Matelas de sol Therm-a-Rest Evolite

par Johanna dans Matelas de sol 15 août 2015 mis à jour 22 août 2015 6627 lecteurs 8 commentaires (partager)

Matelas de bivouac / camping gonflable autogonflant Evolite

 

Matelas Thermarest Evolite hybride gonflable et autogonflantCertains en rêvaient, Thermarest l’a fait : combiner les avantages d’un matelas gonflable (confort, légèreté, compacité) avec ceux d’un autogonflant (plus solide et stable), cela donne l’Evolite, sorti en 2015 et que nous avons testé lors d’une itinérance kayak de mer en Sardaigne estivale. Contents du résultat, l’Evolite est conforme à ce qu’on peut pense en attendre : un bon compromis entre gonflable et autogonflant…

C’est grâce à une construction alternant boudins en mousse (uréthane) et air (technologie Air Frame) que Thermarest obtient ce matelas hybride. Après de précédents tests de divers types de matelas (voir entre autres les articles « Matelas de sol légers et confortables », test matelas de sol de CA19, Thermarest Neo Air, Nemo Astro Air Lite…), voici ce que nous pouvons dire suite à nos tests de l’Evolite.

 

Confort

Le confort est bon ! Un petit peu moins confortable (moins épais) que des matelas comme les gonflables Neo Air, on peut tout de même, avec l’Evolite, dormir sur le côté sans ressentir de réelle gêne ou engourdissement au niveau de zones comme les épaules/bras, hanches/cuisses.
Comme pour de nombreux matelas, ce n’est pas forcément à la pression maximale que l’on se sent le mieux, et chacun, une fois couché dans sa position favorite, ajustera aisément la pression par la valve en fonction des conditions (thermique, type de sol), de la position, etc.
Ceux qui étaient gênés par le contact un peu « glissant » et/ou par le bruit du Neo Air se sentiront mieux sur l’Evolite.
De même pour l’impression de glisser sur le côté due à la fois aux boudins latéraux et au type de revêtement du Neo Air, la construction alternant air et boudins de mousse en forme de « vagues » et n’occupant pas toute la largeur de l’Evolite

Poids et volume

À taille égale (regular, 183x51 cm), l’Evolite 543g est plus lourd que l’ultraléger Neo Air Xilte 347g, et un tout petit plus léger qu’un autogonflant de type Prolite plus ou ancien Prolite 4 (dans les 570-650g selon les modèles).
On remarque le même type de compromis que pour le poids : l’Evolite se situe environ « au milieu » (voir photos ci-dessous) : moins compact qu’un Neo Air, mais plus compact qu’un autogonflant Prolite.
Ainsi, pour des itinérances MUL ou BUL ou chaque gramme et centimètre cube comptent, nous continueront d’utiliser nos Neo Air, mais pour des voyages un peu moins « UL », comme le kayak de mer par exemple, l’Evolite nous accompagnera !

Isolation

Au ressenti, le confort est plutôt bon.
La R-value (indice d’isolation thermique, voir le paragraphe approprié dans notre comparatif de matelas de sol légers et confortables précédemment cité) est donnée pour l’Evolite à 2,1 ce qui est parmi les valeurs les plus basses des matelas autogonflants et gonflables : 3,2 pour le Neo Air Xlite (davantage pour d’autres versions comme le Neo Air Xtherm à 5,7), Prolite 2,4 ; Prolite Plus 3,4. À noter que la version Evolite Plus (prévue pour l’automne 2015) est donnée à 3,2. Voir le « guide de sélection de matelas » sur le site de Thermarest pour avoir un aperçu comparatif des indices d’isolation.

Polyvalence / Solidité 

Le matériau de l’enveloppe extérieure (polyester ripstop 30d) et la structure mêlant air et mousse confèrent a priori à l’Evolite une meilleure solidité et une plus grande polyvalence (il reste toujours un petit peu de mousse, et donc d’isolation, même en cas de crevaison irréparable) que les gonflables type Neo Air.
Tous sont réparables (kit de réparation en général fourni) moyennant de localiser la fuite (pas toujours évident lorsque celle-ci est très petite ou située au niveau de la valve (déjà arrivé sur un Prolite) : dans ce cas, renvoi au SAV).

Bilan

Comme prévu, cet hybride gonflable et autogonflant est un bon compromis entre les 2 technologies dont il combine une partie des avantages. Moins ultraléger et compact que des gonflables light, l’Evolite a tout de même un poids et volume réduits, et séduira par sa polyvalence et son confort.

Voici le témoignage de Manu d’Adhémar qui a utilisé l’Evolite sur plusieurs itinérances :
« Je trouve que l'épaisseur de 5 cm de l’Evolite commence à être correcte pour dormir en chien de fusil, sans avoir la hanche et l'épaule qui soient trop en contact avec le sol. Le tissu semble robuste. J'ai juste un doute sur la tenue à long terme de la mousse à l'intérieur (le squelette), car quand c'est sous pression (quand on est couché dessus), les bords de chaque bras de mousse sont un peu écartelés, et pourraient peut-être se décoller ou se déchirer ? »

Caractéristiques :

Prix approx. : 115 €
Poids constaté : 543g en regular
Sac de transport : 17g
Dimensions plié : cylindre 24x12 cm
Dimensions déplié : 183x51 cm en regular
Existe en taille S (119x51 cm), et L (196x63 cm)
Épaisseur : 5 cm
Boudins : mousse uréthane
Enveloppe extérieure : polyester ripstop 30d
Fabriqué en Irlande
Voir le site du fabricant.
Note : une version « Evolite Plus » sort à l’automne 2015, plus épaisse (6,3 cm), et incluant des couches réfléchissantes à l’intérieur du matelas pour réduire la perte de chaleur par rayonnement, annoncée à 690g en regular.

 

Photos du matelas Thermarest Evolite

Bivouac en Sardaigne, le Evolite et le Nemo Astro Air Lite
Bivouac en Sardaigne, le Evolite et le Nemo Astro Air Lite

Matelas Thermarest Evolite hybride gonflable et autogonflant
Matelas Thermarest Evolite hybride gonflable et autogonflant

Boudins en mousse, le confort est tel que même les mousses le recherchent :-)
Boudins en mousse, le confort est tel que même les mousses le recherchent :-)

Epaisseur 5cm
Epaisseur 5cm

Valve pour l'autogonfla
Valve pour l'autogonflage et le gonflage

Enveloppe externe en polyester ripstop 30d
Enveloppe externe en polyester ripstop 30d

Boudins en mousse uréthane
Boudins en mousse uréthane

Bivouac en Sardaigne, le Evolite pas entièrement gonflé
Bivouac en Sardaigne, le Evolite pas entièrement gonflé

Replié cylindre 24x12cm
Replié cylindre 24x12cm

Replié cylindre 24x12cm
Replié cylindre 24x12cm

Replié cylindre 24x12cm

Comparaison de volumes :

Comparaison volumes : de gauche à droite : gonflable Nemo Astro Airlite 20R, gonflable Thermarest Neo Air Xlite, et Evolite
Comparaison volumes : de gauche à droite : gonflable Nemo Astro Airlite 20R, gonflable Thermarest Neo Air Xlite, et Evolite

Comparaison volumes, à gauche gonflable Nemo Astro Airlite 20R en haut, et gonflable Thermarest Neo Air Xlite ; à droite Evolite
Comparaison volumes, à gauche gonflable Nemo Astro Airlite 20R en haut, et gonflable Thermarest Neo Air Xlite ; à droite Evolite

Comparaison de volumes de matelas Thermarest taille regular, de gauche à droite : NeoAir Xlite, Evolite, Prolite
Comparaison de volumes de matelas Thermarest taille regular, de gauche à droite : NeoAir Xlite, Evolite, Prolite

Comparaison de volumes de matelas Thermarest taille regular, de gauche à droite : NeoAir Xlite, Evolite, Prolite
Comparaison de volumes de matelas Thermarest taille regular, de gauche à droite : NeoAir Xlite, Evolite, Prolite

Comparaison de volumes de matelas Thermarest taille regular, de gauche à droite : NeoAir Xlite, Evolite, Prolite
Comparaison de volumes de matelas Thermarest taille regular, de gauche à droite : NeoAir Xlite, Evolite, Prolite

Tests au bivouac en itinérance kayak de mer en Sardaigne

Kayak bivouac en Sardaigne

Kayak bivouac en Sardaigne, le Evolite gonflé dans la tente de droite
Kayak bivouac en Sardaigne, le Evolite gonflé dans la tente de droite

Kayak bivouac en Sardaigne, le Evolite gonflé dans la tente de gauche
Le Evolite gonflé dans la tente de gauche

Le Evolite au bivouac en Sardaigne
Le Evolite au bivouac en Sardaigne

Bivouac en Sardaigne, le Evolite est en train de s'autogonfler
Bivouac en Sardaigne, le Evolite est en train de s'autogonfler

Bivouac en Sardaigne, le Evolite pas entièrement gonflé dans le hamac de droite
Le Evolite pas entièrement gonflé dans le hamac de droite

Bivouac en Sardaigne
Bivouac en Sardaigne

Commentaires
posté le 23 août 2015
jeanpatrice veilhan
J'ai eu l'occasion de l'essayer (après l'avoir fait acheter à une copine) et je n'ai pas été conquis. Je trouve que gonflé ferme, il est désagréable, notamment quand on dort sur le dos, car on sent tous les profils; et que gonflé mou, on touche presque le sol, quand on dort sur le côté. Hélas, je dors et sur le dos et sur le côté dans une même nuit (comme la plupart des gens ??).

Ce n'est pas l'hybride que j'attendais.En fait, l'hybride, je me le fais moi-même: un NeoAir + un Prolite Plus. Et là, c'est grand confort. Grand volume et grand poids, certes, mais au moins en randonnée kayak je m'en fiche. Seul petit problème: l'un glisse sur l'autre. D'où l'idée suivante:

J'attends donc avec impatience que Thermarest sorte un tel hybride:
Une couche gonflable de 6cm + une couche mousse autogonflante de 2,5cm, avec deux valves indépendantes.
Je suis sûr qu'ils peuvent sortir ça à moins de 1000 gr (en taille 196x63cm), et que le confort sera excellent.

Plein d'avantages à mon sens:
— un confort inouï (parce que les boudins des NeoAir, je trouve qu'on les sent trop)
— une isolation au top, sans pour autant recourir au laminé d'aluminium (qui est en train de foutre le camp sur mon 2e NeoAir... après l'avoir fait sur le 1er; idem pour vous?)
— un poids et un volume contenus (très acceptables à mon sens en randonnée kayak et vélo, beaucoup moins à pied c'est vrai)
— la sécurité d'une couche autogonflante si jamais la partie gonflable est percée, et en attente de réparation
— la commodité d'un autogonflant, vite préparé pour la sieste et vite rangé ensuite (parce que pour une sieste de 20mn, un autogonflant suffit je trouve; personnellement, je n'ai jamais eu le courage de gonfler le NeoAir pour une simple sieste)

Le fin du fin (quitte à rêver), ce serait que l'ensemble puisse éventuellement recevoir les montants et les pieds "cercle" des lits-de-camp Thermarest, ce qui permettrait de dormir grand confort sur une plage de galets!
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 23 août 2015
Johanna
Merci pour ce commentaire détaillé !
Ce n'est pas évident d'avoir tous les avantages sur le même matelas :), et on a toujours des compromis. Mais en tout cas, les technos progressent et d'autres hybrides sortiront sûrement !
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 18 juil. 2016
baptiste
Bonjour, et merci pour ce test. J'ai ce matelas et je me pose une question sur la valve. je ne sais pas si mon matelas est défectueux ou si c'est une caractéristique générale de ces matelas.

En fait au gonflage à la bouche, lorsque le matelas atteint une certaine pression intérieure c'est comme si la valve se mettait en mode sécurité. D'un coup l'air que je souffle ne vas plus dans le matelas mais est rejeté juste derrière la valve.

Avez-vous aussi constaté cette particularité ?

Merci
baptiste
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 22 juil. 2016
Johanna Nobili
Salut Baptiste, il ne me semble pas avoir constaté de souci de ce genre lors de nos diverses utilisations, que ce soit en le gonflant avec un sac de gonflage ou à la bouche.
A noter que de toute façon, je trouve plus confortable ce matelas - tout comme les autres de type NeoAir - lorsqu'il n'est pas gonflé complètement au max.
Nous avons pour le moment prêté notre Evolite à un ami, à suivre donc.
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 26 juil. 2016
Michael Charavin
@baptiste : je viens de regarder sur celui emprunté : ce que tu décris semble, dans mon cas, se produire uniquement lorsque le matelas a atteint sa pression max. Ça ne pose donc pas de problème particulier...
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 04 sept. 2016 mis à jour le 04 sept. 2016
MICHAEL CHARAVIN
Retour sur utilisation lors d'un trek en autonomie cet été :
J'ai gonflé une première fois le matelas chez moi et n'ai pas apporté d'importance à un commencement de hernie à l'extrémité (côté tête) du matelas : la surépaisseur en question était tellement peu importante que j'ai pu penser qu'il ne s'agissait pas là d'un défaut mais d'un très léger renflement voulu par le fabricant.

Malheureusement, c'était en fait le tout début d'une hernie qui s'est ensuite très rapidement propagée à l'ensemble du matelas durant le trek. A tel point, qu'au bout de 8 jours, je ne pouvais pratiquement plus dormir sur celui-ci... : l'encollage de l'enveloppe externe sur les boudins de mousses uréthane ne résiste pas à la surpression qu'engendre la hernie sur le boudin de mousse le plus proche. Si bien que le décollement se propage boudin après boudin et que la hernie augmente ainsi sans fin...

J'ai essayé de ralentir cette propagation en sanglant le matelas à l'extrémité de la hernie de façon à "casser" la surpression sur le boudin suivant. ça a légèrement retardé la propagation mais pas suffisamment pour juguler le problème. Pour limiter le problème, je devais ne pas gonfler le matelas à fond. Je posais mes jambes sur le côté déformé par la hernie et le dos sur le côté encore indemne.

Quand la hernie atteignit les 2/3 du matelas, j'ai essayé de dormir sur celle-ci en dégonflant suffisamment le matelas : mais soit le matelas était trop dégonflé, et j'avais le cul qui touchait par terre, soit le matelas était encore suffisamment gonflé pour que mes fesses ne touchent pas par terre et il était alors impossible de rester dessus car je glissais inéluctablement sur le côté. Evidemment ces tentatives devaient se faire couché sur le dos. Si je bougeais à peine, je glissais.

Bref, si je trouve le touché de l'enveloppe externe bien plus agréable que celle du NéoAir ou des matelas Seatosummit, il va sans dire que la conception de l'Evolite fait que s'il y a hernie, elle va se propager très rapidement et vous ne pourrez rien n'y faire. Ce qui rend l'utilisation de ce matelas sur des treks en autonomie bien trop risqué.
J'ai déjà eu ces problèmes de hernie à d'autres reprises sur des NéoAir : leur propagation est beaucoup plus lente et n'empêche généralement pas de pouvoir continuer de dormir sur le matelas...

Ceci-dit, je pousse ici un coup de gueule à l'encontre de la marque Thermarest qui vend des matelas dépassant allègrement les 100 € (comme les autres marques du reste) sans être capable de concevoir un modèle fiable : j'ai déjà échangé ( au moins la garantie à vie fonctionne chez eux...) 3 NéoAir pour ces problèmes de hernie. L'évolite est donc le 4ème... ça commence à faire beaucoup (et je précise que je ne suis pas du genre à maltraiter mon matériel, bien au contraire...)

Quelques photos :

Hernie Evolite 1

Hernie Evolite 2

Hernie Evolite 3
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 26 mars

JoCo
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 21/02/13
Lieu : Rennes

Message privé
l y a un sacré défaut avec les Evolite : J'en suis à mon deuxième qui fait une énorme hernie, le rendant totalement inutilisable. Le SAV australien a échangé le premier, j'attends maintenant des nouvelles du SAV néo-zélandais mais ça se présente mal, ils affirment que la garantie ne fonctionne que pour les produits achetés en NZ...
Auparavant j'avais un Evolite qui se dégonflait souvent, sans jamais pouvoir trouver de fuite. Alors la prétendue qualité Thermarest, j'en suis revenu.
Les Cyclo Migrateurs
posté le 07 avr.

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
J'en suis à mon 6e matelas Thermarest (en tenant compte de ceux qui m'ont été échangés dans le cadre de la garantie) et je rejoins JoCo: les actuels matelas Thermarest me semblent tout sauf éternels! En fait, ce n'est que la garantie qui les rend éternels...
C'est déjà pas mal, certes.
Mais en effet ça pause un sérieux problème quand on part en randonnée. Et plus la randonnée est longue, plus on prend des risques! Au point que sur une randonnée kayak de 10 personnes et 8 jours, je prends systématiquement un matelas supplémentaire. Et cette précaution s'est avérée payante par deux fois!

(Cela dit, comme aucune marque ne semble d'une fiabilité à toute épreuve, si j'en crois les forums, il faut quand même noter que la garantie à vie des Thermarest est un plus non négligeable)