Accueil des forums
Le voyage à vélo 10

le VAE est t-il encore un sujet tabou

share(partager)
share posté le 01 févr.

jak91
370 messages
Et si l’on remettait le VAE sur les pistes vertes ?

Il y a quelques années, ici même, le simple fait d’en parler nous plaçaient dans la position du pollueur irresponsable, malgré tout  de rares photos circulaient sous le manteau au péril de finir sur le bucher !

Depuis, de nombreuses personnes ont repris gout à la ballade avec un effort modéré, ceux qui avaient raccroché le duvet ont rachetés des sacoches, Je connais même des couples qui ont retrouvés le plaisir de pédaler ensemble.

Certaines marques ont mêmes renforcés leurs vélos afin qu’ils puissent porter cycliste et bagages, de plus, l’autonomie atteint maintenant des distances  très satisfaisantes si l’on est soit peu économe sur l’assistance.

Les moteurs ont également fais d’énormes progrès ce qui rend le voyage beaucoup plus fiables, aux niveaux des batteries les puissances de plus de 500w à 700w deviennent monnaie courante, en attendant la prochaine génération de batterie(certainement moins chères aussi).

Y -a-t-il ici des électro-randonneurs  qui  s’assument et qui peuvent nous apporter leurs expériences ?
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 02 févr.

Kajak
284 messages
Dans notre groupe il y a environ 30% de vtt a assistance electrique.
 Voici quelques observations sur balades a la journée et excursions sur plusieurs jours  
Aucun probleme lors de sorties a la journée: les « VAEistes » sont moins fatigués que ceux qui ont des vtt « normaux », et cela leur permet de participer a des sorties pour lesquelles ils n’auraient peut etre pas l’entrainement ou l’endurance necessaire.  Donc tout a fait en faveur des VAE dans ces conditions.
Pour les excursions sur plusieurs jours j’ai quelques reserves:
Les VAE pesent plus lourd (22-25 kg) donc plus difficiles a gerer lors des « poussettes » et portages en cas d’obstacles. En  cas de batterie déchargée en cours de balade grosse galere pour pedaler.
En  cas de bivouac ou camping pas de recharge possible (je ne crois pas qu’il existe-t-il des panneaux solaires portables suffisamment puissants pour recharger). Porter une seconde batterie ajoute 1,5-2 kg ce qui peut poser probleme et ne durera qu’une seconde journée.
La batterie de certains VAE n’est pas amovible et il faut alors soit porter le velo pres de la prise soit avoir une rallonge donc du poids en plus.

 ce ne sont que MES impressions et je suis sur que je vais etre contredit, mais c’est toute l’idée du debat: donc a vos plumes!!
share posté le 02 févr. mis à jour le 02 févr.

marie31
370 messages
Je pense que si l on voyage avec un VAE il faut adapter son voyage 
Limiter les Km /autonomie  batterie ( ce n est pas pire qu avec des jeunes enfants ou ou faut aussi adapter ,) 
Étapes avec électricité obligatoire 
Dans les campings  il y a des  prises 
Hôtels 
WS 
On peu aussi recharger a la pause du midi 
( restaurant  café ) 
Etc 

Si le n choisir l option nuit en dur on ne transporte plus de tente matelas duvet et réchaud du coup on peut facilement avec une seconde batterie 

C est trop contraignant pour moi pour l Instant 
Quand je serais TRÈS vielle peut être ? 
 
share posté le 02 févr.

jak91
370 messages
Je retrouve là tout à fait mes doutes du départ, cela fait maintenant plus de six mois, que je fouille parmi de multiples sites et forums, afin de valider ou pas ce choix pour la rando, en autonomie.

Je  n’ai pas encore basculé vers le coté obscur, mais cela ne vas pas tarder maintenant que je suis totalement rassuré.

Pour ce qui est du poids du vélo, oui  c’est entre 23 et 28 kg, si l’on rajoute le poids du matériel, gourdes, sacoches, tentes, etc , c’est en gros une cinquantaine de kg ( une assistance à la marche est prévu), sans oublier le plus lourds, son poids de corps (85 kg pour moi), le poids TR est proche des 140 kg
La sélection est déjà bien plus limitée pour des vélos qui autorisent ce poids au minima, heureusement certaines marques ont commencé à en proposer (Moustache, R&M, Kalkoff, etc .)

Pour ce qui est de l’autonomie, il ne faut pas descendre en dessous de 500w, ce  qui permet des distances  entre 60 et 100 km. (Une recharge journalière est obligatoire)

En ce qui me concerne ce sera une de 625w (Bosch, batterie et moteur ), éventuellement une seconde de manière a ne pas être obligé de recharger tout les jours. (à voire après les tests)
Cela à un cout, mais ce vélo vas en remplacer deux, mon randonneur  et mon vélo de course que je vais revendre.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 02 févr.

Kajak
284 messages
Jak
Un aspect a ne pas negliger est le denivellé et la pente. 60 km par jour oui, mais je ne pense pas que tu ferais 1500 ou 1800 de D+ en meme temps (ca dependra bien sur du niveau d’assistance electrique). 

J’ai trouve ce site interessant et informatif pour les vtt vae (en anglais ou allemand):

Https://ebike-mtb.com

Perso j’ai aussi considéré le vae mais je reste en normal principalement pour les excursions sur plusieurs jours. Pour les balades a la journée si c’est trop dur je pousse le vtt dans les montées. 
Quand je ne serais plus capable (et ca approche helas) je reprendrais la randonnée a pied !

Bonne chance pour choisir
share posté le 02 févr.

jak91
370 messages
Oui, malheureusement l'avancé en âge n'est pas de nature à gommer les cotes, en revanche la technologie nous apporte de superbes opportunités.

Maintenant je me voie obligé de prendre sérieusement en compte les  parcours trop vallonnés afin de privilégier les circuits plus plat, mon dernier parcours (cotes de la Manche) m’ont vraiment fais comprendre que les dénivelés me devenais un frein au plaisir.

Sur ce site , en bas de page , il y a un excellent simulateur d’autonomie :

https://www.r-m.de/fr/technologie/systeme-bosch/

Cordiaement
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share posté le 06 févr.

petrusmok
25 messages
Pour ma part, ce n'est pas un sujet tabou...
Mais l'arrivée et le succès du vae me semble juste incongrue.
Dans une époque ou l'on comprends peu a peu que la question de l'énergie ce n'est pas seulement de savoir comment la rendre propre, mais aussi et surtout de l'économiser; électrifier le vélo me semble être un peu une farce cynique.
Cette mécanique assez géniale qui a traversée les époques propulsée par une énergie humaine naturelle se trouve justement, de nos jours, en plein débat sur les conséquences de notre gourmandise énergétique, équipée d'une assistance électrique.
J'ai envie de dire: Pourquoi maintenant justement ?
Pourquoi maintenant, alors que nous sommes déjà entourés de multiples objets devenus indispensables a notre quotidien et qu'il nous faut recharger en permanence sur l'électricité domestique.
Les ordinateurs, les lampes, les téléphones, les accus, la trottinette, le vélo, et j'en oublie sûrement...
Demain la voiture, les chaussures a assistance électrique, et toutes les applications possibles de moteurs d'assistance.
Bien sur que cela facilite la vie, bien sur que cela peut permettre un accès a certains loisirs a des personnes qui en étaient éloignés pour des raisons de handicap, de santé, etc...
Mais jusqu’où est on capable de se projeter au nom de la liberté et du plaisir, ou au nom de l'utilité et de la nécessité ?
Est ce que l'aventure ce n'est pas justement de découvrir ses propres limites ?

Comment passer d'un monde du gaspillage a une gestion intelligente et raisonnable de l’énergie artificielle, si tous les jours on se laisse séduire et emporter par des innovations technologiques qui nécessitent une adhésion complète a la gestion mondiale actuelle de l’électricité.

Pour moi, le vae c'est un peu le dernier symbole de l'ingéniosité et de la liberté qui tombe.

Pour finir sur un commentaire optimiste:
Un ami qui possède un vélo électrique le recharge sur les panneaux solaires de sa maison autonome, qui n'est pas reliée au réseau électrique.
Il y' a certainement moyen d'arriver dans l'avenir a associer innovations et économie d'énergie...
Si on a le temps de faire cette effort, et si on le désire.
share posté le 13 févr.

toto38
46 messages
Bonjour,

Pour l'instant je voyage en vélo traditionnel, mais en 2015 j'ai participé au Suntrip, une boucle Chambéry - Turquie en VAE alimenté exclusivement par panneaux solaires.
Les vélos du suntrip sont conçus pour parcourir au moins 200km/j, donc ils ont des surfaces énormes de panneaux, ce qui présente quelques inconvénients.
En restant dans des distances raisonnables, 50 à 100 km, on peut se contenter de panneaux pliables sous la forme d'une pochette ou valisette. Il est ainsi possible d'être autonome en énergie.
A noter cependant qu'il est quasiment impossible de charger en solaire un VAE acheté tout fait dans le commerce: le business plan des fabricants est de vendre au plus juste le vélo, et d'espérer qu'il pourront revendre à prix d'or une batterie supplémentaire ou de rechange. Aussi, tous les systèmes Bosh, Shimano, Yamaha, Brose & cie sont verrouillés.
Il faut contourner le problème en faisant rajouter un moteur à un vélo classique. Ces moteurs sont des systèmes ouverts, que l'on peut adapter facilement.
share posté le 16 févr. mis à jour le 16 févr.

domvac
9 messages
Bonjour,
Que je suis contente d'avoir trouvé cette discussion, je pensais ne jamais pouvoir aborder ce sujet ici et pourtant... J'ai fait 1300 km l'année dernière pour mes 64 ans, seule car qui voudrait accompagner une pratiquante VAE (!!) en 3 semaines, en intégrant quelques poses pour le plaisir, de Nevers jusqu'à St Brévin les Pins par la Loire à Vélo, puis dans la foulée de St Nazaire à Paimpol par un bout du canal de Nantes à Brest et un autre de l EV4.
Moyenne 80 km /jour (et jamais la batterie à zéro pour la sécurité) , tout le barda dans les sacoches bien sûr et nuit en camping, aucun souci mécanique. Voilà ! Un Hic: privée des nuits en bivouac :(, mais c'est la concession au circuit et c'est tout de même mieux que de ne plus faire de cyclotourisme du tout.
Ce mode de déplacement est une vrai thérapie aux douleurs et une re musculation après souci de santé, bref une cure de jouvence !
Après ça je n'ai rien à ajouter, sauf que je repars cette année.
message image
partage et nature
share posté le 17 févr.

plume37
114 messages
Félicitations Domvac. 
En effet, ce n'est pas évident d'accompagner quelqu'un qui part en VAE, à moins d'en avoir un équivalent! 
Pour se faire plaisir avec du bivouac, j'ai une question qui peut te paraitre niaise, mais pourquoi ne pas apporter une deuxieme batterie ? C'est lourd?
En tout cas félicitation, c'est un sacré voyage que tu t'es fais!

J'ai eu l'occasion de discuter avec des utilisateurs de VAE qui me disaient que justement, l'assistance leur permettait d'acceder à des lieux qu'ils n'auraient pas imaginer traverser en mobilité douce (les cols, par exemple).

Par rapport à l'acquisition d'un VAE, je ne suis pas du tout conquis à l'essai par rapport à mon usage, mais dans 15 ou 20 ans peut être que la question se posera.

Puis bon, en 2020, est ce qu'un voyage à la vitesse d'un solex ( un jour de temps sec ) ne peut-il pas faire parti de la mobilité douce ? 
Gonflé comme un canoë :)
share posté le 18 févr.

jak91
370 messages
Oui, c'est une chance que cette technologie puisse nous permettre de prolonger l'échéance de l'abandon .

Il y a encore deux ans , je n'imaginai même pas revendre mon super vélo de rando pour le remplacer pour un VAE de trekking.

Des tendinites récidivantes qui ont remis en cause mes projets m'ont forcés à revoir en profondeur ma vision de la rando vélo .

L'emport d'une seconde batterie en 625w permet une certaine autonomie,ce qui autorise une certaine indépendance aux campings.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
share(partager)
Remonter