Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Philosophie du voyage nature
Solstice 7
(partager)
posté le 23 déc. 2012 mis à jour le 24 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Mon ami François, circumnavigateur dans la longue durée et aussi jouisseur du présent, je crois, m’a écrit il y a quelques mois : " Le soldat obéit aux ordres, le guerrier combat pour ses idées ".
Sa phrase m’est revenue tout à l’heure.
François est avec Véronique, aux dernières nouvelles connues, loin de tout et donc probablement loin de rien, dans l’Himalaya.
Il est aussi guide de haute montagne : l’altitude lui sied donc bien entre 2 traçages de sillage sur les océans.
Jouissent-ils de leur présent, là-haut ?
Je ne saurais en douter !
La phrase de François m’est revenue,
Donc.
Mais qu’est-ce qu’être un Soldat et qu’est-ce qu’être un Guerrier,
Une Soldate ou une Guerrière ?
Pour réussir à définir cela, sans doute la juste méthode consiste-t-elle à raisonner, comme d’hab.
A quels ordres obéis-je si je suis un(e) Soldat(e) ?
Ont-ils une origine sociétale ou familiale ou culturelle ?
Et si je suis un(e) Guerrièr(e) quelles sont les idées qui fondent mon combat ?
Là me revient une autre phrase tirée du livre " Les mangeurs d’étoiles " de Romain Ajar, unique double prix Goncourt dans l'histoire de la littérature : " Un idéaliste est un fils de pute qui trouve que le monde n’est pas assez bien pour lui ". De mémoire, je crois me souvenir que c’est un dénommé Katzinski qui lâche ce concept dans un dialogue qui n’engage que lui.
La pensée permet-elle de transcender la dichotomie ?
Et de faire sienne l’unité ?
Ou la riche multiplicité des différences ?
La couleur VS le NetB ?
Ou bien les Soldat(e)s et les Guerrier(e)s sont-ils incontournables puisque la fin du monde n’aura pas (encore) lieu ?
La fin d’un monde est d’abord affaire de choix, je crois.
Décider que l’ancien est révolu, caduc et seulement digne du passé.
Que le présent, dont procède le futur, est affaire de soif de pulsion de vie.
A moins que seule la pulsion de mort ne puisse réellement servir le destin de l’humanité et un dessein qui la dépasse, s’il existe.
Quoiqu’il en soit, un solstice peut être départ de fabuleux possibles.
Comme chaque petit matin ordinaire.
posté le 29 déc. 2012

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
pour ma part, soldat ou guerrier je m'en résume à Martin Luther King :
"«Tant qu’un homme n’a pas découvert quelque chose pour lequel il serait prêt à mourir, il n’est pas à même de vivre.»

Katzinki n'aurait pas été pote avec Martin :D
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 31 déc. 2012

Ollé Ollé
Etourneau
(67 messages)
Inscription : 05/10/08
Lieu : Oloron Ste Marie (64) France

Message privé
:) N'y aurait il pas un petit paradoxe à se penser guerrier là où est prêché et enseigné le non-agir? ;)
"La terre nous en apprend plus sur nous que tous les livres. Parce qu’elle nous résiste. L’homme se découvre quand il se mesure avec l’obstacle." Antoine de Saint-Exupéry
posté le 31 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
urbanlog :
:) N'y aurait il pas un petit paradoxe à se penser guerrier là où est prêché et enseigné le non-agir? ;)

Que veux-tu dire ?
posté le 01 janv. 2013

Ollé Ollé
Etourneau
(67 messages)
Inscription : 05/10/08
Lieu : Oloron Ste Marie (64) France

Message privé
le bouddhisme tibétain :P
"La terre nous en apprend plus sur nous que tous les livres. Parce qu’elle nous résiste. L’homme se découvre quand il se mesure avec l’obstacle." Antoine de Saint-Exupéry
posté le 01 janv. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Dans la phrase qu'il m'a écrite alors qu'il était dans le Pacifique François ne prétend pas être lui-même un guerrier.
Se rendre en Himalaya implique-t-il d'adhérer à la philosophie du bouddhisme tibétain ?
Et l'Himalaya est-il peuplé uniquement de moines et de lamas ?
Ceci dit, maîtriser l'art du sabre ou celui du combat la main vide (celui du lance-roquettes et de la mitrailleuse lourde aurait moins de panache mais serait sans doute incontournable) assurerait, peut-être, un avenir plus pérenne aux Tibétains face à l'invasion chinoise.
Les Afghans l'ont bien compris face aux Russes de la triste époque.
Le Guerrier peut-il s'avérer nécessaire quand l'intelligence, la sensibilité et la volonté de bien vivre ensemble sont bafouées par les avides et les cupides ?
posté le 02 janv. 2013

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
"Le Guerrier peut-il s'avérer nécessaire quand l'intelligence, la sensibilité et la volonté de bien vivre ensemble sont bafouées par les avides et les cupides ?"
Clémenceau disait " la guerre est une chose trop grave pour la confier à des militaires. Quant à mon projet : faire la guerre, ma stratégie : faire la guerre "
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 04 janv. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Trappeur63 :
Clémenceau disait "Quant à mon projet : faire la guerre, ma stratégie : faire la guerre "

Quand et dans quel contexte Georges Clemenceau a-t-il dit cela ?
(partager)
Remonter