Nemo - Dagger 2P

par anthony dans Tentes 23 juin mis à jour 25 juin 202 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Caractéristiques d’ensemble

Plus classique que la Blaze 2P, Nemo propose une tente autoportante plus spacieuse : la Dagger 2P. Un bon compromis entre légèreté et habitabilité ?

Type : dôme 3 saisons
Montage par jetage
Poids : 1650/1873g *
Prix approx : 450 €
Autre coloris disponible : non
Fabriquée en Chine

* Nous avons testé un modèle de pré-série dont les matériaux varient par rapport au modèle commercialisé. Le poids annoncé (1650g) n’a donc pas pu être vérifié par nos soins : c’est pourquoi nous préférons aussi annoncer le poids de notre modèle (1873g).

Ce modèle fait partie des 18 tentes testées lors de notre dossier “Tentes 2 places légères et spacieuses”, paru dans le numéro #48 (juin 2017).

Montage / structure / matériaux et finitions

Avec un montage par jetage, l’autoportance et plein de petits systèmes astucieux, la Dagger 2P se dresse très facilement. En effet, les sangles de tension et le jeu de “clips” pour fixer les arceaux rendent le montage évident.

La tension du double toit obtenue est très bonne. La structure est symétrique, la toile ne bouge absolument pas par rapport à la structure, même en cas de vent fort : c’est agréable. Les arceaux de diamètres variables permettent d’optimiser le poids et le volume tout en garantissant une bonne fiabilité.

Aux 4 coins de la tente, l'arceau vient s'emboiter très facilement dans son logement.
Aux 4 coins de la tente, l'arceau vient s'emboiter très facilement dans son logement.
Ensuite, on vient juste attacher le double toit à ces 4 coins.
Ensuite, on vient juste attacher le double toit à ces 4 coins.
Le système est simplissime, et permet de mettre en tension le double toit très facilement !
Le système est simplissime, et permet de mettre en tension le double toit très facilement !
Au niveau de l'abside, un système de tension est présent aussi, c'est idéal.
Au niveau de l'abside, un système de tension est présent aussi, c'est idéal.
Comme sur la Blaze 2P, des velcros sont présents sur le double toit, mais nous ne les avons pas trouvés nécessaires : tant mieux !
Comme sur la Blaze 2P, des velcros sont présents sur le double toit, mais nous ne les avons pas trouvés nécessaires : tant mieux !

La chambre a toute sa partie haute en moustiquaire, tandis que le tissu plein remonte assez haut sur les bords. Les autres tissus sont légers, mais plus résistants que sur la petite soeur la Blaze 2P. Une protection du tapis de sol reste recommandable. La colonne d’eau du double toit paraît faible, mais nous n’avons pas constaté de désagrément malgré les pluies diluviennes du mois de mai. À voir si l’imperméabilité ne faiblit pas dans le temps… 

Détail très agréable : nous avons constaté (sur notre modèle de pré-série) que le double toit séchait un peu plus vite que la moyenne. Nous espérons que ce soit le cas sur le modèle commercialisé également !

Ne nous attardons pas sur le poids, puisque nous n’avons pas eu le modèle commercialisé entre les mains. Quoiqu’il en soit, Nemo propose une tente plutôt légère au regard du volume intérieur. Comme sur la Blaze 2P, bien que plus petits, des “jours” sont dessinés sur le double toit. D’après nos calculs, l’économie est de moins de 20g de tissu (en faisant un calcul pessimiste pourtant…), c’est peu !

Le jour au niveau du double toit est prononcé
Le jour au niveau du double toit est prononcé

Nemo commercialise un footprint, en option. Sinon, avec un peu de bricolage, il est aussi possible de l’utiliser comme tarp. Néanmoins, l’ouverture dans le double toit empêche d’en faire un tarp véritablement fermé : c’est dommage en cas de nuit ventée !

4 sardines sont nécessaires pour monter la tente, 8 sont recommandées, et 8 fournies. 4 points de haubanage sont prévus, et 4 haubans sont fournis mais à installer. Dommage que les sardines pour ancrer les haubans ne soient pas fournies !

Le kit de réparation est sommaire : un tube de réparation de fortune pour arceaux. Suggestion : le système de fixation du double toit aux 4 coins est en plastique (donc potentiellement cassable par mégarde), des petites pièces de rechange seraient bienvenues, pour le "au cas où ça arrive en voyage" :-)

Les sardines ont un bout de cordelette déjà installé, c'est agréable !
Le sac est compartimenté, ce qui permet de stocker un des éléments seul (chambre ou double toit) en cas d'humidité par exemple.
Les sardines ont un bout de cordelette déjà installé, c'est agréable !
Le sac est compartimenté, ce qui permet de stocker un des éléments seul (chambre ou double toit) en cas d'humidité par exemple.
Kit de réparation minimaliste et haubans.
Kit de réparation minimaliste et haubans.

Habitabilité / pratique / aération

Comme on peut s’en douter au vu de la structure, l’habitabilité est bonne, tant en surface qu’en hauteur sous plafond. 2 personnes peuvent loger confortablement, ou manger assis sans souci.

L’abside propose un volume bon lui aussi. Sa géométrie est originale, mais j’ai tendance à préférer des ouvertures latérales, plus facile à accéder depuis l’intérieur et qui permettent de mettre davantage d’affaires abritées en cas de pluie. De plus, cette géométrie empêche la fermeture éclair de monter assez haut, l’entrée est donc assez étriquée (malgré mon moyen 1m76), c’est moins pratique notamment si les tissus sont humides.

L’aération est gérée par plusieurs systèmes : d’une part, au niveau du haut des portes d’entrée, un rigidificateur permet de créer une petite entrée d’air. Ça fonctionne, mais à l’usage c’est peu pratique lorsqu’on souhaite entrer ou sortir de la tente, d’autant plus que c’est déjà assez étroit comme signalé précédemment. D’autre part, ce sont les “jours” du double toit, conjugués à la surface de moustiquaire de la chambre, qui assurent une bonne ventilation, sans faille. Revers de la médaille : bien que plus petits que sur la Blaze 2P, ils restent impossibles à fermer, ce qui réduit inexorablement la polyvalence de la tente… Pour ma part, j’espère que Nemo proposera à l’avenir ce modèle sans cette ouverture :-).

Autre corollaire de ces “jours” : le “splash effect”. En effet, en cas de pluie, une plus grande surface de chambre se retrouve mouillée (voire sale selon le terrain…). C’est un paramètre à prendre en compte selon le climat.

Les finitions à l’intérieur sont bonnes : 7 petites boucles pour suspendre du matériel, 2 poches filet plutôt petites, et 2 poches filet au plafond, très pratiques.

Vie à bord - intérieur à 360°

Dans la tente :
2 matelas gonflables de grande taille, 1 sac de couchage, 1 sac à dos de 38 litres, et un mec d’1m76 qui vient squatter :-)

 

En 2 mots

La Dagger 2P est une belle tente, spacieuse, au poids contenu. La facilité de montage et les finitions très correctes s’ajoutent à la dimension pratique de cette Nemo. Dommage que l’entrée soit un peu étroite, alors que l’intérieur est confortable !

 

Détails

Matériaux :
Double toit : 15D nylon ripstop enduit silicone et PU (colonne d’eau : 1200mm)
Chambre : 15D nylon ripstop + moustiquaire
Tapis de sol : 30D nylon ripstop enduit PU (colonne d’eau : 3000mm)
Arceaux : DAC 8.5 / 9.0 / 9.5 mm Featherlite NSL

Poids :
Double toit : 705g
Chambre : 602g
Arceaux : 461g
Sardines : 105g (8)
Sac sardines : 8g
Sac arceaux : 12g
Sac rangement : 37g

Il s’agit des poids mesurés sur notre modèle de pré-série. Le modèle commercialisé est censé être plus léger :
Double toit : 470g
Chambre : 585g
Arceaux : 490g

Dimensions :

 

Lien constructeur :
http://www.nemoequipment.com/product/?p=Dagger%202P

Commentaires