Sac de couchage Mountain Hardwear Phantom 15

par Julien dans Sacs de couchage 04 juil. 2013 mis à jour 30 sept. 2013 8167 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Test comparatif de 18 sacs de couchage légers, garnis de duvet, de température confort entre 0°C et -10°C

Tableau comparatif des caractéristiques des sacs de couchage Modèle testé dans notre comparatif de 18 sacs de couchage en duvet, légers, et de température confort entre 0°C et -10°C.

Voir aussi le tableau comparatif des 18 sacs de couchage testés (ci-contre).
Vous y trouverez le détail des caractéristiques de chaque modèle.

Lire également CA n°33, avec en complément :

  • LDiagramme de notation du sac de couchagee comparatif chiffré des 18 sacs de couchage, notés selon les critères de confort, qualité d’isolation thermique, finition, rapport chaleur/poids, rapport qualité/prix, ainsi que notre note globale (voir le diagramme ci-contre)
  • Le résultat de notre mesure de « chaleur » des sacs au niveau du buste et des pieds (voir le diagramme ci-contre)
  • Des descriptions et avis synthétiques sur les sacs de couchage testés
  • Un article explicatif complet, avec des précisions sur la construction des sacs de couchage et leur utilisation, ainsi que la présentation de notre protocole de test

Sac de couchage Mountain Hardwear Phantom 15

Description

Sac de couchage Mountain Hardwear Phantom 15Le Phantom 15 de Mountain Hardwear est (avec le Petit Astazou) le plus léger des sacs testés, et affiche une plage de température honorable : -3/-9°C en températures confort et limite, selon la norme EN 13537 (15°F correspond à -9°C).

Bien que ce sac de couchage ne figure pas parmi les plus chauds de ce test, il s’est plutôt bien comporté une nuit froide sous igloo (sensation de froid légère, avec des sous-vêtements et une isolation du sol adaptés). Bref, on a survécu sans problème !
Par ailleurs, le duvet bénéficie du traitement Q-Shield destiné à évacuer l'humidité pour mieux conserver les capacités thermiques. Cette propriété n’a pu être réellement testée, malgré plusieurs nuits en conditions humides.

Le tissu utilisé est très léger et quasi transparent (nylon 20D à l’extérieur, 10D à l’intérieur). Il a aussi un aspect « plastique » assez marqué, que certains pourront trouver moins agréable.
Hormis cet aspect, le confort est excellent, que ce soit au niveau du tour de tête intégralement agrémenté d’un bourrelet permettant d’oublier les cordons de réglage, ou de la collerette anatomique également très bien conçue, avec un cordon décalé.

Notons par ailleurs que c’est – avec le Bloody Mary – le seul sac de notre comparatif à proposer une collerette anatomique : l’ajustement est facile, l’isolation efficace.
La capuche est également très bien construite en six compartiments et bien garnie, ce qui assure une excellente isolation de la tête en plus du confort apporté.
Le footbox anatomique n’est pas en reste, et les trois compartiments du fond sont agréablement garnis.
Seul le rabat de zip est un peu petit à notre goût, et mériterait un peu plus de hauteur et de garnissage.
Enfin, et ce qui est peut-être le plus important, le sac est construit en compartiments étroits pour une bonne tenue du duvet : au total, le sac comporte 39 compartiments (hors collerette et bourrelets).

Pour les détails de finition, le Phantom comporte deux petites poches pratiques : une zippée au dessus de la collerette, et une petite poche non fermée sous la collerette.
Le zip latéral est un zip étroit et qu’il faut manier avec précaution pour éviter son coincement avec le tissu, de ce côté là le poids a été privilégié.
Enfin, on peut noter que le sac de transport est l’un des plus pratiques de tous les sacs du test. Grâce à son rabat et à ses trois sangles, le rangement est pratique et la compression très efficace. Vous obtiendrez sans peine un volume de 6 litres seulement ! (Seul le Talus II de Sea-to-Summit rivalise par son volume compressé.)

Le sac de couchage Phantom 15 possède donc de nombreux atouts, pour un petit poids et un petit volume. Il offre donc un bon compromis légereté / isolation / confort.

Poids mesuré (sac de couchage seul) : 970g (taille Reg/183cm)
Prix public conseillé : 450 €


Ce qu’on aime

  • Duvet d’oie de bonne qualité (pouvoir gonflant de 800 cuin mesuré avec l'ancien cylindre US et la méthode « steam conditioning », soit environ 760 cuin selon la norme IDFB – voir notre article sur le duvet)
  • Traitement hydrophobe du duvet Q-Shield pour une meilleure conservation des propriétés thermiques en conditions humides
  • Petit poids (970g sur notre balance sans le sac de compression)
  • Capuche 6 compartiments très confortable, avec un bourrelet tour de tête faisant oublier les cordons de serrage
  • Collerette anatomique très efficace et confortable
  • Construction en compartiments étroits (2x15 bandes parallèles) pour la bonne tenue du duvet (au total : 39 compartiments)
  • Deux poches internes pratiques
  • Très bon sac de transport, compression très efficace

Ce qu’on aime moins

  • Le rabat de zip mériterait un peu plus de hauteur et d’épaisseur
  • Le toucher du tissu n’est pas le plus agréable (y compris collerette, tour de tête), mais c’est une affaire de goût
  • Sac de couchage à manier avec précaution (tissu léger, zip léger qui coince facilement)

Note sur la gamme Mountain Hardwear

Dans notre gamme de test, Mountain Hardwear propose également le Phantom 0, garni de 793g de duvet (cuin 800 US), et donné pour 1170g et -18°C de température limite confort, pour 550 € (en taille Regular).

La capuche, et le bourrelet tour de visage
La capuche, et le bourrelet tour de visage

Ouverture du zip
Ouverture du zip

La collerette ergonomique
La collerette ergonomique

La petite poche interne zippée
La petite poche interne zippée

Le rabat isolant de zip
Le rabat isolant de zip

Ouverture du bas de zip
Ouverture du bas de zip

Le footbox
Le footbox


Tissu extérieur déperlant
Tissu extérieur déperlant

Tissu intérieur
Tissu intérieur

Dans le sac de transport
Dans le sac de transport

Dans le sac de stockage
Dans le sac de stockage

Commentaires