Sac à dos Osprey Exos 38

par anthony dans Sacs à dos 12 avr. mis à jour 18 avr. 574 lecteurs 2 commentaires (partager)

Si vous avez déjà lu nos récits de VTT BUL, alors vous avez peut-être déjà remarqué que toute l’équipe a adopté ce sac pour ses escapades ! Armature en filet tendu, dans un poids contenu et un volume parfait pour une autonomie d’une petite semaine, l’Osprey Exos 38 nous a véritablement conquis. On lui trouvera bien quelques micro défauts, mais Osprey tient la recette d’un sac bien pensé pour nos voyages en bivouac !

 

Commençons par son point fort : son dos en filet tendu. Autant le dire tout de suite : c’est un confort absolu ! Je peux raconter comment ça s’est passé : lors de notre trip VTT BUL au Bléonistan (cf. CA#43), dès la première montée, mon sac à dos, bien que léger en soi, me gêne. Bien chargé, en roulant, j’ai l’impression qu’il n’y a que 3 points de contacts qui deviennent vite douloureux : les 2 épaules et une zone très (trop !) localisée dans le dos. On échange un court instant nos sacs à dos avec Olivier, qui a déjà un Osprey Exos 38 : je suis immédiatement séduit (par le sac ;-)). Dès le retour de ce trip, j’opte moi aussi pour ce sac à dos, que je ne quitterai plus depuis !
L'été 2016 par exemple, nous sortons notre brochette d'Exos 38 pour un tour du Dévoluy à VTT BUL :-).

L'interstice entre le filet tendu et le sac est bien prononcé, pour le bonheur du dos !
L'interstice entre le filet tendu et le sac est bien prononcé, pour le bonheur du dos !

 

Alors oui, à VTT, le dos en filet tendu est particulièrement pertinent. J’ai l’impression de ne jamais vouloir revenir à un sac à dos “classique” pour du VTT itinérant. La posture sur le vélo impose d’avoir le dos courbé, arrondi, d’autant plus dans les montées techniques. Dans ces cas, seul le filet tendu permet d’épouser la forme du dos, la répartition de la charge devient très agréable, et confortable. J’ai déjà dit qu’on ne peut pas s’en passer une fois essayé ?

À VTT, le filet tendu épouse la courbure du dos.
À VTT, le filet tendu épouse la courbure du dos.

 

Le filet tendu n’est pas exempt d’inconvénients, qui sont propres à sa construction : l’intérieur du sac est ainsi courbé, ce qui rend l’utilisation d’une poche à eau un petit peu moins pratique. Nécessairement, le volume intérieur paraît un peu réduit, et il faudra probablement compartimenter son sac autrement qu’à l’habitude. Toutefois, une nouvelle “liberté” apparaît : celle de ne pas faire attention aux objets qui se retrouvent contre le dos, puisqu’il n’y a aucun risque qu’ils viennent titiller les omoplates par exemple :-)

Quelles que soient les conditions, le portage est agréable.
Quelles que soient les conditions, le portage est agréable.

 

Une crainte souvent évoquée à propos des dos à filet tendu : la charge étant légèrement déportée vers l’arrière, cela ne gêne-t-il pas ? À vélo, le problème ne se pose pas, puisqu’on est régulièrement penché vers l’avant. À pied, je n’ai pas été perturbé par une telle sensation. Tant que l’on garde les objets lourds/denses au fond du sac, il n’y a pas de différence perceptible. Au contraire, quel plaisir de sacrifier un peu de volume intérieur pour sentir, en marchant ou en roulant, un courant d’air passer entre le sac et le dos. L’été, j’ai véritablement constaté que mes t-shirts étaient moins trempés de sueur avec ce sac, un point encore plus appréciable lorsque l’on bivouaque. Pour résumer, le portage est donc excellent : certes grâce au filet tendu, mais aussi grâce à des bretelles et une ceinture très confortables. Je ne peux que recommander cette construction : à noter que le sac saura s’adapter à toutes les morphologies puisque 2 tailles sont disponibles.

Et c'est aussi agréable en trek :-)
Et c'est aussi agréable en trek :-)

 

Pesé à 1070 g (en taille M), on peut dire qu’Osprey a concocté un sac très léger parmi les sacs à armature. En prenant en compte qu’il fourmille d’accessoires utiles : poches frontale et latérales en filet tendu, capuche amovible (100 g), sangles de compression bien pensées, poches de ceinture, et plein de sangles et anneaux qui permettent, en cas de besoin, de fixer du matériel à l’extérieur. Les photos parleront mieux pour montrer à quel point tous ces accessoires rendent le sac encore plus polyvalent.

Avec une poche à eau, la pipette est bien guidée.
Avec une poche à eau, la pipette est bien guidée.
Des anneaux sont prévus sur la capuche sommitale.
Des anneaux sont prévus sur la capuche sommitale.
Le système pour accrocher/retirer la capuche sommitale est simplissime. 3 hauteurs sont possibles, selon le chargement du sac. Sous la capuche, un rabat est prévu pour toujours pouvoir fermer le sac : c'est appréciable à VTT !
Le système pour accrocher/retirer la capuche sommitale est simplissime. 3 hauteurs sont possibles, selon le chargement du sac. Sous la capuche, un rabat est prévu pour toujours pouvoir fermer le sac : c'est appréciable à VTT !
Même le cordon de serrage est très bien fait : on tire sur le cordon ou sur la languette pour fermer ou ouvrir respectivement.
Même le cordon de serrage est très bien fait : on tire sur le cordon ou sur la languette pour fermer ou ouvrir respectivement.
Les poches filet latérales permettent d'y glisser aussi bien une carte qu'une gourde d'1L comme ici. Elles sont facilement accessibles sans retirer le sac.
Les poches filet latérales permettent d'y glisser aussi bien une carte qu'une gourde d'1L comme ici. Elles sont facilement accessibles sans retirer le sac.
La poche filet, bien extensible, est très agréable pour y glisser n'importe quel matériel, y compris une tente qui sèche par exemple !
On voit aussi que les sangles de compression sont bien pensées et agissent sous les poches filet latérales.
La poche filet, bien extensible, est très agréable pour y glisser n'importe quel matériel, y compris une tente qui sèche par exemple ! On voit aussi que les sangles de compression sont bien pensées et agissent sous les poches filet latérales.
Il y a même des anneaux sous le sac, qui peuvent permettre de fixer un matelas mousse ou une tente par exemple. Ce sac est résolument très polyvalent ainsi équipé !
Il y a même des anneaux sous le sac, qui peuvent permettre de fixer un matelas mousse ou une tente par exemple. Ce sac est résolument très polyvalent ainsi équipé !

 

Seul petit défaut que je lui trouve, malgré sa capuche amovible pratique à régler, quel que soit le réglage de hauteur (3 positions possibles), j’ai parfois l’impression qu’elle tombe un peu “de travers”. À vrai dire, ce n’est qu’un reproche visuel, cela ne modifie en rien le confort ni le côté fonctionnel du sac, puisque ça n’entrave pas l’utilisation des 2 poches zippées de la capuche (intérieure et extérieure).

Seul léger "défaut" visuel : vu de côté, on dirait parfois que la capuche tombe de travers :-)
Seul léger "défaut" visuel : vu de côté, on dirait parfois que la capuche tombe de travers :-)

 

Malgré sa légèreté, l’Osprey Exos 38 dégage une impression de solidité. Nous les avons amenés sur bien des terrains, rien à signaler concernant d’éventuelles fragilités.

Si le volume de 38L peut paraître juste pour des périples plus longs, Osprey décline l’Exos en version 48L, à peine plus lourde (1050g annoncés), et en version 58L (1090g annoncés).

À la rédaction, nous avons une brochette d'Osprey Exos 38... Inutile de préciser que nous les apprécions :-) (attention, à gauche, c'est l'ancienne version)
Photo prise à la tête de vallon Pierra sous le grand Ferrand, pendant un tour du Dévoluy à VTT BUL.
À la rédaction, nous avons une brochette d'Osprey Exos 38... Inutile de préciser que nous les apprécions :-) (attention, à gauche, c'est l'ancienne version) Photo prise à la tête de vallon Pierra sous le grand Ferrand, pendant un tour du Dévoluy à VTT BUL.

 

En conclusion, vous vous en doutiez si vous les avez vus sur notre dos à chaque trip VTT BUL, ce sac Osprey est une pépite ! Pour le VTT mais aussi pour la rando : la construction de ce sac est excellente. Pour quelques grammes de trop, ce sac était passé entre les mailles du test de sac à dos du CA#44, mais je ne saurais que le conseiller les yeux fermés à quiconque cherche un sac polyvalent pour ses activités estivales.

 

Le sac à dos Osprey Exos 38 en chiffres :
Volume annoncé : 38 L (selon taille)
Poids mesuré : 1070 g (970 g sans la capuche) en M, 1010 g (910 g sans la capuche) en S
Prix moyen constaté : 150
2 tailles disponibles : S ou M (longueur du dos : 40 cm et 44 cm)
2 coloris disponibles : bleu/blanc ou noir/vert
 

 

Lien constructeur : https://www.ospreyeurope.com/shop/fr_fr/exos-38

J’ai aimé :

  • Le dos en filet tendu, un régal ! Confort de portage ultime :-)
  • Très léger pour un sac avec armature
  • La finition, les accessoires très bien pensés

J’ai moins aimé :

  • Moins pratique avec une poche à eau, ce qui est plutôt normal pour un filet tendu
  • La capuche sommitale qui semble, visuellement, tomber un peu de travers, mais c’est pour l’esthétique :-)

 

Quelques images en action :

À la descente, le sac se maintient bien.
À la descente, le sac se maintient bien.
Même dans les terrains difficiles, le sac se fait oublier.
Même dans les terrains difficiles, le sac se fait oublier.
Au portage, on lui rajoute environ 13kg de vélo, le sac reste agréable.
Au portage, on lui rajoute environ 13kg de vélo, le sac reste agréable.
Commentaires
posté le 03 mai
verseb

Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/05/17

Message privé
Bonjour. J'ai l osprey 48 et j'ai du mal à voir comment fonctionne le cordon de serrage du sac ( et je vois que. Ous en parlez et que vous le trouvez pratique... je suppose donc que qq chose doit m'échapper ;). Pourriez vous preciser son fonctionnement svp ? Merci.
posté le 04 mai
anthony

Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 19/08/15

Message privé
Bonjour,
Si on parle bien du cordon de serrage du haut du sac (visible sur cette photo : http://www.expemag.com/media/show/58f26478e4b0ea27d27c8aab.jpg), sur ce modèle, il fonctionne à une main : on tire sur le cordon (gris sur la photo) vers le haut pour serrer, et sur la languette noire (que je tiens sur la photo) vers le bas pour desserrer.
Cela aide-t-il ?
Bonne journée.