24 invités en ligne

RAB Zenith Jacket - veste 2,5 couches légère de RAB

par Anthony 08 nov. 143 lecteurs Soyez le premier à commenter Lecture 5 mn

Résumé :

Hors climats exceptionnels, la veste étanche est une pièce centrale de l’équipement pour voyager en bivouac. En rando à pied, à vélo, en montagne… J’ai usé – parfois à la corde – une bonne demi-douzaine de vestes étanches en 15 ans de pratique. Que donne cette RAB Zenith face aux éléments ? Réponse après un an d’utilisation.

En bref

Poids total (constaté) : 300 g

Prix approximatif : 300 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Légère
  • Belle finition (aération, réglages, poches...)
  • Grande capuche pour porter un casque

Améliorable ?

  • Faire une poche plus étanche ?
  • Capuche ample à ranger parfois
Une bonne veste étanche est utile dans bien des circonstances : pluie, vent, neige, froid… En plein été, nichée en fond de sac pour “au cas où”, on la souhaite la plus légère possible. Et quand la température chute, on la souhaite alors la plus protectrice possible. Comment trouver le juste milieu entre protection efficace et légèreté ? C’est dans ce but que j’ai voulu tester la RAB Zenith Jacket. Plus protectrice que les modèles ultra-légers que j’ai eus jusqu’alors, sans non plus rivaliser avec les vestes 3 couches, plus lourdes et encombrantes. Un compromis idéal ?
Parlons des caractéristiques séduisantes de cette veste, ainsi que de leurs limites. Avant toute chose, est-il nécessaire de rappeler qu’une partie de ces choix sont personnels et dépendent des pratiques de chacun ?

Poches


Bien qu’elles ajoutent du poids, celles-ci sont résolument pratiques ! De grande taille, on y glisse facilement quelques items : gants, téléphone, encas… Des poches comme j’aime, assez hautes et donc qui restent utilisables sans défaire la ceinture ventrale d’un sac à dos (précisons qu’à la base, c’est pensé pour les grimpeurs qui peuvent utiliser ces poches sans être gênés par leur harnais, mais le principe est le même !). Attention toutefois, comme le mentionne le constructeur, ces poches demeurent sujettes à condensation (ce n’est pas un défaut d’étanchéité depuis l’extérieur). Un appareil électronique doit donc être protégé. Eh oui, les membranes imper-respirantes ne font pas des miracles, on y reviendra plus loin (paragraphe protection).

Aération sous les bras


La veste Zenith dispose de grandes fermetures éclair (avec 2 curseurs) sous les bras qui servent de ventilation. Très probablement le moyen le plus efficace de créer de la respirabilité, sans sacrifier la protection face aux éléments. En pratique, je les laisse souvent ouvertes, sauf en cas de froid prononcé ou de pluie intense. Un seul petit hic : les curseurs du zip sont un peu difficiles à manipuler sans retirer la veste. J’ai fini par trouver une technique, mais disons que ça demande un peu d’agilité !

Capuche


De grand format, la capuche est dimensionnée pour être portée par-dessus un casque, un atout pour le vélo et les activités de montagne par exemple. Avec un casque, la capuche suit bien les mouvements de la tête. Conséquence directe : vu son envergure, si la capuche est portée sans casque, il faudra impérativement l’ajuster sans quoi elle paraîtra bien trop grande. Heureusement, le réglage s’effectue très simplement par un unique tanka situé à l’arrière de la capuche, qu’on peut serrer et desserrer sans ôter la veste.
Aussi, j’ajouterais que cette capuche XXL – lorsqu’elle ne sert pas – mérite parfois d’être rangée correctement. En effet, dans différentes situations (avec du vent, en tournant la tête, avec un casque…) elle vient se positionner sur un côté uniquement et gêne la vision latérale. Mais tout est prévu : un petit système minimaliste permet de la tenir en position fermée, pratique !

Coupe et réglages


Pour moi qui suis souvent entre deux tailles chez RAB (S et M), la veste en taille S me convient bien, avec une coupe plutôt ajustée près du corps. J’arrive sans problème à glisser une veste polaire dessous, mais pas une grosse doudoune. Un élastique permet de serrer la veste au niveau de la taille et le réglage des poignées par un velcro est simple et fonctionnel.
Grandes poches pratiques.
Grandes poches pratiques.
Grandes aérations sous les bras.
Grandes aérations sous les bras.
Capuche portée avec un casque : elle tombe parfaitement.
Capuche portée avec un casque : elle tombe parfaitement.
Le tanka de réglage de la capuche.
Le petit anneau (noir et blanc) permet de maintenir la capuche rangée.
Le tanka de réglage de la capuche.
Le petit anneau (noir et blanc) permet de maintenir la capuche rangée.
Élastique de réglage au niveau de la taille.
Élastique de réglage au niveau de la taille.
Coupe ajustée, qui descend assez bas pour bien protéger.
On remarque aussi les panneaux de tissus légèrement plus foncés, pour une protection accrue contre l'abrasion.
Coupe ajustée, qui descend assez bas pour bien protéger.
On remarque aussi les panneaux de tissus légèrement plus foncés, pour une protection accrue contre l'abrasion.

Fin Mosaic

Poids et compacité


Bien que la RAB Zenith ne soit pas parmi les plus légères du marché (on en trouve autour des 200 grammes comme la RAB Flashpoint Jacket), elle se fait vite oublier au fond du sac. Cette veste trouve un équilibre entre des modèles ultra-légers et des vestes autour des 400-500g : moins fragile que les premières, et plus compacte que les dernières, on la glisse un peu où l’on veut dans une poche de sac, sur une sacoche de bikepacking, etc.

Protection


Sur le papier, elle est assurée par une construction en 2,5 couches de type Goretex Paclite+. Légère, celle-ci est idéale pour des utilisations ponctuelles : ma veste passe le plus clair de son temps dans le sac à dos. Rien à redire sur l’étanchéité. La respirabilité quant à elle est bonne, mais elle souffre du défaut principal des systèmes 2,5 couches : on ressent vite une forme de condensation à l’intérieur. C’est un comportement normal, maîtrisé, et assez bien contrebalancé par les aérations sous les bras.

Quid de sa durabilité ? J’ai souvent trouvé que les vestes ultra-légères perdaient vite leur capacité de protection, notamment contre la pluie. Ajoutons aussi que ces modèles semblent très fragiles, et n’aiment guère être exposés à une végétation “piquante” ni à du rocher, pour ne citer que ces exemples. De manière générale, il fallait être attentif et en prendre grand soin pour espérer les faire durer.

Qu’en est-il avec la RAB Zenith Jacket ? Soyons honnête, avec la météo exceptionnelle de cette année 2022, il a fallu choisir les rares journées de mauvais temps pour la mettre à l’épreuve ! Quoi qu’il en soit, j’ai dans un premier temps été très satisfait avec cette veste qui dégageait une bonne sensation de solidité et une protection très satisfaisante. Dans ces deux domaines, je sentais un réel gain de performance (toujours par rapport aux modèles ultra-légers). Bien que cette perception s’appuie sur un tantinet de subjectivité, je suis certain de ne pas avoir eu peur de l’abîmer à la moindre fausse manipulation. D’ailleurs, la veste a recours à un tissu plus protecteur au niveau des épaules et des bras (20D contre 13D), zones les plus exposées à l’abrasion (par le sac ou par les éléments extérieurs).
Trip vélo+packraft hivernal autour du Tarn.
Trip vélo+packraft hivernal autour du Tarn.

Fin Mosaic

Et après un an d’utilisation ?


Avec le recul, est-ce que je peux toujours en dire autant ? Distinguons les deux domaines :
  • L’étanchéité : j’ai cru qu’elle avait diminué d’un cran. Toutefois, je pense que c’est principalement dû au traitement DWR (déperlant) du tissu extérieur dont les propriétés diminuent vite avec le temps. Pas de secret, ce sera le cas sur tous les modèles de vestes et seul un entretien régulier peut y remédier. La membrane reste en parfait état, donc l’étanchéité aussi.
  • La solidité : rien à dire, elle reste conforme à ce que j’ai pu ressentir au début. En fait, je l’ai percée à 2 reprises, mais sur des erreurs de ma part : une petite chute à VTT et en coinçant la veste dans une fermeture éclair de sac à dos… la boulette ! Pas d’inquiétude, ceci se répare très facilement (ripstop autocollant).

Conclusion


En définitive, la RAB Zenith Jacket a su allier les concepts des modèles ultra-légers sans faire trop de sacrifices sur les finitions ni sur la durabilité. Un équilibre intéressant pour une veste “fond de sac” qui assurera une bonne protection sur des besoins ponctuels.
En Ubaye, sur la frontière franco-italienne.
En Ubaye, sur la frontière franco-italienne.
Lever de soleil dans le Dévoluy.
Lever de soleil dans le Dévoluy.

Fin Mosaic

Caractéristiques générales

Poids total (constaté) : 300 g
En taille S.
(+10g pour la poche de rangement fournie)
marque : RAB

Prix approximatif : 300 €

Commentaires
Voir tous les tests de la catégorie "veste"