Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage à vélo
Le vélo est t-il vraiment un bienfait pour l'homme ? 6
(partager)
posté le 11 juil. 2014 mis à jour le 11 juil. 2014

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Et toujours +1 pour les amazones !

Après les problèmes d'érection, de plaisir et les troubles de la fertilité, voilà que le vélo serait mauvais pour la prostate ! Une nouvelle étude menée à l'University College London (UCL) sur 5282 cyclistes masculins montre que ceux pédalant 8h45 par semaine (soit près de 200 miles ou 320 km) multiplieraient par six leur risque de cancer de la prostate. Ceux en faisant 30 minutes par jour double ce même risque, après 50 ans.

Pourquoi ?

Le Dr Mark Hamer du département d'épidémiologie de l'UCL, s'est étonné de ces résultats : "Il est possible que ces hommes soient plus conscients de leur santé et consultent davantage les médecins. Ils seraient donc plus susceptibles de se faire diagnostiquer un cancer que d'autres qui ne sont pas suivis de près." Néanmoins, il ne nie pas que le vélo, seul, puisse nuire à la prostate à cause de la pression exercée par la selle. "Il pourrait y avoir un lien biologique" entre les deux, reconnaît-il. D'autres travaux sont désormais nécessaires pour confirmer ces observations publiées dans le Journal of Men's Health.

A noter : L'étude du Dr Hamer n'a pas trouvé de lien entre le cyclisme et la dysfonction érectile ou la stérilité..........OUF



lien: http://www.medisite.fr/a-la-une-trop-de-velo-multiplierait-par-6-le-risque-de-cancer-de-la-prostate.655428.2035.html?xtor=EPR-26-648517[Medisite-A-la-Une]-20140711
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 11 juil. 2014

Lilichou_38
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 23/08/12

Message privé
Comme bien d'autres plaisirs dans la vie, le vélo est à consommer avec modération ?! ;)
posté le 15 juil. 2014

maryse36
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 13/05/14

Message privé
Lilichou_38 :
Comme bien d'autres plaisirs dans la vie, le vélo est à consommer avec modération ?! ;)


Je suis d'accord :)

Il existe aujourd'hui des innovations en matière d'équipement du vélo pour contrer les éventuelles problèmes uro-génitaux. Je pense notamment aux selles de vélo médicales SMP avec bec, bec amovible voire sans bec.
« On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va. »
posté le 15 juil. 2014

Lucb
Martinet
(19 messages)
Inscription : 16/06/09
Lieu : Belgique - Chênée

Message privé
Sans parler du vélo couché:D
Luc
posté le 21 juil. 2014 mis à jour le 21 juil. 2014

Coolcat
Martinet
(22 messages)
Inscription : 02/05/10

Message privé
jak91 :
Et toujours +1 pour les amazones !

Après les problèmes d'érection, de plaisir et les troubles de la fertilité, voilà que le vélo serait mauvais pour la prostate ! Une nouvelle étude menée à l'University College London (UCL) sur 5282 cyclistes masculins montre que ceux pédalant 8h45 par semaine (soit près de 200 miles ou 320 km) multiplieraient par six leur risque de cancer de la prostate. Ceux en faisant 30 minutes par jour double ce même risque, après 50 ans.

Pourquoi ?

Le Dr Mark Hamer du département d'épidémiologie de l'UCL, s'est étonné de ces résultats : "Il est possible que ces hommes soient plus conscients de leur santé et consultent davantage les médecins. Ils seraient donc plus susceptibles de se faire diagnostiquer un cancer que d'autres qui ne sont pas suivis de près." Néanmoins, il ne nie pas que le vélo, seul, puisse nuire à la prostate à cause de la pression exercée par la selle. "Il pourrait y avoir un lien biologique" entre les deux, reconnaît-il. D'autres travaux sont désormais nécessaires pour confirmer ces observations publiées dans le Journal of Men's Health.

A noter : L'étude du Dr Hamer n'a pas trouvé de lien entre le cyclisme et la dysfonction érectile ou la stérilité..........OUF



lien: http://www.medisite.fr/a-la-une-trop-de-velo-multiplierait-par-6-le-risque-de-cancer-de-la-prostate.655428.2035.html?xtor=EPR-26-648517[Medisite-A-la-Une]-20140711


J'utilise une selle ISM Touring depuis 3 ans maintenant... que du bonheur... aucune compression...

ISM Touring


Cela m'amuse encore de voir des gars sur Brooks descendant tout croches à la fin de la journée...

:D
posté le 21 juil. 2014

maxdydy
Martinet
(28 messages)
Inscription : 24/01/12

Message privé
Et bien je ne sais pas trop quoi penser de tout cela, en plus du voyage à vélo, je fais du vélotaf.
Perso j'utilise une Brooks Impérial (évidée au centre justement pour éviter les compressions du périné).
Je la trouve confortable, mais après j'ai pas essayé des selles spéciales (à part la Proust, j'ai pas trop aimé).

Et si on enlève le bec de selle, est-ce que ce que l'on gagne en compression au niveau du bassin, on le perd pas par une compensation au niveau d'un appui plus important au niveau des bras et poignets ? Car si c'est le cas, du coup, cela reste discutable également.
Et dans ce cas, on fait plus rien.

De toute façon le vélo est mille fois mieux que l'immobilité.
posté le 28 juil. 2014

v.raptor
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/05/13
Lieu : Belgique

Message privé
Bonjour, :)

Pour avoir pratiqué le vélo a haut niveau durant toute mon adolescence,je peux affirmer que le vélo est vraiment excellent pour la santé,spécialement durant cette croissance juvénile,c'est un acquis que l'on ne perd jamais. :cool:

J'ai 56 ans,et j'ai repris ma première passion depuis 4 ans,les selles de vélo actuelles sont étudiées pour ne pas comprimé exagérément le périnée,la pratique régulière du vélo augmente la libido et ne pose aucun problème d'érection. :P

Je pense de toute façon que tout les sports d'endurances ne posent jamais de gros problèmes,a noté que le vélo ainsi que la natation ont l'avantage d'évité les impacts répétitifs et d'épargnés les articulations,sauf chute a vélo.

Cordialement. ;)
S'aventurer là où l'homme n'est jamais allé.
(partager)
Remonter