Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Test matériel 20

Sac étanche pour randonner en canoë

share(partager)
share posté le 29 janv.

Nod
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 31/12/16

Message privé
Bonjour à tous,

Je pratique essentiellement la randonnée à pied et ai depuis peu un canoë (Scout Gumotex). Je recherche des modèles de sacs étanches qui puissent être utilisés également en randonnée. Est-ce que cela existe ?

J'ai vu des modèles chez Guy Cotten mais je me pose aussi la question, de l'intérêt du sac de pont pour un canoë gonflable ? Qu'en est-il des bidons sinon ?

Bref, je me pose pas mal de questions et j'aurai voulu avoir des avis ou retours d'expérience de randonneurs en canoë.

Merci !

Guillaume
"Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis."
share posté le 29 janv.

marie31
Milan noir
(258 messages)
Inscription : 09/07/12

Message privé
pour la randonnée  on a une serie de petits sacs etanches ( tissu plutot fragile doonc dans le sac à dos) 
https://www.cyclo-randonnee.fr/sac-etanche-76/sac-etanche-exped-fold-drybag-ul-1991.html

pour le canoe ce sont plutot des boudins en bonne toile genre https://www.cyclo-randonnee.fr/sac-etanche-76/sac-etanche-ortlieb-ps-490-1351.html



ils servent aussi en cyclorandonnée 




pour le canoe on a aussi des gros sacs etanches portables le jaune sur le dos sur la photo precedente 
et le bleu et rouge sur cette photo (il y a aussi le jaune ) 

c'est pratique d avoir un gros sac lors des portage 

share posté le 29 janv.

Nod
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 31/12/16

Message privé
Merci pour ta réponse !

Ils sont pas mal du tout. Aurais-tu la référence pour les sacs portables dont tu parles ?
"Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis."
share posté le 29 janv.

marie31
Milan noir
(258 messages)
Inscription : 09/07/12

Message privé
le jaune est un seal line (achete ou ??) 
https://www.backcountry.com/sealline-boundary-dry-pack

le bleu et le rouge sont des sacs d occasion achete au USA au loueur de canoe 
marque nrs 
modeles outfiter bag 
https://www.nrs.com/product/55011.02/nrs-110l-heavy-duty-bills-bag
share posté le 29 janv.

jeanpatriceveilhan
Sterne arctique
(107 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Le sac à dos HIKO Trek qui a plein d'avantages:
— le prix: 40€
— des bretelles très convenables
— un laçage d'élastique assez commode

J'avais pour ma part rajouter des sangles basses afin de pouvoir accrocher un packraft (ou une tente) dessous: juste un peu de couture.

Il se porte très correctement jusqu'à 8-9kg selon moi (au-delà, l'absence de ceinture devient un peu gênante).
share posté le 29 janv.

jeanpatriceveilhan
Sterne arctique
(107 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Sinon, deux commentaires:
— Je trouve que les bidons rigides anéantissent une bonne partie de l'intérêt d'un kayak gonflable, à savoir le volume compact qui les rend aisément transportables.
— J'ai découvert il y a deux ans les sacs étanches ORTLIEB DUFFLE 110 ou 80 avec zip étanche et bretelles. Pas adapté pour de la randonnée à pied, mais permettant facilement de porter 20 kg sur une heure par exemple. Et le zip étanche est d'un agrément absolu en randonnée kayak !
share posté le 30 janv.

marie31
Milan noir
(258 messages)
Inscription : 09/07/12

Message privé
ortlieb c'est un must 

c'est vrai que pour trouver un truc dans mes 2 gros sacs c'est l enfer 

on les avait acheté d occasion une misere et on fait du canot camping au canada avec de tres longs portages 
du coup toutes les affaires dans un seul sac c’était bien  commode 
share posté le 30 janv.

jeanpatriceveilhan
Sterne arctique
(107 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
@ marie31
Le fait que le Duffle s'ouvre sur toute sa longueur et non seulement par l'extrémité change en effet radicalement la donne quand on doit y chercher quelque chose!

J'ajoute que ces sacs sont vraiment water-proof, mais aussi poussière-proof, et insectes-proof. En canot camping, pouvoir laisser de la nourriture dans le sac, en étant certain qu'elle ne sera pas envahie de fourmis ou autres bestioles, c'est pas mal ! (Certes, le sac doit quand même être mis à l'abri des rongeurs, renards, sangliers... voire ours brun quand il s'agit du Canada!)

Pour ma part, j'avais hésité entre le 80 et le 110 litres. J'ai pris le plus gros... et je n'ai jamais regretté.
share posté le 31 janv.

Nod
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 31/12/16

Message privé
Bonjour à tous,

Merci pour vos réponses.

En regardant de plus près, c'est vrai que le Ortlieb Duffle pourrait convenir tout à fait pour des randonnées en canoë et conviendrait davantage que les bidons, surtout lors des portages qui ne manqueront pas d'arriver.

J'ai vu que certains modèles étaient équipés de roulettes, pratique ou gadget ?
"Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis."
share posté le 31 janv.

marie31
Milan noir
(258 messages)
Inscription : 09/07/12

Message privé
sur roulettes je suis dubitative 

cela alourdit et à part sur une chemin carrossable je ne me voit pas rouler un sac sur un sentier 
share posté le 31 janv.

dolgan
Martinet
(21 messages)
Inscription : 15/06/08

Message privé
Le mieux, c'est tout de même de mettre le sac étanche dans le sac à dos. pourquoi vouloir un sac à dos étanche?

De toute façon, tout ce qui va dans le sac à dos n'a pas besoin d'être en sac étanche. Surtout si l'usage sera estival en rivières calme (genre dordogne).
share posté le 31 janv.

khutzeymateen
Milan noir
(409 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Je recherche des modèles de sacs étanches qui puissent être utilisés également en randonnée

je ne comprends pas la question ; dans le titre c'est randonner en canoë.
Si c'est pour randonner à pied pas besoin d'un sac étanche c'est trop encombrant dans un sac-à-dos, donc ça rajoute un peu de poids
Comme je l'ai écris maintes fois des gros sacs poubelles rigides genre ceux que l'on prend pour le jardinage suffisent
share posté le 31 janv. mis à jour le 31 janv.

marie31
Milan noir
(258 messages)
Inscription : 09/07/12

Message privé
en randonnée j aime bien les petits sacs etanches tres legers de toutes les couleurs (pas plus lourds que le gros sac jardin ) 
genre https://www.cyclo-randonnee.fr/sac-etanche-76/sac-etanche-exped-fold-drybag-ul-1991.html

cela permet de "trier" les affaires 
affaires du soir , sous vetements , duvets , electoniques  etc .. 
plutot que d avoir tout en vrac 
share posté le 03 févr.

Nod
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 31/12/16

Message privé
je ne comprends pas la question ; dans le titre c'est randonner en canoë.


Je me demandais s'il existait des sacs de randonnée étanches polyvalents (randonnée pédestre et canoë). Mais à priori, après quelques recherches, les modèles sont rares (hormis les Ortlieb duffle).

Pourquoi vouloir un sac à dos étanche en canoë ?

Pour être sûr de ne pas mouiller mes affaires sur l'eau, surtout en cas de dessalage.
"Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis."
share posté le 03 févr.

dolgan
Martinet
(21 messages)
Inscription : 15/06/08

Message privé
il existe la solution des claies de portage  pour porter d'énormes sacs de ton choix (voir bidons). Mais hors expéditions avec gros portages (et ou le chariot n'est pas une option), je vois pas l'intérêt.

Quand tu fais de la rando en plus du kayak, tu vas laisser 95% de ton matos quelquepart (camping, loueur de canoe, resto, office tourisme, personne sympa , ..). 
Du coup, tu as besoin d'un sac de rando très petit (5L si pas de bivouac)


Tu comptes dessaler souvent? Tu vas faire quoi avec ton kayak, de la classe 4 ou de la balade pépère? A priori, le scout c'est plutôt pour de la balade pépère avec très faible risque de dessalage. (je me trompes ou tu as pas/peu d'expérience?)

Le premier critère pour le choix du/des sacs, ce serait plutôt les dimensions du bateau. Il faut répartir le poids et mettre le lourd en bas. Si tu mets tout le poids au même endroit sur un gonflable, il va se "plier", son comportement en sera modifié.

Pour la bouffe (si elle est dans des contenants étanches, mais ça me parait évident), la tente, le matos de camping, les vêtements de rechange, la popotte, pas besoin de sac étanche. imperméable, c'est largement suffisant. ça les protégera de la pluie et des éclaboussures. Et si tu te retournes, ben c'est pas bien grave, ça séchera. (sauf certain types de sorties particulières). Des sacs de course en plastique suffisent.

Au final, dans le sac étanche, tu as juste le duvet , une tenue sèche , l'informatique et les papiers. (même là tu peux t'en passer, mais c'est un peu "sauvage")
share posté le 04 févr.

Nod
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 31/12/16

Message privé
Je n'ai pas beaucoup d'expérience. J'ai essayé le kayak mais cela ne m'a pas plu, je préfère le canoë et je pense davantage faire des randonnées "pépère" que des rivières classe 3 ou 4 (à priori le Scout peut aller sur classe 3). Je vais plutôt faire de la randonnée/bivouac.

Mon canot fait 4.5m x 0.95m, j'avais effectivement penser au fait qu'il puisse se "plier". 

Tu as raison, je pense qu'il ne faut pas non plus multiplier les accessoires "gadgets" et être le plus efficace possible pour la randonnée.

Merci pour tes conseils. :)
"Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis."
share posté le 04 févr.

jeanpatriceveilhan
Sterne arctique
(107 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Pendant plusieurs années, j'ai eu l'Indio, de Jumbo (Zodiac), qui est très proche du Gumotex Scout dans ses dimensions et sa géométrie. On peut énormément le charger (que ce soit en volume ou en poids), même en mettant tout au centre, il ne plie pas (c'est l'avantage des franc-bords ayant des boudins "en 8", très rigides, beaucoup plus que ceux d'un Solar ou d'un Seawave par exemple).
Par contre, quand on débute le canoë, et notamment le canoë-camping, on peut bien sûr se renverser sur un petit rapide mal négocié (même un classe 2). Et là, je ne partage pas du tout l'avis de Dolgan: se retrouver, sur une randonnée, avec toutes ses affaires mouillées, c'est galère (il suffit que, ce jour-là, on n'ait plus rien de sec et que le vent souffle à 25km/h). 
Surtout que c'est très évitable, et que les sacs étanches ne coutent vraiment plus très chers. Par exemple, j'en ai acheté de 60 litres, en PVC transparent armé, à 16€ pièce: à ce prix, et si on compare l'investissement par rapport au prix du canoë lui-même, je ne vois pas trop l'intérêt de prendre le risque d'avoir toutes ses affaires mouillées?!?
share posté le 04 févr.

jeanpatriceveilhan
Sterne arctique
(107 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Je rejoins par contre l'avis de Marie31: vive les sacs de plein de couleurs différentes! Sauf que, dans la pratique, parfois on trouve en magasin ou sur le web un sac étanche qu'on trouve parfait, bien pensé, solide, pas cher, et tout et tout, alors on en prend 4, et les 4 sont de la même couleur... 
Pour ma part, sur les randonnées de groupe, où l'on avait notamment 6 sacs étanches bleus et noirs livrés avec les kayaks gonflables, qui se ressemblaient comme frères jumeaux, j'avais inventé un nom facile à retenir pour chaque sac, et je l'avais écrit au marqueur en grosses lettres de 10cm de haut. Ainsi, on contourne le problème: la bouffe, c'est dans "Kiwi"; mes affaires perso dans "Hibiscus", la tente de groupe dans "Galaxie"...

Je trouve quand même que les sacs étanches avec 2 bretelles, même si on ne doit pas s'en servir pour faire une randonnée de 8h, c'est très commode pour les portages: un mis devant, un sur l'épaule gauche, un sur l'épaule droite... et on a même les mains libres pour saisie la proue (ou la poupe) du canoë. Bref, entre le lieu d'échouage et le lieu de campement, ça facilite vraiment la manutention.
Par ailleurs, ça permet aussi facilement de suspendre les sacs contenant de la bouffe pour les mettre à l'abri des rongeurs, etc.
Enfin, ça facilite le sanglage à l'intérieur du canoë.
share posté le 04 févr.

jeanpatriceveilhan
Sterne arctique
(107 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Enfin, un sac étanche a une fâcheuse tendance à se percer. Oh, un tout petit trou de rien du tout. Sauf que par capillarité, s'il baigne dans 3cm d'eau au fond du canoë (la vague qui est passé par dessus bord dans le rapide précédent), c'est étonnant la quantité d'eau qui peut passer par un trou de la taille d'une telle d'épingle!
Alors on croit toutes nos affaires en sécurité... et ce n'est pas le cas.
Pour ma part, très régulièrement (cad au moins avant chaque randonnée), je mets ma tête dans le sac étanche vide, et je l'inspecte sous toutes ses faces en me mettant face au soleil: le trou le plus infime brille alors comme une étoile! Je marque le trou avec une croix faite au feutre indélébile, puis je répare avec un point de colle ou une rustine. 

Enfin, ne pas oublier qu'un sac par enroulement, s'il a été submergé, a pris plein d'eau dans les 3 ou 4 plis. Et que, si on l'ouvre normalement (donc vertical, l'ouverture vers le haut), il y a aussitôt 5 cl d'eau qui vont direct dans les affaires: on la voit couler, mais c'est trop tard. Il faut donc penser, quand on sait que le sac est tombé dans l'eau ou s'est pris une vague, à l'ouvrir presque à l'envers, pour que l'eau prise dans les enroulements coule vers le sol, et essuyer la toile intérieure sur 10 cm environ. C'est chiant... mais moins chiant que d'avoir ses affaires un peu mouillées, voire abîmées.
share posté le 04 févr.

jeanpatriceveilhan
Sterne arctique
(107 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Désolé pour les 3 "Enfin" :'(. A chaque fois, je crois avoir tout dit. Et à chaque fois, je pense à une fois où ça a merdé... et je rajoute un paragraphe en pensant que ce sera le dernier :)
share posté le 05 févr.

dolgan
Martinet
(21 messages)
Inscription : 15/06/08

Message privé
c'est très commode pour les portages: un mis devant, un sur l'épaule gauche, un sur l'épaule droite... et on a même les mains libres pour saisie la proue (ou la poupe) du canoë. Bref, entre le lieu d'échouage et le lieu de campement, ça facilite vraiment la manutention.

La différence de choix repose surtout là dessus je pense.

Moi le portage, c'est:
-un sac quasi vide sur l'épaule. (le sac que j'utilise pour transporter le kayak)
-le kayak dans les mains (twist1)

Les quantités à transporter, sécher, protéger, ... n'ont rien de commun. Différents enjeux, différentes solutions. Et du coup, le rangement est très simplifié quand on a peu d'affaires.
share(partager)
Remonter