Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
La loire à vélo (enfin un bout) avec 2 jeunes enfants pendant 9 jours
(partager)
posté le 05 oct. 2014

bilouze1
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/10/14

Message privé
Bonjour à tous,

C'est une petite contribution aux voyages avec les enfants, en particuliers les petits, puisque nos 2 filles, Maëlie et Sarah, avaient respectivement 2 ans 3/4 et 16 mois au moment du voyage début août 2014. Etant donné que les jeunes parents se posent souvent de nombreuses questions, sur ce que l'on peut faire et ne pas faire en voyage, j'apporte quelques informations sur ce que nous avons fait.
La loire est connue des cyclo-randonneurs, voir assez fréquenté en été, mais ça vaut néanmoins le détour et c'est surtout facile d'accès avec des enfants. C'est à dire que c'est relativement plat, donc pas trop dur pour celui qui tracte la carriole.

Nous avons démarré de Tours, après un voyage en train depuis Nantes, jusqu'à Saint-Brévin-Les-pins, et retour à Nantes. Ne sachant pas trop comment ça allait se passer avec les deux loustics, nous avions pris de la marge sur notre temps de parcours, voir prévu de raccourcir le trajet si besoin était. Nous avions tablé sur une trentaine de km par jour, et c'est ce que nous avons fait en moyenne (voir 40 bornes).
Bien évidemment le rythme est plutôt lent, car leur autonomie est limitée voir nulle sur certains points. Le matin, nous ne décollions pas avant 10h30, pourtant ce n'était pas faute d'être debout à 7h00... Après 1h30 de vélo, nous faisions la pause du midi d'une durée de 1h30 à 2h, et à nouveau 2h00-2h30 de vélo avec une petite pause goûter quand même :)

Pour les visites, il faut oublier, ou alors diviser par deux la distance à faire. Surtout qu'en général, le moment où on roule, c'est aussi le moment où elles peuvent faire la sieste (enfin si un chien n'aboie pas, si un camion ne double pas, si je ne m'arrête pas...).
Nous voulions à l’origine alterner entre bivouac et camping, car c'est ce que nous avions fait en Bourgogne durant 5 jours lorsque Maëlie avait 9 mois. La différence c'est que Sarah marchait depuis à peine 3 mois, et donc la gravité dans la couche était encore très forte. Du coup elle passait autant de temps à tomber sur les fesse qu'à marcher et elle était donc sale en permanence. Pour cette raison nous avons opté pour le camping qui offre quand même la douche pour laver les enfants. De plus le nombre de camping qui se trouve le long de la Loire offre une facilité. Le bivouac n'est donc pas inenvisageable avec des enfants, mais ça dépend quand même un peu de leur age. L'année prochaine ça ira mieux, avec un an de plus !

Un des points difficile est le sommeil. Avec la lumière du jour, elles n'avaient pas vraiment envie de dormir. Après une première soirée catastrophique pour les coucher, nous avons changé de technique rapidement. Maëlie restait dans la tente avec Perrine (la maman) et moi je mettais Sarah dans la carriole pour un ou deux tours de camping. Ensuite transfert de Sarah, qui dormait, dans la tente, et même si Maëlie ne dormait pas, elle finissait pas trouver le sommeil, car sa sœur ne pouvait plus jouer avec elle... Néanmoins 21h00 est le mieux que nous ayons pu faire.
Sarah n'avait pas son lit à barreau et donc passait son temps à traverser la tente la nuit tout en dormant. Ca nous a permit de comprendre les positions étranges qu'elle avait parfois dans son lit à la maison :D

Globalement les enfants s'adaptent très bien à leur nouvel environnement. Pour les parents ça demande juste un peu plus d'organisation qu'à la maison, mais si on est cool et que l'on ne se prend pas trop la tête, ça fonctionne bien.
Le plus dur c'est quand on est dans un ligne droite interminable, avec vent de face, et que dans la carriole ça hurle pour aucune bonne raison. Ma patience étant plus que limité :P, heureusement la maman prenait le relais dans ces moments là pour les distraire.

Côté matériel nous avions:

2 VTT décathlon, équipés de porte bagage et sacoches arrières uniquement, + pneu tout chemin (et non tout terrain)
1 carriole Chariot (désormais Thule) Cougar 2, bien chargé :)
1 tente 4 places Nigor WickiUp 4
2 matelas Exped SynMat UL 7 (que du bonheur)
2 matelas autogonflant Decath pour les filles
Sac de couchages pour nous et turbulettes pour les filles
+ le classique popotte, biberon...

Pour celui qui tracte la carriole c'est assez rude. Il faut être tout le temps vigilant au profil du sol pour ne pas secouer les enfants. Les pavés, les routes patchés dans tous les sens, les dos d'ânes.... ne sont pas nos meilleurs amis. Le rythme est donc souvent cassé, et il faut relancer en permanence pour rattraper le conjoint qui peut rouler plus vite. Je ne parle même pas de montées qui ont la faculté de nous faire reculer rapidement. Petit plateau, grand pignon sont nos alliés*

En espérant que ça puisse apporter un peu d'eau au moulin des parents qui ne savent pas trop comment démarrer le leur.

Sébastien


* Je précise que mon niveau de sport à très fortement réduit (voir est nul) depuis la naissance de Maëlie
(partager)
Remonter