10 invités en ligne
Accueil des forums
Voyager sur l'eau 12

Anne Quéméré - Le passage Nord - Ouest pour 2013 en Grand Narak

Nomade en mer - 05 déc. 2012
Le site vient d'être mis en ligne....ici :)

rubis - 05 déc. 2012
quelle sacrée bonne femme ! mais je suis bien plus impressionné par Freya Hoffmeister une
experte kayakiste qui est en train de faire le tour de l'amérique du sud en kayak .

http://qajaqunderground.com/

yves76 - 11 déc. 2012
impressionnant tout simplement!

tommy - 21 déc. 2012
Anne m'avait parlé de son projet il y a un an, pour obtenir des informations à propos du kayak Nautiraid que j'avais utilisé pour traverser le nord-ouest de l'Alaska en solo en 2011 (Carnets d'avnetures n°28-).

Je suis heureux de voir que la préparation de cette expédition particulièrement audacieuse continue ...

Tommy

stephane49 - 05 janv. 2013
Que de beau projet
"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort"

Jluc_NAVIKAYAK - 06 janv. 2013
Il n'y a rien qui vous interpelle dans le projet ?

En premier lieu c'est un simple calcul. Il y a 2700 milles marins à parcourir entre Juillet et Septembre soit pour le commun des terriens 5000.4km en 92 jours. Donc Anne Quéméré devra accomplir plus de 54km par jour avec un kayak. Le tout avec une embarcation le Grand Narak qui loin d'être une bête de course transportera 300kg de matériel (pagayeuse comprise).
Une autre question m'est aussi venu à l'esprit. Les journées font 24heures donc pour 54km/jour à la vitesse de 6.48km/heure (3.5noeuds) il faut plus de 8h00 de pagaie non stop dans de bonnes conditions. A cela il faut rajouter les pauses ravitaillement, le chargement et le déchargement du matériel à l'étape, le montage du bivouac... Et il restera du temps pour des observations scientifiques du plancton?
Ayant un peu pratiqué la randonnée en kayak je ne vois pas comment une moyenne de 3.5noeuds peut être maintenue avec un kayak aussi large et lourd pendant un laps de temps aussi long.

Ce n'est pas une première en kayak car à ma connaissance trois kayakistes ont fait cette traversée et l'ont réussie. Jonathan Waterman et Martin Léonard ainsi que Victoria Jason.

Une autre équipe s'y est préparée mais à priori a abandonné. Il s'agit de celle de l'Expédition Inukshuk 2010 avec Charlie Hunter, Nigel Foster, David Thom, Glenn Lush.


Don Starkell l'a tenté en 1992 mais a du lui aussi abandonner à 36 miles de l'arrivée.

jak91 - 07 janv. 2013
Jluc_NAVIKAYAK :

. Il y a 2700 milles marins à parcourir entre Juillet et Septembre soit pour le commun des terriens 5000.4km en 92 jours. Donc Anne Quéméré devra accomplir plus de 54km par jour avec un kayak. Le tout avec une embarcation le Grand Narak qui loin d'être une bête de course transportera 300kg de matériel (pagayeuse comprise).
Une autre question m'est aussi venu à l'esprit. Les journées font 24heures donc pour 54km/jour à la vitesse de 6.48km/heure (3.5noeuds) il faut plus de 8h00 de pagaie non stop dans de bonnes conditions. A cela il faut rajouter les pauses ravitaillement, le chargement et le déchargement du matériel à l'étape, le montage du bivouac... Et il restera du temps pour des observations scientifiques du plancton?


Je partage également ces interrogations, le projet me laisse dubitatif quand à la marge de manœuvre.

rubis - 12 janv. 2013
l'avantage il fait jamais nuit ou presque , le truc : faire sa journée de kayak sur 2 marées pour profiter des courants favorables les plus forts .

Jluc_NAVIKAYAK - 12 janv. 2013
rubis :
l'avantage il fait jamais nuit ou presque , le truc : faire sa journée de kayak sur 2 marées pour profiter des courants favorables les plus forts .


C'est peut être une astuce mais une journée "qu'il fasse jamais nuit ou toujours nuit" fait dans tous les cas 24heures et pas une de plus.

Faire 5000km en 92 jours reste 5000km quel que soit le courant. Sans compter que le Grand Nord Canadien n'est pas toujours libre de glace et que les dépressions y sont même en été musclées. Ce passage n'est pas un bassin de course en ligne ni une rade abritée.

La marge de manœuvre est très faible voire inexistante. Mais bon il y a aura toujours les gardes côtes canadien pour intervenir. Et de bonnes âmes pour crier à la faute à pas de chance.

Lis le compte rendu des deux kayakistes américains qui l'ont fait. Tu trouveras les liens sur mon article à cette adresse

rubis - 12 janv. 2013
Jluc_NAVIKAYAK :


"qu'il fasse jamais nuit ou toujours nuit" fait dans tous les cas 24heures et pas une de plus.

Faire 5000km en 92 jours reste 5000km quel que soit le courant.



la palice sort de mon corps :D


5000km /92 = 54 km jour
54 km / 6kmh de moyenne = 9 h de pagaie
si tu as 2kmh de courant favorable * 9h = 18km en +
18Km +54 km = 72 km jour
soit 4h30 de pagaie , 7h30 de repos , etc...
ou
54km/8kmh = 6 h45mm de pagaie
soit 3h22 de pagaie , 8h38 de repos , etc ..

bon tout çà c'est suppositoire ( aie ) :D

Anne Quéméré est peut être une "extraterrestre" va savoir .

Jluc_NAVIKAYAK - 13 janv. 2013
J'adore ce genre de calcul ;)
Sur mon article ou sur ce post je n'ai pris en compte qu'une moyenne normale d'un pagayeur normal.

Si tu lis sur le site de notre aventurière il ne s'agit pas des mêmes.
Il est annoncé 30km/jour à 3noeuds, ce qui est très raisonnable.
Donc en calculant cela donne
5000km/30km=167 jours de navigation
Juillet+Aout+Septembre = 92jours
Il manque donc 167-92=75 jours soit 2mois et demi à peu près pour faire le compte.
Si je m'arrête à 92 jours de navigation il n'y aura que 30kmx92jours= 2760km de parcouru et il manquera donc 5000km-2760km=22240km pour arriver au bout.

C'est un peu cela qui m'a interpellé au début. Et au vu des commentaires lus ici ou ailleurs il y a très peu de gens que cela choque. Bien au contraire.

Je serais curieux que l'on m'explique comment cela est possible sans hiverner. Peut être que le calendrier Inuit ou Canadien n'est pas fait comme le mien.
C'est juste une interrogation à laquelle Anne Quéméré a qui la question a été posée n'a pas encore répondu. Surement pas manque de temps.

rubis - 13 janv. 2013
mis à jour le 14 janv. 2013
effectivement 30km jour çà le fait pas sans hiverner , bizarre le cite de Anne Quéméré .


un calcul pas trop irréaliste pour un spécialiste de l'endurance :

5 kmh de moyenne + 2kmh de courant favorable = 7kmh de moyenne route fond .
9h de kayak * 7 = 63 km jour
5000km / 63 = 79 jours
92-79 = 13 jours non navigués
soit 4h30 de kayak 7h30 de repos 4h30 de kayak 7h30 de repos , par 24h

c'est théoriquement pas impossible , mais c'est que des calculs ;) la réalité est souvent bien différente .

ps : il semble que pacifique atlantique est plus favorable que atlantique pacifique :

http://p1.storage.canalblog.com/10/70/582745/42491262.jpg


EDIT :

avec les pilot-charts c'est plutôt atlantique pacifique qui est plus favorable ( en contradiction avec le plan ci-dessus ? ) .

http://img14.imageshack.us/img14/1280/capturer3s.jpg

Jluc_NAVIKAYAK - 13 janv. 2013
Rubis explication très intéressante mais comme tu le dis "théorique". A suivre...

Remonter