3 invités en ligne

/ équipement cycle / multi-outils /

Ratchet Rocket Lite DX+ de Topeak

par Anthony 05 oct. 257 lecteurs Soyez le premier à commenter

Testé dans le test de gamme suivant :

On aime

  • Léger avec une bonne prise en main
  • Durable et évolutif grâce aux embouts standards
  • Fourmille de détails bien pensés, finition impeccable

Améliorable ?

  • Absence d'embout type tournevis plat
Le Ratchet Rocket Lite DX+ est mon multi-outils coup de cœur, je l’utilise même à la maison tant il est pratique. Son principe repose sur une clef à cliquet ultra-légère : 28 grammes seulement !

Les 11 embouts sont standards : ce sont les mêmes que les outils de bricolage "classiques". Ainsi on pourra remplacer facilement un embout défectueux, ou même en acheter de nouveaux si la visserie du vélo évolue. Chaque embout pèse en moyenne 5g. On a donc un outil léger, modulable et évolutif.

Pour visser et dévisser, les embouts peuvent être insérés soit du côté cliquet, soit à l'opposé. Un léger magnétisme des embouts ajoute une touche agréable et sécurisante lors de l'installation de l'outil. Le cliquet, minimaliste et léger, apporte un confort d'utilisation notable en simplifiant grandement les opérations de serrage et desserrage. Topeak a pensé à tout : le manche du dérive-chaîne sert également de rallonge à la clef à cliquet pour accéder à tous les recoins ou pour augmenter le bras de levier. C’est bien pensé !

Le dérive-chaîne (56g, manche amovible inclus) fonctionne bien, avec une prise en main rassurante. Pour davantage de facilité, on glissera dans la pochette un petit bout de fil de fer pour maintenir la chaîne pendant l'opération. On regrette que Topeak ne l'a pas fourni d'office, dommage !

La paire de démonte-pneus est solide et légère (14g), et Topeak a eu le souci du détail : une petite encoche permet de les relier, et le creux permet de dégonfler une valve Schrader facilement. Malin !

La pochette fournie (40g) est parfaitement conçue pour ranger les outils intuitivement et s'assurer qu'on a bien tous les embouts avec soi. Toutefois, pour gagner quelques grammes et un peu de place dans ma trousse à outil, il m'arrive souvent de ne prendre que les outils et les embouts utiles dans un sachet ziplock. Dans ce cas, on veillera à ne pas perdre des embouts en pleine nature...

Tenez, encore une petite astuce : sous le "carré jaune" de la pochette, on peut glisser quelques rustines autocollantes. Je ne regrette qu'une chose : l'absence d'embout type de type tournevis plat. Un choix étonnant, mais bon, on peut l'ajouter ou le remplacer facilement comme expliqué plus haut !
La pochette comparée à une frontale classique...
La pochette comparée à une frontale classique...
... et la même une fois ouverte.
... et la même une fois ouverte.
La clef à cliquet miniature : on voit le petit levier qui permet d'inverser le sens du cliquet.
La clef à cliquet miniature : on voit le petit levier qui permet d'inverser le sens du cliquet.
Le manche du dérive-chaîne peut être utilisé comme ça...
Le manche du dérive-chaîne peut être utilisé comme ça...
... ou comme ça !
On voit également l'encoche sous un démonte-pneu : elle permet de dégonfler une chambre avec valve Schrader.
... ou comme ça !
On voit également l'encoche sous un démonte-pneu : elle permet de dégonfler une chambre avec valve Schrader.
La pochette de l'outil est bien finie, et permet accessoirement de ne pas oublier d'embouts !
La pochette de l'outil est bien finie, et permet accessoirement de ne pas oublier d'embouts !

Caractéristiques générales

Poids total (constaté) : 196 g
marque : Topeak

Prix approximatif : 35 €

Commentaires
Voir tous les tests de la catégorie "multi-outils"