Edito Carnets d'Aventures #63 : Toujours plus ?

par Johanna dans Éditos 08 avr. 365 lecteurs Soyez le premier à aimer ! : Soyez le premier à commenter share(partager)

Toujours plus ?

Par Johanna

Le concept de combo interroge sans doute les adeptes de la simplicité et du minimalisme : la pratique d’une activité est-elle insuffisamment plaisante pour qu’il faille la doubler d’une autre ? Pourquoi toujours plus ? Questionnement légitime.
Et pourtant.
Et si parcourir les mêmes lieux de plusieurs manières offrait justement les changements de perspective qui dévoilent de nouvelles dimensions ? Finalement, c’est un peu comme quand on découvre plusieurs facettes d’une même personne. Un collègue de travail nous surprendra si on le rencontre encordé sur un glacier, en cordon-bleu derrière les fourneaux, ou le pinceau à la main devant une toile. Et que dire de l’enseignante, avec qui l’on a longuement discuté à la réunion parents-profs, vue le samedi soir grattant la guitare avec talent dans un groupe amateur, ou encore le dimanche matin skis de rando aux pieds, parée pour glisser sur la montagne enneigée.
Les choses sont bien plus complexes que ce que l’on peut en percevoir (comme le fait d’ailleurs remarquer l’Extraterrestre dans CA62). Les personnes aussi. Les lieux aussi.
Nous ne connaissons souvent qu’une petite partie de toutes les parties, que quelques miroirs d’une boule à facettes. S’offrir l’opportunité d’en découvrir d’autres, c’est laisser chaque chose nous dévoiler peu à peu sa profondeur.
Prenons une montagne. Face nord, minérale, abrupte, majestueuse d’austérité. Arête ouest, sur le fil. Flanc sud, trois lacs d’altitude dominent un long vallon où serpente un ruisseau. Face est, une forêt de mélèzes laisse place à de bucoliques prairies d’altitude.
Un même sommet, des univers totalement différents qui se dévoilent à qui saura les parcourir, en grimpant, en parapente, à vtt, à pied…
Et puis une itinérance mixant plusieurs activités peut se voir transitoirement comme un mode de vie. Plutôt que de pratiquer des loisirs à la journée entrecoupés de retours à la maison (souvent motorisés), on reste immergé dans la nature et l’on s’achemine doucement, à vélo par exemple, vers la prochaine falaise d’escalade, le prochain cours d’eau à descendre… Il y a de la poésie dans cette continuité tout en douceur. Et un luxe aussi, celui de se donner du temps, le temps d’aller faire ce que l’on aime en… faisant ce que l’on aime !
Alors, toujours plus ? Peut-être, mais autrement. Plus de profondeur, de relief, de richesse à nos découvertes du monde, j’ai envie de dire oui et oui.


Note :
Voir quelques itinérances combo de la rédaction sur expemag.com/go/combo-ca
Kayak + slackline, kayak + escalade, kayak + parapente, vélo + escalade, vélo + parapente, vélo + packraft, rando + parapente, ski + parapente...
 

Edito Carnets d'Aventures #63 : Toujours plus ?
Edito Carnets d'Aventures #63 : Toujours plus ?
Commentaires