'une moustiquaire côté intérieur. Le pas de porte est un peu plus élevé que sur d'autres tentes : probablement un petit plus pour limiter les entrées de neige lorsqu'on pénètre dans la tente intérieure ou lorsqu'on 'brasse' dans l'abside.
Possibilité de rouler la partie 'nylon plein' de la porte dans une poche lorsque l'on utilise la moustiquaire. 2 ouvertures d'aération [même système de fermeture que sur le double-toit]. 6 poches (3 sur chaque côté) de dimensions variables (pas très grandes).
Couleur de la toile : jaune clair. Couleur sol : gris.


Habitabilité :
Du fait du profil aérodynamique de la tente, la partie de la tente intérieure qui se trouve 'au vent' est en biseau [du coup, dans le cas d'une utilisation d'un gros sac de couchage, son extrémité a tendance à toucher la toile de tente intérieure]. Mais l'espace habitable est assez correct même si elle n'est pas comparable à celle de la Svalbard Camp 5.
Pour un usage hivernal de type expédition : si l'habitabilité est assez bonne à deux, elle devient limite à 3, etil est clair que l'on ne rentre pas à 4 sans devoir littéralement s'entasser comme des sardines (et encore...).

Montage :
Commencer par ancrer solidement au sol le point d'ancrage de l'extrémité de la pointe au vent (côté sans abside). Puis emmancher les 3 arceaux dans leurs fourreaux respectifs dont les entrées sont toutes situées du même côté de la tente (côté porte principale) et sont identifiées par un petit empiècement de nylon de la couleur de l'arceau (jaune ou rouge). A noter, la présence de petits réflecteurs de lumière aux entrées des fourreaux pour faciliter leur localisation lors d'un montage de la tente à la frontale.
Détails à considérer concernant les fourreaux : les entrées des fourreaux sont assez étroites, ce qui demande un peu plus (par rapport à la Keron par ex) d'attention et de finesse pour enfiler les arceaux. En pratique, ça ne représente pas un problème...

L'extrémité de chaque fourreau est constituée d'un manchon renforcé en toile épaisse. S'assurer que l'arceau pénètre bien jusqu'au fond du manchon.
Une seule personne peut très bien mettre les 3 arceaux sous tension (en emboîtant chaque extrémité des 3 arceaux dans des réceptacles en plastique, largement dimensionnés et robustes.
Tirer sur la sangle de serrage (là encore, le dimensionnement adapté de la sangle et des boucles témoigne de la robustesse de la conception) de façon à parfaitement solidariser l'arceau au double-toit.

A ce stade, 'pitcher' les 3 points d'ancrage de l'abside sous le vent de façon à générer une tension suffisante afin que la tente se retrouve sous tension (il ne faut pas que le double-toit faseye en certains endroits). 'Pitcher' ensuite les angles de la pointe côté au vent en exerçant une assez forte tension ; cette étape est indispensable, sans quoi le double-toit ne sera pas parfaitement tendu ; la tente intérieure aura alors tendance à le toucher et son sol fera des plis... Ces points d'ancrage au sol doivent être solides car pour que la tente ait la meilleure résistance au vent, il faut que ses 2 extrémités soient parfaitement tendues...

On placera les autres points de fixation au sol sur tout le pourtour de la tente.

Haubaner la pointe au vent de la tente, puis celle sous le vent, puis les angles et enfin les côtés, en s'assurant de la qualité des ancrages au sol. Les haubans des 2 pointes de la tente se rassemblent préférentiellement en faisceau de 3, excepté si la puissance du vent nécessite de répartir encore davantage les lignes de tension sur la structure. Idem sur les côtés où il y a possibilité de regrouper les haubans en un faisceau de 3 si l'on peut se permettre d'économiser les points de haubanage, ou dans une autre disposition s'il s'avère nécessaire d'assurer davantage la résistance globale de la structure au vent.

Sur neige, on s'assurera de l’étanchéité du double-toit et de la plus grande tenue au sol en ramenant de la neige sur l'intégralité de la 'toile à pourrir'.

Au premier montage, on fixera la tente intérieure au double-toit :

    - au niveau du sol : par le biais de petits clips situés sous les manchons renforcés aux extrémités des arceaux et aux 2 angles de la pointe au vent de la tente,
    - ailleurs : par une série de petits élastiques cousus sur la face externe de la tente intérieure et qui viennent se suspendre sur une série de petits crochés cousus sur la face interne du double-toit (petits crochets distants d'env 25 cm).

Le crochetage de la chambre sur le double-toit est une séquence un peu fastidieuse. Aussi, il est d'usage de laisser ensuite la tente intérieure accrochée au double-toit pour ne pas avoir à la répéter quotidiennement et gagner un temps certain au montage. On pourra cependant faire sciemment le choix de la décrocher lorsque l'on replie une tente détrempée (si on la range telle quelle sans avoir re-séparé la tente intérieure du double-toit, on est assuré de ressortir une tente intérieure mouillée au prochain campement) et de la stocker séparément (par ex dans un sac plastique) pour éviter qu'elle ne se mouille au contact du double-toit détrempé...

 Mika Charavin.

 

 

Dans sa housse de transport ; poids total 5.10 kg
Dans sa housse de transport ; poids total 5.10 kg

Les différents éléments de la Fjellheimen X-Trem 4
Les différents éléments de la Fjellheimen X-Trem 4

Arceaux + sardines
Arceaux + sardines

Arceaux
Arceaux

sardines
sardines

2
2 "bouches" d'aérations sur le côté au vent du double-toit.

2
2 "bouches" d'aérations sur le côté au vent du double-toit.

Toile à 'pourrir' sur le pourtour de la tente.
Toile à 'pourrir' sur le pourtour de la tente.

Le hauban coulisse librement sur une cordelette intermédiaire fixée à deux d’œillets métalliques, reportant ainsi la tension en 2 points du double-toit.
Le hauban coulisse librement sur une cordelette intermédiaire fixée à 2 œillets métalliques, reportant ainsi la tension en 2 points du double-toit.

Aux deux extrémités de la tente, un faisceau de 3 haubans renforce la résistance au vent dans l'axe longitudinal de la tente.
Aux 2 extrémités de la tente, un faisceau de 3 haubans renforce la résistance au vent dans l'axe longitudinal de la tente.

Aux deux extrémités de la tente, un faisceau de 3 haubans renforce la résistance au vent dans l'axe longitudinal de la tente.
Aux 2 extrémités de la tente, un faisceau de 3 haubans renforce la résistance au vent dans l'axe longitudinal de la tente.

Le diamètre des cordelettes servant de haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance
Le diamètre des cordelettes servant de haubans, ainsi que les taquets coinceurs utiles à leur mise en tension, ont des dimensions qui inspirent confiance

Fenêtre d'aération sur le côté au vent du double-toit.
Fenêtre d'aération sur le côté au vent du double-toit.

La Fjellheimen Xtrem 4 présente un profil très aérodynamique.
La Fjellheimen Xtrem 4 présente un profil très aérodynamique.

La Fjellheimen Xtrem 4 présente un profil très aérodynamique.
La Fjellheimen Xtrem 4 présente un profil très aérodynamique.

Test des tentes Helsport (Fjellheimen Xtrem 4 au 1er plan, Svalbard Camp 5 au second) en Norvège.
Test des tentes Helsport (Fjellheimen Xtrem 4 au 1er plan, Svalbard Camp 5 au second) en Norvège.

Aux deux extrémités de la tente, un faisceau de 3 haubans renforce la résistance au vent dans l'axe longitudinal de la tente.
Aux deux extrémités de la tente, un faisceau de 3 haubans renforce la résistance au vent dans l'axe longitudinal de la tente.

Fenêtre d'aération
Fenêtre d'aération "à manchons".

Fenêtre d'aération
Fenêtre d'aération "à manchons". Ouvert

Vaste abside, parfaite pour stocker du matériel ou cuisiner.
Vaste abside, parfaite pour stocker du matériel ou cuisiner.

Vaste abside, parfaite pour stocker du matériel ou cuisiner.
Vaste abside, parfaite pour stocker du matériel ou cuisiner.

Zip de porte avec curseurs à grosses tirettes pour une préhension plus facile avec les gants.
Zip de porte avec curseurs à grosses tirettes pour une préhension plus facile avec les gants.

Petite porte de 'secours' sur le côté opposé à la porte principale.
Petite porte de 'secours' sur le côté opposé à la porte principale.

Filet de stockage / séchage sous le toit de la tente intérieure.
Filet de stockage / séchage sous le toit de la tente intérieure.

Poches.
Poches.

Système de rangement de la porte nylon de la tente intérieure lorsque la moustiquaire est utilisée.
Système de rangement de la porte nylon de la tente intérieure lorsque la moustiquaire est utilisée.

Tente intérieure relativement vaste.
Tente intérieure relativement vaste.

Tente intérieure relativement vaste.
Tente intérieure relativement vaste.

Tente intérieure relativement vaste.
Tente intérieure relativement vaste.

La tente intérieure est suspendue au double-toit par le biais de boucles élastiques rapprochées.
La tente intérieure est suspendue au double-toit par le biais de boucles élastiques rapprochées.

Système de rangement de la porte nylon de la tente intérieure lorsque la moustiquaire est utilisée.
Système de rangement de la porte nylon de la tente intérieure lorsque la moustiquaire est utilisée.

Poches.
Poches.

Test des tentes Helsport (Fjellheimen Xtrem 4 au 1er plan, Svalbard Camp 5 au second) en Norvège.
Test des tentes Helsport (Fjellheimen Xtrem 4 au 1er plan, Svalbard Camp 5 au second) en Norvège.

Test hiver en Norvège
Test hiver en Norvège

Test hiver en Norvège
Test hiver en Norvège

Haubans nombreux et efficaces.
Haubans nombreux et efficaces.

Test été en Islande
Test été en Islande

Test été en Islande
Test été en Islande

Test été en Islande
Test été en Islande

Test été en Islande
Test été en Islande

Test été en Islande
Test été en Islande

Commentaires