Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

par Pierre et Thibaut Dufour dans Suivi voyageurs 25 Feb updated 07 May 1668 readers 1 Soyez le premier à commenter share(partager)

Thibaut, 33 ans, et son frère Pierre, 20 ans, sont partis en novembre 2017 pour 10 mois et 8000 km entre Mexico et Whistler, la « Mecque » du VTT freeride.
L'idée de voyager avec un VTT de freeride pour combiner nos deux passions : le voyage et les sauts à VTT, n'est pas inédite, puisque Thibaut a déjà fait un tour d'Europe ainsi (cf. Carnets d'Aventures #45).

Pierre et Thibaut Dufour
Voir la page facebook Into The Ride.
On donne régulièrement ici de leurs nouvelles via leurs newsletters !
 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Newsletter #1 : C'est parti !!

Octobre 2017

Bonjour à tous !

Hop c'est parti, on y est... voici le premier mail depuis le territoire mexicain ! 
On a décollé de Bruxelles mardi matin, avec les vélos en soute, pour arriver l'après-midi à Cancun après 14h de vol...Un peu longue la journée tiens ! Un des frères d'accueil de Pierre nous a reçus chez lui pour les 2 premiers jours, le temps de remonter les vélos, récupérer un peu, s'acclimater et c'est parti ! 
 
Départ jeudi matin à 10h, sous le soleil et les 35 degrés. Premier carrefour, on décide de tourner a gauche, et on se retrouve sur un chemin de terre parsemé de flaques... ça commence fort ! C'est le moment ou l'on réalise vraiment qu'on s'embarque dans un voyage à vélo de 10 mois. 
On rejoint ensuite la route principale qui relie Cancun à Playa del Carmen, ici il n'y a pas de petits villages et de routes de campagnes. On pédale à côté des grosses voitures, des camions, des bus de touristes et même des limousines d'Americains... pas de doute, on est bien à l'étranger !!
On savait que le voyage serait rempli de surprises mais pas autant. Alors qu'on s'autorise une petite pause sur la plage entre les grands hôtels, un Américain vient à notre rencontre et se montre très curieux à la vue de nos vélos. Après 2h a lui partager le projet, on se remet en route. Deux min plus tard, on croise Nancy, une Mexicaine parti faire son petit tour de vélo quotidien. Grand sourire aux lèvres, elle nous explique qu'elle revient d'un voyage en Amérique latine à vélo. Elle fait demi-tour de suite et commence à nous faire visiter Puerto Morelo, un petit village envahit par les grands hôtels mais qui a su préserver son centre. Elle nous présente le garde de la plage et lui demande si on peut camper la sans deranger. Il nous indique un lieu entre deux restaurants, éclairé par un lampadaire... on n’est pas convaincus. On se pose sur un ponton pour réfléchir, la nuit tombe et la pluie arrive... On décide de se rendre dans un restaurant qui paye pas de mine mais qui nous à tous les deux attiré l'œil lorsqu'on est passé devant. Ils nous disent qu'il est trop tard pour manger, qu'ils sont en train de fermer, on s'abrite sous leur parasol et 2 min plus tard le serveur nous amène la carte, les 3 derniers clients se lèvent pour nous laisser leur place et l'un d'eux insiste pour nous payer une chambre dans l'hôtel d'en face... Wooww On est vachement bien reçus au Mexique! En pensant que la journée était terminée, on se prend une bière au bar de l'hôtel... On se retrouve avec le propriétaire de l'hôtel, le serveur et un restaurateur qui sont tous les trois Français !!
On a passé le week-end chez Sofia a Playa del Carmen, rencontre sur Warmshowers.com. Elle nous propose "une petite ballade" sur l'ile de Cozumel, au bout de 5km, elle nous informe que le tour est de 70km, pas moyen de couper... Bon ben c'est parti pour la petite balade du dimanche !!
 
Voila nos premiers jours de voyage, et c'est parti pour une dizaine de mois comme ca... c'est pas facile de se rendre compte de ce qui nous attend mais on a hâte de voir ce que l'aventure nous réserve !!!
Voici le lien vers les photos.
Plein de besos du Mexique,
Hasta Luego,
Pierre

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Newsletter #2

Novembre 2017

Bonjour à tous !

Des petites nouvelles depuis… Coba ! Oui, on sait, c’est seulement à environ 120 km de Cancun, ça fait pas lourd en 15 jours me direz-vous ! Mais bon, on comptabilise quand même déjà 400 km au compteur, on va vous raconter tout ça !

Nous sommes arrivés ici dimanche, chez Margarita, une amie d'un ami d'Adrien, notre grand frère. Elle ne pouvait pas nous recevoir avant cette date du coup, on a un peu pris notre temps sur la route !
Depuis Cancun, on est partis au sud direction Tulum, la aussi un ami m’avait donné le contact de Dario, qui nous a hébergés deux jours chez lui, à 10 km de la ville, en pleine forêt. Puis, attirés par cette route qui longe la côte, entre l’océan et la lagune, au sud de Tulum, nous sommes partis dans une impasse de 70 km de piste, qui mène au petit village de Punta Allen. On a pris notre temps, bivouaquant sur une plage sauvage à l’aller et au retour. Il faut dire qu’avec les 30 degrés, voire plus au soleil entre 11h et 15h, il nous est presque impossible de rouler à ce moment-là de la journée. Cette route est au sein d’une réserve naturelle, et c'était vraiment sympa d’être entourés de pélicans que l’on voyait régulièrement plonger sauvagement dans l’eau à la recherche de poisson. Et lors d’une petite pause sur un pont au-dessus de la lagune, on s’étonne de voir ce morceau de bois flottant disparaître sous l'eau… Oui oui, il s’agissait bien la de la gueule d'un crocodile de plus de trois mètres de long !! Bon, pour le plongeon depuis le pont dans la lagune… on verra plus tard !!
 
Durant ces 15 premiers jours, on a rencontré des gens super sympas avec qui on a partagé quelques heures, mais on a aussi bien ressenti le côté "usine à touristes" de cette partie du Mexique…
Il était parfois difficile, voire impossible d’accéder à la plage sur des kilomètres, voire des dizaines de kilomètres, car tous les hôtels en empêchent l’accès… Assez frustrant quand on sait qu’elle est la, à peine à 50m de nous !
Tout est payant, et parfois, alors qu’on s apprête à poser la tente, on nous explique que ce n’est pas possible, qu’il faut encore et toujours payer un petit quelque chose à untel, bref… autant vous dire que pour tous ces aspects-là on a hâte de s’enfoncer dans le Mexique plus "authentique"!
Côté pratique, on est super contents de notre matériel. Le drone nous permet de faire de superbes images, la tente est super pratique, la remorque est juste parfaite, super rigide, on ne sent aucun à-coup (contrairement à la remorque que nous avions fabriquée pour le trip test).
On a fait 140 km de piste, et donc bien testé notre chargement, rien n’a bougé, à part un premier retournement de remorque, suite un gros nid-de-poule négocié un peu vite, mais rien de bien grave.
Côté anecdote, on s'est quand même fait déchirer la toile de tente, sur un centimètre et demi… par un insecte volant non identifié, au milieu de la jungle… heureusement que Pierre a pu le faire partir assez rapidement pour limiter les dégâts !
On a perdu l'aimant de notre compteur, vite remplacé par l’aimant d'un magnet souvenir attaché avec de la chambre à air et un collier rilsan…
Pierre devrait recevoir une nouvelle tige de selle demain, parce qu’il l’avait coupée un peu courte avant le départ… Il lui fallait donc retrouver une tige de selle de 400 mm, totalement introuvable dans cette partie du Mexique. Les magasins n’ont que des modèles de 350 mm maxi, ce qui pourrait peut-être s expliquer par le fait que même avec nos 1m82,84, on fait une bonne tête de plus que tout le monde ici !!

Voilà, après cette petite halte fort sympathique, on s’apprête à reprendre la route… de la forêt ! Eh oui, fini le voyage "touristique" on s’attaque à une portion de plus de 800 km, sans aucune ville sur notre chemin ! Que des petits villages, et des routes à peine visible sur Google maps ! À n’en pas douter notre aventure va vraiment prendre une autre tournure dans les semaines à venir !
(On part de Coba pour aller dans le Chiapas, vers Palenque, San Christobal, mais sans passer ni par la côte nord, ni par la côte est, on va passer au milieu, là ou il n'y a… pas grand-chose !).

Le lien google maps.
Et par ici pour des photos !! 
Merci de votre lecture, et de votre soutien ! Plein de soleil du Mexique !!
Thibaut et Pierre.

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Newsletter #3 : Le Vol TB 231

Décembre 2017

Bonjour à tous,

Après quelques semaines sans nouvelles, on rattrape le retard et on vous raconte tout dans cette 3e édition de Newsletter !

À notre départ de Coba, c’est un nouvel univers qui se présente à nous. Nous sortons des sentiers touristiques pour entrer dans une partie plus profonde, plus authentique de cette partie du Mexique. Les routes aux lignes droites interminables, traversant d’immenses forêts, nous amènent de village en village. Lorsque l’on débarque sur les places principales pour une petite pause, nous devenons rapidement la curiosité du jour et les enfants, les policiers locaux où le poivreau local nous rejoignent rapidement pour échanger quelques mots, même si la plupart des gens parlent maya. Nous tentons à deux reprises de bivouaquer sur les places centrales de ces villages, mais chaque fois l’animation se poursuit tard dans la nuit et nous ne pouvons pas nous reposer beaucoup… on privilégiera à l’avenir l’option camping sur le bord de la route principale !

Les 4 premiers jours après Coba ont été très pluvieux. On a beau mettre nos affaires dans des sacs-poubelle, avec 3 “draches” par jours, toutes nos affaires sont trempées, l’humidité est si importante que certaines de nos affaires moisissent… Ajouté à cela que Thibaut a cassé 2 têtes de rayons sur sa jante arrière, et que son câble de dérailleur arrière doit être change rapidement, et vous aurez le contexte dans lequel nous arrivons, en fin d’aprèm, à “Chunhuhub”.

Nous passons devant un petit shop de vélo, où nous faisons halte. Le shop ne paye vraiment pas de mine, mais le vendeur nous sort 4 têtes de rayons à la bonne taille, un câble de dérailleur et du scotch pour le fond de jante, le tout pour 80 centimes d’euros… Merci !!

Forcément, on discute un peu, et il nous conseille un Eco hôtel à 10 km de là, qui nous permet de passer la nuit au sec et d’étaler toutes nos affaires sous un toit pour les faire sécher, une vraie bénédiction avec ces 4 jours de pluies successives. Alors que nous planifions de passer par Dzibanche, ce même réparateur de vélo nous déconseille cette route, car elle est réputée dangereuse, de plus nous avons un montage vidéo à préparer pour un salon de lycéens, nous mettons donc finalement le cap vers Bacalar. À notre arrivée là-bas, le voisin de siège de Pierre, dans notre avion Bruxelles-Cancun nous renvoie un message pour prendre de nos nouvelles… Il nous rappelle qu’il habite à Bacalar, et au lieu d’une seule soirée d’arrêt prévu, nous passons une semaine à la villa Kerica, chez Damien et Loisa. Ce jeune couple de Français ont tous deux quitté leurs emplois de cadre supérieur, pour acheter une maison avec jardin à 100 m de la magnifique lagune de Bacalar, “pour le prix d’un garage à Nice”, leur ancienne ville, comme aime à le souligner Damien. Accueillir des voyageurs, et ouvrir une crêperie sont les objectifs à court terme de leur nouveau mode de vie !

Après nous être ressourcés une semaine, il est temps pour nous de se remettre à pédaler. De Bacalar nous repartons vers Palenque, à 700 km de la, que nous parcourons en une dizaine de jours. À notre arrivée, nous sommes hébergés chez des amis de nos amis de Coba. Le réseau de contact se met en place ! 3 jours plus tard c’est l’heure d’attaquer les choses sérieuses : 210 km et 4800 m de dénivelé positifs nous séparent de San Cristobal de Las Casas.

Nous découvrons ”les journées montée”, notre vitesse moyenne chute et les 80/90 km journaliers sont un lointain souvenir. Le premier soir, nous tombons sur une magnifique cascade, devant laquelle nous décidons immédiatement de bivouaquer. Après une super douche dans ce lieu de rêve, un ancien du village, le propriétaire du terrain, nous déconseille fortement de passer la nuit ici, car il y aurait un risque d’attaque durant la nuit… C’est à contrecœur que nous quittons notre magnifique bivouac pour nous réfugier dans le village en contrebas d’un resto de routiers, qui là non plus ne nous permettra pas de dormir beaucoup, entre les bruits de moteur et de klaxon qui ne s’arrêteront pas jusqu’au matin…

Le deuxième jour, on continue à monter. Parfois plusieurs heures d’affiliée. En fin de matinée, nous finissons par une grande descente de 10 km avant d’arriver à Ocosingo. Au moment de prendre le portefeuille, Pierre se rend compte que celui-ci est tombe de sa sacoche de guidon tout en haut de la grande descente… La m****….Heureusement, Thibaut a encore sa carte bleue et les deux passeports. On retire, et Pierre monte dans un taxi pour retourner au plus vite en haut de la grande descente… Malheureusement il revient les mains vides. Nous passons 2 heures sur la place du village pour faire opposition à la carte bleue. Pierre y perd également sa carte d’identité, et comme nous venions de retirer, nous perdons 200€ de budget commun dans l’histoire… Mais la vie est tellement bien faite, qu’on n’a pas tout perdu ! Eh oui, dans le parc, un couple de voyageurs à vélo vient à notre rencontre. Ils sont Mexicains, et viennent de faire la traversée du Mexique, de la Basse-Californie à ici, exactement le même trajet que nous nous apprêtons à faire dans les mois à venir ! Ils nous donnent immédiatement le contact de Pedro Pablo, un membre de Warmshowers qui habite pile entre Ocosingo et San Cristobal, une étape qui s’avérera salvatrice au vu des conditions. Et pour ce qui est des 200 euros, on se dit qu'ils sont sûrement arrivés dans la poche de quelqu'un qui en avait plus besoin que nous...

Et oui, à force de monter… on est plus haut ! Il fait donc plus froid, et une légère pluie fine nous aide a encore mieux le ressentir… Arrive chez notre hôte, nous sommes reçus comme des rois ! Spécialités mexicaines et conversations autour du feu nous font le plus grand bien !

À San Cristobal de Las Casas, nous arrivons à “La casa di Gladys”, un hôtel où nous serons bénévoles, pour les deux semaines à suivre… Enfin ça, c’était le plan initial !

Lors de notre première sortie dans un bar de la ville, un des musiciens du groupe nous interpelle : Des dreadlocks, et des Vibram Fivefingers aux pieds, mais oui lui aussi était dans le vol TB 231 Brussel-Cancun du 17 octobre !!! Nous l’abordons à la fin de la soirée. Dans l’après-midi, Gladys, notre hôte, nous avait parlé d’un Français, qui avait commencé par vendre son pain dans la rue pendant trois ans, avant d’ouvrir la boulangerie la plus prisée de la ville. Nico nous répète exactement la même histoire, là encore, les connexions se font…

En plus d’être un super boulanger, il joue dans 5 groupes de musiques. Nous découvrons donc les meilleures scènes de la ville et il nous convie également à un w-e avec sa bande de pote dans une cabane perdue un peu plus loin dans la montagne. Une vraie bouffée d’oxygène et la encore des belles rencontres !!

Une amie de nos amis de Coba, vivant à San Cristobal, nous emmène participer à un Temazcal. C’est un rituel chamanique Maya, qui consiste à rentrer dans une hutte très basse, au centre de laquelle on vient placer des pierres volcaniques qui sortent du feu. La chamane qui guide la cérémonie les arrose, ce qui fait monter la température intérieure et l’humidité, et transforme cette simple hutte en un véritable “sauna”. Nous restons près de deux heures dans le noir total, guidés par les chants traditionnels et les paroles de la chamane. Une méditation collective qui, même si on ne peut en définir clairement les effets, fait le plus grand bien, autant au corps, qu’à l’esprit !

Après 10 jours, alors qu’on a bien bossé dans l’hôtel, notre boss, qui doit être un peu bipolaire, monte dans les tours et nous vire de chez elle… Ces 10 jours ont étét assez étranges, et on ne comprend pas bien pourquoi ça se termine comme ça, c’est un peu dommage parce qu’on avait vraiment mis du cœur à l’ouvrage dans ce lieu… Mais bon, visiblement on n’était pas vraiment sur la même longueur d’onde avec Gladys… De toute façon on a maintenant des amis pour nous héberger, donc c’est pas plus mal…

Voilà, on prévoit de rester encore 3 ou 4 jours ici, avant de nous mettre en route pour Oaxaca. On a déjà un projet d’écoconstruction qui a accepté de nous accueillir. On prévoit un minimum de 7 jours pour rallier ce projet, donc c’est probablement sous la tente, entre Bro’, qu’on passera Noël !

Voilà, en espérant que ces petites news vous ont plu, si vous avez des questions n'hesitez pas à nous contacter, on vous embrasse bien fort, et on vous laisse, comme d’hab, un petit album photo histoire de mettre des images sur tout ça !!

Album photo :

À tantôt !!

Thibaut y Pierre.
 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Newsletter #4 : Des nouvelles en texte, en photo et en vidéos !

Janvier 2018

Bonjour à tous !

Vous n'avez pas eu de nouvelles des 2 frères Dufour depuis un mois, mais qu'est-ce qu'il leur est arrivé ??
Il a bien fallu quitter San Cristobal, même si on avait fait de superbes rencontres et qu'on y serait bien resté un peu plus… il nous reste des kilomètres sur la planche ! On devait rejoindre Oaxaca, a 600km et surtout à 7000m de dénivelé positif plus loin… Heureusement on était motivés puisqu'on avait trouvé un architecte qui pouvait nous accueillir chez lui en tant que volontaires. On s'est donc dépêché et on a enchaîné les grosses journées de vélo pour y arriver au plus vite.
Ça nous a permis d'établir notre record journalier à 113 km et de passer noël en bivouac sur le bord de la route !
Nous sommes ainsi arrivés le 26 décembre chez Farina et Octavio, ce dernier étant architecte spécialisé dans l'éco-construction, nous avons pu apprendre à construire des murs en enduit terre ! Peu coûteux, écologique, ça demande pas mal de temps de main-d’œuvre mais très facile à mettre en place. Il suffit de mixer dans un premier temps de la terre avec de l'eau et du purin de cheval sec, laisser reposer et l'appliquer le lendemain comme de la pâte à modeler !
L'avantage du volontariat c'est que ça nous permet de se poser plusieurs jours au même endroit, proche d'une grande ville sans pour autant lâcher tout le budget dans un hôtel. C'est aussi lorsque l'on passe un peu plus de temps avec les gens que l'on rencontre qu'on peut construire des relations plus fortes !

Cerise sur le gâteau, Octavio et Farina partent 5 jours en vacances sur la cote et nous proposent de garder leur maison durant ce temps ! On a tous les outils à disposition, c'est l'occasion de construire notre tremplin ! On attendait de trouver l'atelier adéquat pour le faire, nous y voilà !
Assemblage d'alu et de bois, il se plie en 3 parties, ce qui permet de le fixer facilement sur la remorque, et lorsqu’il est déplié, il fait 2m70 de long avec une hauteur réglable de 45 à 70 cm, de quoi bien JUMPER !!! :-)
Lors de notre passage par ce petit village, Thibaut en a profité pour rencontrer un guérisseur local, qui, pour soigner les gens, "prête" son corps à des êtres spirituels… C'est comme ça que nous avons pu passer 3 fois 30 minutes à discuter avec Anubis ! Oui, c’est complètement fou, mais en attendant, je vois beaucoup mieux et je n'utilise plus mes lunettes depuis 2 semaines !

Durant cette pause, nous avons été contactés par un Mexicain de 32 ans, qui souhaite nous accompagner, pour une partie de notre périple… soit !
Max est arrivé à Oaxaca, et il nous a quittés hier, après une semaine en notre compagnie, à vivre l'aventure, des montées galères, des bivouacs inattendus et des soirées au coin du feu ! On a fini la semaine en beauté avec notre première session VTT du voyage ! On a trouvé quelques belles bosses, et on en a profité pour tester "Joli Jumper", notre rampe, évidemment ! C'était cool d'être trois pendant un moment, en plus Max est photographe et nous a fait plein de superbes photos ! Encore une belle rencontre !

Nous nous mettons en route à l'instant pour rejoindre Mexico, "El D.F." (Districto Federal) comme ils disent ici. On y rejoint Alberto, un ami de Margarita et Vincent de Cabo, qui pratique le VTT à fond, et se propose de nous emmener sur les meilleurs spots autour de la capitale ce w-e… WHAT ELSE ??  :-)

Oui, la vie est belle, on espère pouvoir vous transmettre un max de joie de vivre et d'enthousiasme à travers nos photos… et notre première vidéo !
Eh oui, on a également investi dans un ordinateur, et en plus des photos qui accompagnent cette newsletter, on vous a également préparé une petite vidéo ! Et les photos c'est ici !

Belle journée à tous, nous, on a 1200 m de deniv qui nous attendent cette aprèm… :-)

Thibaut y Pedro.

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Newsletter #5 : Mexico to Guadalajara !

Février 2018

Bonjour à tous !

Nous venons d'arriver à Guadalajara, quasiment une vingtaine de jours après notre départ de Mexico City.
Hmmm… oui, 20 jours, pour faire 500/600 km… c'est long ! Mais on va vous raconter tout ça !

À notre arrivée à Mexico, nous sommes accueillis chez Coop, un américain qui vit ici depuis quelques années, un ami de notre contact et rider Alberto. (Donc Coop, c'est un ami d'ami d'amis d'amis de notre frère. Vous suivez ? :-)
Nous passerons seulement 4 jours dans la capitale, mais bien rempli, car Alberto nous emmène le samedi à Ajusco, pour faire des pistes de descentes, et le lendemain sur un autre spot, Amecameca. À la fin de la piste, il y a un saut énorme, mais comme il est très bien conçu, c'est très sécurisant. Quelques conseils d'Alberto, et c'est parti, je lâche les freins et me retrouve à 5 mètres de hauteur, pour un gros shoot d'adrénaline, sur sans aucun doute l'un des plus gros saut à vélo de ma vie… QUE DU BONHEUR !

À notre départ de Mexico, Pierre est un peu malade. On met deux jours pour rejoindre Ixtlahuaca. Là, on passe une nuit dans un hôtel, et on trouve ensuite un hôte grâce au site Warmshower. On est reçus comme des rois. Le jour même, on reçoit un message sur notre page Facebook : un groupe de riders a une centaine de kilomètres de là, nous invite à passer le w-e dans leur village, Almaya, à la découverte de leurs pistes de VTT.
Ils viennent nous chercher en voiture, et là encore, on est accueillis comme des rois. Ils ont 2 supers pistes, amusantes à rouler et avec des sauts assez gros ! Je m'enflamme un peu et me paye une belle gamelle sur la toute dernière bosse de la piste. Résultat, des côtes un peu douloureuses et une belle bosse sur le front, mais rien de grave !

De retour à Ixtlahuaca, nous passons encore une journée chez nos hôtes, et une nouvelle fois un message sur notre page va nous contraindre à changer d'itinéraire ! Cette fois-ci, c'est Manuel, un rider professionnel mexicain, qui nous invite à passer par chez lui, à Valle de Bravo.
On en discute un peu avec nos amis qui nous confirment que c'est un super coin, et qu'il faut y aller faire un tour… Donc… c'est parti !

Manuel nous emmène faire une petite sortie VTT avec sa copine, Jonna, elle aussi rideuse professionnelle. Les sentiers sont vraiment au top par là-bas et on passe un super moment ! On en profite pour interviewer Manuel, et le lendemain, 3 de nos amis de Almaya nous rejoignent. Ils se sont motivés, et vont nous accompagner pendant une semaine, jusque Guadalajara.
Notre rythme, à 5, est bien différent, mais au fil des jours, on s'adapte, et on passe de supers moments ! Ils ne sont pas aussi bien équipés que nous mais ici, il y a toujours des solutions ! Au bout de 5 km, on s'arrête dans une menuiserie, et nos amis, en 5 minutes et avec 3 bouts de bois et un gros rouleau de scotch, se fabriquent chacun un porte-bagages ! Bon ça bouge un peu, mais les trois porte-bagages feront l'affaire et tiendront le coup jusqu'au bout ! Il n'y a plus d'excuses pour ne pas partir voyager avec son vélo ! :-)

Cette partie du voyage nous a donc réservé de nombreuses surprises, c'est vraiment top ! À notre arrivée à Guadalajara, on va directement frapper à la porte de la casa cyclista, qui nous accueille a bras ouverts ! On peut dormir ici, à 5, sans problèmes, et rester autant de temps qu'on le souhaite.
C'est un voyageur à vélo qui a offert cette grande maison à l 'association. On y trouve 2 ateliers coopératifs : un pour les réparations de vélos, et l'autre qui fabrique des vélos en bambous. Il y a un salon, un cuisine et salle de bains, ainsi qu'un grand espace à l'étage pour accueillir les voyageurs. Bref, des endroits comme on aimerait en voir dans toutes les villes, encore un projet super inspirant !

Nous sommes restés 2 nuits là-bas puis nous sommes allés chez des amis de Pierre qui sont étudiants ici. Nous avons pu y passer plusieurs jours et avons eu le temps de préparer une nouvelle vidéo que vous pouvez trouver ci-dessous.

Nous repartons demain en direction de Culiacan, ou Pierre a vécu durant son séjour au Mexique il y a 3 années maintenant.
On vous souhaite une belle journée,

Retrouvez les photos ici.
Et la vidéo ici.

Un abrazo,

Thibaut y Pedro.
 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Newsletter #6 : The beach boys !!

Mars 2018

Bonjour à tous !

Voici venu le temps de vous donner quelques nouvelles de notre périple !!

À notre départ de Guadalajara, Thibaut a décidé de se lancer un challenge. Rejoindre Puerto Vallarta, à 300 km de la et quelque 3300 m de dénivelé positif… sans manger ! Et oui, avec les amis qui ont voyagé avec nous, et une semaine passée chez des étudiants, je ressentais vraiment le besoin de reprendre un peu soin de moi, de m'offrir un bon nettoyage après cette période ou se sont bien enchaînés les excès de « comida mexicana » et autres fiestas…
Pour ceux que le jeûne intéresse, j'ai fait un résumé de cette expérience en vidéo, que j'ai partagé ici sur ma chaine Youtube (vous pouvez également y retrouver l'intégralité de mon tour d'Europe à VTT… smiley)

À notre arrivée, par l'intermédiaire du site « warmshowers », nous atterrissons chez Mike et Carmen, à Bucerias. Quel plaisir de quitter les montagnes et d'arriver dans cette station balnéaire, sur la côte pacifique.
Fini le froid, fini les montées interminables, on retrouve la plage, la chaleur et de magnifiques couchers de soleil quotidiens !! Nous pensions rester seulement une ou deux nuits chez Mike, mais le sort en a décidé autrement. Lors de notre première soirée, nous plaisantons, avec Mike qui est musicien, sur le fait que nous devrions faire une chanson… à la base, juste une boutade lancée comme ça… sauf que le lendemain matin, je (Tibo) me lève avec les paroles d'une chanson en tête !
À la sortie du lit, je prends un crayon, un papier, et j'écris tout ça !!
Mike sort alors son Ukulélé (petite guitare), il propose une bien jolie mélodie, et nous commençons à arranger les paroles sur la musique. Il est super motivé, et en peu de temps nous avons notre base. Mike a une batterie à la maison, Pierre, qui avait fait quelques années de batterie dans son enfance, mais n'avait pas retouché de baguettes depuis plus de 8 ans, s'y remet, et ça y est, nous voilà comme un vrai groupe de musique ! smiley

Nous passons donc une semaine, à travailler quasiment tous les jours sur notre chanson ! Une grande première pour Thibaut, qui se met à chanter pour la première fois de sa vie, et l'occasion pour Pierre de se remettre à la batterie, avec beaucoup de plaisir ! Mike est devenu un très bon ami, il nous parle même de venir en France à notre retour, pour pouvoir encore améliorer la chanson !!
Nous vous partageons donc cette petite chanson en vidéo ici ! Par ici la musique !

 

 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Après cette superbe étape, on reprend les vélos pour rejoindre Mazatlan. En route, on se pause une nuit à l'hôtel pour pouvoir envoyer quelques vidéos à Riding Zone. C'est une émission de télé de France 0 (et une chaine Youtube) consacrée aux sports extrêmes. Ils nous ont contactés, on a fait une interview et normalement on devrait passer dans l'émission prochainement, ça nous a fait trop plaisir !!!
Arrivés à Mazatlan, on est accueilli dans la famille de Grâce, la jeune Mexicaine qui était venue habiter chez nos parents en France, lorsque Pierre était venu au Mexique. Et oui, il y a 4 ans, alors qu'il avait 16 ans, Pierre avait participé à un échange de jeunes, organisé par le Rotary. Il était venu habiter un an à Culiacan, dans des familles, pendant que nos parents accueillaient de jeunes étrangers chez eux.
Évidemment on est reçus comme des rois, et Rodolfo, le père, nous fait découvrir tous les plus beaux recoins de sa ville.

Mais nous ne nous attardons pas, car Pierre est bien pressé de rejoindre Culiacan, pour y retrouver ses familles d'accueil et ses potes !
On met donc 2 jours pour faire les 220 km restants. Après les premiers jours, j'ai mon pneu arrière détruit, je l'entoure de scotch pour pouvoir l'utiliser encore un peu, mais à 40 km de l'arrivée une dernière crevaison et je me résous à finir avec mon pneu de VTT…

À Culiacan, nous sommes accueillis dans une des familles d'accueil de Pierre. Très vite, ils nous mettent en contact avec les journalistes locaux, et en 3 jours on se fait interviewer 3 fois : Pour El Debate et Noroeste, deux journaux importants du coin, et une autre pour Café Negro, un blog d'information bien suivi également !
Ici le lien vers notre interview pour Noroeste, en espagnol évidemment : (à partir de 3min10s)
 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

On est également intervenu au Rotary de la ville, et ce matin on a même fait une conférence de presse, avec deux radios, un autre journal et une chaine de télévision locale !
On aime beaucoup partager notre expérience, notamment au sujet de l'insécurité. En effet, tous les Mexicains nous disent que c'est très dangereux, qu'il faut que nous soyons extrêmement prudents, parce qu'ils ont très peur de leur pays, et on aime à mettre notre petite goutte pour leur expliquer que c'est faux, qu'en 5 mois de voyage à vélo on n’a jamais eu de mauvaise expérience et qu'il faut arrêter d'avoir peur comme ça !!!

On profite aussi de cette pause pour refaire une santé aux vélos qui en ont bien besoin ! Après une révision des suspensions avant et arrière, un changement de chaine, des câbles et gaines de dérailleurs, ainsi que des nouveaux pneus route, le Nicolaï est comme neuf ! Pierre lui a bien reçu ses nouvelles sacoches Ortlieb, la marque de référence, complètement waterproof et quasi-indestructibles, pour remplacer les siennes qui commencé à être bien fatiguées !

Samedi dernier, un des pères d'accueil de Pierre, nous emmène "aux dunes". Tous les samedis soir, des dizaines de 4*4, quads et autres buggys se retrouvent là-bas pour boire des bières et jouer dans les dunes. Histoire de rigoler un peu on demande à des gars pour faire un tour de buggy dans les dunes. À partir de minuit, tout le monde bouge sur la plage pour faire des courses. La aussi, on en profite pour monter à l'arrière de 4*4 surpuissants, qui ont reçu une préparation moteur de dingue… (500 ch, nitro et compagnie… ça pousse !!) 
On est bien étonnés de voir tant de machines si impressionnantes… On nous laisse entendre que tous ces mecs au volant de ces engins hors de prix auraient des activités professionnelles pas très catholiques… bref, ils ne sont pas si méchants, ces narcotrafiquants !! :D

On a donc bien rechargé nos batteries ici à Culiacan, demain on prend le ferry pour rejoindre la Basse Californie, vous savez, la petite presqu'ile au nord ouest du Mexique… en fin petite, tout est relatif, elle fait quand même 1500 km de long !!!
Voili voilou, pour les photos c'est ici :(ah oui, on n’a pas de photos de cette soirée dune parce qu'on a perdu notre tél ce soir la…)

Par ici les photos !

On vous envoie plein de soleil du Mexique, n'hésitez pas à répondre à ce mail pour nous donner de vos nouvelles,
ça fait toujours plaisir !

Peace and LOVE,
 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Newsletter #7 : Baja California... C'est Noël ici ou quoi ??? 

Salut a tous !!
 
On profite d'une petite pause à Ensenada, à 100 km au Sud de Tijuana, pour vous raconter notre traversée de la Baja-California, vous savez la "petite presqu’île" au nord-ouest du Mexique... Entre guillemets, parce qu'elle fait quand même 1500 km de long la bougresse !

Après une nuit de ferry, nous débarquons donc à La Paz, tout au sud de la Basse-Californie. Nous y sommes accueillis par Paola, une amie d'ami. Elle nous emmène voir les plus belles plages du coin, et ça vaut le détour ! Eau bleu turquoise et sable fin, on sent tout de suite qu'on va passer un bon moment par ici !
2 jours plus tard, on se met en route pour le désert. On entame les interminables (parfois 50 km) lignes droites, sans aucun point d'ombre.
Lors d'une pause dans un village, Pierre oublie son couteau multifonctions sur un muret...nil s'en rend compte 30 km plus tard, on décide de continuer jusqu'au prochain point d'ombre, pour qu'il puisse y retourner en stop. On trouve alors une grande tente de la croix rouge locale, installée la, pour aider les voyageurs qui en auraient éventuellement besoin ! Il faut dire que c'est "semana Santa" ici au Mexique, et c'est un peu la fête dans tout le pays, beaucoup en profitent pour partir en vacances cette semaine-ci. Une camionnette de la police locale est là aussi, et ils proposent d'emmener Pierre pour qu'il puisse retrouver son couteau, trop cool !
Coup de bol, le couteau est encore la, et après s'être fait inviter à manger, on repart, tout va bien !
 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Le lendemain, pour le déjeuner, on se pause dans un petit resto, puis une motarde américaine fait son entrée. Rapidement elle nous demande si on s'y connait un peu en mécanique, elle nous offre notre repas en l'échange d'un coup de main. On démonte son réservoir pour accéder aux bougies et les nettoyer, mais quand elle démarre sa moto, passe la première et débraye, le problème apparait clairement : embrayage H.S. ! Elle finira finalement en stop jusqu'à la Paz pour trouver un mécanicien moto.
Le jour suivant, alors que j'attends Pierre devant le supermarché, un mec entame la conversation. Après 10 minutes, je vous laisse deviner... il nous invite à manger évidemment !

Les heures passées sur le vélo ne sont pas toujours que des parties de plaisirs, mais on reçoit régulièrement des cadeaux en contrepartie... se faire inviter à manger trois jours d'affilée, c'est cool ! Mais ce n'est que le lendemain que le "GROS" cadeau nous tombe dessus...
 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Les villages sont si peu nombreux par ici, que nous nous arrêtons à chacun d'entre eux. On est sûrs d'y trouver un peu d'ombre, et au besoin à boire et à manger. C'est pour ça qu'on décide de faire un petit détour de 2 km, pour aller à Puerto Escondido (le port caché). On pensait y trouver un petit village de pêcheurs, on n'y trouve en fait qu'un seul bâtiment, il s'agit d'une marina assez moderne, le lieu est donc entièrement dédié à l'accueil de bateaux de plaisance. On s'installe pour y faire une petite salade, lorsque l'idée germe : c'est l'endroit idéal pour faire du bateau-stop ici ! Le monsieur de la table d’à coté vient nous parler, j'en profite pour lui dire qu'on ne serait pas contre trouver un bateau pour aller faire un petit tour ! Une demi-heure plus tard, Mark vient me voir :
"Hi, it's you guys who would like to make a trip on a sailing boat?
- Actually, we would LOVE to do it !!"
Et voilà, moins d'une heure après notre arrivée, après n'avoir parlé qu'a une seule personne, que l'on se retrouve invités a bord de Pegasus, un superbe voilier de 16m, donc avec suffisamment de place pour y caler les vélos et la remorque.
On fait rapidement connaissance avec Mark et Serena, deux retraités américains du Montana, super sympas, qui nous font tout de suit nous sentir "en famille". En plus, eux aussi vont vers le nord, on est donc partis pour 5 jours de bateau, à la découverte des plus belles plages et autres micro-iles du coin, en compagnies des dauphins... un pur bonheur !

Arrivés dans une petite crique, la montagne qui borde la plage nous fait de l'œil...On change les pneus, on balance les VTT dans l'annexe, et c'est parti pour une session freeride ! On ne l'a pas mise dans la vidéo... on en garde un peu sous le coude pour le film du voyage !!
 

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride

Bon, fini la fête, en descendant du bateau on attaque la vraie traversée du désert ! Pendant 5 jours, pas de signal pour le téléphone, des petits villages parfois très éloignés les uns des autres. On s'arme en conséquence, on a quasiment toujours avec nous plus de 5 litres d'eau chacun. On peut voir sur Google maps qu'il y a des petit restos de temps en temps, mais comme on sait jamais ce qu'on va y trouver (parfois rien !), on prévoit... Les paysages sont à couper le souffle, ils sont variés et changent régulièrement du tout au tout. Mais bon, à vrai dire sur nos petits vélos, on se sent vite au milieu de nulle part, et même si c'est magnifique, on ne s'attarde pas trop non plus, c'est quand même des endroits très arides et on sent qu'il ne faut pas trop traîner pour atteindre le prochain village !

On croise beaucoup de motards, ici c'est un paradis pour les moto-cross et autres quads... on croise des groupes d'Américains qui se font les 1500 km en mode tout-terrain, avec gros pick-up + remorque d'assistance ; ils doivent bien s'amuser, mais ça n'a vraiment rien à voir avec notre expérience...
 
Le retour à la "civilisation" n'est pas simple. Dans le nord de la Baja, les routes ne sont pas larges, et la mentalité... "différente"! On nous fait à de nombreuses reprises des signes pour qu'on "bouge" de la route, en mode cyclistes pas bienvenus... Bref, on ne va pas trop s'attarder par ici !
Dans trois jours on passe la frontière U.S., direction la mythique Californie... En route pour un nouveau chapitre !!
 
Par ici pour voir la vidéo du trip en bateau !

On vous envoit plein de good vibes,
 
Thibaut & Pierre.

Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Into the ride : voyage à vélo et VTT freeride
Commentaires