Nemo - Blaze 2P

par anthony dans Tentes 23 juin mis à jour 25 juin 707 lecteurs Soyez le premier à commenter share(partager)

Caractéristiques d’ensemble

Nemo propose la tente la plus légère de notre comparatif de tentes 2 places : la Blaze 2P. Innovations à l’appui, les choix de géométrie et de tissu sont intéressants et originaux : notre curiosité nous pousse à les tester :-).

Type : dôme 3 saisons
Montage par jetage
Poids : 1004/1224g *
Prix approx : 450 €
Autre coloris disponible : non
Fabriquée en Chine

* Nous avons testé un modèle de pré-série dont les matériaux varient par rapport au modèle commercialisé. Le poids annoncé (1004g) n’a donc pas pu être vérifié par nos soins : c’est pourquoi nous préférons aussi annoncer le poids de notre modèle (1224g).

Ce modèle fait partie des 18 tentes testées lors de notre dossier “Tentes 2 places légères et spacieuses”, paru dans le numéro #48 (juin 2017).

Nemo - Blaze 2P
Nemo - Blaze 2P

Montage / structure / matériaux et finitions

Avec un montage par jetage et plein de petits systèmes astucieux, cette Blaze 2P se dresse très facilement, bien qu’elle ne soit pas autoportante. En effet, les sangles de tension et le jeu de “clips” pour fixer les arceaux rendent le montage évident.

La tension du double toit obtenue est très bonne. Néanmoins, la structure d’arceaux asymétrique peut avoir tendance à se déformer si l’on n’accroche pas de petits velcros à l’intérieur du double toit. C’est moins pratique, mais relativement rapide à mettre en place tout de même. Face au vent, cette structure n’a pas semblé moins costaude, c’est rassurant.

La chambre est principalement en moustiquaire.
On remarque aussi la structure d'arceaux asymétrique : un arceau en diagonale qui va d'un coin à son opposé, tandis que le 2e arceau court ne couvre que le toit.
La chambre est principalement en moustiquaire.
On remarque aussi la structure d'arceaux asymétrique : un arceau en diagonale qui va d'un coin à son opposé, tandis que le 2e arceau court ne couvre que le toit.
Sur 2 coins de la tente, l'arceau vient s'emboiter très facilement dans son logement.
Sur 2 coins de la tente, l'arceau vient s'emboiter très facilement dans son logement.
Idem pour l'arceau sommital court : c'est un système qui s'emboite facilement.
Idem pour l'arceau sommital court : c'est un système qui s'emboite facilement.
Ensuite, on vient juste attacher le double toit à ces 2 coins.
Ensuite, on vient juste attacher le double toit à ces 2 coins.
Le système est simplissime.
Le système est simplissime.
Aux 2 autres coins, on attache le coin de la chambre.
Aux 2 autres coins, on attache le coin de la chambre.
La même sardines sert ensuite à venir fixer le double toit. Un petit réglage permet d'ajuster aisément la tension de la toile.
La même sardines sert ensuite à venir fixer le double toit. Un petit réglage permet d'ajuster aisément la tension de la toile.
Par défaut, l'arceau principal a tendance à se retrouver décalé par rapport à la couture.
Par défaut, l'arceau principal a tendance à se retrouver décalé par rapport à la couture.
Il faut alors venir fixer 2 velcros sous le double toit.
Il faut alors venir fixer 2 velcros sous le double toit.
Ainsi, l'alignement est bien meilleur : c'est préférable pour la durée de vie du matériau !
Ainsi, l'alignement est bien meilleur : c'est préférable pour la durée de vie du matériau !

La chambre est majoritairement en moustiquaire. Couplée aux “jours” assez prononcés dessinés sur le double toit, ils destinent davantage cette tente pour des climats tempérés. Recherche de poids minimum oblige, Nemo a utilisé des tissus à faibles deniers : il faut être soigneux, notamment avec le tapis de sol, qui pourrait se percer facilement : le doubler est souvent nécessaire. Les colonnes d’eau annoncées sont très faibles, mais nous n’avons pas constaté de désagrément malgré les pluies diluviennes du mois de mai. À voir si l’imperméabilité ne faiblit pas dans le temps…

Détail très agréable : nous avons constaté que le double toit séchait un peu plus vite que la moyenne. Nous espérons que ce soit le cas sur le modèle commercialisé également (que nous n'avons pas eu entre les mains) !

Nemo - Blaze 2P

Ne nous attardons pas sur le poids, puisque nous n’avons pas eu le modèle commercialisé entre les mains. Quoiqu’il en soit, Nemo propose une tente très légère, notamment grâce à des matériaux ultra-légers, qui nécessitent d’être scrupuleux. Petit aparté sur les “jours” du double toit : d’après nos calculs, l’économie est de moins de 30g de tissu (en faisant un calcul pessimiste pourtant…), c’est peu !

Les jours sur le double toit sont très prononcés, mais ne permettent pourtant pas de gagner un poids significatif...
Les jours sur le double toit sont très prononcés, mais ne permettent pourtant pas de gagner un poids significatif...

Nemo commercialise un footprint, en option. Avec un peu de bricolage, il est possible de l’utiliser comme tarp. Néanmoins, la grande ouverture dans le double toit ne permettra pas de faire un tarp fermé : les nuits ventées deviennent moins agréables…

4 sardines sont nécessaires pour monter la tente, 6 sont recommandées, et 6 fournies. 2 points de haubanage sont prévus, et 2 haubans sont fournis mais à installer. C’est bien dommage que sur une tente si légère les haubans soient si peu optimisés : pourquoi ne pas proposer des haubans en dyneema, bien plus légers ? On préfère aussi quand les sardines pour ancrer les haubans sont fournies !

Le kit de réparation est sommaire : un tube de réparation de fortune pour arceaux. Suggestion : le système de fixation du double toit aux 2 coins où il y a les arceaux est en plastique (donc potentiellement cassable par mégarde), des petites pièces de rechange seraient bienvenues, pour le "au cas où" :-)

Les sardines ont un bout de cordelette déjà installé, c'est agréable !
Le sac est compartimenté, ce qui permet de stocker un des éléments seul (chambre ou double toit) en cas d'humidité par exemple.
Les sardines ont un bout de cordelette déjà installé, c'est agréable !
Le sac est compartimenté, ce qui permet de stocker un des éléments seul (chambre ou double toit) en cas d'humidité par exemple.
Kit de réparation minimaliste et haubans.
Kit de réparation minimaliste et haubans.

Habitabilité / pratique / aération

Malgré son faible poids, l’espace habitable n’est pas laissé au dépourvu (sinon cette tente n’aurait pas pu rejoindre notre dossier :-)). La surface au sol est bonne, et la structure arrive à créer un volume correct.

Nemo - Blaze 2P
Nemo - Blaze 2P
Nemo - Blaze 2P

En revanche, question abside, il ne faut pas espérer stocker beaucoup de matériel : c’est plutôt étroit. De plus, la fermeture éclair de la porte extérieure ne monte pas assez haut, ce qui rend l’entrée un peu exigüe, malgré ma taille pas si grande (1m76).

On remarque bien que les absides sont étroites.
On remarque bien que les absides sont étroites.
Nemo - Blaze 2P

L’aération ? Comment dire… C’est aéré ! La question qui se pose est plutôt peut-on diminuer la ventilation en cas de nuit fraîche ? Et la réponse est simple : non. C’est un choix de la part de Nemo, qui cherche à innover, ce qui n’est pas pour nous déplaire :-). Cependant, les “jours” sur le double toit, couplés à l’importante surface de moustiquaire, créent nécessairement un flux d’air important. Je trouve ça dommage que ce flux ne soit pas contrôlable, ce qui réduit la polyvalence de la tente, notamment vis-à-vis du peu de poids économisé par ce système. Pour ma part, j’espère que Nemo proposera à l’avenir ce modèle sans cette ouverture :-).

Des entrées d'air sont présentes en haut du zip de la porte : elles sont bien petites en regard de l'aération globale de la tente, très importante... Plutôt anecdotique donc ! Simple effet placebo ? Elles présentent d'ailleurs l'inconvénient de diminuer la course du zip de l'entrée de l'abside, qui est déjà assez étriquée...

Depuis l'intérieur, on voit bien l'interstice au niveau de la tête : aération garantie !
Depuis l'intérieur, on voit bien l'interstice au niveau de la tête : aération garantie !
Une petite aération anecdotique en haut de chaque porte d'entrée.
Une petite aération anecdotique en haut de chaque porte d'entrée.
Nemo - Blaze 2P

Autre corollaire de ces “jours” : le “splash effect”. En effet, en cas de pluie, une plus grande surface de chambre se retrouve mouillée (voire sale selon le terrain…). C’est un paramètre à prendre en compte selon le climat.

Les finitions à l’intérieur sont bonnes : 5 petites boucles pour suspendre du matériel, 2 poches filet plutôt petites, et une poche filet au plafond, très pratique.

Nemo - Blaze 2P
Nemo - Blaze 2P
Pratique, une carte des constellations est cousue avec le sac de rangement.
Pratique, une carte des constellations est cousue avec le sac de rangement.

Vie à bord - intérieur à 360°

Dans la tente :
2 matelas gonflables de grande taille, 1 sac de couchage, 1 sac à dos de 38 litres, et un mec d’1m76 qui vient squatter :-)

 

En 2 mots

La Blaze 2P est très légère, grâce à des choix très originaux de la part de Nemo. Une réussite en termes d’innovations, à condition que ces choix conviennent à la pratique envisagée. En l’occurrence, elle se destine plutôt aux climats tempérés. Sinon on aussi s’orienter vers sa grande soeur, la Dagger 2P.

 

Détails et photos

Matériaux :
Double toit : 10D nylon enduit silicone et PU (colonne d’eau : 1200mm)
Chambre : moustiquaire
Tapis de sol : 15D nylon ripstop enduit silicone et PU (colonne d’eau : 1200mm)
Arceaux : DAC 8.7 mm Featherlite NSL

Poids :
Double toit : 414g
Chambre : 468g
Arceaux : 262g
Sardines : 80g (6)
Sac sardines : 9g
Sac arceaux : 12g
Sac de rangement : 29g

Il s’agit des poids mesurés sur notre modèle de pré-série. Le modèle commercialisé est censé être plus léger :
Double toit : 310g
Chambre : 380g
Arceaux : 234g

Dimensions :

Nemo - Blaze 2P

 

Lien constructeur :
http://www.nemoequipment.com/product/?p=Blaze%202P

Nemo - Blaze 2P
Commentaires