Edito Carnets d'Aventures #45

par Johanna dans Edito 05 mars 184 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

JE VOYAGE.
TU VOYAGES.
ON S'AMUSE !

Par Anthony

Comment conjuguer « voyager » au pluriel ? Nous avons déjà abordé la question dans de précédents numéros : voyager en famille (CA#44), en couple (CA#42) ou avec des amis (CA#30)… Mais dès lors que l’on pratique plusieurs activités de plein-air en itinérance, un choix s’impose souvent au moment de partir en voyage : laquelle choisir ? Inéluctablement limités par le volume des affaires, certains ont pourtant choisi de combiner plusieurs activités, que ce soit pour quelques semaines ou pour quelques années. Une autre conjugaison du pluriel, parfois bien singulière !

Allier plusieurs disciplines en voyage me rappelle alors la cuisine : les activités deviennent autant d’ingrédients qui ne demandent qu’à être mélangés. Les dosages restent à définir par chacun, le résultat est une affaire de goût. Certes, certains condiments seront à manier avec précaution et c’est ce qui fait le charme du panachage. L’art est subtil, et en lisant les récits de ce numéro, les protagonistes semblent tous d’accord : le jeu en vaut la chandelle. Le jeu ! Ils s’amusent, ils jouent avec les combinaisons. Quelques « loupés » sèment leur parcours : qui n’a jamais raté un plat ? C’est ce qui sublime d’autant plus les moments où tout s’assemble à merveille : la sensation d’être au bon endroit au bon moment. La recette est trouvée.

Alors on s’amuse à tout réinventer, les échelles de temps et de distance se transforment, les possibilités se multiplient. Une nouvelle dimension s’ouvre et l’espace ainsi créé devient alors le lieu privilégié de l’imagination : comment mixer plusieurs activités au sein d’un même périple ? Autant de curseurs à déplacer selon ses envies, la réponse est intrinsèquement ludique !

Le jeu n’est pas sans règles. Des contraintes s’invitent inévitablement, et c’est en jonglant avec elles que naissent de nouveaux plaisirs. Pas nécessairement deux fois plus de plaisir : il n’est pas question d’en faire trop, ni d’en faire plus, mais bien de mélanger délicatement et habilement les ingrédients :-).

Vélo et parapente, vélo et ornithologie, vélo et surf : initialement, ce n’était pas voulu mais vous remarquerez que tous les voyages de ce dossier ont le vélo pour dénominateur commun. Si sa polyvalence n’était plus à prouver, ce numéro vient, à son insu, enfoncer le clou : la petite reine semble un outil à l’efficacité redoutable dans l’exercice du « voyage 2-en-1 ». Elle ne saurait pourtant être le seul, et à l’instar de la cuisine, les recettes de voyage sont infinies : inventez la vôtre, tant que le plaisir reste le véritable dénominateur commun : amusez-vous !

Photo Olivier Peyre : les possibilités semblent réellement infinies… l’imagination est-elle notre seule limite ? :-)
Photo Olivier Peyre : les possibilités semblent réellement infinies… l’imagination est-elle notre seule limite ? :)
Commentaires